Que faire avec le livre des Dé-Managers ?

Disponible dans toutes les bonnes librairies et chez les grandes multinationales qui ne paient pas forcément d’impôts en France, Comment regarder un match de foot, livre des copains des Cahiers du Foot est un livre que l’on vous conseille forcément. Et pas seulement parce que deux des quatres auteurs, impliqués chez les Dé-Managers, sont passés par chez nous avant de prendre leur envol*. On vous le conseille parce qu’on est à peu près sûr qu’ils ont écrit le livre eux même, qu’il ne s’agit pas de l’autobiographie larmoyante d’un footballeur parti de rien, ou bien encore parce qu’il ne contient pas les mots « Football Club » dans son titre (bien que exceptions vaillent le coup).
Enfin il n’est pas signé par Daniel Riolo, par contre sa préface est signé d’un génial génie qui écrit aussi bien qu’il coache et qu’il inspire Rafael Benitez.

« Alors c’est bien joli ce livre », vous dîtes-vous « mais quand même je sais regarder un match de foot moi, j’ai tout compris ».

Et bien n’ayez crainte, car nous nous en allons vous lister toute une liste de choses à faire (et à ne pas faire) avec ce livre. Par exemple :

– Vous pouvez le lire quand même. Parce que même si vous êtes un gros malin/une grosse maline, vous ne maîtrisez sûrement pas aussi bien le football que ces quatre là réunis, qui forment en quelque sorte le Megazord de la réflexion tactique.

– Vous pouvez l’offrir à un con, ça l’éduquera.

– Vous ne pouvez pas vous en servir pour caler une table bancale. Ce n’est pas très esthétique. Par contre, si vous lisez attentivement le livre, il vous expliquera sans problème comment transformer cette table à quatre pieds, dont un trop court donc, en une table à trois pieds tout en continuant d’occuper l’espace pour tenir le match nul minimum jusqu’à la fin du repas.

– Vous pouvez temporairement colmater une fuite d’eau grâce à sa couverture souple qui permet une flexibilité de l’ensemble. Cela dit, les 500 pages finiront par être imbibées, malgré la couverture glacée et il faudra trouver une autre idée. Alors autant racheter un joint, ça ne coûte pas bien cher. Tenez, le livre vaut 17,90 euros : admettons que vous ayez un billet de 20, la monnaie vous permettra de financer le dit joint.

– Vous pouvez l’offrir à un ami, ça fait plaisir.

– Vous pouvez le laisser sur la table basse entre la « Terre vue du Ciel » de Yann Arthus-Bertrand et « Les Chefs d’oeuvre du musée d’Orsay » chez beau-papa et belle-maman. C’est toujours bien d’avoir quelque chose auquel se raccrocher lors des repas interminables du dimanche. Soyez toutefois discret au moment de l’emporter avant de vous enfermer dans les toilettes.

– Vous pouvez le lire. Non vraiment, vous allez apprendre des trucs.

– Vous pouvez le lire en pleurant si vous êtes supporter de l’OM. Ca changera des video « Bielsa No Se Va » sur Youtube que vous regardez en cachette dès que vous avez un coup de moins bien (environ une fois par week-end).

– Vous pouvez l’agiter devant une cheminée pour faire prendre un feu. Attention toutefois à ne pas trop trop l’approcher dudit feu : ça brûle. Sauf si vous vous en êtes servi au préalable pour colmater une fuite.

– Vous pouvez jongler avec. Si vous êtes Neymar. Ou Pelé qui veut faire fermer sa gueule à Maradona. Et vice et versa.

– Vous pouvez vous en servir pour ne pas payer au café de Flore. Pour cela, sortez-le de votre besace à la fin du repas. Outré de voir pareil livre exhibé dans le temple de la littérature de Saint-Germain des Prés, le personnel vous escortera manu militari vers la sortie la plus proche. Et voila 27 euros d’économisés sur vos deux pintes.

– Vous pouvez l’envoyer à Pierre Ménès. Pour offrir au CFC 3-4 semaine de répit, le temps de son arrêt maladie suite à une réaction allergique.

– Vous pouvez être plusieurs à l’envoyer à Pierre Ménès, c’est exponentiel.

– Pas trop nombreux non plus, ça peut-être mortel à haute dose et la rédaction d’Horsjeu.net va tomber pour complicité.

– Vous pouvez l’offrir en guise de doudou à votre enfant. Attention, les coins sont pointus, limez-les.

– Vous pouvez l’envoyer à Luc Besson. On est curieux de voir comment il l’adaptera au cinéma avec Jason Statham dans le rôle phare.

– Vous pouvez vous en servir pour tricher à Football Manager.

– Vous pouvez l’apprendre par coeur et le réciter sur scène. Ca nous changera de Fabrice Lucchini qui déclame du Roland Barthes.

– Vous pouvez le lancer sur votre télé si Geoffroy Garétier apparaît inopinément. Attention, ça pèse quand même son petit poids, l’écran peut ne pas s’en remettre.

– Vous ne pouvez pas le mettre dans un magnétoscope. C’est complètement con.

– Vous pouvez l’accrocher au-dessus de votre lit comme un attrappe-rêve indien. Vous ne rêverez plus jamais de Raymond Domenech.

– Vous pouvez l’enterrer sous la pelouse du Roazhon Park. Résultats non garantis.

– Vous pouvez en faire une doudoune pour Arsène Wenger, il y a suffisamment de pages.

– Vous pouvez en faire des sous-bocks mais c’est fastidieux.

– Vous pouvez le traduire en anglais et l’envoyer aux coaches de Premier League. Guardiola is coming.

– Vous pouvez le colorier. Mais ça veut dire que vous voulez embêter papa (ou votre maman) qui vient de l’acheter. Et que vous avez quatre ans. Vous savez déjà lire ? Chapeau.

– Vous pouvez l’aimer.

– Vous pouvez le laisser dans votre salle d’attente. Sans déconner on en a marre des vieux exemplaires de l’Obs et/ou du Figaro Magazine.

– Vous pouvez vous fabriquer un casque anti bruit avec un peu de scotch et seulement deux exemplaires. Idéal pour les soirées Ligue Europa sur W9.

– Vous pouvez le lire en buvant une tisane. Mais on imagine que c’est déjà fait, Jérôme Latta.

– Vous pouvez le lire en vélib. Mais on imagine que c’est déjà fait, Jérôme Latta.

– Vous ne pouvez pas l’agiter devant Canal + passé 21 heures. Il ne décrypte pas tout. Ca ne sert à rien non plus si vous êtes abonné, Stéphane Guy ne peut pas s’en saisir à travers l’écran.

– Vous pouvez le déclarer livre saint et vous en servir de base pour fonder votre propre secte. Pensez juste à filer une partie de vos bénéfices à l’Alterfoot.

– Vous pouvez cacher le zizi de l’Editeur avec.

– Vous pouvez faire des haltères avec. L’occasion de muscler votre corps et votre cerveau.

– Vous pouvez en faire un tractopelle. Vous êtes Mag Gyver.

– Vous pouvez le citer dans une disseration de philo. C’est ça l’audace.

– Vous pouvez arrêter de lire ce papier (ça tombe bien c’est la fin) et aller acheter le livre.

Pour tout savoir sur comment l’acheter etc etc, clique clique clique.

 

*Par respect pour leurs carrières et leurs ambitions professionnelles, nous préférons par ailleurs ne pas révéler l’identité des deux en question. Mais on peut vous dire qu’il ne s’agit ni de Gilles Juan, ni de Julien Momont.

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

19 commentaires

  1. Qui vous a dit pour les vidéos de Bielsa no se va?
    Non, sérieusement, qui vous l’a dit?

  2. Je suis pas totalement sûr pour l’usage comme cache-sexe de l’éditeur, les dimensions ne me paraissent pas adéquates.

  3. Est-ce vraiment un livre de droite? Si oui, je finis la lecture de Mein Kampf et des mémoires de Sardou et j’attaque celui-ci…

  4. C’est vrai que c’est complètement con qu’il ne rentre pas dans un magnétoscope.

  5. Moi je veux bien qu’on m’explique comment regarder un match de foot, mais si c’est pour le regarder à la télé, j’ai l’impression qu’on peut aller se rhabiller. Faudrait surtout le donner aux réalisateurs TV

  6. Je suis tout à fait d’accord avec Ménès2Society, et j’attendrai l’adaptation au cinéma

  7. Dans cette liste, il manque une possibilité pourtant essentielle à destination de nos lecteurs policiers : le livre des Dé-Managers remplace avantageusement les Pages Jaunes. Sa qualité de papier offre une meilleure densité, donc plus d’efficacité, ainsi qu’un contact plus net, donc plus de discrétion.

  8. …et pour l’acheter il faut gagner beaucoup d’argent et pour cela, savoir lire peut aider. C’est le chien qui tourne en rond cette histoire !

  9. Bah, pour gagner de l’argent, il suffit de commenter des matches de foot à la télé, et c’est à ça qu’il sert, ce bouquin, non ?

  10. …et si des gens de droite l’achètent pour l’offrir à des gens de gauche ça va faire monter le FN

  11. On vit une époque de pertes de repères. Mais si ces types peuvent se retrouver dans les systèmes en 0-10-0 de Guardiola, ils peuvent sûrement nous aider à retrouver ces repères.

  12. Je souscris au commentaire de Franck Ripoux. Le précédent ouvrage des Cahiers du foot me semble plus adapté. L’éditeur vous remercie.

  13. Un article-liste à la SoFoot avec du copinage, donc Luke Seafer est fan de Menez si j’ai bien compris le speech de dingue à l’entrée du site ?
    Bref, jolie évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.