Portugal Belgique (0-1) – La sea sex and seum académie invite la Bacalhau

Les Portugais au foot, ils se prennent vraiment trop pour des danseurs brésiliens. Ils ont le seum bas dans le sang.

Salut les pisseuses,

A la vue de ce match, on doit avouer que l’on sentait pointer un certain agacement. Entre les portugais qui jouaient avec 9 joueurs hors de notre bloc, et nous qui ne savions pas vraiment quoi faire de la balle, deux pays tout entiers se préparaient à avoir grave le seum s’ils se faisaient sortir. Les faits ayant parlé, les Portugais ont le seum… N’est ce pas, M. Frank Homerc ?

(Franck Homerc) —(…)
(Maneken Chouine — M. Homerc ?
(FH)—(…)
il me semble avoir perçu dans le grognement de Franck Homerc le nom de Bruno, du coup nous n’insistons pas… pour le moment
(MC) —Bon j’arrête de vous embêter. Pouvez vous me parler de votre état d’esprit d’avant match, du coup ?
(FH) —Avant le début du match on a de l’espoir. Le vieux Nando semble avoir retrouvé un peu la raison, puis qu’il annonce des changements et reconduit ceux qui ont été bons contre la France. En face les arrogants Belges font les fiers à bras mais il va falloir venir nous sortir.
(NC) —Et un premier commentaire d’après match ?
(FH) —Dominer n’est pas gagner.
(MC) —Donc un peu de seum quand même ?
(FH) —On a rajeuni puisqu’on a fait un match digne de notre premier tour en 2016 ou de notre sortie ridicule en 2018 contre l’Uruguay.
(MC) —Vous êtes dur, donc à la fédé du seum, on adore. Le jeu ?
(FH) —On a la baballe, Jota croque. On prend un but car Bernardo ne défend pas INCROYABLE (Non).
(MC) —Vous avez eu quelques occasions pour revenir quand même…
(FH) —Cristiano cadre un coup franc mais Courtois rappelle qu’il sait quand même faire des arrêts.
(MC) —Puis vous mettez la pression en fin de match, et là vous pouvez avoir le seum, parce que Santos coupe votre dy…
(FH, me coupant) —Santos fait des changements moisis, il faut un 9 qui pèse pour bouger les momies centrales belges? Attendons les 20 dernières minutes et dès qu’il est là HOP ! On met de suite un relayeur et un six, histoire de faire rager tout le monde.
(MC) —Et un mot sur les Belges ?
(FH) —Les chantres du jeu offensif sont passés en ne cadrant qu’une frappe et en se faisant bouffer, et nous avec des regrets pleins les valises en ayant pris un carton contre les Allemands.
(MC) — Bon eh bien merci Franck pour votre seum. Puis-je vous demander votre autographe ? Vous savez j’aime beaucoup ce que vous faites… Vous reviendrez pour les notes s’il vous plaît ?

On comprend bien le seum de M. Homerc… Mais il faut bien avouer qu’il n’y a pas que lui qui pouvait avoir le seum en voyant ce match. Tout les gens qui ont regardé ce match étaient un peu dégoûtés de voir ce genre de bouillie. Mis à part le demi-suspense à la fin, de savoir comment les Portugais allaient préférer donner la balle à Bruno Fernandes pour un tir dans les nuages plutôt qu’à João Felix que les diables n’arrivaient pas à attraper…

Ensuite, il y a les statisticiens qui collectent les passes réussies de ce match pour montrer des cartes de passes. Un peu désespérés que quelque chose s’affiche sur leur carte, ils ont commencé par inclure les joueurs adverses dans les passmaps, puis, au bout du rouleau, ils ont aussi inclus les lignes de touches (qui a fini par être le joueur qui a touché le plus de ballon du match).

Enfin, et après cette mise au point : je suis d’accord, ce match n’était pas du football. Mais pour autant, était-ce la peine que M. Brych se mette à arbitrer le match comme un match de catch ? Putain. Les Portugais ont passé leur match à chaque récupération de balle, à cogner les tibias des mecs qui savaient un peu jouer au foot. En gros, Eden Hazard et De Bruyne. Alors je suis d’accord, le taquet dans les tibias, c’est très football vrai. Mais pour le football vrai, faut que les mecs jouent bourrés et aillent se rafraîchir à la Kro tiède à chaque arrêt de jeu. Et que si tu mets un joueur ou un autre sur le terrain, ça change rien, les mecs de football vrai sont tous mauvais. Mais là… Hazard qui sort, Carasco qui rentre : c’est clairement pas pareil, hein… Est-ce qu’on imagine Mozart jouer du clavier en se faisant défoncer le cubitus à coup de bâton ?

Le match

Os Quinas

Patricio (1/5) Une frappe cadrée, il l’a mal anticipé et la laisse entrer. Putain on croirait un gamin avec les témoins de Jéhovah.

Dalot (2/5) Pour une première, il a goûté à la spéciale de ce tournoi, sur le côté droit, démerde-toi !

Pepe (5/5) Il n’y a qu’un défenseur légendaire et à 38 ans il fait encore danser Lukaku et vriller Carasco.

Comment il a secoué Lukaku

Dias (3/5) Solide défensivement, mais aussi efficace offensivement que Boloré pour lutter contre l’extrême droite.

Guerreiro (3/5) Il a tenté, donné les ballons et centré, mais quand les mecs ont décidé de les offrir à leur famille en tribune.

Palinha (1/5) Déception. Une bonne entrée de match pour se brancher avec tout le monde, croire qu’il était en liga NOS et protégé, et ne rien amener offensivement.

Moutinho (2/5) Cramé, mon bon João n’avais plus de jus pour livrer la bataille. Il a essayé mais trop court.

Renato (3/5) Il a dominé le milieu comme Zeus dominé l’Olympe, enfin y’a toujours un truc qui fait chier, le fait que ce ne soit pas réel car pas de Kratos en Belgique.

Bernardo (1/5) Alors si tu pouvais ne pas envoyer ton cousin quand tu viens en équipe nationale depuis deux ans, franchement ça nous arrangerait. Tu n’es pas revenu défendre, tu n’as pas amené offensivement, tu es plus décevant que François Hollande en 2012.

Bloqué dans une boucle infinie de la lose.

Jota (2/5) Si tu savais cadrer, on ne serait pas en vacances plein de dégoût et de seum.

Cristiano (3/5) Tu as porté l’équipe, tu as tenté de montrer la voie, tu n’as pas sauvé l’univers des Belges.

Les Notes

Courtois (0/Seum) A la fédé du seum, on attend de voir à nouveau le Thibaut dominant des soirs de défaites. Là, franchement… Il fait le peu de taf sur la ligne qu’il doit faire, et se permet un petit dribble sur Ronaldo, qui aboutit à une relance tranquille, une équipe portugaise désorganisée, et le seul tir cadré du match.

Verthonghen (3/Seum) Un genre de poteau qui bouge. Ça bloque des balles, mais elles repartent un peu n’importe où.

Vermaelen (2/Seum) Prend un jaune (un exploit avec M. Brych) sur une action qui sert à rien, et sans casser un joueur portugais.

Alderweireld (3/Seum) Très compliqué de noter son match : le temps que j’écrive son nom dans mes notes, ça ne laisse pas le temps de décrire l’action. En même temps, c’est pas comme s’il y avait eu vraiment de l’action, mais fallait bien tenir à jour les statistiques de passes en touche. Et n’a pas non plus cassé João Felix qui jouait dans sa zone à la fin de match, alors que c’était manifestement le seul Portugais dangereux sur la pelouse à ce moment-là.

Meunier (2/Seum) Malgré des sorties à contre-temps et l’inconvénient de devoir gérer Jota dans son dos, il a finalement trouvé un latéral qui puisse lui servir de faire-valoir.

Witsel (3/Seum) Nous passerons rapidement sur la prestation défensive d’Axel. Impact, course. Mis à part les Portugais, on ne voit pas à qui il pourrait mettre du seum dans le plat pays sur cet aspect. En revanche, en attaque… Déjà, les Portugais l’avaient identifié comme leur déclencheur de pressing. Si en temps normal Axel a une passion pour la passe neutre, là… Il ressemblait à la Suisse : lenteur et neutralité (petite dédicace à nos amis français). Puis les Portugais sont revenus vers des options plus raisonnables (faire chier nos pistons, surtout Meunier), et Axel a pu rajouter un petit raffinement à sa passe neutre : l’hésitation pendant dix secondes en regardant vers l’avant, avec de finalement la tenter. Très artistique… Comme saloper une des seules jolies passes intérieures de Tielemans, parce que franchement, des passes comme cela, ça ne se fait pas.

Tielemans(3/Seum) Un de seuls mecs de la ligne arrière à s’autoriser une passe claquée entre les lignes de loin en loin. Il aurait du le faire plus souvent ça marchait bien. Et puis sinon, s’est souvent retrouvé sur la route de Sanchez. C’était très rigolo de le voir voler à l’impact…

Thorgen Hazard (1/Seum) Non content de marquer le but victorieux, n’a pas trop eu à se dépouiller dans les dernières minutes, vu qu’il défendait dans la zone de Bruno Fernandes.

De Bruyne (5/Seum) Se fait péter par un mec qui aurait déjà du prendre deux fois son jaune avant. Pendant que l’autre a continué son concours de catch à distance avec Pepe jusqu’à la 78e.

Lukaku (2/Seum) Il a pris les Portugais à leur propre jeu en faisant le ménage dans la surface. La grosse tache bien incrustée qu’est Pepe ne s’en est pas laissé compter.

Eden Hazard (5/Seum) N’a jamais vraiment réussi à ressortir la balle, et doit donc progresser sur son équilibre quand il se fait latter les tibias par derrière et par la triplette Moutinho/Silva/Pahlinha. Sorti blessé.

Carasco (5/Seum) Très gros potentiel : se foire en un contre un, mais il peut faire plus. Il peut foirer un deux contre un. Il a même réussi à foirer un quatre contre un à la fin. Et ces situations de contre-attaque étaient tellement foirées que Bigrom ne voulait plus lui passer la balle, et foirait ainsi des contres lui-même.

Dedoncker(3/Seum) Rentré pour avoir le droit à la douche lui aussi, car il parait que cela contribue fortement à la cohésion de l’équipe. (Et n’allez pas vous imaginer des choses, ce n’est pas sale. C’est juste petit…)

Manneken Chouine

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.