Anderlecht – ASSE (2-3) : la Forez Académie finit en tête

J’aurai vu un doublé de Søderlund dans ma vie. Plus rien ne peut m’arriver maintenant…

Le match résumé en 1 phrase : « C’est ça le football ! »

De la bouillie pendant 60 minutes environ et puis le miracle. Bordel c’est incroyable. D’habitude, c’est à nous que ça arrive ce genre de trucs, et là… Incroyable… Purée j’ai même pas les mots pour décrire le bordel qu’on a foutu à la Divette sur ce 3e but. Et encore pire après. Magique.

 

La compo :

Oulala… Alors cette compo, c’est non. Non, non et non ! Putain mais la défense à 5 avec Lacroix en homme de base, à quel moment c’est une bonne idée ?? Le mec est arrivé il y a à peine 4 mois, ne brille pas non plus par son sang froid, et tu veux le foutre dans le poste à plus grande responsabilité dans les joueurs de champ ?? Je dis non !

 

Le mâche :

Et ben putain… J’avais bien raison de râler sur la compo. Cette défense à 5 a été nulle à chier. Aucune coordination dans les déplacements, des couvertures à l’arrache, 2 buts encaissés… Les Verts ont été lamentables pendant environ 60 minutes. Le temps de prendre 2 buts donc (Chipciu 22e, 1-0, et Stanciu 31e, 2-0), 2 buts de Roumains sur lesquels la défense a disparu comme le respect sur ces actions. Les mecs sont seuls au 2e poteau (Chipciu) ou s’amusent dans la surface (Stanciu) face à 5 joueurs complètement dépassés et passifs. Des plots. Si tu rajoutes à ça le fait qu’on arrive pas à aligner 3 passes de suite sans que ça finisse en touche, loin du joueur visé ou dans les pieds adverses, tu te dis que de toute façon t’es parti pour en prendre une bonne. Et pourtant, Anderlecht n’est pas impressionnant, loin de là. Beaucoup d’approximations et de précipitation derrière qui font encore plus rager quand on voit le score.

La 2e mi-temps arrive, on espère juste que les Verts vont au moins sauver l’honneur. Saivet qui a passé son temps comme 4e défenseur central et totalement paumé jusque là obtient un penalty sur un coup franc dévié par une main belge. Il se charge de la sentence : tu l’as vu venir, il loupe. Sa frappe s’écrase sur la barre, rebondit contre le dos du gardien mais ne rentre pas (54e). Allez, c’est bon là, on ne marquera pas et on risque même d’en prendre d’autres. D’ailleurs Stanciu confirme mes dires avec cette frappe de l’extérieur qui semblait non cadrée mais que Ruffier claque en corner (56e). Finalement, le but stéphanois arrivera avec cette tête de Søderlund sur un centre de Malcuit (2-1, 63e). Inexistant jusque là et à côté de ses pompes, le Norvégien sauve l’honneur stéphanois d’un coup de boule bien placé. C’est bizarre mais les Verts semblent mieux en place. On voit du mouvement, du jeu en triangle et des passes enchaînées. Alors pourquoi pas… Et ce qu’on sentait venir arrive : sur un caviar d’Hamouma à peine entré en jeu, Søderlund double la mise et remet les Verts en selle (2-2, 66e)? IN-putain de-CROYABLE !! Alors qu’on a avait été nuls jusque là, Sainté égalise et se permet même de dominer les débats. Hamouma, très très en jambes, est virevoltant sur son côté droit et fout la misère à toute l’arrière-garde belge. Son centre vers Søderlund st sorti par le gardien à ras de terre mais c’est directement dans les pieds de Monnet-Paquet qui a suivi (oui ! Un joueur stéphanois a suivi l’action !) et marque d’un plat du pied sécurité (2-3, 73e). La Divette exulte, le parcage réduit à 400 personnes s’enflamme : alors qu’on pensait que les Verts allaient une nouvelle fois se faire punir, ils renversent la vapeur et mènent presque logiquement au score. La furia stéphanoise s’est abattue sur l’équipe belge, et les lacunes vues en 1e mi-temps leur ont explosé à la gueule. Monnet-Paquet aura même l’occasion d’alourdir le score sur un très bon centre de Tannane mais sa reprise passera juste à côté du cadre (80e). C’est fini, les Verts ont gagné et finissent premiers du groupe. Hallucinant.

