Appel aux irresponsables du journal L’Equipe

En ce jour où les irresponsables du journal L’Equipe ont une nouvelle fois sévi en nous imposant un format XXL marketing ridicule, horsjeu.net relance la pétition de Barnabé La Plume.

Appel aux irresponsables du journal l’Equipe

 

Nous avons tous vécu au moins une fois cette situation inconfortable consistant à tenter de lire l’Equipe dans le métro, en marchant dans la rue un jour de vent fort, ou encore sur la plage [1].

Le constat est sans appel: le format grande taille volatile du quotidien nous emmerde. Qui n’a jamais dû s’excuser auprès de cette pauvre dame âgée malencontreusement giflée à la suite d’une manœuvre ratée, ambitionnant de passer de la page 4 à la page 6 ? Qui n’a jamais senti le rouge de l’embarras lui monter jusqu’aux oreilles pendant des secondes aussi interminables qu’un début de phrase de Larqué, passées à tenter de replier les pages dans le bon ordre tandis que des feuillets échappent inexorablement au moindre contrôle, atterrissant au pied de l’encravaté cadre très supérieur qui lit le Financial Times d’un air absorbé ? Qui n’a pas ardemment attendu l’arrêt suivant pour pouvoir enfin changer de page et lire la suite d’un article passionnant sur la possibilité éventuelle d’un transfert hypothétique mais en bonne voie sur le point de se conclure sauf s’il ne se fait pas ?

Au XV siècle déjà, Leonardo Da Vinci travaillait à la position optimale pour lire l’Equipe [2].

L’heure est grave. Il est temps de mettre fin aux souffrances de millions de gens. La solution existe, vous allez voir.

Pas plus tard que récemment, j’ai fait une découverte stupéfiante. En vacances bien méritées dans ma somptueuse villa corse, acquise à peu de frais depuis que je suis devenu riche et que je ne prends plus le métro, évitant ainsi de me mêler inopportunément à la populace, j’observais nonchalamment le sable fin et l’eau translucide tandis que mes domestiques sri-lankaises s’affairaient délicatement autour de moi à coups d’huiles apaisantes et massages relaxants. Bref, j’étais peinard.

Je vis alors au loin Pascal Praud, l’un de mes valets depuis sa retraite et qui, conformément à mes instructions, courait vers moi les bras chargés de cigares Monte-Cristo et de l’Equipe du jour, afin qu’en plus d’être riche, j’eusse l’air jeune et sportif. Essoufflé mais arborant sa fierté dans un large sourire, il me tendit le sacro-saint journal et je le récompensai d’un morceau de sucre.

Quelle ne fut alors ma surprise en découvrant un journal au format rétréci ! Mille tonnerres d’Aulas! je tenais entre les mains un nouveau format de l’Equipe, inédit pour moi. Plus petit en hauteur comme en largeur, plus fin, plus resserré, quelque chose à mi chemin entre Libération (enfin, de ce qu’on m’en a raconté, je ne lis pas les journaux communistes) et Le Parisien (enfin, de ce qu’on m’en a raconté, je ne lis pas les journaux coupables d’avoir employé Gilles Verdez). Jugez vous-mêmes par cette photo artisanale de la différence entre la Corse et le continent :

Vous imaginez bien que, malgré le vent qui se levait sur mon immense propriété, je n’eus aucun mal à tourner les pages les unes après les autres. Je parvenais même à déployer les doubles pages avec une facilité encore plus déconcertante que l’aptitude de Nicolas Anelka à l’autocritique sans concession. Le texte était plus petit, davantage resserré, mais la lecture en était très agréable. Figurez-vous que même leurs habituelles conneries paraissaient rétrécies, pour ne pas dire inoffensives. C’est vous dire.

Mais alors comment se fait-ce, vous demandez-vous, exaltés par cette révélation ? L’explication est fournie par la rédaction elle-même :

Une révolution, je vous dis. Le moment est venu, Françaises, Français, mes chères compatriotes, mes chers compatriotes, de lancer un grand appel aux responsables de l’Equipe afin qu’ils adoptent définitivement ce nouveau format à visage humain, qui faciliterait la vie de millions de lecteurs frustrés. Et qui permettrait, excusez du peu, de réduire enfin les intolérables inégalités entre la Corse et le continent en étendant les privilèges dont jouissent impunément les corses – enfin, à 1,10€ le privilège – à tous les français. Signons tous ensemble la pétition pour un format réduit de l’Equipe !

Chers irresponsables de l’Equipe, faites donc un effort et rendez-nous ce petit service. Voyez-vous, on ne demande pas grand-chose. Cela fait bien longtemps que nous avons abandonné tout espoir d’honnêteté intellectuelle, d’atténuation de vulgarité, de la moindre hausse qualitative du contenu, ne serait-ce que du point de vue de la langue française, sans même parler de ne plus relayer rumeurs foireuses et insultes honteuses, fomenter coûte que coûte des crises du PSG en novembre, empiler des clichés en lieu et place des arguments, empaler des entraîneurs que vous voudriez voir limogés. Tout cela, vous pourrez continuer joyeusement à le faire, mais, de grâce, faites- nous au moins ce plaisir sur le plan de la forme.

S’il vous plaît.

Merci d’avance.

Barnabé la plume.

Pour signer, la pétition de Barnabé la Plume, rendez vous en page d’accueil, sur le sondage du moment.


[1] A relire avec plaisir :  http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2291 ainsi que http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2591.

[2] Étude de Léonard de Vinci sur le corps humain, « L’homme de Vitruve », 1485-1490.

L'ancien

27 commentaires

  1. Le plus gênant c’est dans l’avion.

    Tu passes du temps à l’étranger et en rentrant tu te dis que tu vas te remettre au parfum.

    Et bien non, les pages sont trop grandes pour être manipulés sans gêner tes voisins…

  2. ps : pour que la comparaison soit pertinente, il aurait fallu que ce soit les mêmes pages qui soient comparés. Déformation professionnelle vous comprenez ??

    p ps : la page 10 du journal est généralement en A4 et pas A3, c’est la plus difficile a retourner…

  3. Pour info l’Equipe avait engagé des frais et tout et tout pour revoir son format: une agence de consultants spécialisés dans le domaine ont bossé le truc (ouhla consultant et bossé dans la même phrase, bizarre) et ont même réussi à fournir une maquette pas mal.
    Mais l’histoire s’arrête là car ils ne l’ont jamais utilisé, je sais pas trop pourquoi.
    Peut-être la peur de ne pas rentrer leurs titres racoleurs, ça prend de la place les points d’exclamation.
    Sinon un format closer ça pourrait le faire aussi.

  4. L’Equipe n’avait-il pas changé de format il y a quelques temps déjà ? Genre un changement à la limite de l’invisible, mais annoncé ?

    En tout cas, j’admire le courage de ses lecteurs. Perso, il y a longtemps que je ne peux plus subir l’absence de « d’honnêteté intellectuelle, d’atténuation de vulgarité, de la moindre hausse qualitative du contenu, ne serait-ce que du point de vue de la langue française, sans même parler de ne plus relayer rumeurs foireuses et insultes honteuses, fomenter coûte que coûte des crises du PSG en novembre, empiler des clichés en lieu et place des arguments, empaler des entraîneurs que vous voudriez voir limogés. »

    Je préfère lire du moké, c’est plus naturel. Et avec du cul.

  5. Et vous avez essayer de lire l’équipe en cours de philo?
    sans se faire remarquer du prof cela va de soit..

    une vrai galère

  6. Je le faisais en physique au lycée. Et puis je me suis dit qu’il fallait faire un choix. Alors j’ai arrêté de lire L’Equipe. La physique aussi d’ailleurs.

  7. Le mieux, c’est encore la fac : les profs s’en branlent de ce que tu fais…
    Bon je suis plus mots croisés de sud ouest pour faire passer le temps, mais c’est vrai que l’équipe c’est chiant à lire. Même pour se torcher c’est trop grand, et pourtant je graille souvent mexicain.

  8. Mais il faut lire l’Equipe? Moi qui regarde que les images…
    Excellent article encore une fois.

  9. C’est drôle, samedi dernier, au cours d’un après-midi somme toute arrosé, mes amis et moi avons décidé à l’unanimité de franchir le pas et d’enfin oser contacter l’intouchable institution radicalement new age qu’est l’Equipe, bien décidés à obtenir une réduction du format sous un délai maximal de 2 semaines.
    L’aimable standardiste, très certainement imbibé lui aussi vu la cohérence de son modeste propos, n’a pas donné suite à notre requête prétextant que lui-même ne lisant pas ledit journal, les inconvénients inhérents à la dimension titanesque de cet aimable quotidien sportif provoquaient en lui un léger balancement testiculaire, au mieux.

    Mais il y a tout de même une faille, c’est certain, et ce combat mérite d’être engagé, en profondeur.

  10. j’ai longtemps réfléchi pour poser ma modeste pierre à l’édifice d’amélioration du journal l’equipe…

    et puis en fin de compte je me suis dit que merde c’était pas mon problème, que je ne lisais pas ce torchon et que y’a le comité pour faire la basse besogne et me fournir un résumé chaque jour.

    bref, ce problème n’est pas mon problème, c’est celui de ceux qui lisent ce truc, et comme aux dernières nouvelles la solidarité n’a plus court en France je me garderai bien de m’impliquer.

  11. Ah ouai ! Carrément d’accord ! Dans le train, dans l’avion, comment faire pour tourner les pages correctement ? Impossible. Cet article est humoristique, mais tellement vrai aussi !!!

  12. Moins de PQ pour le même prix! Ca pue l’arnaque (sans mauvais jeux de mots)

  13. Je rajouterais qu’il faut aussi lancer une réflexion sur l’encre dégueulasse utilisée pour imprimer le journal. Vous aussi, elle vous déteint sur les mains ou c’est juste que les miennes sont moites?

  14. Je n’ai pas lu l’équipe depuis trois ans.
    Je vous ai aussi découvert il y a trois ans.

  15. Mais il faudrait alors acheter deux fois plus ce papier pour couvrir le sol quand on peint les murs ou pour rempoter ses plantes vertes non ?

    Ah, ça sert à autre chose ? Pardon.

  16. bande de petits joueurs, j’arrive à lire le canard enchainé d’une main dans un train en Inde alors l’équipe, c’est du gâteau

  17. Un journal tous les sens au format grotesque. Les doux dingues qui ont concu ce torchon ont ils pensé que des personnes handicapés lisent ce journal assis sur leur fauteuil roulant !
    Des pages dans tous les sens des images partout ! Resultat : j’ai renoncé a le lire et il a fini dans la poubelle a papier

  18. L’appel aux lecteurs corses fait par l’Equipe date du lundi 2 août 2010. Je voudrais pas faire mon mijoré, mais c’est pas un peu has been comme article?

  19. @jean Pasbon: l’article à l’origine fut mis en ligne en août 2010 (d’où le fait que les premiers commentaires datent d’alors) car Barnabé est un visionnaire:)

  20. Lire Lequipe, ça c’est un concept tiens. Quel besoin satisfait-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.