Belenenses – Porto (1-1), la Dragao académie se sent comme une Bamba triste.

Bom Dia,
Aujourd’hui de la semaine dernière : avant dernière journée de championnat.
3 points de retard et une différence particulière défavorable.
Les salopes en rouge jouent à Guimarães qui doit faire un résultat pour finir 4ème et passer devant Braga qui joue au Sporting.
Je suis confiant, plein d’espoir, méthode Couet.
Guimarães est vraiment une équipe qui peut battre les salopes en rouge.
On va taper Belenenses et avec égalité ou 1 point de retard, les salopes en rouge vont craquer leur slip comme d’hab, et on va gagner un an de bonheur.

O Equipe :
Lopetegui dispose de tout son groupe sauf Casemiro suspendu.
Fabiano est toujours exclu et Lopetegui voudrait le vendre. Donc Helton à la cage.
Danilo – Maicon – Martins Indy –Sandro
Neves en 6 à la place de Casemiro avec devant lui Torres et Herrera en relayeur.
Quaresma et Brahimi en dynamiteurs et Jackson pour marquer. Bref du classique.

O Jogo :
Le match commence par une série d’intimidation pendant 5 minutes.
Si la Première faute est de notre jeune et talentueux Ruben Neves sur Carlos Martins. dans la foulée Camara fait faute sur Alex Sandro.
Si nous mettons en place un jeu de patience face à un bloc qui nous attend avec un 4-2-3-1 pour bloquer nos couloirs, nous ne forçons pas vraiment notre talent en étant plutôt prudent. La conséquence, c’est qu’on met autant de rythme et d’action que dans un épisode de Derrick.
Oui mais du coup on est tout mou et on se retrouve con quand enfin Belenenses vient débouler chez nous comme les vikings avec leur razzia.
11’ déboulé côté droit de Ferreira qui centre pour Camara qui se jette devant Martins Indy et touche le ballon mais ça file devant Helton.
20’ Remise ratée de Quaresma qui veut faire une tête en retrait à Helton de 40 mètres. Camara rate son contrôle et Helton récupère.
22’ Nouveau débordement et nouveau centre de la droite pour Sturgeon mais Alex Sandro sauve la patrie. On est mal, on est endormi, on joue à la baballe et on va se faire fister en contre.
Du coup on prive de ballon Belenenses et Herrera lâche notre première frappe dangereuse à la 25ème mais son tir enroulé frôle le poteau droit de (La) Ventura.
26’ Enfin une combinaison entre Sandro, Brahimi et Torres qui trouve Herrera dans l’intervalle. Seul face au gardien le Mexicain pique son ballon, mais encore une fois ça frôle le cadre de Ventura.
Fort de ce regain de forme on en profite pour tous vouloir monter laissant des 1 contre 1 au milieu de terrain qui amène une coulée de boue dans mon caleçon à la 29ème minute :
Pelé se sort du pressing de Herrera et lance devant lui Sturgeon. Alex Sandro qui joue le horsjeu.net dans un timing aussi bien senti que Najat Valaut-Belkacem pour faire passer son décret sur la réforme du collège, laisse le champs libre à l’attaquant Lisboète qui élimine Helton d’un grand pont et frappe hors cadre suite au retour désespéré de Martins Indy.
30 secondes plus tard Maicon abandonné par son milieu sort sur Carlos Martins qui passe avant de tomber sur notre central ; qui est bien inspiré en se jetant et s’éliminant. Le champ est libre pour Dias qui remonte côté gauche et centre pour Sturgeon seul au second poteau. Mais Torres revenu de nulle part intercepte.
C’est le moment où on remet de l’ordre, on ne monte plus les 2 latéraux avec les 2 relayeurs en même temps et on laisse de la place à Quaresma et Brahimi qui commence à être trouvé.
A la 35ème Sandro trouve Brahimi qui contrôle fixe et donne à Jackson dans le bon tempo. Le Colombien entre dans la surface et frappe en force mais c’est hors cadre.
43 ème Quaresma hérite de la balle côté gauche à 30 mètres. Il fixe et décale parfaitement Alex Sandro qui dépose le ballon sur la tête de Jackson au premier poteau.


