Brésil – Cameroun (4-1), la Favela Academiao livre ses notinho

Bom dia les touristes! Après nos 2 premiers matchs de poule, on ne peut pas vraiment dire que c’est l’euphorinho dans ma favela. La seule journée où ça s’est enflammé (au sens propre du terme), c’est quand les Algériens ont battu les Coréens dimanche après-midi. Purée, v’là le bazar qu’ils ont foutu dans le quartier! Comme si ça l’était pas déjà assez en temps normal. En France, c’est pareil? Ils étaient aussi bruyants qu’ici après leur victoire? Même les Uruguayens qui habitent près de chez moi ont été plus discrets après le 2ème but de Suarez contre les Anglais jeudi dernier. Pour en revenir à notre Seleção, les habitants du coin ont l’air plutôt confiants quand je discute avec eux, ce qui me surprend quand même beaucoup. Personnellement, ce Brésil-là ne me fait absolument pas rêver. Et quand je vois que Scolari a décidé de remettre exactement le même 11 de départ que contre la Croatie, ça me donne envie de lui tirer la moustachinho très fort. Luiz Felipe n’a toujours pas compris qu’avec ces joueurs et ce système on n’ira pas bien loin. Imaginez qu’en 1/8ème (si on se qualifie, hein, ce qui n’a encore rien d’évident à l’heure où j’écris), on se tapera les Hollandais ou les Chiliens. Autant dire qu’il faudra montrer autre chose que le semblant de jeu aperçu jusqu’ici. Même quelques prières et quelques cierges déposés devant le Corcovado n’y suffiraient probablement pas. Allez, place au match!

Le coeur du Brésil bat fort!

Le coeur du Brésil bat fort!

 

Après extinction de l’écran géant installé sur la playa:

Il faut reconnaître qu’il y a eu du mieux dans ce qu’on a vu ce soir. Bon, pas tout le temps, certes, ni dans tous les compartiments de jeu, soit. Mais quand même. Disons qu’on a surtout vu la différence quand Paulinho est sorti, puis quand Hulk l’a rejoint sur le banc. La première mi-temps avait tourné à notre avantage grâce à l’inarrêtable Neymar, alors que les Camerounais avaient failli surprendre le stade de Brasilia en égalisant rapidement, puis en se procurant quelques actions chaudes. Au retour des vestiaires, la sélection auriverde s’est franchement réveillée, proposant un jeu plus alléchant et plus entraînant. Les changements effectués par Scolari n’y étant pas étrangers. Espérons que ça le fasse réfléchir sur la composition à aligner face au Chili. Méfiance face à cette équipe, même si les dernières confrontations ont souvent tourné à notre avantage.

 

Prochaine académie bientôt.

 

Julio Cesar (2/5) pas grand-chose à faire sur le but, quelques frayeurs en plus en première période, puis beaucoup plus tranquille après la pause.

Marcelo (3/5) en pleine forme, le p’tit bonhomme!

David Luiz & Thiago Silva (2/5) on nous annonçait la meilleure charnière centrale du monde. On racontait que ces gars-là étaient des cadors, et qu’on allait voir ce qu’on allait voir. Mouais… bah c’est pas glorieux.

Alves (2/5) 3ème match, 3ème coupe de cheveux, 3ème prestation médiocre. Vivement la suite!

Gustavo (3/5) passeur décisif sur le premier but après un bon travail de récupération, et globalement du mieux dans son jeu par rapport au début.

Paulinho (0/5) allez hop, une bulle pour couronner son premier tour! Une présence stérile et inutile sanctionnée logiquement par une mise au placard dès la fin de la première période.

Oscar (2/5) on pensait que sa perf contre le Mexique n’était qu’un passage à vide éphémère. Ce n’était visiblement pas le cas.

Hulk (2/5) pieds carrés, mâchoire carrée, et cerveau dans le même état aussi très probablement.

Fred (2/5) c’est vraiment très faible. Et son but de la tête à 2 mètres de la ligne n’y changera évidemment rien. Il n’a tout simplement pas sa place dans le 11 de départ.

Neymar (4/5) il porte le Brésil à lui tout seul sur les épaules, c’est indéniable. Mais son comportement le dessert et le prive de la top note: cette tentative de roulette-sombrero le ridiculise et démontre le chemin qui lui reste à parcourir pour avoir l’étoffe d’un vrai champion. Un peu de modestie, mec, ça va pas te tuer.

 

Remplaçants:

Fernandinho (4/5) après Neymar, c’est le 2ème joueur de foot recensé dans la sélection brésilienne. Si Scolari ne voit pas la différence entre lui et Paulinho, ça devient grave! A l’hospice, le vieux!

Ramires (?/5) en toute honnêteté, je n’ai aucun souvenir de ce qu’il a fait hier soir. Laissez des commentaires pour me rafraîchir la mémoire. Merci.

Willian (non noté)

 

Bonus « j’ai 2 amours: mon pays et Paris ».

Mieux que la charnière Silva-Luiz!

Mieux que la charnière Silva-Luiz!

Hésitez pas à lâcher des com’, ça fait toujours plaisirinho! Et puis, comme PLF révise son bac, il m’a laissé les clés de son compte tweeter. Donc venez me suivre ici: https://twitter.com/PiLou_Fernandel

Petit-Louis Fernandel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.