Notre Footballologue analyse Marseille-Arsenal

6

Notre Footballologue ne s’est pas ennuyé mais presque.

 

Tribune vide, Marseille en orange, Arsenal en bleu, match d’entraînement …objectif nul : raté.

Au fond à gauche…

443 sentinelle Diarra pour Deschamps avec Cheyrou-Lucho en relayeurs et Ayew-Rémy-Valbuena à l’offensive. Sauf à voir Arsenal acculée dans ses 35 mètres, Morel et Azpi ne prennent pas les couloirs et l’OM penche à gauche. Plan simple reposant sur l’inexpérience de Jenkinson et la lenteur de Mertesacker : lancer Rémy en profondeur. Ainsi, Ayew et Rémy permutent, Lucho doublonne avec Cheyrou sur la gauche mais Song ou Koscielny compensent (4ème, 30ème, 33ème.) Taille « patron » (34ème), N’koulou gagne sa place tandis que Diarra et Diawara ne sont pas menacés.

 

On est chez eux…

A l’extérieur devant un « jumeau », Wenger revient aux bases : neutralité pendant 60 minutes puis changements « gagnants. » 433 sentinelle Song avec paires Mertsesacker-Koscielny en défense, Rosicky-Arteta en médians, Jenkinson-Walcott et André Santos-Arshavin dans les couloirs et Van Persie en pointe. Beaucoup moins offensif que face à Sunderland, Song dépasse rarement la médiane et témoigne de la prudence des gunners. Seule « manœuvre » tactique, la venue de Arshavine dans l’axe auprès de Diarra ouvre le couloir à André Santos et  libère Van Persie. Mettant la pression sur Morel et obligeant Cheyrou et Ayew à défendre, le jeu penche ainsi à droite et parasite vaguement le plan de l’OM.

 

 

Laurent « Jenkinson » Fournier…

Retour des vestiaires et installation d’un baby-foot géant sur 20 mètres de part et d’autre de la médiane. 57ème, Rémy s’échappe côté droit et centre mais Lucho et Ayew restent fixés à la traverse du baby. Aussi à l’aise sur la pelouse que Jivago sous la neige, Jenkinson sort – enfin- pour Djourou (62ème) avant que Gervinho et Gignac ne remplacent Walcott (67ème)  et Rémy (68ème.) L’OM conserve son organisation malgré l’entrée de Amalfitano pour Lucho tandis que Arsenal passe en 4132 après l’entrée de Ramsey (78ème.) La paire Gervinho-Van Persie culbute le socle de l’OM (Gervinho lance Van Persie qui perd son duel face à Mandanda, 90ème) jusqu’à la fistule de Ramsey : 0-1, 91ème.

6 thoughts on “Notre Footballologue analyse Marseille-Arsenal

  1. Ou alors les couleurs officielles de l’OM et Arsenal sont respectivement bleu et rouge en temps normal et il aime pas les maillots ceurde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.