Colombie – Uruguay (2-0) : La Copa o plomo academia attend le Brésil

« Allez amuse-toi gringo ». Il m’a lâché ça comme ça, alors qu’il me jetait une fille à moitié à poil dessus. « C’est soir de fête pendejo, tu as de la chance, tu as quelqu’un qui veille sur toi de là-haut. Sans doute le ligament de Falcao » et il s’est mis à rire grassement avant de me pointer avec son flingue. Et il est parti. Ce matin il m’a réveillé en me rasant la tête, le nez écrasé contre le sol. Il avait mal dormi. Il ne dort jamais. Putain sortez moi de là.

Extrait du journal intime de Soner Ertek, découvert au domicile de Tony Montaño près de  Medellin par la DEA le 14 Juillet 2014

Ola Amigos ! C’est Tony Montaño en la casa! 

La Forme ? Putain, moi ça va du tonnerre. On est en quart connard. La première fois de l’histoire du pays, et je vois ça de mon vivant Hahahaa. Pliés en deux qu’on les a les uruguayennes. Et maintenant c’est le Brésil qui va prendre sa pétée. On est tellement supérieurs à eux, on va tellement les fracasser… Comment ça tout le monde pense qu’on va perdre ? Tu te fous de ma gueule ? T’es sérieux ? Neymar ? Oh putain.

Regarde moi ce 4-4-2 concocté par Pekermann pendant que je vais me détendre. Il est là le pianiste qui tournait autour de ma fille ? J’ai de la maçonnerie à lui faire faire.

coluru

Ca détend. Surtout ses doigts.

Ouais, du coup, un 4-4-2. José a apprécié l’animation offensive dans ce dispositif face au Japon et moi aussi. Surtout après l’entrée de James. Du coup, c’est reconduit. C’est maladroitement écrit, tu penses que ma phrase donne bêtement l’impression que j’ai mon mot à dire sur les compos ?
Héhé. Penses ce que tu veux pendejo.

En face l’Uruguay se pointait comme un casque bleu sans son casque. Déjà que ça faisait pas forcément peur au début, là, c’est carrément à poil. Enfin édenté. Enfin tu me comprends. Tabarez alignait une tactique similaire et espérait secrètement sur un malentendu nous la mettre en douce, l’Uruguay abandonnant très vite la possession du ballon. A partir de là, les joueurs de la celeste (putain de précieuses) se contentent de presser, fort, et haut et avec tout le monde, pensant que ça nous empêchera d’avancer. Et ce sont les couloirs qui font l’objet d’une surveillance particulière. Comme mon frangin en prison. Evidemment, ils veulent empêcher Cuardrado de courrir très très très vite et de mettre plein de petits ponts d’un côté et de l’autre empêcher Rodriguez d’être le meilleur joueur du monde. Au bas mot.

C’est con pour eux, voila que Sanchez et Aguilar se décident à participer au jeu, vu qu’ils ne l’avaient presque pas fait sur le premier tour, c’était difficilement prévisible. Ensuite, James, Ô James, vient leur en montrer qu’il sait repiquer dans l’axe.
Et les tuer.
Regarde moi ce but. La perfection du geste, et cette petite prise d’information une seconde avant la frappe, histoire d’être sûr de faire mouche. L’amour.

rodriguezgolazo

pourquoi je vais m’emmerder à te mettre des photos de Shakira quand tu vois ça ?

Après évidemment, les mecs se ridiculisent encore une fois. Putain j’en peux plus.

rodiguezdance

La seconde période démarre sur le même rythme. Les Uruguayens sont incapables d’attaquer, alors on déroule et on tue le suspense, si diable il y en a eu un instant, avec une démonstration collective, une remise de la tête géniale de Cuadrado pour, le bel enfant. Pour la qualification, pour le quart, pour la victoire !

rodriguezgolazo2

Derrière on va pas se mentir, on a géré. Sans doute un peu trop, parce que les tocards d’en face se sont mis à allumer David, de loin, de prêt. Mais David a les cojones plus grosses qu’un taureau et il accomplit son devoir. Hors de question de prendre une bastos de la part de ces mecs, définitivement pas dignes de cette grande Colombie !

– Vamos !!!!

– T’es qui toi ?

– Je m’appelle Eduardo je cultive des oranges dans votre jardin depuis plus de 15 ans et je…

– Ta gueule. Emmenez le. On imite pas Rafael Nadal ici.

 

Las notas de puta madre : 

Ospina (4/5) : Et il a même eu le temps de faire une sieste d’une heure avec ça.

Armero (3/5) : S’est octroyé le luxe de souffler avec seulement 54 kilomètres parcourus.

Yepes (2/5) : 38 ans et le mec risque le rouge en défonçant Forlan pour rien. Putain, il aurait pu tout faire foirer. Et rejoindre Andres.

Zapata (4/5) : Commandant. Là où il passe, l’Uruguayen ramasse.

Zuniga (3/5) : Il a bien suivi la ligne. Mais ça, on sait tous faire au pays.

Sanchez & Aguilar (3/5) : Putain pour la première fois, chapez et chapo ont dépassé le milieu de terrain. Laissés libres dans l’axe par les imbeciles d’en face, ils sont venus prêtés main forte à James dans l’axe et essayer de créer un semblant de jeu, tout en mettant les taquets qu’il fallait sur les retours défensifs. Des matchs d’hombres.

Cuadrado (4/5) : Le mec est dribbleur, rapide et ça lui permet de faire la différence neuf fois sur 10. Mais quand il le faut, il est collectif. A-t-il seulement des limites ?

James Rodriguez (5/5) : On me dit qu’avec Falcao il serait encore plus fort. Je dis faux. Sans Radamel, James a compris qu’il était le patron et qu’il devait agir comme tel. Alors il pose ses délicates couilles sur le nez de ses adversaires. Et il triomphe.

Guttierez et Martinez (3/5) : T’en as un qui se bat sur tous les ballons, l’autre qui court vite, mais t’as pas de quoi te réveiller la nuit quand tu vois que les ailiers font tout le job.

 

Reemplazos de puta madre : 

Mejia pour Guttierez, 68e (NN) : Le début des « emmerdes », avec lui on a reculé d’un bon cran, même si le milieu de terrain s’est densifié..

Guarin pour Cuadrado, 81e (NN) ; Là c’était vraiment pour bétonner sauf que bon Guarin n’y arrive pas.

Ramos pour Rodriguez, 85e (NN) : Là c’était pour célébrer le divin enfant.

 

Demain on détruit le slip de Scolari et on rase Neymar. Et si jamais tu t’ennuies d’ici là : clique ici, Tony y va 4 fois par jour.

besos

Tony Montaño

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

3 Comments

  1. On peut compter sur quel joueur pour flinguer votre de quart de puta madre ? Yepes a la meilleure côte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.