Les 90 proses qui nous ont le plus bouleversés en 2015

 

Les Gros Membres sont partis en vacances sans demander leur reste. Mais ils vous laissent leurs maxi best-of de l’années en vue des Van Nobel.
Alors régalez-vous et n’oubliez pas de laissez vos favoris en commentaires.

 

« La tatalgie qui l’a cantonné à l’infirmerie pendant sept semaines n’a pas permis à la mégastar de réussir le même début de saison que l’année dernière. »
L’Equipe Attention, à lui prêter pareille maladie, il va falloir ramener vos soeurs, pour qu’Ibra vous prouve deux trois choses.

« La France est debout, mais en écrivant ces lignes, comme dans un avenir qui aura changé un 7 janvier, l’écœurement prévaut et le goût du vomi n’est pas prêt de quitter notre gorge. »
Attention toutefois à ne pas pousser, Denis…

« Qui vivra Verratti….»
Ah ben tiens, le professeur B(u)RP s’ajoute dans la course au proverbe.

« Etre milieu de terrain ne signifie pas que l’on soit du milieu.»
La réciproque fonctionne également, Bernard Morlino. Par exemple, José Anigo.

« En revanche, Ben Arfa est à coup sûr une terreur des surfaces de vérité. Il a parfois de la dynamite dans ses jambes pour tirer de véritables boulets de canon. Pourtant, les portiques de sécurité ne sonnent pas quand il voyage en avion.»
Bernard Morlino, chevalier des Arts et des Lettres sous Mitterrand.

« La présence de Didier Deschamps, même si les échéances capitales sont loin, devraient ou devront donner des ailes à Mandanda, Payet et Gignac, pour qu’en plus d’un résultat positif, Marseille cumule les mandats et la manière dans sa quête du bonheur.»
On n’a rien compris, Denis Balbir.

« Le PSG sera au complet pour se rendre dans le Forez où le froid, voir un manteau blanc et donc un ballon orange pourraient être les ustensiles de ce sommet.»
On dirait vraiment que vous le faîtes exprès, Denis Balbir.

« Ibra, Motta et Blanc font dans le déplacement qui s’en prennent à autrui à raison de ce que le monde ne tourne pas selon leur souhait. »
Bruno Roger-Petit tente une Pape Diouf. Et se ramasse.

« Romao, grande tondeuse à gazon de notre cher championnat, qu’il porte le maillot de l’OM ou de Lorient a même eu le culot de réclamer des sanctions à l’encontre du numéro 10 parisien. « Et Ibrahimovic contre Saint-Etienne ? S’il ne passe pas en commission je ne comprends plus rien » , a-t-il lancé dans un entetien accordé au quotidien La Provence. Comme on a l’habitude de dire, c’est le camembert qui dit au maroilles : tu pues. »
Pierre Ménès, le poids des mots, le choc des proverbes.

« Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.»
Imaginez maintenant des bateaux-cheveaux (faute du Comité, ndrdcdvm) qui rongent des os. C’est l’effet Balbir.

« Sans plaisir, sans inspiration, malgré tout, Paris trace sa route qui, après quelques déceptions au niveau de la conception du football, refait surface au moment opportun, pour transformer ce mois de février en un joyeux Noël.»
C’est la route de Paris, qui refait surface à Noël en février, Denis Balbir ? Le comité n’a pas tout pigé.

« Sio défie Stekelenburg… et tire en plein milieu de la cage, le gardien bloque à deux poings ! »
L’Equipe.fr Enorme exploit de Stekelenburg de pouvoir bloquer les ballons de cette façon, quand même.

« Vu le derby madrilène Atlético-Real. Vu le 4-0 infligé à Cristiano Ronaldo, Benzema. Vu le naufrage, encore, de Casillas, le gardien à la main molle. Vu le talent confirmé de Griezman. Vu ce que Diego Simeone est capable d’obtenir de ses joueurs. Vu, enfin, ce qui manque à Laurent Blanc et par conséquent au PSG. Leadership. Charisme. Esprit de corps. Solidarité. »
Vu la lourdeur de la prose du professeur B(u)RP.

« On se souvient au printemps 2014, comment il avait su trouver la parade contre le fameux Bus de Mourinho, entraîneur de demi-finale retour de la Ligue des Champions »
N’importe quoi, on entraîne pas des demi-finales, mais des sportifs, Thierry Clopeau.

« Depuis, les Londoniens, qui dégageaient cette impression de superpuissance en Angleterre et en Europe, ont perdu deux fois et concédé trois nuls en quatorze matches, ce qui les rend moins étourdissants que ce qu’ils étaient, alors que la Premier League a vendu ses futurs droits télé pour le montant record de 2,3 milliards d’euros par saison jusqu’en 2019 (voire près du double, en additionnant les futurs droits à l’international), ce qui rend ses représentants – dont Chelsea – moins impressionnants que ce qu’ils deviendront. »
Et là, vous vous dîtes Denis Balbir. Et ben perdu, Damien Degorre.

« David Ginola, ancien joueur du PSG et un temps candidat à la présidence de la FIFA, était»
Les légendes des diaporamas de football365.fr sont toujours un succès.

« Depuis le retour du coach sur le banc de Montpellier, en décembre 2013, il a même été affublé d’une fonction : coordinateur Rolland Courbis. »
L’Equipe C’est un coordinateur qui n’est jamais sûr de ce qu’il dit ?

« La formation est devenue la pierre angulaire du Gym et reste dans l’ADN de Monaco, qui a notamment fabriqué quatre champions du monde 1998 (Henry, Trezeguet, Thuram, Petit) comme un symbole de son excellence. »
L’Equipe En passant, comme ça…

« Avant de recevoir la Grande Juve, la Roma compte 9 points de retard sur le prochain champion du Calcio sauf miracle ou accident, selon la position. »
Cinq fois. il a fallu que Numéro 2 relise cette phrase 5 fois pour la comprendre, Denis Balbir.

« Exit les anciens historiques comme Guy Roux, Raphaël Guerreiro et Pascal Vahirua, retourné depuis sur son île. »
Le comité voit peut-être le mal partout, mais il a l’impression que L’Equipe aurait pu mêttre « retourné depuis dans sa case » sans que ça sonne différent pour le plus grand quotidien sportif de France.