Maintenant, qu’est-ce que tu veux retenir de ce mâche ? Il est tellement improbable qu’il ne faut surtout pas s’enflammer. Si ça peut servir aux joueurs, parce qu’une victoire comme ça est un putain de coup de boost pour le moral, alors OK. Maintenant, Christophe, va pas nous remettre ce système bancal pour le prochain mâche, hein ? La défense a été à la rue 75% du temps, et on doit cette victoire uniquement à l’exploitation des failles béantes que laissait notre adversaire du soir. On a rien proposé dans le jeu avant la 60e, avec des latéraux prévisibles (Malcuit est très bon lancé mais, arrêté, ses dribbles sont aussi voyants que sa coupe de cheveux) et un Saivet qui redescendait au poste de 4e défenseur central pour organiser le jeu. Honnêtement, je ne crois pas avoir vu autant de passes ratées depuis le début de la saison A croire que c’est quand les Verts se sont dit qu’ils n’avaient rien à perdre qu’ils ont retrouvé leur football. Ton système ultra-rigide DOIT se dérider un peu plus. Des mecs comme Tannane, Hamouma ou même Monnet-Paquet ont besoin d’avoir de la liberté pour proposer devant et non pas passer leur temps à appliquer les consignes défensives. Bref, Sainté a gagné, c’était complètement inespéré pendant 1h, maintenant il va falloir en tirer les conséquences et repenser la philosophie de jeu en s’appuyant sur ce qui a été fait pendant 30 min en Belgique.

Avant / Après

Les buts :


Anderlecht 2-3 ASSE: les temps forts par ASSE

 

Les notes :

Ruffier (sans effet, 3/5) : il prend 2 buts dont le 2e qu’il est à 2 doigts de sortir, mais il n’a pas eu grand chose à faire sinon. Il n’a pas enfilé sa panoplie de sauveur cette fois-ci.

Malcuit (les qaulités de ses défauts, 3/5) : il a souvent laissé son couloir vide derrière, mais il faut aussi dire qu’il a été le seul ou presque à proposer quelque chose avant le but de Søderlund. Hyperactif sur son côté droit, il nous a gratifié de quelques bons retours notamment sur ce contre où il avait anticipé l’appel de Acheampong et l’a grillé à la course.

Théophile-Catherine (hmfff, 2/5) : les buts viennent de son côté, coïncidence ? Non. Même si Malcuit a souvent déserté son côté pour attaquer, Kevin n’a clairement pas fait un bon match. Bordel, arrête de défendre en reculant, t’as déjà fait pareil à Rennes, et on a aussi pris un but. A son actif quand même le tacle qui permet la remontée de balle de Malcuit pour le 1er but de Søderlund.

Lacroix (intronisé, 2/5) : donc on met le mec avec le moins d’expérience en chef de la défense ? Et bien on a vu les dégâts sur le 1er but d’Anderlecht avec un marquage flottant qui pousse Pogba à monter sur l’attaquant et ouvrir la porte au 2e poteau. Il n’a pas encore les épaules pour jouer à ce poste.

Pogba (confirmation, 3/5) : comme face à l’OM, il a été le meilleur défenseur sur le terrain. Quelques bonnes interventions, pas de pertes de balle dangereuses, il a fait le taf. Comme souvent, il semble plus convaincant de ce système à 3 défenseurs.

