La Lens Académie note Nancy-Lens, 0-3

Après une première victoire à Orléans, une seconde contre le Red-Star, le RC Lens continue sa tournée des équipes UFOLEP inscrites cette année en L2 à Nancy.

Bien lancée sur sa dynamique 2017, Nancy en est déjà à 2 défaites et l’équipe a déjà réussi à se mettre son public à dos. Pour autant, en général, le déplacement à Nancy se finit par une défaite pour Lens. Stat OptaHJ : On gagne plus souvent au parc des Princes qu’à Nancy…

Pour la déconne, la première fois que je suis allé à Picot, j’ai vu une montée de filet derrière le but de la vieille tribune Marmite (A Nancy, ils donnent le nom des filles de joie les plus rentables à des tribunes. Marmite donc) se terminer par le fracassage 10 m plus bas (mais côté terrain) de 5-6  RT montés râler sur l’arbitre. Pour les remercier de cette initiative ma foi bien vue, les CRS leur avait démonté la gueule alors qu’ils étaient déjà HS, au sol. Sous les hourras du parcage en liesse, il va de soi.
Evidemment, Lens avait perdu 1-0.

Tout ça pour dire qu’une ville qui a pour devise « Qui s’y frotte s’y pique » n’inspire pas à y rester. On vient, on gagne, et on s’en va (enfin, des fois). Mais surtout, on s’en va.

La devise trône même sur le plan de jeu du coach. Pour info, Nancy joue à 12, organisé en 7- 10 -2.

Sur le pré.

Montanier reconduit grosso merdo la même équipe que la semaine dernière. Ba remplace Ambrose et Fortuné retrouve le XI. Derrière, les 4 golgoths et Leca, au milieu Mesloub pour les tss-tss, Doucouré pour faire du propre, Diarra pour faire du sale.

Le Môtche :

Grosse entame nancéienne avec une blessure d’Abergel dès la 1e minute. Je ne suis même pas sûr qu’il aie touché la balle. En toute logique, Thollot préfère attendre un peu pour le sortir.
7e min : Première montée de Centonze, première faute de Diagne. Coup franc à 25-30 m sur le côté. Mesloub le tire bien, Nancy défend mal, Gomis coupe : 0-1 pour Lens.
Ça pousse à mort côté lensois et ça flotte au moins autant côté allemand. Euh lorrain.
14e : Diarra percute, Diagne met en corner. Mesloub le tire au second poteau, Gomis remet, Tahrat fusille : 0-2 pour Lens.

On a donc marqué sur corner et sur coup-franc en 15 minutes d’un même match. Les mec d’OptaJean ont fait un AVC tandis que le parcage lensois exulte.

Un peu trop perméable sur ce début de match, Thollot se décide enfin à sortir Abergel. A 0-2. Bien vu gros.

La suite de la péride oscillera entre domination territoriale, technique et dans l’impact des lensois et attente du contre assassin. Côté lorrain, Marcel Picon vous en dira plus, il maitrise mieux le sujet. Sur le pré, Doucouré marche sur le milieu de terrain des potes de Francis Heaulme tandis que Mesloub multiplie les centres. Seule frayeur sur une reprise de myopathe de Da Cruz à la 44e.

A la reprise, Lens reprend fort. Gomis se fait la belle avant de se faire descendre par Da Cruz. « jouezzzzzzzzzzzz » dit Varela, l’arbitre. 3 minutes plus tard, c’est Centonze, oublié dans la surface, qui subit la manque de maitrise défensive des Nancéiens. Pénalty.
54e : Malgré une course d’élan à la Vincent Lambert, Mesloub la met à gauche de Ndy Assembé, 0-3, match plié.

Même si on est Lens, et que jamais rien n’est gagné, l’état d’esprit de l’équipe laisse peu de doute aux supporters de Picot qui au mieux sifflent, au pire se barrent. Le stade est à nous, le parcage chante son plaisir et Montanier en profite pour offrir un peu de temps de jeu à Ambrose et leurs premières minutes à Bellegarde et Gillet.

Même la section Scrabble de l’ASNL quitte le stade. Moche.

 

Les gôrs :

Leca : 3. Toujours rien à faire, donc rien à redire.

Haïdara : 3. De retour à Picot, il a fait preuve de sérieux, de pudeur tant et si bien que je n’ai strictement rien à raconter sur son match.

Radovanovic : 4. Gros match à nouveau du Serbe, vraiment très bon dans les airs. Cette doublette avec Tahrat n’est pas pour rien dans le confort dont jouit Leca.

Tahrat : 5. La même que le précédent, avec un but en prime. Certes, la défense en face était parti aux champignons mais c’est propre.

Centonze : 4. Pas grand chose à faire derrière, il a été d’un bel apport devant. Du déchet, forcément, mais de la rigueur : et putain, ça fait du bien.

Doucouré : 5. Il s’est promené. Je ne sais pas où on est allé le choper, mais s’il répère ce genre de performances, il va faire mal. Au pire, il fera 3 mois brillants comme Bostock en 2016 et on le refilera à Toulouse. Au mieux, on a trouvé notre 6 pour les 10 prochaines années.

Diarra : 3. La brute du milieu, c’est lui. Va d’ailleurs falloir être un peu vigilant sur ses gestes mal maitrisés sous peine de rapidement collectionner les biscottes.

Mesloub : 5. Une passe dé, un but, et pas mal d’apports sur son côté. Comme en plus, il ne rechigne pas trop à défendre, on appelle ça un gros match.

Fortuné: 3. Pas en réussite offensivement, il a au moins fait le taff dans le replacement.

Ba: 3. Le jeu penchait côté Centonze-Mesloub, on l’a donc moins vu. En bien comme en mal.

Gomis : 5. A marqué sur coup-franc. Logiquement, ça veut 6, mais bon, on avait une équipe UNSS en face, un peu de pudeur.

 

Ambrose :
Gillet :
Un petit footing à 3-0, de belles promesses techniques, notamment dans le jeu long. Faudra penser à passer par la case prépa physique par contre.
Bellegarde
: NC. Risque de toutefois retrouver un peu de temps de jeu, Radovanovic s’étant blessé en fin de match. Je mets une pièce sur lui vs Tours.

Nous récapitulons : 0-3, 3 buts sur CPA, une belle maitrise, 3e victoire en 3 matches, toujours pas de but encaissé et une place de leader (partagée depuis avec Metz, juste histoire de faire encore plus chier les Nancéiens). On a même fini à 10 une fois Radovanovic sorti sans que ça ne change quoi que soit. Je ne sais pas quand le retour de karma aura lieu, mais le plus tard sera le mieux.

On enchaîne dès mercredi à Tours en Coupe Moustache puis contre Troyes samedi à Bollaert en championnat.

Luissette – @R_Direktor.

Luissette

Chômeur, pédophile, consanguin, mais aussi alcoolique et drogué. Il n’est exclu que j’ai, un soir d’ivresse, fait des cochonneries avec ta maman et ta sœur. Ou les miennes, je ne sais plus. Un seul credo : « Ma main dans la gueule, ma bite sur ton front »

2 Comments

  1. Comme quoi, changer d’équipe et de staff tous les ans, ça aide un coup sur trois. A Metz aussi on connait la combine, donc attention.

    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.