Porto – Rio Ave (1-1) La Dragão académie a vu la dernière séance de Lopetegui

Bom Dia,

4 jours après la claque reçue chez les lézards, l’union sacrée est demandée par le club pour la réception de Rio Ave, le toujours 5e de Liga.

Le Sporting et le Benficaca ayant gagné, une nouvelle contre-performance nous ferait passer en 1 semaine de leader invaincu et qualifié dans 4 compétitions, à 3e quasi éliminé de la taça de Liga (seul trophée qu’il nous manque).

Allégorie de la situation


O Equipe :


Julen rappel Imbula dans le groupe.

Casillas

Maxí-Indi-Marcano-Layún

C’est donc Maicon qui fait les frais de la défaite de samedi.

Danilo en 6 avec Herrera (Capitäo) et André André.

C’est donc Neves qui est sur le banc.

Corona-ABoubakar-Brahimi.

La force de frappe est là.


O Jogo :


12’ André André sert Maxi dans la surface mais sa frappe est contrée en corner.

Sur le corner joué à deux, Brahimi centre pour Indi mais sa tête n’est pas cadrée.

15’ Danilo récupère et donne à Corona qui trouve Aboubakar, mais hors-jeu.

16’ Corona trouve Aboubakar contré, André décale Maxi qui frappe mais le gardien repousse en corner.

Layún trouve Marcano mais Casso claque en corner.

Après cette poussée sur le but de Rio Ave, on baisse niveau concentration avec des petites erreurs sur des transversales longues ou des contrôles approximatifs, qui font tomber le rythme.

20’ Frappe de Layun mais sans danger, de pucelle même disons-le.

21’ Aboubakar fait un appel sur le côté et sert Brahimi, qui est un peu court avec un contact du défenseur qui est passé devant.

22’ Après une action confuse avec une dernière frappe de Brahimi contré, Herrera frappe de volée et trompe le gardien masqué OhéOhé.

27’ Première frappe de Rio Ave mais Iker est vigilant et bloque sans problème.

28’ Deuxième frappe dans les gants d’Iker mais surtout un ballon qui ne sort pas sans solution, on est arrêté.

30’ Echange entre Brahimi et André André, le ballon arrive à Aboubakar qui frappe sans contrôle mais ça frôle le poteau.

33’ Sur une frappe contrée par Danilo (pas au contact) de 25 mètres moisie, Casillas est pris à contre pied.

36’ Layun centre pour Aboubakar mais bonne sortie du gardien.

40’ Centre d’Aboubakar pour André André, dont la tête frappe les 2 poteaux et le gardien peut dégager. Mais c’est quoi ça, le cirque Pinder ?

43’ Corona centre pour André André mais, trop court, il ne peut reprendre.

Sur la suite de l’action, Brahimi change tout et trouve Corona qui frappe, mais dans les bras de Cassio.

MI-TEMPS : Dominer n’est pas gagner, surtout quand tu t’arrêtes de jouer. Oui, je fais du Burp.

46’ Sur un long ballon et une déviation, Mladinovic reprend au vol et frôle le poteau de Casillas. Les soldes, ça marche sur les calbutes, les jean et les canapés ?

50’ Aboubakar part seul suite à une sortie de balle de Brahimi, il remonte le terrain mais sa frappe est déviée en corner.

56’ Après une longue préparation, le ballon arrive à Corona qui ressort pour André André mais sa frappe est sans problème pour Cassio.

58’ Sur une longue touche Maxi trouve Aboubakar, qui se prend pour Amara Simba et enchaîne amortie de la poitrine et volée acrobatique. Cassio, vigilant, repousse en corner.

Rio Ave joue en 4411, dont les 2 lignes se situent à 2 mètres d’écart entre leur surface et l’arc de cercle.

64’ Brahimi échange avec André André et décide de frapper à 20 mètres mais ce n’est pas cadré.

Sortie de Danilo et entrées de Ruben Neves.

65’ Superbe passe de Brahimi après un contrôle orienté mais un défenseur se jette et lui enlève le ballon.

68’ 10 corners à 0 mais ça ne vaut rien, forcément.

