METZ – CAEN (1-1) : La Metz Que Un Club Académie vous donne un cours d’Histoire.

« Join the army they said… »

 

On écarquille les yeux et on regarde…

 

C’est ce qui est arrivé à Nicolas lors du dernier cours d’EPS en 2008. Il couinait d’une petite voix « ENCLUME ! » à mon encontre. On jouait au base-ball et j’étais à la batte. J’étais déjà « petit gros » à l’époque. Et je devais lui fermer sa gueule. Nicolas, c’était mon « pote ». Il était grand, con, athlétique : tout le contraire de moi en somme…
J’ai frappé la première balle. Elle est partie loin… Derrière les barrières du stade… C’est là que j’ai vu ses yeux s’écarquiller… tandis que la balle passait au-dessus de lui…

Il a couru comme un malade…

Moi aussi… tout en hurlant : « L’enclume elle t’emmerde ! ». J’avais réussi à atteindre la 3e base…
Ce souvenir, c’est un peu ce qui a dû se passer dans la tête du FC Metz avant de se faire égaliser lors de ce match. Oui, je saute le suspens, et alors ? De toute façon, les seuls qui me lisent sont ceux qui ont vu le match…

Vous avez lu le précédent article de mon mentor Kast&Deuch. Il était peut-être le dernier supporter à y croire, et ses illusions se sont envolés… Les miennes étaient déjà sous la pierre tombale depuis décembre. Alors au fond, c’est du pareil au même… Ce n’est juste qu’une question de timing au moment de déguster les pissenlits par la racine…
Vous ne vous rendez pas compte je pense… Lorsqu’on a marqué le premier but, on était à égalité de point avec les deux derniers de Ligue 1 !!!

Certes avec un goal average défavorable (-33 bordel !!!) mais au moins on pouvait y croire… Puis vint l’égalisation deux minutes plus tard… Palmieri qui refuse d’aller sur le porteur du ballon. La défense qui ne sait pas sauter. Et un retourné dans nos dents qui nous impose ce constat terrible qui est que JAMAIS aucun club n’a pu espérer se confronter avec l’élite lorsqu’elle se brinqueballe une défense à trois francs six sous…

Mais ce n’est pas grave voyons ! Et vous savez pourquoi ? Parce qu’à Metz, on prie encore pour des augures favorables… Mais, vous savez quoi ? Allez tous vous faire voir avec votre espoir à la con ! On va descendre ! Et tant qu’on n’aura pas de défense, on pourra continuer à se gausser de voir que Dossevi et Roux sont plus efficaces que Benzema, pour moi, cela revient juste à commenter la couleur du marbre de la pierre tombale.
Nicolas… Ah oui, Nicolas… Pour revenir à lui, il pensait – non ! – Il était persuadé ! – que j’allais me viander comme un petit gros… Et dans cette situation, je sais que c’est moi le « Nicolas ». Je traite le FC Metz d’ « Enclume ! » dès que je le peux depuis des mois… Et même si au fond, j’espère me tromper… sincèrement… On sait tous que cette fois-ci, ce petit gros de FC Metz ne va pas aller jusqu’à la troisième base en hurlant : « L’enclume elle t’emmerde ! »

En Ligue 1, il n’y a pas de place pour les petits gros…

 

34e journée : FC METZ – SM Caen.

 

Que des « beaux mecs » ! … Rien d’autres à ajouter, ce ne sont pas des footballeurs pour moi.

 

Bon je commence par quoi ? Notre premier but à la 71e minute à l’aide du défenseur adverse qui sentait bien que le pauvre Rivière l’aurait mise à côté s’il avait pu… Ou de l’égalisation à la 73e de nos adversaires ? Parce que oui, on a une bonne attaque… 32 buts, c’est plus que Caen (24). Mais lorsque l’on jette un regard anxieux à la ligne suivante, on constate que ce n’est pas une défense que l’on a, comme pour Caen (43 encaissés), mais une espèce de passoire désarticulé et à l’encéphalogramme plat (65 encaissés). Alors que voulez-vous que j’espère quand je vois un but pour Metz, hein ? Je dois me contenter d’un seul petit but d’avance ? Haha ! Je connais mon club moi !

Alors quoi ? Vous voulez une vraie analyse du match ? Vous attendez quoi ? Une expertise ? Vous savez qui je suis ? Un péquenot en guenille qui jette ses diatribes acides derrière un gramme d’alcool dans le sang… Vous ne voudriez pas de moi pour garder votre gosse, mais mon analyse oui ? Allez-vous faire soigner… Sérieusement…
54% de possession de jeu. 16 tirs (3 cadrés…) et 7 corners lorsque nos adversaires font mumuse avec 5 tirs dont 4 cadrés. Alors oui, le goal adverse a sauvé son équipe. Oui, je vous accorde aussi qu’avec un milieu sans aucune capacité de relance ou de vision de jeu… si ce n’est : « Balance le cuir loin devant, et prie pour que Dossevi choppe le ballon, cours, puis centre… », c’est compliqué à jauger du talent d’une équipe…
Je veux bien faire dans la dentelle, mettre de l’eau dans mon verre de bourbon, mais quand les problèmes sont constants, et que malgré une centaine d’états généraux convoqués par le général Hinsch, tout comme Hanz, le « Grand Traité de la Défense du FC METZ » se résume à une feuille blanche… ça commence à m’agacer…
Sérieusement, je dois juger quoi là ? Avec un attaquant invisible, un milieu à la rue et une défense amorphe ? J’ai juste l’impression de me branler avec du foin et de reprocher aux chevaux de me tourner autour !!

Bon, je ne sais pas où je vais avec cette métaphore… MAIS VOUS M’AVEZ COMPRIS !
Et pour ceux qui ne l’aurait pas saisi… Voici une petite illustration en image de la débâcle messine si le FC METZ était la France en 1940…

 

Le plan tactique messin : On file le même aux joueurs, mais sans la légende je pense… ou sinon que l’on m’explique pourquoi je ne vois jamais aucune stratégie de jeu…

L’organisation tactique messine : « Ouais, gros, alors toi Renaud, tu prends s’t’obus en cuir là… Et tu me l’expulses loin devant san’te poser de questions ! »

L’exode… Les supporters messins quittent le stade après 37 minutes de jeu… Ils sont venus comme des hommes… Ils repartent comme… Bah regardez…

Causerie de Hanz à la mi-temps. Les hommes du FC Metz se voit comme ça…

Les adversaires eux, les voient comme ça…

Comment nos adversaires quittent le stade…

– Wesh Fallou ! Bien ou bien ? – Sérieux, arrête de te planquer Julian…

– Euh… Manu… Tu crois que c’est le moment là ?

Après-match : Les derniers supporters messins.

Le constat de la presse … c’est écrit petit, mais laissez-moi vous traduire ça pour vous : « On est nul ! »

Le discours après-match de Hanz : « Hum… Hum… Laissez-tomber les zouzs : c’est foutu ! »

Résultat de la saison ? (Point Godwin activé !)

 

 

 

LA CONCLU DU BARBU :

 

On manque de supporters bizarrement… Le prochain match à domicile est contre Angers… C’est 10 euros la place… Alors : « Engagez-vous ! »… Cela vaut le coup… il paraît…

 

Auto-critique de mon acad’ après relecture ?

 

Et bien en voilà une acad’ rondement menée… Je finis mon verre et au dodo…

LeGrasAuLLy

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.