« Si il est vrai que Beauvue et ses copains ont laissé de l’énergie en Ukraine puis à Nantes en championnat dans un match à l’atmosphère tendue, il existe le fait incontestable que d’apercevoir le but vous donne des ailes et si après les quarts, il y aura une autre étape, avant Le Stade de France, celle de ce soir, pour rétablir certaines vérités est indispensable dans une négociation optimale du résultat immédiat, mais aussi d’une fin de saison qui n’aurait pas forcément les même saveurs. »
Beaucoup, beaucoup trop fort Denis. Le comité est heureux de partir en week-end.

« La FIFA a annoncé que la finale de la finale de la Coupe du Monde organisée au Qatar aura lieu le 18 décembre 2022 »
Eurosport.fr Purée, les règles de la compétition restent obscures.

« Il faut vivre chaque moment intensément et garder cela à l’esprit, que l’on soit dans un cinq étoiles ou dans un hot-dog »
Dans un hot-dog ? Vous pensez à ce que vous racontez en traduisant les propos de Dani Alves, Football.fr ?

Les langues de bois auront beau utiliser leur salive, comme elles savent le faire, qu’on ne vienne pas me dire que pour ce 86ème Classico, seuls 3 points sont en jeu… »
Le comité ne sait pas… C’est sans doute l’image qui crée un blocage, Denis Balbir.

« Paris, obsédé par son double duel avec le Barça aura t-il la force de mater les Verts, puis Bastia 3 jours après, pour tenter le 11 avril, contre des Corses renforcés par un engouement terrible, de remporter leur premier trophée de la saison, histoire de leur donner du peps pour les échéances futures, pleines d’incertitudes, mais capitales. »
Faut freiner Denis, on s’est perdu dans votre timeline.

De ce point de vue, on peut comprendre les états d’âme de l’uruguayen, sans cesse sacrifié sur l’autel de Zlatan (…) On peut déplorer à l’envi qu’un tel joueur, doté d’un tel talent, ait été immolé sur l’autel des promesses non respectées que lui avait fait Lénardo » Purée, il en est à combien de sacrifices Cavani, Bruno Roger-Petit ?(08/04)
Quand on dit s’installer sur le plan national, en version CDI, rien n’est fait pour cette saison, plus compliquée que prévu, puis qu’après Marseille qui fit la course en tête, voilà que Lyon fait figure de plus crédible challenger, transformé en empêcheur de tourner en rond. »
Denis Balbir, who else ?

lequipe le cr du CA de LPF: qd Al-Khelalaïfi recadre Aulas : ou c un cr officiel de la LFP et il n’est pas juste ou c un communiqué du PSG »
Jean-Michel Aulas continue à s’éclater sur twitter. Mais qui saurait lui donner réellement tort ?

« Selon le quotidien turc Sabah révèle que Trabzonspor serait disposé à lui (Mevlut Erdinç, ndcvm) donner un salaire annuel de 2,5 M€ nets. »
Selon le Comité révèle que votre syntaxe est pitoyable, Footmercato.net.

Samedi, on pourra tester la faculté de digestion des intestins d’un PSG sorti par le velux de la Ligue des Champions. »
Kamoulox Denis ?

Comme un symbole de cette prestation de très haut vol, c’est à Varane qu’est revenu le privilège de dégager le dernier ballon dangereux, quelques secondes avant que l’arbitre siffle la fin du match. »
Fred Hermel s’offre une conclusion impérianale.

Jusqu’ici il avait marqué 16 fois du pied droit, 7 fois sur penaltys et 2 fois de la tête et jamais donc du gauche. »
C’est quel partie du corps le penalty, Thierry Clopeau ?

« L’intérêt du duel entre les Gunners et les Blues tient dans la nouvelle rencontre entre les deux coachs qui se fritent sans cesse quand ils n’en viennent pas aux mains »
Oh Bernard Morlino, Chevalier des Arts et des Lettres sous Mitterrand, pouvez-vous nous expliquer la différence entre se friter et en venir aux mains ?(28/04)

Rappelle-toi en début de saison quand Gignac venait lui taper dans la main. Ils lui mangeaient tous dans la main en début de saison, et maintenant, ils lui chient tous dessus ! La honte de l’OM aujourd’hui, ce sont les joueurs. »
Remarquez, Daniel Riolo, le comité trouve ça plus logique que de faire l’inverse.

Pastore, toujours décrié, mais ressuscité qui l’est à chaque fois. »
Le comité fronce les sourcils et cherche une explication à cette phrase, Bruno Roger-Petit.

Les saisons passent. Le temps s’écoule. La clepsydre se vide. Le doigt effrayant de la pendule menace Ibrahimovic »
En gros le temps passe quoi, professeur B(u)RP

« Avec un début de match idéal, Paris plein de maîtrise avait éteint les éclairs nantais, avec en particulier une lance à incendie qui fit le match parfait, avant sa sortie sur blessure, Blaise Matuidi. »
Mais quand vous parlez de lance à incendie pour Blaise Matuidi, vous parlez de… Enfin vous… Vous le faîtes exprès Denis Balbir ?

« Isolé au sein de la la tribune du stade Michel d’Ornano, après avoir contemplé ses Marie-Louise balayés, humiliés même, par les valeureux joueurs du Stade Malherbe de Caen (3-0), le trublion de la semaine (Jean-Michel Aulas ndcvm) faisait peine à voir. »
Si quelqu’un peut expliquer cette phrase de Bruno Roger-Petit, le comité est preneur.

« La donne est simple : Ancelotti doit trouver la clé pour percer le coffre-fort turinois »
Alors pour percer, on utilise une perceuse. Parce que la clé, elle ouvre le coffre-fort, Fred Hermel (ou José Barroso, l’article est co-signé, mais le comité tenait à dénoncer les deux)

« Du coup, il reviendra ce soir dans sa défense et il ne sera pas de trop car la Juve ne sera pas à Madrid pour bétonner. Ce temps-là est fini et si l’équipe, là aussi jouera bien sur la prudence, il lui faudra répondre à la patience voulue par Ancelotti, par des contres que Tevez et les siens attendent avec impatience, en se rappelant que, malgré tout le respect à avoir, Casillas n’a plus des gants d’or et que le Real a encaissé 2 buts lors des 3 derniers matchs comme ce 2 à 2 concédé à domicile en Liga face à Valence, qui n’a fait que confirmer que le titre était perdu, promis à cette formation Barcelonaise intouchable en ce moment… »
His name is Balbir. Denis Balbir.