Sur le 11e, gros cafouillage mais ça ne nous profite pas. On n’a rien pour nous.

71’ Sortie de Corona pour André Silva. Vas Y GAMIN ! Cassio est blessé depuis 5 minutes mais reprend.

73’ Coup franc à 40 mètres, Layún met dans le paquet : corner.

75’ Neves d’une balle lobée alerte Silva mais un défenseur met en corner.

76’ Premier corner de Rio Ave mais Casillas est là.

Sur la relance, Brahimi donne à Aboubakar qui lance Silva, mais Cassio s’interpose.

84’ Coup franc de Layún à 25 mètres, bien frappé, mais Cassio met en corner.

86’ Sortie de Layún pour Varela.

Marcano prend un jaune pour une faute au milieu, sûrement car il est espagnol.

89’ Varela centre et trouve André André, mais sa tête est repoussée par un défenseur.

91’ Corner de Brahimi : Marcano est trop court et fait faute sur Cassio, qui gagne encore du temps.

93’ Premier carton pour Rio Ave, cette blague complète.

Fin du match : on a eu des occases mais notre jeu stéréotypé et ce manque d’agressivité nous font faire un nul vraiment nul…


O Dragoes :


Casillas (2/5) Ben oui mon gars, tu es bien, mais une frappe déviée de 35 mètres, tu dois avoir les appuis pour la sortir, là t’as pas 34 ans mais 43.

Il a tout tenté

Maxi (3+/5) Il est monté, il a tenté, il n’a pas eu de réussite. Son carton jaune de débile, par contre…

Indi (3/5) Solide, propre, mais en même temps ce soir il n’y avait rien en face.

Marcano (2/5) a fait sa boulette, est revenu à son niveau de l’an dernier donc sa place, c’est sur le banc.

Layún (3-/5) Moins inspiré dans le jeu offensif même si disponible, Miguel a surtout raté beaucoup de corners, et ça c’est moche contre une équipe à 11 derrière.

Danilo (3/5) Il perd un point car il ne sort pas sur la frappe, pour le reste il a fait comme X-OR le Sheriff de l’espace au milieu.

André André (3-/5) Actif, présent offensivement accrocheur au milieu, oui mais pas vigilant sur le but et pas décisif.

Herrera (4/5) Du lourd, du gros du carbu Del Orto ! Oui il est revenu ! Oui il est le seul à vraiment pousser. Oui il a mis un but d’amour !

 

Corona (3/5) Il a tenté plein de choses, combiner, y aller seul, passe en retrait, mais il n’a pas trouvé la faille.

Brahimi (3/5) Il y est allé seul, a combiné, a fait des passes en retrait, mais il n’a pas trouvé la faille malgré plein de choses tentées.

Aboubakar (2/5) Il a essayé, il s’est battu, il a croqué, il est saqué, comme Frodon.

Au moins Frodon ne c’est jamais fais choper


O Banco :


Neves (3/5) Une vision du jeu qui a amené des solutions mais sans réussite.

André Silva (2/5) Il s’est battu, s’est fait des petites occases, mais trop léger.

Varela (3/5) Une bonne rentrée. Il a failli être le sauveur sur son dernier centre, mais non.


Remarques à la con :


Voilà c’est fini ! Julen tu vas retourner dans ton Espagne adorée, chez nous tu n’auras pas su tes couilles porter !

Donc Julen n’est plus le coach, Pinto Da Costa son dernier soutien au club a tranché, et il entre donc dans la liste des 8 coachs virés avant la fin de saison en 33 ans de règne.

Le pire c’est que le match n’est pas mauvais, mais cette volonté de gérer après l’ouverture du score et ne pas aller en mettre 2, 3, 4, à domicile n’est pas possible chez nous.

Depuis Kiev puis Chelsea, il était en sursis, mais le Boxing day et le Classico lui ont été fatals.

Adios Julen, tu paies surement ta volonté d’un vestiaire sans bruit, sans Ricardo ou Quintero qui te critiquaient.

Je retiendrai quand même le beau 4-3-3 de la LDC l’an dernier et le match aller contre le Bayern.

Un mercredi soir ça fait encore plus mal

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal, Homerc

 

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique.
Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *