ASSE – Mayence05 (0-0) : la Forez Académie se qualifie

Allez, ça va le faire, hein ? Galtier a compris l’importance de ce match. Même si un nul suffit, on doit relancer la machine et gagner. Pour la confiance, pour nous, pour eux. Pas vrai ?

Le match résumé en 1 phrase : « Pep Galtier a frappé »

Ras le bol. Je n’ai jamais versé dans l’anti-Galtier primitif, mais là, je ne peux plus le défendre. Comment faire ? On est chez nous, pour jouer la qualif, face à une équipe qui ne ferme pas le jeu, et ton coaching se résume à faire sortir ton seul attaquant de pointe pour le remplacer par un milieu défensif à la 83e, puis de sortir un milieu pour faire renter un défenseur central à la 91e. Marre.

 

La compo :

On a tout vu sur cette compo avec le match. Un 3-5-2 avec Tannane en 10 et KMP en piston droit, un 4-4-2 avec Saivet sur le côté gauche… Perso, je place l’équipe comme ça, mais ça change pas grand chose au final. On a vu de la bouillie. Et Galtier avait décidé de rajouter du caca dedans en fin de match.

 

Le mâche :

Oui, les Verts sont qualifiés, c’est bien. C’est même très bien. Mais cette purge dégoulinante qui me colle aux doigts au moment d’écrire cette académie passe difficilement. Søderlund forfait, on se retrouve donc  avec Roux en pointe et c’est pas pour me rassurer. J’avais raison.

Les Verts avaient pourtant très bien démarré la partie avec du rythme, et un pressing efficace qui a permis de mettre la pression dans le camp adverse. Roux se fera enlever un ballon juste devant lui sur un centre de KMP (6e), Tannane percute beaucoup et joue plus simple que d’habitude, on est pas mal. Puis la chute. On a encore une fois laissé l’adversaire faire ce qu’il voulait du ballon chez nous, on a subit, les fautes bêtes se sont succédées et sur l’une d’elle, Mayence obient un coup franc à l’entrée de la surface que Ruffier claquera magnifiquement en corner (43e).

Les Verts reprennent la 2e période avec le même état d’esprit de merde et se font marcher dessus par les claquettes allemandes. Selnæs est à 2 doigts de marquer contre son camp (51e), et Ruffier s’emploie à plusieurs reprises pour stopper des tirs de Mayence (52e, 74e). Pourtant, c’est Sainté qui aura la meilleure occasion : sur une ouverture de Saivet, Roux dévie et lance Tannane en profondeur qui grille son défenseur côté droit avant de frapper sèchement : son tir heurte le poteau de Lössl (82e) ! Plus grand-chose de notable sur la fin de match, les Verts tiennent le nul et la qualification pour le prochain tour.

Je devrais être content, mais je ne le suis pas vraiment. Je n’arrive pas à me contenter de cette qualification finalement. Parce que j’ai vu tout ce que je ne voulais pas voir, et cette fois, c’est le coach qui en est en grande partie responsable. La rentrée de Nordin a tout de suite mis de l’allant et du mordant dans le jeu stéphanois. Mais à quoi ont servi les rentrées de Pajot et Lacroix ? Sérieusement, Christophe, toi qui te défends d’être un entraîneur défensif, tu crois vraiment que tu vas à l’encontre de cette idée avec ce genre de coaching ? Et arrête de te cacher derrière les blessures pour justifier cette performance de merde : ça fait 3 matches qu’on a pas marqué 1 but.  1 seul putain de but ! Tu crois que c’est en faisant rentrer Pajot et Lacroix dans les 10 dernières minutes que ça va changer ? Pourquoi ne pas intégrer des jeunes dans la rotation ? Nordin, OK, mais les autres ? On fait signer des mecs qu’on ne voit jamais jouer ou alors qu’on s’empresse d’envoyer en prêt parce qu’on ne sait pas quoi en faire (Bamba, Saint-Louis, Maupay). Sur le banc, on avait 1 gardien, 3 défenseurs, 1 relayeur et 1 seul putain d’attaquant !! Il paraît qu’il était nécessaire de marquer des buts : tu crois que c’est avec ce genre de groupe qu’on va y arriver ? Je suis gavé, j’en ai vraiment marre de me cogner des purges et voir que finalement on est content parce que l’objectif a été atteint. Quand est-ce qu’on va avoir un peu d’ambition dans le jeu putain ? Je pensais qu’avec des mecs comme Veretout, Saivet et Selnæs, on pourrait voir autre qu’avec le trident de rêve Clément-Pajot-Lemoine. Finalement, rien ne change parce que les consignes sont les mêmes, et ça, c’est bien de ta faute, Christophe.

Autre coup de gueule, plus perso : les footix. Alors, oui, c’est cool de voir du monde le jeudi à la Divette, on fait tous la fête, c’est bien. Sauf que quant tu pointes ta gueule enfarinée de rugbyman uniquement pour la coupe d’Europe, que tu chantes la verveine, non pas en plein match parce que ça c’est drôle, mais à la fin d’un nul minable juste pour avoir un verre gratos comme un crevard, que t’enchaînes avec des chants de l’AS Montferrand alors qu’on s’en branle, et qu’en plus, tu te sens à l’aise au point d’expliquer aux habitués où sont les chiottes alors qu’eux sont là depuis une époque où tu ne savais même pas que ce bar existait, j’ai juste envie de te dire de rester chez toi la prochaine fois. Ah oui, et je ne dirai pas ce que j’ai pensé de la nana qui chassait les Pokemons devant le match, on risquerait le procès. Le fléau avait envahi les tribunes, il se déverse maintenant dans les bars. Résistance !