« L’Inter de José Mourinho a triomphé en 2010 avec pour meilleur buteur Diego Milito avec seulement 6 buts. Mais avec un grand gardien, un grand finisseur, une colonne vertébrale hyperbole solide »
Le comité n’a pas fait médecine, mais il pense que ça fait mal au dos, Thierry Clopeau.

« Sa mémoire lui sert de repère permanent. Il évoque sans cesse Claude Le Roy, l’homme qui l’a lancé dans la carrière en le choisissant comme adjoint, revoit souvent ses années où, en tant que directeur d’une société de nettoyage, il se levait à 3 heures pour débuter la tournée des immeubles. »
L’Equipe Gros raté scénaristique : pour rendre l’histoire véritablement émouvante, il aurait fallu qu’Hervé Renard soit employé. (27 Mai 2015)

« Et Blatter qui s’en lave les mains en disant que c’était un jour triste pour le football ! Il est impayable celui-là, enfin façon de parler… »
Bernard Morlino, chevalier des arts et des lettres sous Mitterrand. (29 Mai 2015)

« L’histoire est un conte de faits et les faits, ça ne se discute pas..»
L’idée était pourtant bonne, Daniel Riolo, mais « compte de faits », ça l’aurait mieux fait.

« La rumeur court, puis enfle et devient un bœuf qui éclate sur la place publique. »
Les attentats-suicide de bovins, un drame dont n’ose parler que Denis Balbir.

« Varane a été incapable de s’élever quand le bateau a commencé à sombrer. Il eut même une tendance à le lester pour précipiter sa chute.»
Les fameuses chutes de bateau de Damien Degorre.

« Avec Busquets et Rakitic, il (Iniesta ndcvm) forme un trio inégalable qui a peu ou pas d’équivalent en Europe.»
L’Equipe a tout autant peu d’égal inégaux. Ou un truc comme ça.

« Au milieu ou en défense centrale, Zouma commence à creuser son petit trou du côté de Chelsea. »
Merci Francefootball.fr. Il y a ceux qui rongent leur frein, et on sait dorénavant qu’il y a ceux qui creusent leur petit trou.

« Ce constat d’émollience est angoissant. »
Le professeur B(u)RP défie syphocantement les thuréfaires de Pascal Praud .

« Au delà d’une légitime déception qui a jeté un froid au sein de la sélection et en dehors, d’autant que l’adversaire était moins fort en théorie a laissé place, fort heureusement à l’analyse, la révolte et des solutions à apporter pour mercredi, dos au mur, battre le Mexique qui ne compte qu’un seul point après deux matchs, mais qui pourrait en avoir 4 si il sortait d’une victoire face aux Bleues, ce qui paraît impensable puisque la leçon Colombienne est passée par là… »
Denis Balbir en revanche ne fait pas que passer par-là. Il se place chaque semaine à sa propre succession de FVN de littérature.

« Un style de jeu semblable et l’envie des Mexicaines de créer l’exploit, en jouant sûrement sur la fébrilité et sur les nerfs des Bleues qui ont grillé un joker et qui en cas de défaite rentreraient chez elles, avec une cicatrice profonde dans les entrailles, encore des changements à apporter sans doute, avant l’Euro 2017 aux Pays-Bas et la Coupe du Monde organisée sur son territoire en 2019. »
Une cicatrice dans les entrailles ? C’est qu’on y est allé un peu trop profondément, c’est vrai Denis Balbir

« Arx Tarpeia Capitoli Proxima. La Roche tarpéienne est proche du Capitole. Antique métaphore du triomphe qui précède la déchéance. »
Vous vous la pétez tellement Geoffroy Garetier qu’on a envie de vous dire que la traduction usuelle c’est « il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne ».

« Le lyrisme personnel est prépondérante »
Emmanuel Petit

« Rooney est un immense joueur. Ils portent MU sur ses épaules. »
Bernard Morlino

« On s’est pris, une fois encore, à croire en Ibra. A guetter le geste juste. A ausculter le grand corps en marmelade »
Qué professeur B(u)RP ?

« La défaite face à Southampton précipite le Mou dans la spirale infernale du compte à rebours médiatique »
Vous pouvez nous la dessiner professeur B(u)RP ? Ca ressemble à quoi ?

« C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup, ça veut dire qu’il était libre, heureux d’être là malgré tout, il gardait ses buts debout. »
La mort de Dominique Dropsy a plus touché le professeur B(u)RP que ce que le comité pensait.

« Avec son gardien Allemand, Kevin Trapp, blessé à l’entraînement, les coups durs pleuvent sur les joueurs, les clubs des championnats importants et en voyant à l’horizon des échéances continentales majeures, l’inquiétude remplit les casiers des vestiaires.»
Il va falloir offrir un GPS à Denis Balbir pour qu’il cesse de se perdre dans ses phrases.

« La France qui gagne est repartie dans sa marche en avant vers l’escalier de la tribune présidentielle du Stade de France, où se disputera la finale du prochain Euro dix-huit ans jour pour jour moins deux jours (là, ce sera un 10 juillet) après celle qui vit, même endroit même heure, leur sélectionneur d’aujourd’hui brandir la Coupe du monde en tant que capitaine des Bleus d’alors. »
Il manque encore 5 ou 6 virgules, mais il y a un peu de Balbir dans l’édito de francefootball.fr.

« Selon l’Equipe, le club de la capitale serait disposé à se séparer du milieu de terrain parisien lors du prochain mercato hivernal. Une nouvelle assez surprenante surtout quand on sait que la direction parisienne a fait des pieds et des mains pour le conserver l’an dernier (…) L’Equipe a révélé une information assez curieuse dans son édition du jour. En effet, le PSG serait prêt à étudier un départ du pur produit du centre de formation francilien cet hiver en cas d’offre intéressante. C’est assez surprenant de la part du club qui a toujours fait des pieds et des mains pour le conserver et s’appuyer sur lui dans le futur. »
Miloud vous apprend une expression par jour. Mais plusieurs fois.

