Cagliari – Internazionale (1-5) : Rapidi e puliti

Buongiorno a tutti!

Une semaine après la déconvenue face à la Roma (1-3) au Meazza, l’Inter se déplace à Cagliari. L’esprit de revanche est dans les têtes ou au moins la mienne car je n’ai pas oublié qu’à l’aller à Milan, Cagliari était venu s’imposer 1-2. Là, bordel, pas de détails, il faut les piétiner pour engranger de la confiance et surtout reprendre des points car la semaine prochaine c’est l’Atalanta qui se présente. Cagliari n’a plus rien à jouer cette année. Confortablement positionné dans le ventre mou du classement, il possède 16 points d’avance sur Palerme le premier relégable mais a plus de 20 points de retard sur l’Inter en lutte pour les places européennes. C’est en roue libre que le championnat va se terminer en Sardaigne. Perso je ne vois pas du tout Palerme faire son retour au classement et menacer Cagliari qui ira, certainement, faire chier d’autres formations au cours des prochaines semaines. Depuis l’arrivée de Pioli, j’aborde ces rencontres contre des équipes plus ou moins mal classées avec l’esprit tranquille. Auparavant, je me serais dit « allez encore une branlée contre une formation de troisième zone, ou on s’ra bien et on se fera niquer au dernier moment ». Là Pioli a trouvé la formule pour gagner face à ce genre d’équipes au détriment de celles qui luttent pour le podium ou le titre, là c’est une autre histoire.

Les compositions :

Pioli ne change pas son schéma de jeu, Joao Mario est sur le banc, Banega lui est préféré. Le reste c’est classique.

Primo Tempo : 

5ème : Gagliardini, dans l’axe, transmet à Candreva côté droit, il s’enfonce, repique vers l’angle de la surface de réparation de Gabriel, il frappe à ras de terre mais ça passe largement à côté du cadre.

6ème : Joao Pedro se joue de Gagliardini et Kondogbia à une quarantaine de mètres des buts d’Handanovic, il passe à Padoin côté gauche, il temporise, pendant ce temps Pedro s’infiltre dans la surface, Padoin le voit et décoche un centre, la défense de l’Inter tente de le mettre hors jeu mais ça passe, Joao Pedro fait face, seul, à Handanovic, il le lobe, Medel arrive à toute blingue et d’une bicyclette dégage le ballon sur sa ligne.

13ème : Passe en retrait mal négociée par Miranda, Borriello en profite mais Handanovic a bien lu la fourberie et dégage en touche en taclant le ballon.

De la 13ème à la 20ème, l’Inter pose clairement le pied sur le ballon, Cagliari se contente, avec succès, de dégager son camp. D’ailleurs, pendant cette période on est sur un rapport de 70/30 dans la possession.

25ème : Bonne récupération du ballon par Gagliardini, Kondogbia le reprend et transmet à Perisic, il avance, arrive à hauteur de la surface, il lève la tête, voit l’appel d’Icardi au second poteau, centre à ras de terre qui passe devant le nez des défenseurs, Icardi, un peu juste, reprend l’offrande mais frappe au dessus.

Les 30 premières minutes de Kondogbia sont très compliquées. Tout ce qu’il essaie, il le rate. 

34ème : Banega à 25 mètres des buts, Perisic s’immisce dans la surface, Banega lui donne un délicieux ballon, Perisic le contrôle du droit et du gauche… RETE RETE RETE !!!!!!!!!!!! GOL IVAN PERISIC !!!!!! Il contrôle dans la course du droit et frappe du gauche dans l’enchainement, Gabriel est battu. INTER IN VANTAGGIO 0-1!!

38ème : Petit numéro de D’Ambrosio à 20 mètres, il élimine 2 défenseurs, veut transmettre le ballon mais main de Pisacane. Coup franc très intéressant quasiment dans l’axe. D’Ambrosio et Banega, c’est Banega qui le prend, c’est enroulé, caressé, RETEEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEEEE EVER BANEGA!!!!!! Ca passe au dessus du mur, ça tourne, et ça va se ficher dans la lucarne de Gabriel. C’est superbe. 0-2 !

