Bordeaux-Rennes (1-1) : La Breizhou Académie attendait la trêve

Passer d’un huitième de finale européen face aux Gunners à un match de Ligue 1 à Bordeaux un dimanche à 17h, la descente est plus difficile que pour un héroïnomane en manque.

La composition :

Zeffane et HBA sont restés au chaud, Grenier sur le banc, petit turn over mais pas trop, la spéciale Stéphan. Avec cette fois-ci, un passage en 442 plutôt que 4231 :

Koubek – Bensebaini, Mexer, Da Silva, Traoré – Léa-Siliki, Bourigeaud, André, Sarr – Niang, Hunou

Le match :

Ca a déjà été une plaie d’être devant pendant 1h30, je vais vous épargner un résumé à rallonge : on n’a pas été bons, les Bordelais non plus.

Au fond du trou depuis plusieurs semaines, les Girondins inauguraient un nouvel entraineur et ont donc tenté de lui montrer qu’il ne fallait pas qu’il déguerpisse direct. De notre côté, on senti que l’élimination contre Arsenal était dure à digérer, les têtes et les jambes sont lourdes. On a tenté des trucs, mais on avait le niveau technique d’une équipe de retraités. Et pas de footballeurs pro retraités hein, plutôt de l’amicale des mangeurs de tartiflette.

Après avoir concédé logiquement l’ouverture du score, on s’est réveillés jusqu’à égaliser dans les arrêts de jeu. Au moins les meubles sont sauvés et ce point grapillé in extremis évitera aux joueurs de trop cogiter pendant la trêve qui, elle, va faire beaucoup de bien.

Les joueurs :

Koubek : 3/5. Passion dribbler les attaquants adverses et souiller nos slips.

Bensebaini : 2/5. AKA Boulevards des airs (dans son dos).

Mexer : 3+/5. Quel plaisir de le revoir constant et assuré.

Da Silva : 3/5. Il s’est même permis quelques montées balle au pied.

Traoré : 3/5. Forcément moins efficace quand son acolyte de couloir fait la sieste.

Léa-Siliki : 2/5. Centre loupé, repli raté, attaquant couvert, Monsieur « je joue à l’envers » a encore frappé. Remplacé par Del Castillo (81e), qui a confirmé pourquoi il était passé derrière James LS dans la hiérarchie.

Bourigeaud : 2/5. Il a tout dit à la mi-temps : « on perd trop de ballons, et moi le premier ». Remplacé par Grenier (65e), c’était pas évident, mais il a réussi à être encore plus nul.

André : 2/5. Dans le dur en première période, et ce n’était que Bordeaux en face.

Sarr : 2+/5. Le match commence à la première minute, Isma, pas à la 70e.

Hunou : 2/5. Au moins, lui, il a couru tout le match.

Niang : 3/5. Sauvé par ce but du bout du monde.

Marco Grossi

HorsJeu recrute ! Si tu as envie de proposer des textes ou des idées, sois le/la bienvenu.e et clique sur le bouton en dessous. Promis, on ne mord pas. Et si tu as envie de nous soutenir financièrement, tu peux aussi faire un don, avec le bouton d’à côté. Promis, on n’achètera pas (que) de l’alcool.

Marco Grossi

2 commentaires

  1. L’Amicale des mangeurs de tartiflette vous donne rendez-vous fin mai, mécréant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.