« Marseille, comme les autres grands clubs et stades Français, a besoin de son ambiance, de ses chants et du dévouement de se supporters pour toujours aller plus haut, mais évidemment en restant dans les limites du raisonnable. »
Disons qu’il ne faudrait pas franchir la limite entre troposphère et stratosphère, Denis Balbir, sinon, il va vraiment faire froid et niveau oxygène, c’est pas le top non plus.

« Quand le paquebot aveugle aura heurté l’iceberg de trop, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Le jour où la France n’aura plus qu’un seul club engagé en phase de poules de la Ligue des Champions, ce ne sera pas faute d’avoir alerté, menacé, tempêté. En vain, pour l’instant; peut-être est-il déjà trop tard. »
Quelle idée de monter sur un paquebot aveugle aussi Geoffroy. Quelle idée…

« Il y a tout qui ne marche pas »
Même votre syntaxe Mapou Yanga Mbiwa.

« Arrivé dans la capitale espagnole cet été contre 15 millions d’euros, Yannick Ferreira-Carrasco semble avoir lancé sa saison. Alors qu’il semblait « condamné » à un rôle de révulsif, l’ancien joueur de Monaco pourrait bien devenir un élément important du club madrilène. »
Qué Footmercato.net ?

« Quand il parle s’évade de ses yeux une lumière sans doute identique à celle qui a jailli le jour où il s’est extirpé du très long tunnel qu’il revisite en notre compagnie. »
L’Equipe Diego Gomez a des lampes torche à la place des yeux.

« Ils sont huit sur la ligne de départ. Comme en finale d’un 100 m Olympique. Huit dans le même bateau, chacun ramant pour son propre compte. Huit pour partir à l’assaut de la FIFA, cette forteresse en ruine, au sous-sol riche comme Fort Knox. »
Steven Soderbergh est intéressé Geoffroy Garetier.

« Soyons lucides. Il y aura toujours des ronchons pour faire la fine bouche. Ceux-là diront que Mourinho, c’est du vent et du flan. Que cela se termine toujours mal. Qu’il finit toujours par casser ses jouets. Qu’il part toujours sous les épluchures. »
Partir sous les épluchures… Pouvez vous nous expliciter ça BRP ?

« Ibrahimovic ferme la gueule à tout le monde parce qu’il marque. »
Marco Simone fait des progrès en français.

« 60 : Ben Arfa part quasiment du rond central, s’enfonce dans l’axe et s’excentre ensuite un peu sur la droite pour frapper puissamment en angle fermé à l’entrée de la surface. Enyeama s’érige et détourne cette tentative cadrée ! »
Il en fait des choses surprenantes, cet Enyeama dites donc, L’Equipe.fr.

« Du coup, pour aller humer le bon air des crêpes saucisses, Laurent Blanc avait fait des choix clairs »
Des quoi Denis ? Attention, le comité connaît des Bretons dangereux.

« Le baromètre MSN vs BBC : sans Messi, le trio du Barça a rattrapé en partie son retard. »
Un trio à deux qui rattrape un déficit atmosphérique contre la télé anglaise ? C’est limpide, Eurosport.fr.

« Les joueurs du Real ont été d’une grande rigourosité à l’aller »
Les analyses du Laurent Blanc sont d’une grande précieur.

« Par son jeu, sa volonté de plaire et de forcer le destin et le résultat, les hommes de Galtier ont préparé avec cette tranquillité comptable de la victoire, une semaine voire plus, capitale pour leur avenir, en Championnat mais aussi en Coupe d’Europe avec la réception de Dnipropetrovsk jeudi, puis le derby, puis l’OM. Le menu est lourd et il était préférable de déguster le hors d’œuvre sans être malade… »
C’est marrant, parce que le menu est un peu comme votre prose, Denis Balbir.

« Neymar est un génie du ballon rond, mais le Brésilien prouve qu’il est également très habile avec du papier toilette. Impressionnant. »
Le meilleur chapô de l’histoire des chapô. Sans contestation possible. Bravo Yahoo Sports.

« Ce n’était pas une fin d’après-midi où il fallait lui chercher des coccinelles dans la tête. Ou même trop dévier, dans les questions posées, de l’événement qui valait sa présence en conférence de presse. »
Alors qu’est-ce que c’est que cette nouvelle expression Bilel Ghazi ?

« Déjà au Stade de France vendredi soir, les joueurs Français et Allemands étaient unis dans l’angoisse,la peur et la terreur. Quand tout à coup, l’égalité se fait, la fraternité se concrétise, puis la lutte incessante pour la liberté. »
C’est joli Denis Balbir, ça ne veut pas vraiment dire grand chose, mais c’est joli.

« Pour prendre le pouls de l’atmosphère en France, quelques jours après les évènements tragiques survenus à Paris et à Saint-Denis vendredi dernier»
Le comité a ri, puis il a fermé l’article Footmercato.net.

« Même les systèmes de jeu, les compos d’équipe, les noms des arbitres, l’affluence au stade, la qualité du jeu, du spectacle, les résultats, le classement, la Coupe et la probable prolongation de contrat de Laurent Blanc à Paris ou la possible venue de Fred Antonetti pour entraîner Lille et le reste n’auront plus la même saveur. »
Ca a quelle saveur, une signature d’Antonetti, Denis Balbir ?

« Zidane, l’homme qui plairait au trentenaire Ronaldo, qui ne supporterait plus le besogneux Benitez, mais comprend les joueurs dont il est proche. »
Que c’est alambiqué Professeur B(u)RP.

« La facilité avec laquelle Barcelone trempe sa plume dans le vinaigre pour faire tournoyer ses adversaires comme des mouches groggy autour du ballon prendra encore plus de sens lorsque Messi récupérera son rythme de croisière.»
Pour ceux qui veulent du Denis Balbir sans modération, le comité signale qu’il a un blog sur butfootballclub.fr.

