La Blaugrana Académie est de retour.

Je lis déjà dans les pensées de certains « Mais quelle feignasse ! », ou encore « Il n’a qu’à s’acheter une télé ce con », ou bien « tiens j’ai envie de chier » et vous aurez tous tort car Hristo a une excuse : il a été kidnappé par des extra-terrestres qui portaient tous un masque de Pascal Sevran. Ensuite les extra-terrestres ont relâché Hristo au bout d’une semaine en plein milieu…. Bon ok, Hristo est une feignasse .

Mais Hristo revient en forme, après un intermède sur la Roja, pour ce match bien pourri de Ligue des Champions : le champion d’Espagne face au Champion de République Tchèque. Waouw, l’affiche…

Les compos :



Barcelone

En jouant à domicile face à un adversaire que l’on pourrait classer dans la même catégorie que Swansea, Sankt Pauli ou encore l’Olympique de Marseille, combien d’entre vous auraient parié que Pep sortirait de son chapeau son fameux 3-4-3 Armageddon pour faire plaisir aux socios venus en sous-nombre? Une grande majorité à n’en pas douter.

Et pourtant Pep ne cesse de surprendre son monde. En alignant un 4-3-3 classique « à la hollandaise », l’entraineur catalan tort le coup aux idées reçus : oui le 3-4-3 peut s’employer à l’extérieur face à un cador et oui le 4-3-3 peut être aligné à domicile face à Saint-Sulpice de Guillerague. Au final tout le monde est paumé. A moins que…

A moins que (et c’est bien là la seule explication que Hristo ait trouvé) les blessures à répétition empêchent le puto amo d’en faire à sa guise. Afellay blessé jusqu’à la fin de la saison, Fabregas sur le flanc jusqu’à samedi, Piqué out pendant encore 10 jours et Alexis rongeant déjà son frein depuis un bon moment,  les solutions dans l’entrejeu manquent pour aligner un milieu à quatre digne de ce nom.

Tant pis, la charnière formée par Abidal et Mascherano a quand même de la gueule, les latéraux Alves et Adriano ne sont plus à présenter, le milieu de terrain Xavi-Iniesta-Busquets est enfin réaligné grâce au retour de blessure du Don et le trio Messi-Villa-Pedro est chaud bouillant.

 

Début de rencontre :

 

Fin de rencontre :

 

 

Pilsen

Hristo s’excuse à l’avance mais il ne connait absolument pas cette équipe tchèque et très honnêtement il s’en fout un peu.

Le seul joueur que Hristo croyait connaitre est le gardien Marek Cech, mais comme un con, votre académicien à moustache l’a confondu avec le latéral passé par Porto. Ca aurait pu être le même non ? Marco Simone est bien passé de joueur à « entraineur » en passant par la case consultant.

Tout ce que Hristo sait, c’est que cette équipe joue en 4-5-1, comme un symbole de manque d’originalité.


Les buts :

Barcelone, 11ème  : suite à un double une-deux entre Messi et INIESTA, l’espagnol enchaine, dans la surface tchèque un mini-coup du sombrero sur son contrôle face au défenseur adverse enchainé d’une frappe coup du pied gauche qui mystifie le gardien Cech. Dieu que c’est beau…

Barcelone, 81ème : sur une récupération de balle de Villa au milieu de terrain, Barcelone s’offre une contre-attaque à trois contre trois.  A l’entrée de la surface, Villa décale Messi sur sa gauche qui est dépossédé du ballon par un défenseur tchèque. Heureusement VILLA a suivi et inscrit le but du break, comme un symbole de 306.


Les notes :


VALDES /3 : les attaquants adverse ayant eu la bonne idée de ne pas tirer une seule fois au but, l’évaluation est assez simple au final, même si un -1 n’aurait pas été volé pour le choix de la couleur (jaune fluo) du maillot.

MASCHERANO /3 : est arrivé sur la pelouse au coup d’envoi, a déplié son transat et a enchainé El informe de Brodi, Le Tango de l’homme de paille et Les jardins de Keningston en moins d’une heure et demi. Chapeau l’artiste.

ABIDAL /3 : est arrivé sur la pelouse au coup d’envoi, a déplié son transat et a enchainé Les fleurs du mal, Salammbô et Les maîtres sonneurs en moins d’une heure et demi. Non, Hristo déconne, Eric était dans le bus en juin 2010 ne l’oublions pas.

ALVES /2 : des montées timides et des transmissions approximatives ont montré que Dani n’avait pas réellement la gouaille. Il est vrai que jouer un match en semaine en plein mois d’octobre face à une obscure équipe tchèque ne fait pas forcément bander la bite mais un brin d’enthousiasme n’aurait pas été de trop.

