Cluj – Stade Rennais FC (1-0) : La Breizhou Académie dit kenavo à l’Europe

Pour cette revanche face aux Roumains, la donne est claire ; il faut gagner, sous peine de se retrouver comme toute forme d’intelligence chez Christophe Castaner : éliminé-e.

La composition :

Schéma désormais classique en 4-2-3-1, avec le retour de Grenier au côté de Bourigeaud, Camavinga étant suspendu. Salin est dans les cages, de retour de blessure.

Salin – Maouassa, Gnagnon, Da Silva, Traoré – Grenier, Bourigeaud – Niang, Del Castillo, Raphinha – Hunou

Le match :

Et le miracle ou l’exploit – appelez ça comme vous voulez – n’a pas eu lieu. Il ne peut pas y avoir des volées de Sarr, des débordements de Niang, des coup de patte de renard de Hunou, que sais-je encore, tous les ans. Le Stade Rennais ne vivra pas une nouvelle épopée en Ligue Europa, le Stade Rennais est éliminé, le Stade Rennais n’a pas mérité d’aller plus loin. On peut nourrir des regrets d’avoir perdu deux fois sur le plus petit des scores face à une équipe franchement faible. Mais plus globalement, notre équipe était elle-même d’un niveau insuffisant, trop fébrile, pas assez tranchante, même trop convalescente pour entretenir l’espoir.

On a eu les occasions pour marquer (Hunou 5′, Niang 13′, 35′, Raphinha 19′, Del Castillo 54′, Bourigeaud 77′), on ne l’a pas fait. Vu le manque de confiance actuel, pas étonnant qu’on craque en fin de match, avec le but de Rondon sur corner suite à deux renvois hyper trouillards de Gnagnon et Da Silva (82′). En face c’était franchement mauvais, rugueux, mais ils ont défendu bas, pressé et bénéficié d’un très bon gardien. L’arbitrage est anecdotique. Et surtout, on a globalement une équipe plus faible que la saison dernière, il faut le dire et l’accepter.

Vous voulez des noms ? J’aurais pas aimé vous connaître en 1940. Mais vous non plus : Grenier a encore été mauvais, Siebatcheu également. Traoré est en dessous de la saison passée, tout comme Da Silva. L’engagement de Bensebaini ou André nous manquent autant que des couilles à un eunuque, tandis que Raphinha n’est pas Sarr.

Il restera maintenant deux matchs pour sortir la tête haute de la compétition. Cette élimination permettra à Stéphan et ses joueurs de se concentrer sur le championnat, comme on dit. Ce match contre Cluj montre qu’on est loin de s’être sorti le cul des ronces malgré la victoire face à Toulouse.

Les joueurs :

Salin : 3/5.

Il ne peut rien sur le but, il fait le boulot le reste du match.

Maouassa : 2/5.

Il y avait de l’envie, mais niveau percussion on était plutôt sur un tambourin Fisher Price que sur une batterie Manu Katché.

Gnagnon et Da Silva : 2/5.

Will Ferrell et John C. Reilly en maillot à l’hermine : Frangins malgré eux, en difficulté dans leur duel respectif avec Traoré et Omrani, en diarrhée explosive sur leur dégagement savonné en corner qui amènent le but en fin de match.

Traoré : 2/5.

Est-ce qu’il est fatigué physiquement ? Mentalement ? On peine à retrouver le Hamari de l’année dernière. Il faut dire qu’il a enchaîné 50 matchs puis la CAN, et qu’il joue tous les matchs cette saison aussi. Le problème étant qu’on a aucune alternative crédible à son poste pour qu’il souffle.

Grenier : 1/5.

Plus que sa nonchalance, c’est sa capacité à avoir gâché techniquement toutes ses bonnes idées qui m’a bluffé. Le Benoît Hamon du SRFC.

Bourigeaud : 3/5.

Sa minasse aurait mérité de nettoyer la lucarne roumaine. L’un des rares à ne pas avoir lâché le morceau jusqu’à la fin. Remplacé par Guitane (84e), que j’aimerais voir plus longtemps. Il y a clairement un rôle de meneur à prendre dans cette équipe.

Niang : 3/5.

Peut-être retombe-t-il dans ses travers avec un langage corporel assez négatif. En attendant, il se procure deux de nos plus belles occasions, qui auraient pu faire but sans que ça soit scandaleux.

Del Castillo : 2/5.

Les Roumains ont vite compris que c’était lui qu’il fallait contenir pour nous compliquer la tâche offensivement. Ils ont donc commencé par le savater allègrement avant de l’isoler. J’ai du mal à m’empêcher de penser que si ça avait été Hunou, son occasion de ouf allait au fond. Remplacé par Siebatcheu (66e). Ca y est, il y a prescription rapport à son doublé contre Lille en coupe de France ? On a le droit de dire qu’il est nul et inutile ?

Raphinha : 2+/5.

Il est de mieux en mieux. On sent la grosse technique, mais il lui manque ce foutu déclic pour faire vraiment mal, à l’image de cette belle occasion de la vingtième minute où il fait le plus dur sur son crochet avant de dévisser complètement.

Hunou : 2/5.

Encore de belles choses, mais ça n’a pas suffi. Sa sortie était peut-être une connerie, d’ailleurs. Remplacé par Gboho (66e), qui ne peut pas être le sauveur à chaque fois.

——————————-

Tu as envie d’aider horsjeu.net ou d’y participer ? Clique sur les boutons en dessous. Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.