DÉCONCERTANT, IL S’EN BRANLE COMPLET ET PARTAGE SON SECRET POUR EMPOCHER 227 000 EUROS

il parie bourré

Salut les pauvres,

Je ne suis pas là pour beurrer les cacahuètes, donc vous connaissez le topo : une bonne tartine dans la gueule, et vous pariez bourré :

Bordeaux – Metz : N
C’est nul donc nul.

Menuhin Yehudi – Perlman Itzhak : 1
Du violon oui, et alors, ça va on n’est pas des bœufs, non ? C’est possible d’apporter une touche culturelle dans cette rubrique de frustes ?

Serviette – Hygiénich : N
Certains s’en tamponnent, moi non, même si c’est périodique il y a du blé à se faire avec le championnat suisse.

V A – VVV V : N
Une branlée historique 0-13 contre l’Ajax, relégable fin décembre avec 2 victoires en 14 journées, Venlo a pourtant gardé son coach. Et l’analité fut récompensée. Plusieurs victoires en janvier ont donné de l’air au club, qui a en bonus une demi-finale de coupe à jouer contre le même adversaire, et Z.Machach est même redevenu un joueur de foot.

Naples – Benevento : 2
Benevento, 7 matchs sans victoire, une cote à 7, que vous faut-il de plus ?

Manchester City – West Ham : N
La merde sucrée – Gladbach : N  

227 600 euros, entendez-vous la douce musique de ces euros qui dansent ?

Ne perdez plus votre temps, parier sobre revient à pisser dans un violon et donc à chier sur messieurs Menuhin et Perlman. Ca ne se fait pas. Pariez bourré.

Max Vinasse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.