Angleterre – Allemagne (2-0): La Three Lions livre ses notes !

Salut les gueux !

L’obstacle des poules est passé, en première place comme demandé et convenu au préalable. Certes sans convaincre mais il fallait bien trouver un moyen pour descendre notre côté auprès des bookmakers. Cette rencontre de 8e de finale nous oppose donc à l’Allemagne qui a terminé deuxième de son groupe derrière les Melons.

Bien sûr, il a été question de l’incapacité notoire des Three Lions à gagner un mach de phases éliminatoires pendant un Euro, des 55 (oui cinquante cinq ans) sans victoire en match officiel contre l’Allemagne et bien sûr le penalty raté de Gareth pendant notre Euro ’96 contre la Mannschaft. C’est donc tout naturellement que j’ai les fesses qui claquent pendant les hymnes. Un peu de culture pour se détendre, bordel.

Le Saviez-vous ?

Figurez que la famille royale anglaise est en fait allemande. Les Windsor s’appellent Windsor depuis 1917. Il est possible que Saxe-Coburg-Gotha (nom officiel de la famille régnante) fasse un peu trop germanique en pleine WWI. Le rapport avec le match de ce soir ? Aucun, pourquoi ?

Les gars

Gareth joue a Wembley et s’habille en costume. Mount et Chilwell sont sortis de leur quarantaine lundi à minuit, l’un sur le banc, l’autre en tribune (facile de deviner qui est qui). Gareth change son système de jeu pour passer à 3 centraux, deux latéraux pour bloquer Kimmich et Gosens et conserve la même (non) animation offensive. Ça donne ça :

Saka, pas Baka.

Le match

Les quinze premières minutes sont totalement à l’avantage de l’Allemagne. Récupération haute des deuxièmes ballons, jeu de possession et d’occupation, gros défi physique (ce taquet de Müller sur Maguire !)… les Three Lions sont pris à la gorge et n’alignent pas deux passes.

Puis sans réellement d’ autre explication qu’une hausse de notre niveau de jeu, l’Angleterre confisque la balle et ne la lâchera plus. Sterling, d’une frappe lointaine, puis Maguire de la tête, testent les réflexes de Manu. Il faut un super retour d’Hummels pour que Kane n’ouvre le score à la 45e.

Les flancs sont complètement verrouillés, la seule solution pour l’Allemagne est de passer par le centre, ce qu’ils feront uniquement peu de fois pour deux coups-francs proches de la surface (sans danger) et une frappe de Werner sortie par Jordan. La deuxième mi-temps commence par une lourde d’Havertz que Jordan (je t’aime d’amour <3) sort d’une belle claquette.

La possession et le match sont anglais sans que le marquoir s’en ressente. Mes voisins profitent de mon répertoire en 3 langues d’insultes à destination de Raheem S., coupable de tricotage massif et de jeu arrêté. Baka (ça veut dire idiot en japonais) sort pour Grealish.

La solution viendra pourtant de Sterling. Kane décale Shaw sur son côté gauche qui centre fort pour Sterling qui marque (1-0, 75e). Le même Raheem S. va offrir sa meilleure occasion à l’Allemagne. Une passe mal ajustée envoie Müller au duel avec Jordan, qui voit le ballon flirter avec le poteau.

L’Allemagne a la tête dedans et Shaw intercepte au milieu, lance Grealish qui centre fort au deuxième poteau pour Kane qui bat Manu de la tête (2-0, 88e). Rice sort pour l’autre Jordan, les Allemands font le siège de notre but, sans succès.

Les gars

Pickford (5/5): 2 arrêts déterminants devant Werner et Havertz et utilise « Gros Yeux » pour dévier la frappe de Müller.

Walker (4/5): Peu de velléités offensives dans ce système à trois.

Maguire (4/5): Une tête sur corner et des montées offensives. A parfois laissé un espace coupable entre lui et les deux autres.

Stones (4/5): Même remarque que Gologth mais quel calme sur ce contrôle orienté de la poitrine pour effacer trois joueurs !

Trippier (3/5): On n’a pas vu son vis-à-vis du match. En route pour United (paraît-il) d’où sa note juste au-dessus de la moyenne.

Shaw (5/5): Si Kanté a 3 poumons, lui en a 5. Monstrueux à gauche, un assist et une interception qui amène le 2e but.

Rice (2/5): Auteur d’une grosse faute à l’entrée de notre surface qui mérite peut-être plus qu’un jaune. Remplacé par Henderson (NN), qui n’a pas pris son carton.

Philipps (3/5): Un peu plus offensif que Declan et bon à la récupération.

Saka (2/5): Aurait pu apporter plus en jouant sur sa vitesse et ses dribbles. Remplacé par Grealish (NN) pour un assist.

Sterling (4/5): Il m’insupporte à jouer arrêté ou à faire son Kiki (i.e. dribbler douze défenseurs en oubliant son partenaire mieux placé). Las d’être insulté, il claque un but et un assist. Voilà.

Kane (4/5): Un but peu évident à mettre, il fait le bon choix d’utiliser sa tête. Actif pour dézoner et participer au jeu, il « monte en puissance » (pour utiliser le poncif en la matière).

Vous savez lire l’avis (musical) de notre adversaire ici . Nous sommes paraît-il dans la partie facile du tableau final, la route vers la finale nous étant promise comme acquise. Ne sombrons pas dans les tares des Melons d’Outre-Manche ou des Pastèques d’Outre-Meuse : Gareth a bien expliqué qu’il n’y avait pas de petites nations dans les huit restantes.

Le quart va nous opposer à l’Ukraine qui a disposé de la Suède pour nous éviter un remake de la Coupe du Monde. Match que je ne suis pas sûr de voir, participant à un « last man standing » trail en Flanders. On compte sur Sheva et sa belle équipe le meilleur pour ce match et une défaite honorable, bien sûr.

Bye for now, stay safe !

Ken S.

Ken SingTown

2 commentaires

  1. Ah les Allemands qui ont la tête dans le Shaw, fallait y penser ! Je ne pensais pas qu’il y avait autant de place.
    Belle académie et bravo pour la qualif !
    Groupe D représente !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.