ADRIANO /4 : le brésilien n’a rien fait de fantastique durant la rencontre et pourtant Hristo a vraiment apprécié la grinta donc il a fait preuve. Pour une fois, Barcelone a évolué avec deux vrais pistons sur les côtés permettant ainsi des dédoublements avec Pedro et Villa. Au fait que devient Maxwell ?

BUSQUETS /4 : de par son positionnement et le peu d’offensives adverses, Sergio a passé une bonne demi-heure les bras croisés à regarder ses deux compères du milieu de terrain se faire des passes. Et puis soudain, juste avant la mi-temps, Sergio a démontré pourquoi, dans n’importe quel autre effectif, il serait à coup sûr meneur de jeu : une louchinette en fin de toque dans le dos de la défense pour le petit argentin Messi. Un régal.

XAVI /3 : mes que un Capitàn, ce bel éphèbe s’est contenté du simple mais de l’efficace. Pas de transversale de 30 mètres qui se transforme en passe décisive, pas de caviar dans le dos de la défense, mais un match où El Señor a fait le boulot sans trop forcer. Et le bougre a bien raison s’il veut pouvoir durer toute la saison.

INIESTA /4 (remplacé par KEITA à la 85ème) : si une individualité doit ressortir du lot, c’est bien le Don. Aussi propre qu’une chemise lavée avec Mir Laine, aussi précis que l’éjaculation de Nacho pendant un cumshot, le Don a crévé l’écran de par sa classe naturelle. Quant à son but, il est bergkampesque, tout simplement.

PEDRO /1 : si 5-0 il n’y a pas eu, c’est en grande partie de sa faute. Quand on se bojanise autant en si peu de temps il faut vraiment se remettre en question ou alors il va falloir que Guardiola prenne les décisions adéquates lors du retour d’Alexis. Pedrito, donc, a fait levé Hristo plusieurs fois de son siège notamment lorsque l’espagnol gâchait de splendides phases de toque. « Mascherano pour Abidal, Abidal pour Mascherano, Mascherano pour Busquets qui dévie en une touche de balle pour Xavi. Xavi lance Alves dans la profondeur, Alves remet en retrait à Pedro… qui rate son contrôle. Balle aux tchèques ».

VILLA /4 (remplacé par CUENCA à la 85ème) : quel plaisir de retrouver enfin le vrai David Villa, celui qui pète le rein de n’importe quel défenseur adverse sur un simple crochet, celui dont les enchainements crochet extérieur – frappe enroulée obligent tous les gardiens à se déboiter l’épaule pour sortir le ballon du cadre, celui qui sur une accélération peut cramer le plus rapide des défenseurs. Petit bémol tout de même : trop de Vivel Dop tue le Vivel Dop. Sinon ça faisait un moment que Hristo n’avait pas vu l’espagnol marquer un but seul comme un grand. Ca fait un bien fou.

MESSI /2 : comment faire rêver Hristo puis lui faire péter un câble en moins de 10 secondes ? Prenez un petit argentin de taille improbable, faites-lui dribbler cinq défenseurs en enchainant crochet court – crochet long – crochet intérieur – crochet extérieur, faites qu’il se retrouve tout seul devant le gardien au moins trois fois dans le match puis demandez-lui de tirer hors du cadre. Très étrange, un peu comme un super saian entre Maradona et Moussilou. Mais très honnêtement ce gamin est réellement bandant.

Remplaçants :

KEITA (remplace INIESTA à la 85ème) : petit Jésus, si Hristo est sage pendant la semaine est-il possible d’échanger, ni vu ni connu, Doudou et Dani Jarque. S’il te plaît…

CUENCA (remplace VILLA à la 85ème) : cinq minutes de jeu pour, certainement, récompenser un des seuls à ne pas avoir pris le bouillon le week-end dernier avec la réserve face au Guadalajara. Premier match en équipe première pour l’énième canterano catalan.

 

Comme trop souvent (et cela agace Hristo) Barcelone s’est contenté de gérer son résultat alors que la quenelle était envisageable. C’est dommage mais tout le monde sait que la première place du groupe se jouera à San Siro, face au Milan AC.

Prochaine rencontre samedi avec la réception du FC Séville.

 

Hristo est désormais on the web :

Hristo ayant troqué son Atari 500 pour le tout dernier IBM 5100 de 1983 comprenant le lecteur cassette et une mémoire vive de 8ko (c’est le vendeur qui le lui a dit lorsque Hristo a sorti le chéquier), Hristo est désormais gaillard informatiquement parlant.

