FC Bâle – ASSE (2-1) : la Forez Académie pleure

On devait ne pas perdre pour passer. C’était chose faite de la 1e à la 15e, puis de la 89e à la 92e. Soit 18 minutes de bonheur qu’on aurait aimé prolonger un peu plus quand même. Putain d’arrêts de jeu…

L’avis de Notre Président :

Ce mâche sentait bon la poudre et l’exploit était à portée de main, Notre Président ne pouvait pas louper ce rendez-vous. Extrait:

Foua nom de night, mais comme chui bouilleuant pour c’mâche !! Attentieuon les b’lets, j’fais pas l’faramelan mais on a gagné chez nous et on reste quand même mieux placé aveuant l’coup d’envoi pour se qualifier ! Toute la semaine, j’ai fait mettre au menu d’la cantoche des p’tits suisses pour qu’mes pillots soient habitués à en bouffer !! Comme ça, sur l’terrain, on veuont avoir qu’une envie: leur mastiquer les mollets t’sais !

Vous pouvez retrouver la suite à cette adresse, sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « La montée puis le crash, éclaté façon puzzle »

On y a cru putain. Putain. A la 89e, le grand Mouss joue encore les sauveurs sur un service 3 étoiles de Cohade. Il enlève sa liquette et vient montrer son torse puissant aux 2 500 supporters stéphanois qui ont fait le déplacement dans le parcage. A la 89e, on y est bordel ! Puis à la 92e, les filets tremblent du mauvais côté, Clément est face contre terre, c’est fini. On a encore craqué dans les arrêts de jeu. Vous me faîtes chier.

 

La compo :

Derrière et au milieu, c’est du classique de chez classique depuis quelques mâches. La seule nouveauté, c’est Bahebeck qui est aligné en pointe à la place de Roux, sur le banc. Hamouma rentrera sans doute en cours de match pour faire le différence. Mis à part ce flou en attaque qui nous voit démarrer avec un attaquant de pointe différent à chaque fois, c’est la meilleure équipe que l’on puissa ligner compte tenu des blessés et des non-qualifiés.

 

Le mâche :

Ce mâche part vite et fort. Une 1e occasion de Janko suite à 2 têtes manquées de Sall (7e), mais surtout, Monnet-Paquet servi sur un plateau dans le dos de la défense pas Bahebeck qui loupe son face à face avec Vaclik (8e) !! Je sais déjà qu’on va regretter cette occase: dans ce genre de mâche, une opportunité pareille se présente rarement 2 fois, et KMP vient de queuter ce qui sera sans doute sa seule occasion du mâche. TU FAIS CHIER ! Dans la foulée, les Suisses viennent nous faire claquer du fessier, et c’est l’espèce de hippie islandais qui est à 2 doigts de tromper Ruffier sur une percée plein axe. Heureusement, sa frappe est manquée et le portier stéphanois se détend bien pour claquer la balle (10e). La sanction arrivera 5 minutes plus tard : faute inutile de Lemoine sur Embolo, coup-franc à 25 m, légèrement excentré sur la droite, Zuffi exécute Ruffier d’une balle parfaitement logée dans sa lucarne gauche (1-0, 15e). Les Verts tentent de réagir, notamment avec Bayal qui passe à 2 orteils de claquer un ciseau à l’entrée de la surface suite à un corner (24e). Les Verts poussent, ont le monopole de la balle mais ne réussissent pas à être tranchants. C’est même Bâle avec Suchy qui nous fera peur sur cette tête qui passe heureusement au-dessus (44e). Les Verts n’ont pas démérité mais ils sont menés au score.

En 2e mi-temps, ça démarre salement avec Janko qui prend le dessus pour placer une tête sans gros danger pour Ruffier quand même (50e). La 2e grosse occasion verte arrivera juste derrière : centre de Monnet-Paquet vers Tannane qui remet du dos  » à la Brandao » vers Bahebeck au point de penalty qui… queute sa reprise alors qu’il était tout seul (52e) ! TU FAIS CHIER TOI AUSSI ! Et comment il justifie ? Ben lisez :

« J’avais ressenti une petite douleur à la cuisse suite à un tacle en première mi-temps, confie l’ex-international espoirs. J’ai voulu serrer les dents. Au moment où j’allais frapper sur cette occasion, j’ai reçu un électrochoc. Ça a tiré dans la cuisse et je n’ai pas pu effectuer mon geste. Je n’ai pas pu faire plus… »

Mais si t’as mal, et que tu n’es pas à 100%, tu le dis, et tu sors. Ou alors tu ne te sers pas de ça comme excuse pour justifier tes frappes moisies. T’as fait un choix, tu l’assumes, et tu la fermes. Allez, rente chez toi, ta mère t’as fait des gaufres. D’ailleurs, il sort juste derrière ce raté. Nouvelle faute à l’entrée de la surface (à gauche cette fois), nouveau coup-franc dangereux, Delgado le tire vicieusement juste à côté du mur mais Ruffier se détend et claque au loin (63e). Vous voulez encore une énorme occasion ratée ? Allez, c’est ma tournée. Centre qui vient de la droite, Roux prolonge vers Sall au 2e poteau (qui n’est pas hors-jeu) mais le colosse manque sa reprise de l’exter du droit. Bon, là, je lui en voudrais moins, sachant que c’est quand même pas son boulot de se retrouver en position d’attaquant sur ce genre de situation. Bâle reste dangereux et heureusement que Steffen ne tombe pas sur ce retour limite de Roux, qui est à 2 doigts de le déséquilibrer dans la surface (79e). Eysseric vient de rentrer, et il amorce une magnifique combinaison en une-deux-trois avec Cohade au milieu de 4 joueurs suisses avant de glisser parfaitement à Hamouma sur le côté gauche. Et là… j’ai pas compris. Il va s’enfermer sur la ligne alors qu’il avait un couloir ouvert VERS LE BUT !! CONNARD VA ! La palme revient quand même à Eysseric : alors qu’il vient de reprendre Steffen sur un tacle un peu rugueux, le Suisse se relève, le regarde droit dans les yeux histoire de dire « Vas-y, relève toi et met moi un front, petite tarlouze ». Et ben l’autre, pas mieux, il le fait. Il devait prendre un jaune pour son tacle, il en prend un 2e pour son geste, dehors. Merci blaireau, pars vite et ne reviens pas (82e). Finalement, Embolo nous remettra en selle avec sa 548e faute qui sera logiquement sanctionnée d’un 2e jaune, donc rouge aussi. Un génie sur ce mâche lui aussi (84e). Les 2 équipes sont au bord du KO, et on pense que Sainté va sortir vainqueur du duel : Cohade qui aura régalé tout le match dépose la balle dans les 6m , et Bayal d’une subtile pichenette de l’extérieur pousse la balle au fond (1-1, 89e) !! Il reste quelques minutes à tenir, les Verts sont qualifiés !! Jusqu’à ces putains d’arrêts de jeu. Bjorn Borg côté gauche sert son sosie étrangement seul au 2e poteau. ll veut mettre une tête pour marquer mais foire son coup et la balle file au point de penalty. Où se trouve Zuffi. La tête ratée devient centre parfait, reprise et but, celui qui nous achève (2-1, 92e). C’est fini, on est éliminés.

Grosse, grosse frustration sur ce mâche. Les Verts sont passés à 2 doigts de l’exploit, mais les trop nombreuses occasions manquées coûtent cher. Sans compter un arbitrage que je qualifierai de « bizarre », pour ne pas sombrer dans l’insulte. Encore une fois, on perd cette qualif au mental: on a les ressources pour marquer ce but en fin de match, mais elles ne sont pas suffisantes pour garder cet avantage pendant 5 minutes. C’est déjà la 5e fois en 2016 après Ajaccio (86e) Reims (89e), Monaco (84e) et Marseille (94e) que Sainté se fait rejoindre dans les dernières minutes, j’en ai ras le cul. Et là, c’est pas juste 2 points ou une prolongation qu’on met dans la balance, c’est une qualification en Coupe d’Europe qui nous passe sous le nez. Cette défaite fait mal, et il va falloir remobiliser le groupe pour gagner dès dimanche à Caen: d’une pour ne pas sombrer en Ligain alors que les Verts sont encore bien placés, et deux pour bien préparer le 1/4 de finale en Coupe de France face à Paris. L’Europe, c’est fini pour cette année, ce fût bon, et on a envie d’y retourner. Alors pas question de lâcher les 2 compétitions qu’il nous reste encore à disputer. Les retours de Søderlund et Selnaes, voire de Maupay ou Malcuit peuvent rebooster un groupe qui a sans doute été touché et dont certains cadres comme Lemoine ou même KTC devraient à mon sens couper un peu pour retrouver de la fraîcheur.

Moi et mes potes, à la 92e…

 

Les buts :

   15: but de Zuffi, 1-0. Faute débile de Lemoine sur Embolo qui donne un coup-franc bien placé pour Bâle. Zuffi se charge de le tirer et trouve une magnifique lucarne sur laquelle Ruffier ne peut absolument rien.

   89e : but de Bayal, 1-1. Les Verts poussent pour marquer ce but et obtiennent beaucoup de corners. Sur l’un deux renvoyé par la défense suisse, la balle revient sur le tireur, Cohade, qui dépose la balle dans les 6m. Bayal a parfaitement lu la trajectoire et coupe pour placer un exter du droit tout en finesse au-dessus de Vaclik. SAINTE EST QUALIFIE !!

   90+ 2 : but de Zuffi, 2-1. A 10 contre 10, Sainté doit tenir 5 minutes. Ils n’y arriveront pas. Bjornasson côté gauche centre au 2e poteau pour Lang, complètement esseulé, et dont la tête ratée se transforme en centre parfait pour Zuffi. Le bourreau des Verts n’a plus qu’à mettre un intérieur du pied pour fusiller Ruffier à bout portant et donner la qualif à Bâle.

 

Les notes :

Ruffier (again and again, 3/5) : il prend un coup-franc téléguidé sur lequel il ne peut rien, mais il aura sorti un bel arrêt 5 minutes avant. Derrière, il a rassuré et couper tout ce qu’il pouvait (notamment ce coup-franc de Delgado) pour maintenir les Verts à flots. Il n’a pas de chance sur le dernier but, complètement pris à revers par cette tête manquée.

Théophile-Catherine (manque de fraîcheur, 2/5) : je le trouve beaucoup moins serein sur ses interventions défensives. Il concède encore un coup-franc dangereux (après celui de Marseille) qui aurait pu coûter cher. Je pense qu’il a besoin de couper un peu, histoire d’être en forme face à Paris.

Pogba (rien à redire, 3/5) : il n’a fait aucune erreur, contenant plutôt bien Embolo ou Delgado quand il venait dans sa zone. Malheureusement, il n’empêche pas l’équipe de prendre ce pion dans les arrêts de jeu, même si responsabilité individuelle n’est pas directement mise en cause

Bayal (à 120 secondes, 3/5) : il s’est énormément montré aux avant-postes, preuve qu’il avait envie de pousser son équipe à marquer. Il a été plutôt bon derrière, même s’il a été un peu plus bougé par Janko qu’à l’aller. Son but m’a fait hurler de joie, mais elle a été de courte durée. Comme son compère, il n’a pas réussi à remobiliser l’équipe autour d’un seul objectif : tenir le score. C’est bien d’aller fêter le but, mais il aurait fallu aussi insister sur la défense.

Tabanou (va te jeter à la mer, 0/5) : très bon match de Tabanou. Il a parfaitement muselé Embolo et aurait dû obtenir son expulsion sur une balayette volontaire de ce dernier. Quand on le voit à ce niveau, on se dit que c’est pas une question de football s’il ne s’est pas imposé à Swansea mais sans doute d’attitude… Voilà ce que j’aurai dit jusqu’à là 91e minute. Puis est arrivée cette 92e, et mon Francky qui nous fait du air marquage sur Lang. C’est pas comme si on prenait des buts à foison sur ce genre d’actions, à ce moment là du match depuis 2 mois hein ??? Mais bordel, c’est dans ces situations là que le fait d’avoir des joueurs incapables de réfléchir nous fait mal. I miss my Loïc…

Clément (sans fioriture, 3/5) : il a fait le boulot, ratissant ce qu’il pouvait, prenant la place en défense centrale quand Bayal et Pogba montaient sur coups de pied arrêtés. Dans le jeu, on l’a parfois vu venir se placer carrément entre les 2 colosses, preuve qu’il a joué assez bas quand même.

Lemoine (cramé, 1/5) : une faute stupide qui amène le 1er but, une activité douteuse au milieu, pas d’influence sur le jeu. Papy est cramé, il est temps de le faire souffler lui aussi pour éviter le burn out.

==> remplacé à la 75e par Eysseric (abruti, 0/5) qui prend une bulle pour ses 7 minutes passées sur le terrain. Il avait pourtant bien démarré avec cette combinaison géniale avec Cohade. Mais il tombe dans le piège de Steffen, et donne encore du pain à moudre (© la fiotte) à ses détracteurs (dont je commence à faire partie) sur la nature de la matière occupant sa boîte cranienne.

Cohade (Zidane, 4/5) : il est tellement au-dessus au milieu que ça fait peur. On parle quand même d’un mec qui a repris la compétition il y a à peine 2 mois, et qui survole les débats comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Récupérateur, relayeur, pourvoyeur de caviar : il a tout fait sur ce mâche, et il aura tout donné. Que des numéros 10 dans ma team.

Tannane (panne sèche, 2/5) : lui aussi me semble ne plus avoir beaucoup d’essence dans le réservoir, et il serait peut-être temps de le reposer un peu. Il a enchaîné les titularisations depuis 4-5 matches, et se montre moins décisif qu’il y a quelques semaines.

==> remplacé à la 60e par Hamouma (non noté) qui a aurait pu être le sauveur avant Bayal, mais il a préféré s’enfermer le long de la ligne au lieu d’aller marquer. Comprends pas…

Bahebeck (mieux que Roux, 2/5) : il a été plus utile que Roux au match aller, permutant régulièrement avec KMP pour aller chercher des ballons sur le côté lui aussi. Délivre un caviar que ce dernier bouffera avec la feuille du match d’ailleurs. Après, je lui en veux pour son occasion HENAURME qu’il vendange dans les grandes largeurs. Ah mais oui, c’est parce qu’il avait pris un coup. Ben sors avant dans ce cas là, si t’es pas à 100%, tu sers à rien.

==> remplacé à la 57e par Roux (non noté) qui a fait une belle déviation pour Bayal, et failli provoquer un penalty. Comme d’hab, c’est beaucoup trop faible.

Monnet-Paquet (je t’en veux, 0/5) : oui, je t’en veux d’avoir croqué cette occasion en 1e mi-temps. T’es pro, ce sont des gestes que tu travailles à l’entraînement, ça doit rentrer. Après, c’est la Coupe d’Europe, y’a la pression, blablabla… Ne cherche pas d’excuse de ce côté là: tu veux jouer à Sainté, connaître des ambiances folles et le frisson de ce genre de matches ? Alors faut assurer derrière. On sait bien que t’es pas un Ballon d’Or en puissance, mais ce genre d’occasion, faut les mettre. C’est tout. Sinon, tu te reconverti en arrière droit et on en parle plus.

 

Les adversaires : Embolo aurait dû être expulsé bien avant cette 84e minute, il a passé son temps à faire des fautes. Samuel a très limite aussi, mais il a bénéficié de la mansuétude de l’arbitre, un sale con. Le coup-franc de Zuffi est superbe, mais son 2e but est enveloppé d’une couche de chatte tellement monstrueuse que ça m’emmerde de dire qu’il a été bon. Une bonne équipe, mais qui n’a pas non plus impressionné plus que ça. Les mecs jouaient les gros bras dans les medias, finalement, y’avait pas de quoi se la raconter non plus.

 

La question minitel : la question est redescendue plus vite que prévu.

Bordel… Encore une fois, on passe à quelques minutes d’un grand bonheur. Sauf que là, c’était une qualif en coupe d’Europe, pas un mâche de Ligain à la con. Vous en retenez quoi sinon ?

Plus de la moitié des votants ont exprimé leur ras-le-bol face à ces putains d’arrêts de jeu. Bordel, il va vous falloir combien de matches pour comprendre qu’il faut être concentrés jusqu’au bout ?? A ce titre, le retour de Perrin fera sans doute du bien pour mieux gérer ces fins de matches. Bref… 2e pour le trépané niçois, Eysseric, qui va vite retourner d’où il vient : son rouge est d’une stupidité sans nom, et on a pas de place pour les débiles dans son genre, on a déjà assez à faire à apprendre aux autres qu’un match n’est pas fini tant que l’arbitre n’a pas donné TROIS coups de sifflet. Ensuite, le duo gagnant Bayal-Cohade qui a bien encore failli nous donner la victoire. Je le répète mais Cohade est à un niveau hallucinant depuis son retour, il n’a jamais été aussi fort ni décisif. Enfin, un petit mot sur l’arbitrage que j’ai trouvé particulièrement merdique (comme à l’aller). Les décisions qu’il a prises m’ont semblé bizarres 80% du temps, et la clémence dont il a fait preuve envers les Suisses (notamment Embolo) m’a bien fait chier. Au vu du match, 6 jaunes contre 2 pour Bâle (et encore, c’est le même qui a ramassé), c’est bien payé pour les Suisses.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du mâche. Putain de merde.

L’avis d’en face, y’en a pas. Tant mieux.  

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

3 commentaires

  1. Le saviez-vous? Roux est le 3ème meilleur passeur de la saison en Europa League pour le moment. Z’allez réussir à le revendre à un club allemand de milieu de tableau rien qu’avec ça tu va voir

  2. Pas d’accord : Cohade a été le meilleur et de loin. Tous ses corners ou presque ont été bien tirés, il a récupéré des ballons importants au milieu et il dépose cette offrande pour Bayal. Si tout le monde avait eu son niveau (notamment KMP ou Bahebeck)… Et avec des « si »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.