« On souhaite au printemps de retrouver Ibra au cœur d’une belle épopée, et qu’il soit après avoir été hier, un as de cœur, un as de trèfle, à quatre feuilles. »
Un as de trèfle à quatre feuilles qui pique le cœur de pirate méditerranéen, à la peau mate et aux cheveux brillants, de Denis Balbir.

« La défense de Benzema veut porter plainte pour violation du secret de l’intrusion »
Le comité n’est pas diplômé en droit, mais il est quasi-sûr que ça ne veut rien dire, BFMTV.

« Dans un club où certains balanceraient bien quelques claques pour provoquer un déclic, la crise a inévitablement fini par rattraper l’OL. À force de se multiplier, les fractures ont provoqué un fossé béant sur lequel les discours de circonstances ne suffisent plus à mettre un voile. »
Beaucoup trop d’images d’un coup Bilel Ghazi, beaucoup trop d’images.

« Un match de Ligue des champions, ça ne se galvaude pas »
Tout à fait, Laurent Blanc, c’est indiscutable.

« On savait depuis quelques années, que le football marchait sur la tête, que certains jeunes, ne passaient plus les portes, mais dans ce domaine, au moins celui là, Rabiot fait dans le très haut niveau. »
Alors qu’il suffirait de plier les jambes, Denis.

« À trente ans,Steve Mandanda aborde un tournant de sa vie sportive. À la fois au sommet de son art (cela dure depuis quelques années déjà) et face à son destin personnel, le gardien traverse une saison atypique »
Cette intro de Goal.com a cassé notre lourdeuromètre. Ou notre balance, oui, comme vous préférez.

« Tributaire de la procédure judiciaire en cours et de la décision du juge Nathalie Boutard d’interdire à Benzema, dans le cadre de sa mise en examen et de son contrôle judiciaire, d’entrer en contact avec Valbuena, le président de la FFF a choisi une voie médiane pour ne pas tirer un trait définitif sur la présence de Benzema à l’Euro, sans paraître plus longtemps spectateur d’une affaire qui ne concernait pas l’instance à l’origine, quand Valbuena a porté plainte, mais qui a fini par la rattraper quand Benzema a joué les intermédiaires entre son coéquipier et son ami Karim Zenati pendant le rassemblement d’octobre, à Clairefontaine. »
Alors Raphaël Raymond, on se prend pour Marcel Proust ou Denis Balbir ?

« Benitez est désormais sur un siège éjectable et Zidane (43 ans), l’entraîneur du Castilla, la réserve du Real (D?3), apparaît comme le remplaçant idéal. Il est adulé par les supporters et par le président Florentino Pérez »
Le comité vous invite à relire la définition du verbe « aduler » Frédéric Hermel.

« Il y a quelques semaines, le couperet était tombé. Canal + perdait les droits du dernier grand championnat européen, la Premier League, qu’il détenait au profit du groupe Altice, propriété du milliardaire Patrick Drahi. »
Personne n’a prévenu le comité de la disparition de la Liga ou de la Bundesliga, c’est pas sympa,Footmercato.net.

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

21 commentaires

  1. lequipe le cr du CA de LPF: qd Al-Khelalaïfi recadre Aulas : ou c un cr officiel de la LFP et il n’est pas juste ou c un communiqué du PSG »
    Jean-Michel Aulas continue à s’éclater sur twitter. Mais qui saurait lui donner réellement tort ?

    « Le lyrisme personnel est prépondérante »
    Emmanuel Petit

    « Neymar est un génie du ballon rond, mais le Brésilien prouve qu’il est également très habile avec du papier toilette. Impressionnant. »
    Le meilleur chapô de l’histoire des chapô. Sans contestation possible. Bravo Yahoo Sports.

    « La défense de Benzema veut porter plainte pour violation du secret de l’intrusion »
    Le comité n’est pas diplômé en droit, mais il est quasi-sûr que ça ne veut rien dire, BFMTV.

    Et un FVN d’honneur pour Balbir.

  2. Pinaise, Denis Balbir écrase la concurrence, avec un tout petit Chevalier cette année…

    Bon allez:

    « Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.»
    Imaginez maintenant des bateaux-cheveaux (faute du Comité, ndrdcdvm) qui rongent des os. C’est l’effet Balbir.

  3. Bon, pour celle-là, je ne vais pas me faire chier à faire des copier-coller vu que Balbir est intouchable. Petite préférence aussi pour le pot-de-colle qui ronge un os dans le tiercé.

  4. « Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.»
    Imaginez maintenant des bateaux-cheveaux (faute du Comité, ndrdcdvm) qui rongent des os. C’est l’effet Balbir.

    « Il faut vivre chaque moment intensément et garder cela à l’esprit, que l’on soit dans un cinq étoiles ou dans un hot-dog »
    Dans un hot-dog ? Vous pensez à ce que vous racontez en traduisant les propos de Dani Alves, Football.fr ?

    L’Inter de José Mourinho a triomphé en 2010 avec pour meilleur buteur Diego Milito avec seulement 6 buts. Mais avec un grand gardien, un grand finisseur, une colonne vertébrale hyperbole solide »
    Le comité n’a pas fait médecine, mais il pense que ça fait mal au dos, Thierry Clopeau.

    La rumeur court, puis enfle et devient un bœuf qui éclate sur la place publique. »
    Les attentats-suicide de bovins, un drame dont n’ose parler que Denis Balbir.

  5. – Qui a vu Verratti
    – Pascal Vahirua
    – Le palace ou le chien chaud
    – Chier par la fenêtre
    – Tout compte fées
    – LE LYRISME PERSONNEL EST PREPONDERANTE
    – Tout ne marche pas
    – Coccinelles dans la tête pour terminer son feuillet
    – As de trèfle à quatre feuilles A4
    – Le secret de l’intrusion

  6. La lutte est par trop inégale : Balbir devrait avoir son prix à lui. Ou alors, comme en L1, on dit que le vrai gagnant c’est celui qui arrive deuxième.

  7. Balbir
    Balbir
    « Sio défie Stekelenburg… et tire en plein milieu de la cage, le gardien bloque à deux poings ! »
    L’Equipe.fr Enorme exploit de Stekelenburg de pouvoir bloquer les ballons de cette façon, quand même.
    Balbir
    Balbir
    Balbir
    Balbir
    Balbir
    Balbir
    Balbir0=

  8. « La donne est simple : Ancelotti doit trouver la clé pour percer le coffre-fort turinois »
    Alors pour percer, on utilise une perceuse. Parce que la clé, elle ouvre le coffre-fort, Fred Hermel (ou José Barroso, l’article est co-signé, mais le comité tenait à dénoncer les deux)

    « Avec son gardien Allemand, Kevin Trapp, blessé à l’entraînement, les coups durs pleuvent sur les joueurs, les clubs des championnats importants et en voyant à l’horizon des échéances continentales majeures, l’inquiétude remplit les casiers des vestiaires.»
    Il va falloir offrir un GPS à Denis Balbir pour qu’il cesse de se perdre dans ses phrases.

    Il faut diviser le prix en deux : une catégorie Balbir, une catégorie reste du monde.

  9. « Si il est vrai que Beauvue et ses copains ont laissé de l’énergie en Ukraine puis à Nantes en championnat dans un match à l’atmosphère tendue, il existe le fait incontestable que d’apercevoir le but vous donne des ailes et si après les quarts, il y aura une autre étape, avant Le Stade de France, celle de ce soir, pour rétablir certaines vérités est indispensable dans une négociation optimale du résultat immédiat, mais aussi d’une fin de saison qui n’aurait pas forcément les même saveurs. »
    Beaucoup, beaucoup trop fort Denis. Le comité est heureux de partir en week-end.

    « Neymar est un génie du ballon rond, mais le Brésilien prouve qu’il est également très habile avec du papier toilette. Impressionnant. »
    Le meilleur chapô de l’histoire des chapô. Sans contestation possible. Bravo Yahoo Sports.

    « Il faut vivre chaque moment intensément et garder cela à l’esprit, que l’on soit dans un cinq étoiles ou dans un hot-dog »
    Dans un hot-dog ? Vous pensez à ce que vous racontez en traduisant les propos de Dani Alves,Football.fr ?

    « La rumeur court, puis enfle et devient un bœuf qui éclate sur la place publique. »
    Les attentats-suicide de bovins, un drame dont n’ose parler que Denis Balbir.

    « Exit les anciens historiques comme Guy Roux, Raphaël Guerreiro et Pascal Vahirua, retourné depuis sur son île. »
    Le comité voit peut-être le mal partout, mais il a l’impression que L’Equipe aurait pu mêttre « retourné depuis dans sa case » sans que ça sonne différent pour le plus grand quotidien sportif de France.

  10. Visiblement je ne suis pas le seul à partager ce sentiment. Je n’arrive pas à départager Balbir de Balbir de Balbir de Balbir de Balbir de Balbir de Balbir de Balbir de Balbir.

    A la moitié de la lecture des 90, j’ai déjà Balbir gagnant pour plusieurs décennies.

  11. -sio et stekenlenburg

    – Neymar est un génie du ballon rond, mais le Brésilien prouve qu’il est également très habile avec du papier toilette. Impressionnant. »
    Le meilleur chapô de l’histoire des chapô. Sans contestation possible. Bravo Yahoo Sports.
    -le pot de coll qui ronge l’os
    – Il y a tout qui ne marche pas »
    Même votre syntaxe Mapou Yanga Mbiwa. pour sa syntaxe aussi belle que son aisance balle au pied

  12. Juste une question : en fait, es mecs qui continuent à donner une tribune d’expression écrite à Balbir, ce sont de grands malades aussi, non ?

  13. Il y a un peu de concurrence qui ressemble plus à des sparring-partners d’entrainement avant la grande compétition du jour J où il faudra être présent pour remporter le titre suprême de la prose :

    « La présence de Didier Deschamps, même si les échéances capitales sont loin, devraient ou devront donner des ailes à Mandanda, Payet et Gignac, pour qu’en plus d’un résultat positif, Marseille cumule les mandats et la manière dans sa quête du bonheur.»
    On n’a rien compris, Denis Balbir.

    « Ibra, Motta et Blanc font dans le déplacement qui s’en prennent à autrui à raison de ce que le monde ne tourne pas selon leur souhait. »
    Bruno Roger-Petit tente une Pape Diouf. Et se ramasse.

    « Depuis, les Londoniens, qui dégageaient cette impression de superpuissance en Angleterre et en Europe, ont perdu deux fois et concédé trois nuls en quatorze matches, ce qui les rend moins étourdissants que ce qu’ils étaient, alors que la Premier League a vendu ses futurs droits télé pour le montant record de 2,3 milliards d’euros par saison jusqu’en 2019 (voire près du double, en additionnant les futurs droits à l’international), ce qui rend ses représentants – dont Chelsea – moins impressionnants que ce qu’ils deviendront. »
    Et là, vous vous dîtes Denis Balbir. Et ben perdu, Damien Degorre.

    « Si il est vrai que Beauvue et ses copains ont laissé de l’énergie en Ukraine puis à Nantes en championnat dans un match à l’atmosphère tendue, il existe le fait incontestable que d’apercevoir le but vous donne des ailes et si après les quarts, il y aura une autre étape, avant Le Stade de France, celle de ce soir, pour rétablir certaines vérités est indispensable dans une négociation optimale du résultat immédiat, mais aussi d’une fin de saison qui n’aurait pas forcément les même saveurs. »
    Beaucoup, beaucoup trop fort Denis. Le comité est heureux de partir en week-end.

    « Du coup, il reviendra ce soir dans sa défense et il ne sera pas de trop car la Juve ne sera pas à Madrid pour bétonner. Ce temps-là est fini et si l’équipe, là aussi jouera bien sur la prudence, il lui faudra répondre à la patience voulue par Ancelotti, par des contres que Tevez et les siens attendent avec impatience, en se rappelant que, malgré tout le respect à avoir, Casillas n’a plus des gants d’or et que le Real a encaissé 2 buts lors des 3 derniers matchs comme ce 2 à 2 concédé à domicile en Liga face à Valence, qui n’a fait que confirmer que le titre était perdu, promis à cette formation Barcelonaise intouchable en ce moment… »
    His name is Balbir. Denis Balbir.

