Porto – Maritimo (3-0) La Dragão Académie livre ses notes

Bom Dia,
Avant la trêve internationale rien de mieux que de se rassurer en recevant un club qui aime prendre des fessées au Dragão : le Maritmo Funchal. Si le club de Madeira est particulièrement pénible à manoeuvrer sur son île, il n’a jamais gagné chez nous et n’a gratté de son histoire que deux petits matchs nuls chez nous. Bref il faut gagner pour maintenir l’écart avec Braga et mettre la pression au Benficaca qui ne joue que dimanche.

O Equipe :

Sergio décide de reconduire son équipe type, ce qui semble con au premier abord tant les joueurs on paru cramés à Feirense… Mais bon, #InSergioWeTrust

O Jogo :

Le match démarre avec une pression sur le camp du Maritimo par des changements de côté qui les font tourner en rond. Sur une touche rapidement jouée, Telles lance Marega qui se fait mettre au sol par Africo, en position de dernier défenseur. L’arbitre met jaune, le VAR le rappelle à l’ordre et la sanction re-tombe c’est rouge, finalement (8e). Un rouge qui ne bouleverse pas le match si ce n’est que Maritimo joue encore plus bas et regroupé.
On se montre patient mais on joue haut en cherchant Corona et Marega mais sans trouver la faille. Ça pousse mais Marega, Tiquinho et Otavio ratent leur occasion.
On varie le jeu avec centres et dédoublements dans le coeur du jeu mais on rate tout. Mention spéciale pour Marega qui, sur une ouverture d’Otavio, frappe petit-filet face au gardien.
On se fait endormir et quand on remet un coup c’est Charles qui sauve son camp.
Deux frayeurs car on ne revient pas défendre plus tard, Porto reprend sa domination outrageuse mais Charles, puis un but refusé pour hors-jeu après que le ballon ait heurté la barre (et 7 minutes d’arrêt de jeu car à chaque contact un joueur de Maritimo meurt puisressuscite alléluia), c’est la mi-temps.

MI-TEMPS :

Quelle merde! Après un gros début de match on s’est laissé endormir face à une équipe qui nous attend et tiens le 0-0.

Manafa remplace Pepe et se met rapidement en action dans son couloir. On pousse mais on ne trouve toujours pas l’ouverture, et quand les bons ballons arrivent, Tiquinho est à la ramasse.
L’équipe reste concentrée en jouant toujours vers l’avant et sur un débordement de Corona son centre trouve Tiquinho qui frappe. Le défenseur repousse de la main. Main dans la surface> VAR > Penalty c’est beau le nouveau football.

Telles transforme 1-0 (57e)

On continue de pousser en prduisant ce que l’on qualifiera de beau jeu (enfin) mais la tête d’Herrera ou la frappe de Telles ne font pas mouche. Brahimi entre pour Otavio à la 70e.

On pousse et sur corner Militão reprend de la tête et marque le deuxième 2-0 (73e)

Porto continue d’aller de l’avant mais Danilo voit son but annulé pour hors-jeu (Le second ce soir).
Heureusement, Sur un contre Corona décale Brahimi qui fait sa spéciale, fixe, crochet intérieur et plat du pied dans le petit filet 3-0 (87e).

O Resumo :

O Dragoes :

Casillas (2/5)
En RTT

Militão (3/5)
Nul à droite, impeccable et buteur dans l’axe. Incroyable, il joue à son poste, la suite va vous surprendre

Pepe (3/5)
Une mi-temps pour prendre un jaune et aller se reposer

Felipe (2/5)
Une assurance à toute épreuve, mais offensivement ou dans les remontées balle au pied inexistant

Telles (4/5)
Buteur, centreur et maintenant même sur une touche il est capable de faire exclure un adversaire.

Danilo (4/5)
Dominer le milieu de terrain ok on sait qu’il sait faire, mais orienter, impulser et se retrouver deux fois presque buteur… Il est devenu une sorte de Mr Wolf, tu viens avec des emmerdes il règle tout sans broncher.


Herrera (3/5)
Le Mexicain avait enfilé son masque de lucha libre et a défoncé tout ce qui passait devant lui. Pas spécialement esthétique mais dévastateur.

Corona (3/5)
Des centres de la vitesse et un des seuls à se déplacer, ce qui en résumé constitue un bon match de sa part.

Otavio (2/5)
Réchauffement climatique ou pas, il est retourné hiberner. Rendez-vous en aout prochain pour 4 matchs flamboyant.

Tiquinho (2/5)
Combatif volontaire, lâche rien mais n’y arrive pas, c’est le patient zéro des friendzone.

Marega (3/5)
Le booster de l’attaque était en panne malgré beaucoup d’occasions ce qui est plus rassurant que l’inverse et vice et versa (Oui je case du Balbimorlino)

O Banco :

Manafa (3/5)
Putain un vrai latéral, qui défend bien son couloir, sait attaquer et se montrer dangereux, mais c’est INCROYABLE comment un TRUC NORMAL devient extraordinaire

Brahimi (4/5)
Firestarter

Oliver (3/5)
Quelques touches de jeu simple au milieu dans un monde de jeu long

Remarque à la con :

Après le péno les réseaux sociaux ont crié au scandale du penalty qui sauve Porto, mal engagé comme d’habitude. C’est vrai, c’est notre premier en championnat cette saison contre 12 aux Lézardz, étonnant non?
On reprend 5 points d’avance sur Braga avant le double déplacement chez eux en Coupe et en Liga. Par contre les salopes en rouge ont gagné à Moreirense après un épisode spécial du VAR mais à 0-4, inutile de s’éterniser là-dessus

Amigas, amigos, personne qui s’est perdue ici, tu verras deux jolis boutons:

– Un pour nous rejoindre et narrer les exploits de ton club de cœur : « Rejoins-Nous ! »

– Un pour nous aider financièrement à poursuivre cette aventure trépidante afin que l’Alterfoot continue en attendant de triompher un jour : « Faire un Don ».

Je t’invite à y faire un tour si le coeur t’en dit.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

10 commentaires

  1. Powwww
    Ça envoie du lourd !!!
    Je parle de la blonde bien sur…
    Le football moi..

  2. Alors, déjà (remarquez que je ne parle pas des jolies pépés en premier… et merde) : il n’y a pas rouge. Et on ne vous entends pas beaucoup là dessus Monsieur Homerc.

    Ensuite : Depuis quand c’est filmé le championnat portugais ? Sérieusement ?

    Et pour finir : Chez vous, le gardien console l’attaquant adverse qui a foiré son tir ? Non… Mais ce n’est pas juste un autre championnat, c’est un autre sport que vous nous présentez là…

    • C’est filmé depuis le VAR(ce qui est con c’est à plus de 1500km), avant on avait que des conteurs comme moi pour chanter les matchs et la gloire de nos héros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.