40ème : Faute stupide de Kondogbia sur le flanc droit de la surface de réparation. Isla le tire superbement, Handanovic est obligé de se jeter contre son poteau pour repousser le ballon, ça se dégage, Barella le récupère côté gauche cette fois-ci, il analyse la situation et centre, Borriello bat D’Ambrosio de la tête et… Gol Cagliari. Réduction du score de Borriello qui crucifie un Handanovic qui avait sorti le grand jeu sur le coup franc précédent, mais qui là ne peut rien faire. Fou de rage sur sa ligne.

Mi temps en Sardaigne, l’Inter maîtrise son sujet sans trop de problème, mais Cagliari s’est réveillé en fin de première période après avoir eu une perte de connaissance pendant une quinzaine de minutes ce qui a permis à l’Inter de marquer deux fois.

« Moi, frustré par la réduction du score »

Secondo Tempo : 

48ème : Perisic hérite du ballon, il voit Icardi qui s’enfonce dans la surface poursuivi par Pisacane, il lui transmet la balle, Il Capitano le contrôle puis le remet à Perisic qui a suivi, le Croate évite Di Gennaro puis se met sur son pied droit, il tire… RETE RETE RETEEEEEEEEEE ANCORAAAAAA PERISIC!!!!! 1-3 PER INTER!!!! Il s’est remis sur son pied droit et a enroulé sa frappe au poteau opposé, Gabriel est trop loin, ça va dans le petit filet, l’Inter fait le break!

54ème : Kondogbia pour Banega, l’Argentin oriente le jeu et avance, il a Perisic à gauche, Icardi dans l’axe et Candreva à droite, c’est finalement Antonio qui est choisi, il contrôle et centre à ras de terre devant le but de Gabriel, Icardi se jette, reprend le ballon en le taclant mais Gabriel est à la parade. Toujours 1-3.

59ème : Belle construction entre Perisic et Banega qui mettent deux joueurs de Cagliari dans le vent, Banega repique dans l’axe et passe à D’Ambrosio décalé sur la droite, des 20 mètres il décoche une lourde frappe qui prend la direction de la barre mais Gabriel repousse en corner.

64ème : Corner de Banega, il est frappé, le ballon arrive au 2nd poteau, D’Ambrosio arrive lancé pour le reprendre de la tête mais Gabriel s’envole et détourne.

66ème : Icardi est lancé en profondeur, il pénètre dans la surface, Gabriel sort à sa rencontre et le fait tomber en attrapant ses pieds. CALCIO DI RIGORE!!!!!! Occasion en or de sceller le sort du match. Icardi se présente face à Gabriel pour se faire justice. RETE RETE!!!!!!!! Mauro Icardi!!! 1-4!! Il Capitano frappe en force dans l’axe et bat Gabriel. 17ème but pour Icardi cette saison en Serie A. Il avait été sevré de ballons depuis le début du match et il ouvre son compteur grâce à un penalty justifié (ils le sont toujours pour l’Inter).

68ème : Kondogbia, peu après le rond central, prend le meilleur, en force, sur Barella, il s’avance et frappe , ça part dans la lucarne mais Gabriel est encore là. Corner qui ne donnera rien.

71ème : Percée d’Eder dans le camp de Cagliari, il prend appui sur Icardi dans le surface, l’Argentin lui remet en retrait, frappe d’Eder mais encore Gabriel sur la trajectoire.

77ème : Joao Mario à grandes enjambées remonte le terrain et entre dans la surface, il voit Icardi en retrait, il lui transmet la balle, Mauro la reprend et heurte la transversale.

81ème : A trente mètres des buts, Eder oriente le jeu, il voit Gagliardini et lui donne le ballon, Roberto ne s’emmerde pas, il lève la tête et arme sa frappe, c’est flottant et ça rase le sol, Gabriel est dessus…. RETEEEEEE RETEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEEE GAGLIARDINI!!!! PRIMO GOL CON INTER!!!!!! Gabriel est finalement trop juste et ça fait vibrer les filets, 1-5 PER INTER!!! C’est mérité pour Gagliardini auteur encore une fois d’une énorme prestation.