    « Selon le quotidien turc Sabah révèle que Trabzonspor serait disposé à lui (Mevlut Erdinç, ndcvm) donner un salaire annuel de 2,5 M€ nets. »
    Selon le Comité révèle que votre syntaxe est pitoyable, Footmercato.net.

    « La France qui gagne est repartie dans sa marche en avant vers l’escalier de la tribune présidentielle du Stade de France, où se disputera la finale du prochain Euro dix-huit ans jour pour jour moins deux jours (là, ce sera un 10 juillet) après celle qui vit, même endroit même heure, leur sélectionneur d’aujourd’hui brandir la Coupe du monde en tant que capitaine des Bleus d’alors. »
    Il manque encore 5 ou 6 virgules, mais il y a un peu de Balbir dans l’édito de francefootball.fr.

    « Tributaire de la procédure judiciaire en cours et de la décision du juge Nathalie Boutard d’interdire à Benzema, dans le cadre de sa mise en examen et de son contrôle judiciaire, d’entrer en contact avec Valbuena, le président de la FFF a choisi une voie médiane pour ne pas tirer un trait définitif sur la présence de Benzema à l’Euro, sans paraître plus longtemps spectateur d’une affaire qui ne concernait pas l’instance à l’origine, quand Valbuena a porté plainte, mais qui a fini par la rattraper quand Benzema a joué les intermédiaires entre son coéquipier et son ami Karim Zenati pendant le rassemblement d’octobre, à Clairefontaine. »
    Alors Raphaël Raymond, on se prend pour Marcel Proust ou Denis Balbir ?

  14. « La présence de Didier Deschamps, même si les échéances capitales sont loin, devraient ou devront donner des ailes à Mandanda, Payet et Gignac, pour qu’en plus d’un résultat positif, Marseille cumule les mandats et la manière dans sa quête du bonheur.»
    Balbir

    « Si il est vrai que Beauvue et ses copains ont laissé de l’énergie en Ukraine puis à Nantes en championnat dans un match à l’atmosphère tendue, il existe le fait incontestable que d’apercevoir le but vous donne des ailes et si après les quarts, il y aura une autre étape, avant Le Stade de France, celle de ce soir, pour rétablir certaines vérités est indispensable dans une négociation optimale du résultat immédiat, mais aussi d’une fin de saison qui n’aurait pas forcément les même saveurs. »
    Blablir

    « Au delà d’une légitime déception qui a jeté un froid au sein de la sélection et en dehors, d’autant que l’adversaire était moins fort en théorie a laissé place, fort heureusement à l’analyse, la révolte et des solutions à apporter pour mercredi, dos au mur, battre le Mexique qui ne compte qu’un seul point après deux matchs, mais qui pourrait en avoir 4 si il sortait d’une victoire face aux Bleues, ce qui paraît impensable puisque la leçon Colombienne est passée par là… »
    Ablabir

    « Tributaire de la procédure judiciaire en cours et de la décision du juge Nathalie Boutard d’interdire à Benzema, dans le cadre de sa mise en examen et de son contrôle judiciaire, d’entrer en contact avec Valbuena, le président de la FFF a choisi une voie médiane pour ne pas tirer un trait définitif sur la présence de Benzema à l’Euro, sans paraître plus longtemps spectateur d’une affaire qui ne concernait pas l’instance à l’origine, quand Valbuena a porté plainte, mais qui a fini par la rattraper quand Benzema a joué les intermédiaires entre son coéquipier et son ami Karim Zenati pendant le rassemblement d’octobre, à Clairefontaine. »
    LaBlab… Non ? Raphaël Raymond ? Purée pas deux…

  15. Samedi, on pourra tester la faculté de digestion des intestins d’un PSG sorti par le velux de la Ligue des Champions. »
    Kamoulox Denis ?

    « Depuis, les Londoniens, qui dégageaient cette impression de superpuissance en Angleterre et en Europe, ont perdu deux fois et concédé trois nuls en quatorze matches, ce qui les rend moins étourdissants que ce qu’ils étaient, alors que la Premier League a vendu ses futurs droits télé pour le montant record de 2,3 milliards d’euros par saison jusqu’en 2019 (voire près du double, en additionnant les futurs droits à l’international), ce qui rend ses représentants – dont Chelsea – moins impressionnants que ce qu’ils deviendront. »
    Et là, vous vous dîtes Denis Balbir. Et ben perdu, Damien Degorre.

    C’est le camembert qui dit au maroilles : tu pues. »
    Pierre Ménès, le poids des mots, le choc des proverbes.

    « Ibra, Motta et Blanc font dans le déplacement qui s’en prennent à autrui à raison de ce que le monde ne tourne pas selon leur souhait. »
    Bruno Roger-Petit tente une Pape Diouf. Et se ramasse.

    « En revanche, Ben Arfa est à coup sûr une terreur des surfaces de vérité. Il a parfois de la dynamite dans ses jambes pour tirer de véritables boulets de canon. Pourtant, les portiques de sécurité ne sonnent pas quand il voyage en avion.»
    Bernard Morlino, chevalier des Arts et des Lettres sous Mitterrand.

    « Sio défie Stekelenburg… et tire en plein milieu de la cage, le gardien bloque à deux poings ! »
    L’Equipe.fr Enorme exploit de Stekelenburg de pouvoir bloquer les ballons de cette façon, quand même.

    lequipe le cr du CA de LPF: qd Al-Khelalaïfi recadre Aulas : ou c un cr officiel de la LFP et il n’est pas juste ou c un communiqué du PSG »
    Jean-Michel Aulas continue à s’éclater sur twitter. Mais qui saurait lui donner réellement tort ?

    « Le lyrisme personnel est prépondérante »
    Emmanuel Petit

    ET puis Denis denis denis denis….

  16. Balbir est clairement au dessus du lot et mérite d’être récompensé pour l’ensemble de son oeuvre. Tant de régularité pour paraître quotidiennement dans cette rubrique et ce sans forcer son talent, ce n’est plus un vote mais un simple plébiscite.

  17. Denis B. est ici chez lui, tant dans la qualité que dans la quantité… :

    « Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.»

    « Samedi, on pourra tester la faculté de digestion des intestins d’un PSG sorti par le velux de la Ligue des Champions.»