Vous croyez nous avoir comme ça bande de salopes !

C’est la mi-temps on a frôlé 3 fois la correctionnelle, il fallait être patient et on s’est désorganisé en prenant de haut les Lisboètes.
Il faut vite en coller un second, car les salopes en rouge font 0-0 à Guimaraes.

46ème Torres trouve Quaresma qui d’un superbe piquet de l’extérieur du pied prend le couloir droit. Il temporise et remet à Torres dans la surface qui centre pour Jackson, mais Brandao intervient et le ballon va mourir juste au-dessus de la transversale alors que le but est vide.
On a le ballon, Belenenses ne dépasse plus le milieu de terrain mais on retombe dans nos travers et on gère en tripotant la balle, comme des préliminaires dans un film érotique de M6 par-dessus la culotte.
75ème coup franc à 35 mètres : Maicon s’élance et décale Sandro qui centre devant le but, personne ne peut couper.
84ème : Pelé récupère le ballon côté droit à 25 mètres, il fait une passe dans l’axe que Camara manque, le ballon file jusqu’à Tiago Caiero bien couvert par Martins Indy qui a le temps de frapper car Helton a oublié de plonger.


90+1 centre d’Evandro pour la tête de Jackson à 6 mètres mais c’est au-dessus.
C’est fini, les salopes en rouge ont fait 0-0, on sera second.

je suis au fond de la bétonnière….

J’me sens comme une bamba triste.


O Dragoes :

Désolé pas de note
J’me sens comme Helton le vieux gardien qui a eu sa chance car sans jouer on a cru qu’il était devenu bon….
J’me sens comme Danilo qui va partir sur une saison inachevée pour aller chez les Espagnols en ayant pas réussi à finir en beauté.
J’me sens comme Maicon qui a tout fait pour nous ramener la blonde du comptoir, mais qui au final a juste raqué la tourner sans rien chopper !
J’me sens comme Martins Indy qui se fait planter sur sa seule erreur car il pas anticipé qu’il allait finir comme Kassim Abdalha.
J’me sens comme Alex Sandro qui a déconné avant de donner l’espoir pour finalement finir désespéré comme une routourne à routourner…
J’me sens, DEFINITIVEMENT, Comme une Bamba triste.
J’me sens, comme Ruben Neves qui vient de prendre sa première claque alors qu’il pensait pouvoir se dépuceler.
J’me sens comme Herrera qui a bouffé la feuille comme des fajitas trop épicées donnant des hémorroïdes ensanglantés.
J’me sens comme Oliver Torres qui a passé son temps à jouer à la baballe alors que c’est lui le chien avec une coupe de roquet.
J’me sens, comme Brahimi qui a essayé mais sans y arriver comme Jean-Claude Dusse lancé dans un camp de naturiste.
J’me sens, comme Quaresma qui fait des flips et des flops, des dribbles et des ballons mais tout ça pour du vent.
J’me sens, comme Jackson Martinez qui a marqué et pensait re-fister les enculés qui ont passé leur nuit à défilé…
J’me sens, définitivement, comme une Bamba triste !

O Banco :
Evandro pour Brahimi histoire de gérer le milieu et pas se faire contrer…Lol
Hernani pour Quaresma car le match était plié…LOL
Adrian pour Oliver à la 87ème pour finir sans avoir mis un but en 2015…

Remarques à la con :
Lopetegui a parlé de l’arbitrage…c’est sûr que quand tu bats pas un promu et que sur les matchs aller-retour t’as perdu c’est à cause des arbitres…
Surement un portista qui a présenté ses félicitations pour disperser la foule des salopes en rouges.

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici.
Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Roazh Takouer

4 commentaires

  1. Merci Rhinit, surtout que le flic c’est suite à une charge pour disperser la fête des salopes en rouge…
    #HorsjuïadesJapon2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.