Le Havre – Brest (1-0) : La Penn Ar Bed Académie se fait un peu chier

Il y a quelques mois, je concluais ma dernière académie par un « In Jean-Marc we trust, amen ». Bon, c’est peu dire que les choses n’ont pas véritablement évolué dans le bon sens ces derniers temps.
Zero victoires en 2018. Voilà. On en est là. Heureusement, l’académicien qui vous écrit a assisté, en présence de beaucoup de beau monde en tribune, à la dernière victoire brestoise qu’illustre la photo ci-dessous.

Rare image de la dernière victoire brestoise, Stade Robert-Diochon (15/12/2017), Crédits photo Richard Sucrier

Depuis, c’est un peu festival. Enième défaite à domicile face à l’AC Ajaccio (2-3), parfaitement narrée par Perfettu, que l’on salue mais que l’on n’a malheureusement pas vu à la fin du match, pour cause de KFC ; match nul assez honteux face à une équipe très faiblarde du GFC (1-1) ; match nul face à Lens qui aura eu la possession sans se montrer réellement dangereux en dehors de son but (1-1) ; match nul face à un Nancy là encore très, très faiblard, en particulier défensivement (2-2) ; match nul face au solide leader rémois (0-0) ; et donc cette nouvelle défaite face au Havre, dans un match particulièrement soporifique (0-1).

Alors oui, Ligue 2 oblige, on en est qu’à 7 petits points de la deuxième place après cette magnifique série dont je viens de faire l’énumération. Mais on commence à en avoir légèrement marre des choix douteux de notre cher Jean-Marc, en particulier concernant des joueurs comme Habib Diallo et Alexandre Coeff, pour ne citer qu’eux, à tout hasard. Jason Berthomier ou Johan Gastien semblent de leur côté ne pas avoir les faveurs du coach. On en a également marre qu’il nous prenne pour des jambons, notamment quand il déclare après le match face à Nancy, alors que Brest menait 2-0, que c’est là un bon résultat. Après tout, « le groupe vit bien » comme on l’entend souvent ces derniers temps. Pour couronner le tout, le club semble avoir une dent contre ses supporters, en témoigne l’affaire qui a été médiatisée mais dont je remets un extrait ici.

Donc voilà, tout ça pour dire que ce n’est pas la crise, mais qu’on est à deux doigts de basculer dans une saison particulièrement insipide et vraiment emmerdante si les tensions entre supporters et direction ne s’arrangent pas. En parlant d’insipide, il y avait le match de vendredi dernier.

Le match

On est tenté de laisser du vide dans cette partie, tant il ne s’est pas passé grand-chose. Effectivement, on a bien commencé le match, on a eu la possession, mais c’est nous qui avons concédé un but rapide et c’est encore nous qui n’avons pas su quoi faire de notre possession. On a tellement été peu dangereux que, dans son résumé sur Youtube, la Ligue ne montre même pas une action brestoise. La question est de savoir s’il y en a eu une. Il y a bien eu des situations, mais de là à parler d’actions, ne poussons pas le bouchon trop loin.

Quand on joue avec Habib Diallo seul devant, Alexandre Coeff ou encore David Kiki, on ne peut pas s’attendre à beaucoup mieux, mais on ne s’attendait pas à beaucoup pire non plus. Voilà, je crois que je vais m’arrêter là, Ferhat est un joueur de Ligue 2 bien sympathique, il y avait hors-jeu de position sur le but havrais et on aurait sûrement pu obtenir un petit pénalty sur une poussette. Mais jouer à une pointe devant ce n’est plus possible Jean-Marc, même si c’est bien souvent pour une partie du match seulement.

Les notes

Larsonneur (3/5) :
En dehors du but, où il ne peut pas grand-chose, rien à signaler. Félicitations à lui pour avoir renouvelé son contrat, il le mérite

Kiki (1/5) :
Dès les premiers contrôles, on a senti que ce ne serait pas sa soirée. Et puis être incapable de se mettre sur son pied droit, franchement…

Chardonnet (2/5) :
Pas irréprochable sur le but, mais est mobilisé tellement peu souvent que ça peut se comprendre

Weber (2/5) :
Moins habitué à la présence de Chardonnet qu’à celle de JC

Belaud (3/5) :
Plutôt en vue offensivement sur ce match

Pi (2/5) :
Match moyen de 3,14. 3,14 – 1,14 = 2. Le compte est bon

Coeff (2/5) :
Bien content d’avoir été bloqué sur Twitter

Gastien (2/5) :
Il n’a pas particulièrement donné tort à son coach sur ce match

Autret (2/5) :
Y a encore des gens pour le défendre, et je crois que c’est assez dramatique

Diallo (1/5) :
Je suis sûr que c’est une crème sur le plan humain, mais c’est franchement plus possible. Je meurs un peu plus à chaque fois qu’il touche la balle, le football aussi

Richard Sucrier

Plus cocaïné que Patrick Bateman et Frédéric Beigbeder réunis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.