C’est pourquoi Hristo a décidé de créer son propre compte Twitter, même s’il ne sait pas encore à quoi cela pourra lui servir.

Hristo est aussi sur facebook, où une page spéciale Blaugrana Académie  est désormais disponible.

Alors si tu es beau (ou belle), jeune, riche et intelligent(e) et que tu like le FC Barcelone et la Blaugrana Académie, viens poquer Hristo mais pas trop fort quand même (Hristo n’a aucune idée du sens de la phrase qu’il vient d’écrire mais le service web-marketing lui a dit que c’était une tactique géniale, comme un symbole du 3-4-3 de Guardiola).

Et même si tu es moche, vieux (ou vieille), pauvre et complètement abruti(e), tu peux quand même cliquer sur les liens ci-dessous pour que l’éditeur, ce bel homme, puisse enfin se payer une nouvelle voiture.

6 thoughts on “La Blaugrana académie note Barcelone-Plzen (2-0)

  1. Tu as vu le match de la B contre Guadalajara ?

    Sinon pour le match, vive Andres. Jouissif à mourir, mès que un joueur virtuel! Et vive Messi aussi, même s’il n’a pas marqué

  2. Ça me fait mal de dire ça, mais Leo m’a gonflé hier soir…

    À chaque dribble, je criais au génie, puis dans la seconde qui suit je refermais ma grande gueule parce que supernain se la jouait comme un vulgaire tarabat…

    Mais bon ça reste toujours mieux que de voir ce que Bojan pouvait faire sur un terrain…

  3. >yanaldo
    Oui j’ai vu le match. Il y a un gouffre en comparaison de l’an dernier.

    >Chulo
    Bojan est parti mais Pedrito est revenu.

  4. Ouai je sais bien…

    Faut juste espérer que Bojan n’est pas refilé son super Modjo à Petit Pierre parce que sinon on risque de pleurer quelques fois à ce rythme.

    Il n’a jamais été un monstre de technique comme peuvent l’être ses compères, mais il compensait par son gros volume. Malheureusement, même son volume s’est barré depuis une saison…

    Hâte de revoir alexis qui, avant sa blessure, commençait à laisser entrevoir de très belles choses.

  5. Quel est le sombre connard qui a osé traiter El Señor Hristo de feignasse? Je suis indigné…

    « Sergio a démontré pourquoi, dans n’importe quel autre effectif, il serait, à coup sûr, meneur de jeu ». Quel plaisir de lire ça, je passais pour un fou quand j’osais dire ÇA, il n’y a pas si longtemps, y compris sur HJ.

    Pour la B, je n’ai pas vraiment suivi, mais vu leurs stats, ils semblent avoir les mêmes atouts/faiblesses de l’an passé: une attaque qui tourne à plein régime & des lacunes défensives à se taper la tête contre un mur.

    Le truc, c’est qu’entre les promotions en A et les départs -nombreux- de joueurs n’en pouvant plus de stagner en Adelante, l’effectif de la B a largement été chamboulé, l’équipe y a perdu en automatisme, en organisation (surtout défensive), et de par ses piètres -quoique logique- résultats, en confiance aussi. Mais le talent est là, le travail finira bien par payer et le maintien sera assuré.

    Et puis, ce qu’on demande à la filiale, c’est pas de forcémment cartonner en Segunda, mais de former, de préparer de nouveaux talents pour la maison mère (oui, j’aime bien parfois enfoncer des portes ouvertes).

    Et un début de saison un peu galère pour nos petits canteranos, ça peut être un mal pour un bien, genre voir ce qu’ils ont vraiment dans le bide et pour certains, mieux mesurer le chemin qu’ils leur restent à parcourir pour passer pro dans la Pep Team, surtout qu’on est bien trop vite élogieux avec eux. Là, ça ne peut que leur faire le cuir, la technique n’est pas tout, faut être patron dans sa tête (mais pas au sens Mbia du terme), on gardera les éléments les plus doués/costauds, genre de sélection naturelle (enfoncage de portes ouvertes en illimité..).

    Merci pour l’acad. La bise à tous les Culés.

  6. Non mais en plus, Pupu se permet de jeter Malena comme une malpropre… Après le genou, c’est son cerveau qui a lâché?

    Je suis de plus en plus partagé entre haine/racisme facialo-capillaire et admiration/fascination pour ce mec…

    Bon, je retourne mater une galerie photos de la belle.

    PS: quel homme, quel jugador, mais quel connard, aaaarrrggghhh………….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.