    B(u)RP tente bien de se défendre pour la forme :

    « Ce constat d’émollience est angoissant. »

  18. J’en lis 90 et je deviens fou. Une pensée pour le Comité…

    « Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.» Imaginez maintenant des bateaux-cheveaux (faute du Comité, ndrdcdvm) qui rongent des os. C’est l’effet Balbir.

    « Il faut vivre chaque moment intensément et garder cela à l’esprit, que l’on soit dans un cinq étoiles ou dans un hot-dog » Dans un hot-dog ? Vous pensez à ce que vous racontez en traduisant les propos de Dani Alves,Football.fr ?

    « Au delà d’une légitime déception qui a jeté un froid au sein de la sélection et en dehors, d’autant que l’adversaire était moins fort en théorie a laissé place, fort heureusement à l’analyse, la révolte et des solutions à apporter pour mercredi, dos au mur, battre le Mexique qui ne compte qu’un seul point après deux matchs, mais qui pourrait en avoir 4 si il sortait d’une victoire face aux Bleues, ce qui paraît impensable puisque la leçon Colombienne est passée par là… » Denis Balbir en revanche ne fait pas que passer par-là. Il se place chaque semaine à sa propre succession de FVN de littérature.

    « Le lyrisme personnel est prépondérante » Emmanuel Petit

    « La défaite face à Southampton précipite le Mou dans la spirale infernale du compte à rebours médiatique » Vous pouvez nous la dessiner professeur B(u)RP ? Ca ressemble à quoi ?

    « Avec son gardien Allemand, Kevin Trapp, blessé à l’entraînement, les coups durs pleuvent sur les joueurs, les clubs des championnats importants et en voyant à l’horizon des échéances continentales majeures, l’inquiétude remplit les casiers des vestiaires.» Il va falloir offrir un GPS à Denis Balbir pour qu’il cesse de se perdre dans ses phrases.

    « La France qui gagne est repartie dans sa marche en avant vers l’escalier de la tribune présidentielle du Stade de France, où se disputera la finale du prochain Euro dix-huit ans jour pour jour moins deux jours (là, ce sera un 10 juillet) après celle qui vit, même endroit même heure, leur sélectionneur d’aujourd’hui brandir la Coupe du monde en tant que capitaine des Bleus d’alors. » Il manque encore 5 ou 6 virgules, mais il y a un peu de Balbir dans l’édito de francefootball.fr.

    « Marseille, comme les autres grands clubs et stades Français, a besoin de son ambiance, de ses chants et du dévouement de se supporters pour toujours aller plus haut, mais évidemment en restant dans les limites du raisonnable. » Disons qu’il ne faudrait pas franchir la limite entre troposphère et stratosphère, Denis Balbir, sinon, il va vraiment faire froid et niveau oxygène, c’est pas le top non plus.

    « Il y a tout qui ne marche pas » Même votre syntaxe Mapou Yanga Mbiwa.

    « Soyons lucides. Il y aura toujours des ronchons pour faire la fine bouche. Ceux-là diront que Mourinho, c’est du vent et du flan. Que cela se termine toujours mal. Qu’il finit toujours par casser ses jouets. Qu’il part toujours sous les épluchures. » Partir sous les épluchures… Pouvez vous nous expliciter ça BRP ?

  19. Denis Balbir, of course, mais mention spéciale quand même à :

    -« Rappelle-toi en début de saison quand Gignac venait lui taper dans la main. Ils lui mangeaient tous dans la main en début de saison, et maintenant, ils lui chient tous dessus ! La honte de l’OM aujourd’hui, ce sont les joueurs. »
    Remarquez, Daniel Riolo, le comité trouve ça plus logique que de faire l’inverse.

    -« Le lyrisme personnel est prépondérante »
    Emmanuel Petit

    – « Les joueurs du Real ont été d’une grande rigourosité à l’aller »
    Les analyses du Laurent Blanc sont d’une grande précieur.

    « Tributaire de la procédure judiciaire en cours et de la décision du juge Nathalie Boutard d’interdire à Benzema, dans le cadre de sa mise en examen et de son contrôle judiciaire, d’entrer en contact avec Valbuena, le président de la FFF a choisi une voie médiane pour ne pas tirer un trait définitif sur la présence de Benzema à l’Euro, sans paraître plus longtemps spectateur d’une affaire qui ne concernait pas l’instance à l’origine, quand Valbuena a porté plainte, mais qui a fini par la rattraper quand Benzema a joué les intermédiaires entre son coéquipier et son ami Karim Zenati pendant le rassemblement d’octobre, à Clairefontaine. »
    Alors Raphaël Raymond, on se prend pour Marcel Proust ou Denis Balbir ?

  20. « La rumeur court, puis enfle et devient un bœuf qui éclate sur la place publique. »
    Les attentats-suicide de bovins, un drame dont n’ose parler que Denis Balbir.

    « Samedi, on pourra tester la faculté de digestion des intestins d’un PSG sorti par le velux de la Ligue des Champions. »
    Kamoulox Denis ?

    « Avec un début de match idéal, Paris plein de maîtrise avait éteint les éclairs nantais, avec en particulier une lance à incendie qui fit le match parfait, avant sa sortie sur blessure, Blaise Matuidi. »
    Mais quand vous parlez de lance à incendie pour Blaise Matuidi, vous parlez de… Enfin vous… Vous le faîtes exprès Denis Balbir ?

    « La donne est simple : Ancelotti doit trouver la clé pour percer le coffre-fort turinois. »
    Alors pour percer, on utilise une perceuse. Parce que la clé, elle ouvre le coffre-fort, Fred Hermel (ou José Barroso, l’article est co-signé, mais le comité tenait à dénoncer les deux)

    « Exit les anciens historiques comme Guy Roux, Raphaël Guerreiro et Pascal Vahirua, retourné depuis sur son île. »
    Le comité voit peut-être le mal partout, mais il a l’impression que L’Equipe aurait pu mêttre « retourné depuis dans sa case » sans que ça sonne différent pour le plus grand quotidien sportif de France.

  21. Denis :

    Samedi, on pourra tester la faculté de digestion des intestins d’un PSG sorti par le velux de la Ligue des Champions.

    Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.