ASSE – OM (0-0) : la Forez Académie enchaîne les nuls

Récapitulons. On joue mal 3 matches, on prend 4 points et 1 qualification en 1/16e d’Europa League. Pourquoi changer après tout ?

Le match résumé en 1 phrase : « ZZzzzzzzZZZZzzzz »

Ça commence à être dur là. Dur de voir cette équipe évoluer. Dur de se dire que malgré les nouveaux joueurs, trop peu de choses changent. Dur de se cogner des 0-0 sans fin depuis 1 mois (Metz, Mayence et donc Marseille). Dur de voir que Galtier évoque la fatigue pour justifier ce résultat. La saison prochaine, il n’y aura pas qualification européenne miracle avec la 6e place (même pas sûr qu’on l’atteigne celle là). Et tous les investissements financiers consentis pour accrocher cet objectif vont nous revenir dans la gueule avec les intérêts.

 

La compo :

Beric trop juste, Roux blessé, c’est l’omelette Søderlund qui prend la pointe. Va-t-il enfin réussir à marquer, chose qu’on a plus vu depuis la 1e journée face à Bordeaux ? Après, c’est du classique : on reste sur le schéma qui a vu les Verts marquer 2 buts face à l’ogre angevin avec ce 4-2-3-1 et Saivet en meneur de jeu. A noter que Polomat prend la place de M’Bengue, ce qui est toujours une bonne chose.

 

Le mâche :

On va faire vite, hein ? Pour les Verts, Polomat centre vers KTC qui queute sa frappe et lui rend la balle aussi sec. Nouveau centre cette fois vers Saivet qui rate l’immanquable aux 6 m (14e). Pour l’OM, Gomis profite du mauvais alignement de Perrin pour venir défier Ruffier sur une louche de Thauvin, mais notre CRS est en feu en ce moment et détourne la balle (30e). Il s’interposera de nouveau sur une tête de Thauvin à bout portant (35e) et sur une autre frappe du même Thauvin (45e) pour sauver les meubles de la maison verte déjà en feu. En 2e période, une seule occasion stéphanoise : le seul centre potable de Théophile-Catherine a failli trouver la tête de Hamouma, mais trop court (77e). A noter la superbe prise de balle, accélération et passe en profondeur de Selnæs pour lancer KTC sur cette action. Rien de notable pour l’OM.

Bon, que dire ? Qu’on s’est fait chier, oui. Que Søderlund a passé son temps à regarder le ballon de loin, que Tannane n’a pas pu faire la différence tout seul, que Monnet-Paquet a été invisible et que Saivet nous a fait une Nolan Roux. Seul Selnæs est arrivé à proposer quelque chose au milieu de cette bouillie, Veretout lui l’a joué comme Deschamps : accrocheur au milieu, mais aucune projection vers l’avant. Le niveau de nos latéraux a été cataclysmique, et même Perrin a fait une erreur qui aurait pu nous coûter cher. Sérieusement, j’ai eu l’impression de voir un grand trou noir au centre du terrain. Aucun liant, aucune organisation, juste des grandes saucisses qu’on balançait à Søderlund qui dévait pour personne, quand ça ne finissait pas directement dans les pieds marseillais. Encore une fois, le meilleur joueur a été Ruffier, impeccable dans ses bois et grand artisan du point chichement pris face à une équipe de Marseille qui n’a sans doute jamais été aussi faible. Marseille justement : le bilan de Galtier face à l’OM c’est 7 défaites, 6 nuls pour 1 seule petite victoire. Et j’ai pas l’impression que c’est cette année qu’on va glaner la 2e.

Puisqu’on parle de l’entraîneur : apparemment, ça serait la fatigue la responsable. Oui, alors non, Christophe. Vous nous avez suffisamment rappelé en début de saison que c’était la 4e fois de suite qu’on jouait la coupe d’Europe, donc gérer les organismes en enchaînant les matches, ça ne devrait pas poser de problèmes normalement. Sauf que chez nous, si. Quand ce ne sont pas les blessures qui s’accumulent, ce sont les mecs sans essence qui plombent nos performances. Vraiment, Christophe ? C’est la fatigue qui fait qu’on arrive pas à enchaîner 3 passes pour se créer une situation dangereuse ? C’est la fatigue qui a poussé les joueurs à reculer tellement bas que j’ai eu l’impression que Søderlund jouait 6 ? C’est la fatigue qui oblige à changer le système match après match sans jamais arriver à trouver la bonne solution pour marquer ? J’ai envie de dire non. Il y a un gros problème de niveau pour certains, mais aussi de tactique. A quoi sert Lobello ? Le staff élargi, c’était aussi pour te permettre de mieux gérer cet aspect là. Visiblement, ça ne marche pas parce que vu ce qui nous est proposé depuis le début de la saison, on ne peut pas dire qu’on ait vu des progrès par rapport à la précédente. On en est pas encore à demander ta tête, loin de là pour moi. Mais il va falloir remédier à ces problèmes récurrents dans le jeu parce que les équipes de devant prennent le large, et qu’avancer en championnat à coup de matches nuls, ça peut mal finir. On joue Rennes dimanche, je n’attends clairement rien de cette rencontre, sinon au mieux un nul (pour changer). On verra…

Le vrai Classique de Ligain, un mercredi, à 19h. J’ai mal à mon football.

 

Le résumé du mâche (si vous y tenez vraiment…) :


ASSE 0-0 OM: le résumé par ASSE

 

Les notes :

Ruffier (indiscutable, 4/5) : 3e mâche de suite de haute volée pour la Ruff’ après Mayence et Angers. 3 arrêts déterminants en 1e période pour maintenir le navire vert à flot, alors qu’il tanguait dangereusement. Niveau international, sans discussion.

Théophile-Catherine (M’Théophile, 1/5) : il faut se rendre à l’évidence. Alors qu’il nous avait impressionné pour sa 1e saison dans le Forez (on l’imaginait même aux portes de l’Equipe de France), il est devenu nul. Mais vraiment. Balancer des saucisses comme il l’a fait mercredi, c’est juste pas possible. Il aurait quand même pu délivrer une passe décisive sur son seul bon centre de la partie.

Perrin (ça arrive, 2/5) : il a baissé de pied sur ce match, pratiquant l’alignement douteux pourtant plus habituel chez son compère de l’axe. Sur les rotules, alors qu’il n’a quasiment pas joué à Angers, bizarre.

Pogba (wow, 3/5) : c’est drôle à dire, mais il a été l’un des meilleurs sur le terrain. Avec 30 ballons récupérés, il a fait la loi aux abords de la surface et ne s’est pas fait remarquer par une boulette. Son jeu aérien est par contre toujours aussi mauvais.

Polomat (courant alternatif, 3/5) : même s’il n’est pas constant sur tout un match (il revient aussi de 2 mois de blessure), il est quand même largement meilleur que M’Bengue. Si KTC et Saivet n’avait pas croqué ses offrandes, il aurait même pu engranger 1 passe décisive. S’est éteint petit à petit pour disparaître en fin de mâche

Selnæs (on va pas le garder longtemps, 3/5) : c’est le seul qui est capable de prendre la balle, d’accélérer et d’éliminer un ou plusieurs adversaires soit par une passe, soit par un dribble. Unique éclaircie au milieu de cette bouillie, il tente d’exister et de se faire remarquer pour qu’on le sorte de là. A mon avis, ça ne va pas tarder.

Veretout (la dèche, 2/5) : la dèche parce qu’il a joué comme l’actuel sélectionneur de l’Equipe de France, mais aussi parce que son jeu a été très pauvre. J’attendais quand même mieux de ce joueur, parce que là, on a juste le droit à du Lemoine avec quelques années de moins.

Saivet (Henroux, 1/5) : il nous a fait du Nolan avec ce plat du pied insécurité raté dans les 6 m. J’en ai vraiment ras le cul de voir les attaquants croquer des occasions toutes faites, à croire que les mecs ne bossent jamais la finition à l’entraînement. Quelconque dans le jeu sinon, il est aussi numéro 10 que Julien Faubert.

==> remplacé à la 70e par Pajot (non noté), forcément. Tu penses, on tient le nul chez nous face à une équipe de pipes, il faut assurer en rentrant un milieu défensif pour surtout ne pas prendre de but.

Tannane (mauvais truqueur, 2/5) : sa simulation après une percée dans l’axe était ridicule. Un peu comme ce qu’il nous a proposé mercredi. Certes, il a été un des rares à provoquer et percuter, mais sa propension à ne pas lâcher sa balle est parfois énervante.

==> remplacé à la 75e par Hamouma (non noté), qui aurait pu marquer pour son retour. Aurait pu. Comme un symbole de sa carrière qui « aurait pu » décoller chez nous.

Søderlund (Røux, 1/5) : 22 ballons touchés, 2 gagnés, 13 perdus. En 54 minutes de jeu. Vis ma vie de Nolan. Cet attaquant ne sent malheureusement pas le jeu, tout juste bon à réceptionner des ballons sur la tête. Qu’il dévie pour personne. Oui, ça ne sert à rien.

==> remplacé à la 54e par Nordin (non noté), pas le match pour lui. Il a été invisible.

Monnet-Paquet (transparent, 2/5) : aussi invisible que Søderlund ou presque, il a été replacé dans l’axe après la sortie du Norvégien, le temps qu’Hamouma fasse son entrée. KMP dans l’axe putain, c’est dire à quel point Galtier estime n’avoir personne devant.

 

Les adversaires : quand tu vois la gueule de la composition de cet OM, et le mâche qu’on sort de notre côté… Sérieusement, je pense qu’ils ont jamais été aussi prenables sur le papier que cette saison. Et pourtant, on arrive toujours pas à les battre, voire même on donne l’impression de s’être fait dominer. Lamentable. Ah oui, et Gomis, c’est pas la peine de faire le gentil Bafé à aller applaudir les kops à la fin, et dire que tu seras toujours vert : on y croit pas une seule seconde. Pas après t’avoir vu te foutre à quatre pattes avec tous les maillots que tu as porté.

 

La question minitel : la question fait une revue de presse.

Les mâches se suivent et se ressemblent. Un nul, pas de but et Galtier qui cherche les réponses en conférence de presse. La presse va s’en donner à cœur joie. Justement, quels titres pourrait-on avoir ?

L’enquête passionnante du Nouveau Détective arrive en tête de la question pour ce mâche. Alors que certains affirment avoir aperçu un but (même deux !) dimanche face à Angers, les spectateurs du Chaudron en cherchent désespérément un depuis le 29 octobre et la rencontre face à Monaco. 2e position pour notre extra-terrestre Ruffier, qui continue de pisser à la gueule des experts en alignant des performances  dantesques à chaque mâche ou presque. Le podium est complété par l’atelier travaux pratiques de Galette qui manie de mieux en mieux la langue de bois et continue de trouver des excuses aux performances de son équipe. Enfin, l’été n’est pas encore là, on a plutôt envie de bouffer des raclettes avec ce froid, donc personne ne pense aux régimes et c’est mon petit hamster sénégalais qui ferme la marche.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, il a été dé-blaah-téré par l’excellent Camelus dans sa non moins excellente Canebière Académie. Même si son concours zoologique me semble un peu truqué… 

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.