Polomat (pipe, 2/5) : pas terrible le PYP sur ce mâche, avec énormément de déchet dans les transmissions notamment. Après, je préfère toujours le voir lui que M’Bengue, surtout dans ce système où l’on demande aux latéraux de monter très souvent.

Saivet (de pire en pire, 1/5) : il a été à chier. Complètement paumé sur le terrain, on l’a souvent vu au niveau des défenseurs centraux pour venir chercher la balle. Et le pire c’est qu’il ne défendait pas ! Avec en prime un penalty loupé. Sur le banc, et vite.

==> remplacé à la 63e par Pajot (non noté), qui a stoppé une attaque belge pour permettre le contre amenant le 3e but. Sinon, RAS.

Dabo (hallucinant, 1/5) : incapable de faire une passe correcte à 4 m, Bryan confirme qu’il est dans une mauvaise passe. Purée mais il était bon à Montpellier, comment se fait-il qu’il soit si mauvais maintenant ? Va falloir bosser et pas qu’un peu mon b’let.

Monnet-Paquet (surgit de la brume, 2/5) : complètement invisible en début de mâche, il a fallu qu’il permute avec Nordin pour qu’on s’aperçoive qu’il était sur la pelouse. Il a été inexistant jusqu’à son but, ce qui lui permet de grapiller un point de plus sur sa note.

Søderlund (Moïse, /5) : il a démarré en étant nul à chier, avec en point d’orgue ce contrôle loupé alors qu’il était seul face au but et pas hors-jeu. Puis il signe un doublé : un but de la tête pas évident à mettre avec la charge de Spajic, et ce plat du pied à 1 m des cages qui touche la barre. Il est passé à 2 doigts de nous faire hurler, mais jeudi soir, c’était son soir.

==> remplacé à la 76e par Tannane (non noté), qui a failli donner une passe décisive à KMP, et a pris un jaune, encore.

Nordin (compliqué, 2/5) : il a bien essayé de déborder et de provoquer sur son aile, mais il n’a jamais vraiment réussi à faire la différence. Enfermé sur son côté, il n’a pas pesé dans les débats et s’est progressivement éteint.

==> remplacé à la 63e par Hamouma (non noté), qui a fait exactement ce qu’il fallait faire : mettre de la vitesse. Percutant et incisif, il donne la balle d’égalisation à Søderlund après un joli mouvement côté droit impliquant 3 joueurs.

 

Les adversaires : quand tu mènes 2-0 à la mi-temps, à domicile, normalement c’est plié. C’était sans compter le niveau anal de la défense belge. Mention à Nuytinck qui nous avait déjà presque donné l’égalisation à l’aller, et encore très mauvais jeudi soir. Sinon, Chipciu nous a mis la misère en 1e mi-temps avant de disparaître en 2e.

 

La question minitel : la question n’en revient pas.

Søderluuuuuuuuuuuund dèèèèèèèèèèèèès ce soaaaaaaaaaaaaaaaaaaar !! Bordel, quelle vie on mène… Et vous, ça vous fait quoi ce mâche ?

 

Søderlove et Monnet-Paquet se tirent la bourre en tête, mais c’est notre Moïse norvégien qui l’emporte. Un doublé opportuniste et salvateur qui permet à Sainté de finir pour la 1e fois en tête de son groupe de qualification en Europa League. Donc l’asssurance de recevoir au retour pour les 1/16e de finale. Avant ces 3 buts, on s’est quand même bien fait chier, et j’en connais qui sont partis à la mi-temps, dégoûtés du spectacle. Du coup, ils ont tout loupé et vont devoir se coltiner une réputation de chat noir à la Divette.

 

Roland Gromerdier

 

Pas d’avis en face, mais en bonus, je vous mets l’avis d’un supporter d’Anderlecht avant ce mâche.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

2 commentaires

    • On est d’accord pour dire que Nuytinck, c’est pas au niveau de la Coupe d’Europe ? 2 matches contre Sainté, 3 buts contre Anderlecht sur lesquels il est impliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.