Victoire 1-5 de l’Inter en Sardaigne devant, finalement, une bien faible équipe de Cagliari qui aura tout de même montré de belles séquences à certains moments. L’Inter prouve qu’elle est trop forte pour les équipes de milieu et bas de tableau et continue son sans faute. C’est là qu’on se dit « Putain que c’est con que l’on soit si frileux face aux équipes de notre niveau… ». L’Inter voit toujours l’Atalanta et Naples un peu plus loin. Il va falloir serrer considérablement les dents pour espérer mieux que l’Europa League en mai prochain.

« Cagliari c’est fait, pas une égratignure! »

Les notes :

Handanovic 3+/5 : Y a pas à chier, Samir c’est du solide, du costaud, quand il est battu c’est qu’il ne pouvait rien faire, c’est encore le cas sur le but de Borriello.

D’Ambrosio 3/5 : Pas dégueux aujourd’hui, perd son duel sur le but de Borriello mais très présent offensivement. Après, faut pas se leurrer, il n’y avait pas grand chose en face.

Medel 4/5 : Quel match du Pitbull ! Quel sauvetage sur le lob de Joao Pedro !! Il a maintenu le but inviolé pour justement permettre à l’Inter de virer en tête à la pause. Sa force et sa niaque font le reste.

Joao Miranda 3/5 : A failli faire une connerie irréparable en première période, s’est repris ensuite notamment dans les airs.

Ansaldi 3/5 : Cristian m’a ulcéré en première mi temps en envoyant des gros parpaings dégueulasses à Icardi. Insupportable. Ensuite, il s’est calmé et a commencé à jouer davantage au sol. C’était mieux. Remplacé par Yuto « Casper » Nagatomo à la 88ème.

Gagliardini 4+/5 : Superbe performance de Roberto, il a ratissé un gros gros gros paquet de ballons au milieu. Pis merde quoi, c’est juste dans les passes, même quand il est acculé il arrive à transmettre la balle à une équipier, perso j’adore. En plus, il a ENFIN ouvert son compteur avec l’Inter. Très content pour lui !!

Kondogbia 2+/5 : Quelle misère pendant 30 minutes. C’est simple, tout ce qu’il a tenté, il a raté. Des pertes de balles, sa frustration qui s’est imagée par sa frappe de merde qui s’est envolée dans les nuages de Sardaigne. Pénible. Mieux ensuite, facile en même temps…

Perisic 5/5 : Reçu 5 sur 5 ! Percutant, vif, décisif, Perisic a montré son meilleur visage aujourd’hui. Il a ouvert la marqué, il a permis à l’Inter de reprendre deux buts d’avance au retour des vestiaires. Beau, si seulement c’était toujours comme ça… Remplacé par Eder à la 73ème, passeur décisif sur le but de Gagliardini.

Banega 4/5 : Oui Ever, quel coup franc ! Excellent en première mi-temps, moins visible ensuite mais il avait donné tellement en 45 minutes. Un amour de passe décisive sur l’ouverture du score de Perisic, et que dire de sa caresse sur son coup franc pour le 0-2? Un grand oui évidemment !!! Remplacé par Joao Mario à la 76ème.

Candreva 3+/5 : Comme d’habitude, il a beaucoup tenté, il a souvent centré, la seule chose que je peux lui reprocher aujourd’hui c’est qu’il a fait du Perisic. Au lieu de centrer en première intention comme souvent, il a trop souvent attendu, pour au final se chier dessus. Dommage.

Icardi 3+/5 : 3+ parce que 1/ Icardi a marqué sur penalty. Fallait le mettre. 2/ Il a su être patient parce qu’il a souvent demandé le ballon et a rarement été servi. Pire il a dû se coltiner les gros bouzins d’Ansaldi et donc il a couru dans le vide. En seconde période, il s’est mis en service de l’équipe en pesant davantage sur la défense.

 

Le week end prochain, l’Inter reçoit l’Atalanta au Meazza. L’Inter aura l’opportunité de dépasser les hommes de Gasperini au classement et d’espérer un faux pas du Napoli face à Crotone, perso j’y crois pas mais bon j’avais aussi dit que Naples allait battre l’Atalanta et au final… Oui bon ok l’Atalanta c’est pas Crotone. D’accord !

 

Forza Inter,

Baci Anali,

Diego.

 

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *