ASSE – Monaco (1-1) : la Forez Académie livre ses notes

Salut les belets !

Bon, on va essayer de pas trop retourner de table ou de se mordre le cul, et on va débriefer le mâche d’avant-hier contre l’ASM.

C’était l’occasion de recoller à trois petits points du second, de lui mettre la pression, d’affirmer encore notre spirale positive et de creuser l’écart avec le gros peloton de ce championnat très homogène.

Sauf que :

  • On a dominé et on a un peu croqué face à un gardien pas mauvais, faut avouer.
  • Mais franchement, Wallace et Raggi, c’est des catins.
  • Et l’arbitre central + un de ses assistants n’ont pas été au niveau.

Alors, à la limite, on va dire qu’on en prend l’habitude. Apparemment, un site fait un topo régulier sur les performances des arbitres de la Ligain. Et si l’on en croit l’objectivité revendiquée du site, Sainté serait le club le plus enflé du champ’ en terme de pénatlys non-sifflés en notre faveur. A voir, mais c’est vrai que cette année, y’a eu pas mal de ratés. Ajoutez à cela le fait que Galtier a raison de râler par rapport à la suspension passée de Lemoine alors qu’on laisse Mexer le Boucher en liberté, et ouais, ça peut saouler.

Mais surtout, ça faisait longtemps que sur un match, on avait pas eu la totale :

  • Domination outrageuse,
  • Croquage(s),
  • Gardien adverse bon sur sa ligne,
  • Défenseurs grosses putes,
  • But refusé,
  • Contre-attaque annihilée pour un hors-jeu inexistant,
  • Et sur l’action qui suit, l’adversaire met un but de raccroc.

MERCI BIEN.

  • Bonus track : faut apprendre à lever la balle sur corner, mon p’tit Valentin, ça peut aider en fin de match, merde.

 

Le match en une phrase (interrogative) : deux points de perdus sur un match à six points, ça fait combien en vrai ?

Un gros match, qu’on aborde avec un bel esprit, puisque déjà on démarre pas avec la fameuse défense à trois. Pour autant, KTC est en défense centrale, et c’est le p’tit jeune Pierre-Gabriel qui s’occupe du couloir. Encourageant pour lui, mais pour Malcuit, encore une fois… Sinon, si le trio Clément – Pajot – Jason au centre, ce n’est peut-être pas super mobile, mais c’est de la valeur sûre. Sur les ailes, le bon Tannane est accompagné du revenant Paquet de Monnaie. En pointe, comme d’hab’, Soderlund pèsera sur la défense. Galtier est bel et bien revenu au 4-3-3, gage de plus de repères pour les joueurs, et d’une dynamique de jeu plus en verve.

 

Le mâche

L’ambiance. L’ambiance de ce stade, c’est bon tout de même. Et d’entrée, on se sent bien : les Verts dominent et bougent bien sur le pré. Et ça mord dans le ballon dans les 40m adverses pour une fois ! Du coup, y’a des occas’.

10e , Subasic s’emploie à claquer un coup-franc de Cohade puis partait en lucarne. Le ballon revient sur Soderlund qui reprend le cuir comme il vient… Pour la foutre au dessus alors que Subasic était encore le cul dans l’gazon ! 12e, sur un corner, c’est Bayal qui manque de marquer, mais Subasic réalise une parade réflexe avant de tacler le ballon. KMP est à la retombée, à l’angle des 6m, et place bien sa tête… Mais le but est refusé. Parce que Bayal, en position de hors-jeu, aurait masqué Subasic. Franchement, cela pourrait se défendre, sauf que non. Subasic voit KMP, Bayal ne le masque pas, et surtout, le Croate était resté sur ses appuis, se sachant battu. Merde. Mauvaise appréciation de l’arbitre à mon sens. Après, à vitesse réelle, bon… Et si Tannane est pas loin de scorer sur une frappe déviée (29e), les Monégasques se montrent menaçants à la 33e : centre de Helder Costa, KTC intervient du bout du pied pour dévier la balle… sur le poteau. Action de classe de Tannane 10 minutes plus tard, avec un lob intelligent pour Monnet-Paquet, qui n’est pas assez rapide et synchro dans sa gestuelle pour frapper instantanément. Il se fait reprendre au tout dernier moment par Raggi, qui dévie la balle en corner. Fouilla, s’en fallait d’un ième.

A la mi-temps, on se dit que merde, on devrait limite mener 3-0, c’pas possible.

Du coup, on se rassure comme on peut, et on s’prépare pour la seconde :

La drogue, même glitchée, c’pas bon pour la santé [Pulp Fiction]

Au retour des vestiaires, les Verts manquent un peu de spontanéité, avec des semi-occas’ de Soderlund et Tannane (46 et 48èmes). Mais on garde la chique dans nos pieds, et ça c’est bien. 56e : Wallace se fait ENFIN avertir après avoir pourri Tannane de coups et de croc-en-jambes. Son complice Raggi est tout aussi catin, mais plus malin. Les deux riment avec italien, me souffle-t-on. Mais le vrai daron derrière, c’est Carvalho. Il peut être fourbe, mais il faut reconnaître qu’il la joue au métier, lui. Rien à dire. Les deux autres déchets par contre ont eu pas mal l’impunité du corps arbitral…

Wallace et Raggi [Wallace et Grommit]

Et sur un coup-franc sur la droite (façon mini-corner, tu vois), Cohade se concentre. Comme à Rennes. Il centre au second poteau, d’un ballon habilement lobé pour ne pas tenter le gardien. Comme à Rennes. Et qui c’est qui est à la réception ? C’est mon Bayal encore ! Raggi est aux fraises, le Mouss a la détente et la tonicité pour la mettre au fond ! 1-0 mon belet ! ENFIN !!

…Sauf que les Stéphanois commencent à reculer… Et ça, c’est frustrant. Faut dire que Monaco se met aussi à jouer plus direct. Et même si leur équipe est insipide et coupée en deux, cela reste dangereux. Pour preuves, cette échappée de Vagner Love (59e) et cette erreur de jugement de Bayal sur un long ballon aérien. Le Sénégalais se fait lober, et Pasalic part au but. Heureusement, Bayal parvient à le ralentir, et Clément arrive à intervenir sans se prendre les pieds dans le tapis, et en taclant de son précieux pied gauche. Ruffier était sorti avec autorité et se téléscope avec Clément avant de bloquer la balle. On a eu chaud, et l’arbitre a bien jugé : pas de péno (64e).

66e : deuxième grosse occase pour l’ASM, avec une réception de Lemar au second poteau (suite à un nouveau centre de Helder Costa, attention Pierre-Gabriel…), et un tir enroulé qui passe pas loin du pied du poteau opposé. Ruffier était battu. Pierre-Gabriel est pris de crampes, encore une fois, et est remplacé par Pogba. KTC prend l’aile. Lemoine remplace Cohade, qui a bien distribué. On bétonne. Hum… Pensez surtout à tenir le ballon haut…

75e, Tannane dribble et ignore KMP alors qu’il y avait un truc à jouer. Carvalho reprend le Hollandais. Au métier. D’ailleurs, Tannane sort. Il a pris pas mal de coups, et il déjoue un peu depuis 15 minutes. Eysseric rentre.

84e, l’action litigieuse. Monaco défend très haut, alors que Carvalho est aussi rapide que Clerc, et que Raggi est fatigué. KMP est servi dans la profondeur. Et il n’est absolument pas hors-jeu. L’arbitre siffle et stoppe notre contre-attaque. C’est absolument rageant.

A propos des arbitres [Toy Story]

(en revoyant l’action, il y a un Steph’ hors-jeu d’un mètre, qui revient dans le jeu. L’arbitre de touche a-t-il jugé qu’il faisait action de jeu… ? Franchement, que dalle : son placement n’a absolument pas influencé les défenseurs, et KMP les avait simplement mis à l’amende. C’est à se mordre les parties…)

Surtout que derrière, Monaco obtient un corner. Sur celui-ci, grosse occase monégasque avec une tête de Wallace au premier poteau. Ruffier arrête comme il peut cette balle qui fusait à 30cm du sol. Elle revient dans les pieds adverses, nouveau tir, nouvel arrêt de Ruffier, au sol. Le cafouillage se conclut par un but de raccroc de Vagner Love – le mec qui voulait absolument marquer pour la putain de St Valentin. 1-1, on se fait enfler, et merde, à 5-8 minutes près, on voit la victoire s’éloigner.

Le public pousse, c’est assez bluffant et on y croit. Mais Eysseric foire 2 corners en ne levant pas la balle, puis un troisième, en la levant trop. Las, on pousse toujours, mais sans parvenir à reprendre les deux points de plus qui nous revenaient de droit. Et ce face au second de Ligue 1 que nous avons pris en chasse et qu’on tenait entre les dents… Ca faisait longtemps que je n’avais pas été aussi frustré par un nul des Verts.

 

Les notes :

Ruffier 3/5 : il a pas eu beaucoup à faire, mais il a été présent sur des arrêts sûrs, une sortie autoritaire marquante et ce joli réflexe sur l’action du but… C’est juste con que la seul fois où il « relâche » le ballon, les autres marquent, alors que Subasic n’a pas capté le ballon directement une seule fois du match. Pour autant, rien à reprocher à la Ruff’ sur ce coup.

Pierre-Gabriel 2/5 : un peu dur, surtout qu’il a parfois (très) bien centré. Mais derrière, lorsque Costa prenait son côté, ça a été centre sur centre. Pas aidé par des crampes qui se déclarent encore très tôt, le p’tit jeune s’aguerrit mais sur ce match, je n’ai pas trop compris qu’il reste aussi longtemps sur le pré. Remplacé par Pogba (68e !, non noté), qui a bien défendu.

KTC 4/5 : solide, mobile. Et polyvalent. Une belle assurance. +1 pour son intervention du bout des orteils en première mi-temps, qui se finit sur notre poteau.

Bayal 5/5 : meneur, tour de contrôle, buteur… Sa maladresse sur ce ballon qui le lobe et laisse partir Pasalic ne lui enlève pas la note maximale, vu qu’il rattrape et ralentit son adversaire. Beau but, encore une fois mon Mouss ! Ah, un truc : il s’est précipité sur une occas’ un peu confuse, en sucrant son ballon à Soderlund, qui allait frapper et peut-être marquer… C’est con, ça. Mais être pro-actif, c’est bieng.

Tabanou 3/5 : je l’ai peu vu, car il a surtout assuré l’essentiel. Pour preuve, peu de centre venus de son côté, et Costa qui est parti squatté le côté opposé. Ses centres gagneraient cependant à être précis, et il a du mal à jouer en première intention.

Clément 3/5 : il a fait le taf. Sans briller, mais sans faillir non plus. Merci pour ton intervention très propre et urgente sur l’échappée de Pasalic !

Pajot 2/5 : allez, un poil dur, mais je l’ai trouvé insipide, et il a été le moins bon des 3 au milieu. Pour autant, il a bien emmerdé Moutinho. Mais pas le Moutinho des grands soirs, on s’calme.

Cohade 4/5 : il sait tripoter le cuir, temporiser, accélérer, lancer ses attaquants. Il  est précieux Jason ! Fatigué et remplacé par Lemoine (69e, non noté) qui a bien défendu lorsque l’équipe reculait. Mais qui a été passif sur le but…

Tannane 4/5 : principal accélérateur de particules, il percute beaucoup, tente énormément. Oublie ses coéquipiers parfois… Mais il dynamite les lignes adverses par moment. Lui plus Hamouma, ça peut donner de belles choses. Remplacé par Eysseric (77e, non noté), qui a tenté de bien transmettre. Avec une certaine réussite. Mais il ne tient pas la chique comme Cohade, et surtout, MERDE, lève tes ballons sur les corners, lààà !

KMP 4/5 : il attaque, défend, revient participer à la construction, court pour étirer la défense, il marque aussi… Mais se voit refuser son but. Et refuser sa contre-attaque. KMP, cock-bloqué chronique du soir.

Soderlund 3/5 : il frôle le 2 parce qu’il a croqué une occase et s’en empêtré plusieurs fois. Mais qu’est-ce qu’il a pesé sur la défense monégasque ! Physiquement, il les a bougé, et il a tenté de jouer intelligemment, et avec dynamisme.

 

Alors voilà. On domine comme à mon époque, pour se faire enfler par un gardien de handball, des défenseurs-écornifleurs et un corps arbitral au jugement bien discut… Ah non, mais merde, franchement, j’en ai renversé ma litière quoi. On ne devait pas faire match nul. La victoire nous tendait les bras ! Et Monaco devait se retrouver menacé, à trois points, et à notre portée. Mais non. La complaisance des arbitres et les coups du sort font qu’on se fait enfler. Cela est fort frustrant.

Cela étant dit, j’ai apprécié le jeu stéphanois, surtout en première période. Cette tendance à se recroqueviller lorsque l’on mène est néanmoins fâcheuse. C’est à corriger. Mais oui, notre jeu s’améliore, devient plus varié et dynamique… C’est très bien. C’est même « séduisant », comme le dit Pierre Ménès :

J’aime bien que le Pierrot change son fusil d’épaule pour nous flatter et nous gratifier de cette traditionnelle bise anale. J’adore ça même :

« Oh oui, Pierrot, notre jeu est léché. »

M’enfin bon. Ce match me laisse bien vénère. Et c’est sans parler du calendrier DEBILE concocté par la LFP… Champions les gars. On protège bien les équipes européennes ! Parce que si le match contre Angers est bien programmé le 5 mars, c’est juste après une rencontre de Coupe de France (contre le PSG…), et cela conclu un passage quasi-dantesque de notre calendrier : Monaco donc, 2 rencontres européennes, Marseille, Caen et Angers (qui marchaient bien jusqu’ici), et le PSG. Non, vraiment, on peut être ravis, et la Ligue se montre très responsable et corporate. C’est bien.

 

La bise anale,

Gruger Rocher et Herr Sphynx

 

Gruger t’offre les images du mâche.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur. Et Gruger aussi, en incognito.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

2 commentaires

  1. Après ce match, j’ai eu envie d’aller peler Fautrel et ses assistants comme Herr Sphynx avec un épluche-légumes. C’est clair qu’on devrait moins reculer, mais ce but monégasque n’aurait clairement pas pu arriver sur cette action. Ils auraient pu marquer derrière, on n’en sait rien (c’est pas autant du vol qu’ASSE-Bastia en 2013, où on peut affirmer que l’arbitre change l’issue du match) mais ça fait chier.

    Bravo aux Verts quand même. À force, ça va finir par payer.

  2. Pourquoi ne pas noter les mecs qui sont entrés en jeu ?
    Ils ont pas participé au match ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.