Sinon, grosse ambiance quand même au bar avec ce chant de verveine qui a duré au moins 10 minutes (je n’exagère pas), et dans le stade avec papelitos et feu de joie dans le parcage. C’est ça les tribunes qu’on aime. A l’inverse de ce qui va se passer à Anderlecht pour la finale pour la 1e place, avec ce parcage réduit à 600 places seulement. Dommage…

Le résumé du non-match :

 

Les notes :

Ruffier (impeccable, 4/5) : dans un match où peu se sont mis en évidence, ma Ruff’ a su préserver sa cage inviolée malgré les coups francs vicieux ou les presque CSC de Selnæs. Je lui mets +1 parce que sans lui, la qualification n’était pas possible dès jeudi.

Théophile-Catherine (fade, 3/5) : sans saveur, Kevin n’a au moins pas fait de connerie. Peu présent aux avant-postes, il a assuré le service minimum en défense. Il a du mal à revenir de sa grosse blessure de la saison passée je trouve.

Perrin (capi capo, 3/5) : lui aussi a joué un grand rôle dans la qualification, mais sa faute à l’entrée de la surface qui amène le coup-franc dangereux en fin de 1e période aurait pu coûter cher. RAS sinon, aussi tranquille qu’un Balkany face aux juges.

Pogba (arrête ta comédie !, 2/5) : le mec, il fait une passe, et il peut pas s’empêcher d’ouvrir son claque-merde et de faire des gestes avec les bras derrière. Arrête toi ! T’as encore failli nous coûter un but avec tes relances pourries dans la surface. Pas rassurant avant de le voir jouer contre Marseille.

Polomat (le retour ?, 3/5) : même Galtier en a eu marre de voir le Cheikh en bois, du coup c’est Polo qui revient. Sobre, il n’a pas fait d’étincelles, mais il a quand même effectué quelques retours tranchants en défense. Si Galtier devait prendre une bonne décision après ce match, c’est de le laisser titulaire.

Selnæs (et ben alors ?, 2/5) : mais il est passé où mon Ole qui marchait sur la gueule de tout le monde ? Il a semblé tout emprunté jeudi soir, n’osant même pas prendre sa chance de loin quand il le pouvait. Un air de martyr, de victime sur le terrain, Copé face à la France.

Veretout (toi aussi ?, 2/5) : purée mais c’est pas vrai, toi aussi tu te mets à mal jouer ? Pertes de balle, passes en touche, corners tirés au ras du sol, merde ! J’ai eu l’impression de revoir Eysseric de l’année dernière. Allez, dimanche tu seras pas loin de chez toi, tu fais honneur aux couleurs et on oublie tout.

==> remplacé à la 91e par Lacroix (non noté), qui se demande bien ce qu’il foutait là, à rentrer dans les arrêts de jeu. Et moi aussi.

Saivet (presque, 3/5) : il a été le meilleur des 3 au milieu, mais ça n’a pas suffi. Il manque toujours un petit quelque chose à Henri pour faire basculer le sort d’une rencontre. En tout cas, il m’a semble s’être rempapilloté et a  retrouvé ses petites joues de hamster, ça fait plaisir.

Tannane (à quelques centimètres, 3/5) : pour son retour, Oussama a bien failli être le héros. Sa frappe s’écrase malheureusement sur le poteau. Avant ça, il avait envoyé un tir aussi mou que Doc Gyneco, mais il s’est montré plutôt à son avantage, effectuant même coorectement le repli défensif.

Roux (prévisible, 1/5) : comme à chaque fois qu’il est aligné en pointe dans ce système, Nolan a été aussi utile qu’une chroniqueuse au CFC. Acte de présence, pas plus. Même pas une occasion à saloper vous vous rendez compte ?

==> remplacé à la 83e par Pajot (non noté), un changement ton sur ton. Le problème c’est qu’ils sont transparents tous les deux.

Monnet-Paquet (pas de suite dans les idées, 2/5) : il élimine, il déborde, et il se retrouve toujours dans la même situation. Collé à la ligne de touche, avec un seul choix : centrer. Souvent pour personne d’ailleurs. Et quand la balle est pas trop mal, t’as toujours un défenseur qui vient se glisser sur la trajectoire. La possibilité de le voir faire autre chose est encore plus faible qu’un score de Copé aux primaires.

==> remplacé à la 59e par Nordin (non noté), qui a fait une bonne entrée. Mais ses coéquipiers n’étaient pas prêts à voir un mec jouer au foot, du coup il a parfois semblé bien seul.

 

Les adversaires : le mec qui a une coupe de mouton est vraiment une merde. Les autres c’est pas mal, mais rien de foufou. Bon match de Gbamin quand même. Lössl a été trop peu inquiété. Et le coach allemand doit avoir le même fournisseur de coco que Simeone.

 

La question minitel : la question va à l’essentiel.

Youpi, on est qualifiés. Sauf que ça fait 3 matches qu’on ne sait plus à quoi ressemble un but pour Sainté. Voyage au bout de l’ennui. Vous en retenez quoi de ce mâche ?

 

La qualif et rien d’autre.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, il n’y en aura pas. En même temps, qu’est-ce qu’on en a à foutre de Mayence en temps normal ?

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.