Angleterre – Ukraine (4-0): La Three Lions retourne à la maison

Salut les gueux !

Après la victoire contre l’Allemagne en huitième, l’Angleterre doit battre l’Ukraine pour accéder aux demi-finales et affronter l’équipe du Danemark dans la partie « facile » du tableau. Première rencontre en dehors de Wembley pour les Three Lions, le match se déroulant à Rome. Probablement sans supporters puisque les autorités ont exigé cinq jours de quarantaine à l’arrivée sur le sol italien ; mais pour les supporters anglais uniquement. L’Ukrainien est donc supposé immunisé au Covid ou la transmission du bojo-nisme inquiète plus que de celle du Covid. F$ck logic.

L’Ukraine donc est l’adversaire du jour. Défaite contre les Goudas, victoire contre les Salades, victoire contre les Schnitzel puis élimination des Smirnoff au tour précédent. Voilà pour les stéréotypes, fallait que ça sorte après le match contre l’Allemagne. Allez, un peu de culture bordel !

Le Saviez-Vous ?

Vous avez entendu parler de l’or de Polubotok ? En 1723, ce noble Ukrainien sur le point d’être arrêté par la police du Tsar dépose 200 mille pièces d’or dans une banque anglaise avec un taux annuel de rendement 7.5% et stipule que 80% de la somme doit être léguée à l’Ukraine dès qu’elle sera indépendante. Tu sens déjà plusieurs failles dans l’histoire voire la manipulation nationaliste… Mais figurez vous que plusieurs demandes officielles d’héritiers (ou prétendus) du gars et de l’Ukraine soviétique ont été faites à la Banque d’Angleterre pour récupérer le magot.

Le rapport avec le match de ce soir ? L’Ukraine a bien fait une demande formelle et polie pour passer le tour mais l’Angleterre a opposé une réponse ferme et appropriée.

Les gars

Gareth est à Rome et porte donc un costume. Gareth revient à son 4-3-3, Mount reprenant sa place de 10 et Sancho remplaçant Saka blessé. Ça donne ça :

Chilwell est sur le banc, c’est une progression.

Le match

…que j’ai pu voir en direct, les bords de l’Escaut étant trop humides pour la pratique du trail et pour mes blagues (ou alors ils ne connaissent pas Julie en Flandres ?). Bref, ce match n’a d’intérêt que les quinze premières minutes de chaque mi-temps.

La première mi-temps commence par l’arbitre qui siffle : les Ukrainiens engagent, les Anglais mettent un genou à terre. Moment d’incompréhension, choc des cultures, l’arbitre allemand qui se demande quoi faire… Cocasse.

L’Angleterre commence sur les bases habituelles de conservation de ballon, en partant de la défense. Puis, Sterling se rappelle qu’il peut faire des passes plutôt que de tricoter. Sa passe dans la profondeur élimine cinq défenseurs, Kane finit l’action d’un pointu fort classieux (1-0, 4e).

La seule action dangereuse ukrainienne viendra d’une passe ratée de Walker qui envoie le 9 adverse au duel avec Jordan qui dévie en corner.

La seconde mi-temps commence par un coup-franc de Shaw qui trouve la tête de Maguire au second poteau (2-0,46e). Cinq minutes plus tard, Sancho intercepte une passe, le ballon arrive jusqu’à Shaw qui centre pour Kane qui marque de la tête (3-0, 50e). Je ne sais pas ce que Gareth leur a mis à la mi-temps mais il peut le faire quand il veut !

Une reprise de volée de Kane plus tard, Rice sort pour Henderson. Qui reprend de la tête un corner de Mount, pour son premier but pour les Three Lions (4-0, 62e). Face à des Ukrainiens démobilisés, les trente minutes suivantes sont dispensables, Gareth effectuant quatre changements (Trippier, Bellingham, Rashford, Calvert-Lewin). L’Angleterre fait tourner le ballon et attaque mollement via Rashford, les Ukrainiens n’essayant plus ou presque.

Victoire méritée et qualification contre le Danemark face àun bon adversaire, limité en défense et probablement fatigué des prolongations contre la Suède.

Les gars

Pickford (3/5): Il a prouvé avec ce dégagement raté à la 69e qu’il n’était pas le meilleur gardien de la compétition.

Stones (3/5): Sobre. Réussit à écarter le 9 Ukrainien du but pour lui fermer l’angle sur leur meilleure occasion.

Maguire (5/5): Un but de la tête et des belles projections vers l’avant, en mode Golgoth.

Walker (2/5): Voilà tu l’as faite ta connerie de la compétition !

Shaw (5/5): Quelques passes et interventions ratés mais deux passes décisives. Remplacé par Trippier (N/N), en route pour United, paraît-il.

Rice (4/5): Une belle frappe repoussée par le gardien adverse. Remplacé par Henderson (4/5), buteur.

Phillips (4/5): A combiné avec Sancho. Remplacé par Bellingham (NN).

Mount (3/5): A bien combiné à droite avec Sancho, probablement travaillé à l’entraînement. Passeur décisif.

Sterling (3/5): Moins de tricot, plus de passe. On parle de lui comme MVP du tournoi (hum dubitatif). Remplacé par Marcus R. (NN).

Sancho (4/5): Attendait visiblement son transfert pour bien jouer.

Kane (5/5): Un doublé et une belle reprise de volée pour la confiance retrouvée. Remplacé par Calvert-Lewin (N/N).

L’Angleterre se qualifie donc pour « sa » demi-finale à Wembley ce mercredi 7 juillet, contre la gentille-équipe-des-gentils-Danois-qui-aiment-très-fort-leur-Christian. Ne vous méprenez pas, j’apprécie le joueur et je suis désolé pour ce qui lui est arrivé. Qui de mieux que les méchants-perfides-hautains-suppôts-bojonistes Anglais pour mettre fin à cette belle histoire ? On espère surtout un bon match et que le meilleur se qualifie.

Bye for now, stay safe !

Ken S.

Ken SingTown

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.