Manchester United-Partizan Belgrade (3-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

On ne le crie pas sur tous les toits, mais Manchester joue tout de même une coupe d’Europe cette saison. Peut-être d’ailleurs est-ce là une compétition enfin à sa portée dans cette saison en tous points laborieuse. Et puisqu’on nous a promis de la jeunesse, on va en avoir.


Le match

Très vite nos gagneuses prennent le match en main et se créent diverse occasions toutes consciencieusement salopées par Marcus Rashford. Malheureux à la finition, le jeune anglais se lance alors dans un raid solitaire plein de témérité entre cinq défenseurs adverses et trouve avec pas mal de réussite l’encore plus jeune anglais Mason Greenwood. Ce dernier contrôle et ajuste avec la froideur clinique qu’on lui découvre match après match : 1-0, 23e.

Mais un bouffeur de grenouille a vu tout ça d’un œil envieux. Quoi, des Britons arrogants se font des passes et marquent des buts sous mon nez ? Très bien, montrons leur le goût très cartésien du solipsisme dont nous nous vantons par monts et par vaux, nous Français de France, sales et méchants mais pas dénués de génie. Contrôle orienté, slalom, crochet et une conclusion merveilleuse du pointu vous rappellent qui est Anthony Martial. 2-0, 33e.

La mi-temps arrive pour nous couvrir d’un sentiment plus connu depuis quelques temps : la satisfaction du travail bien fait. Comme quoi…

On repart sur les mêmes bases en seconde période avec une occupation territoriale qui laisse occasionnellement la place à quelques dérapages incontrôlés en défense, heureusement sans conséquence. Très rapidement toutefois, un beau mouvement vient nous soulager : Mata trouve Young à l’angle opposé de la surface ; ce dernier remet au sol en une touche pour la grosse bûche de Rashford sous la barre. 3-0, 50e.

Divers changements viennent apporter réjouissance de voir un nouveau visage (Garner à la place de Fred à l’heure de jeu) et baisse de rythme pour commencer à nous ennuyer un brin jusqu’au coup de sifflet qui vient marquer notre qualification pour la phase à élimination directe. Nous resteront donc deux match de poule sans réel enjeu à jouer, ce qui au regard du calendrier à venir, n’est pas un mince bonus.


Les notes.

Romero 3/5
N’a presque rien eu à faire, et l’a comme souvent bien fait même si son placement très haut nous a un peu inquiété en début de match.

Wan-Bissaka 4/5
Un bon match pour s’entraîner à monter et à ajuster ses centres. Pour le reste, il a effrayé ses adversaires comme à son habitude.

Maguire 3/5
Était-ce la peur de jouer à côté de celui à qui il a piqué son numéro 5 ? Toujours est-il qu’il nous a semblé peiner à entrer dans son match, en particulier au moment de relancer directement dans les pieds de l’adversaire. Quelques interventions bien senties en fin de partie ont sauvé sa prestation d’ensemble.

Rojo 3/5
Bonne petite période pour l’Argentin où on le voit délivrer des prestations consistantes et moins bordéliques qu’auparavant. Pourvu que ça dure.

Young 4/5
Eh bien en voilà un match de gros dominateur féroce. Et quand ça se concrétise par une passe décisive et des taquets déterminants en défense, ça fait plaisir.

McTominay 4/5
On l’aime tellement notre McSauce, et il ne nous déçoit jamais. On espère vivement que la blessure qui l’a forcé à sortir en fin de match ne nous privera pas de sa présence. Remplacé par Lingard (75e).

Fred 3/5
Il y a du mieux et son sens de la récupération soulage le milieu de terrain dans l’axe. Reste que ses capacités à la création tardent à se faire voir et qu’il accuse un déchet dans les passes et la conversation du ballon qui nous font penser que United mérite légitimement mieux. Un Paul Pogba de retour de blessure doit prendre sa place tous les jours. Remplacé par Garner (63e).

Mata 3/5
Certes il est lent, ne tiendrait pas un duel à l’épaule contre un phasme et joue souvent sur un rythme différent de celui de ses partenaires, mais quand il parvient enfin à se mettre face au jeu, tout le monde voit sa valeur.

Greenwood 4/5
Le jeune coquin a un peu joué à cache-cache en début de partie, mais quand le moment est venu de s’offrir un clinical finish, il n’a pas tremblé. Certains voient déjà en lui un Van Persie formé à la maison, nous ne nous emballons pas comme eux : il sera meilleur que Van Persie.

Rashford 4/5
Un début de match abominable qui l’a vu foirer deux occasions en or. Puis il s’est vite rattrapé en offrant une passe décisive et en marquant un but pas forcément facile à mettre. Quand il se cristianoronaldisera en pigeant qu’on s’en fout de ne mettre que des beaux buts et que ce sont les tap-ins par dizaines qui vous font plus sûrement entrer dans la légende que le prix Puskas, il côtoiera l’élite. Remplacé par Pereira (67e).

Martial 5/5
Une nouvelle fois ce n’est pas son but pourtant extraordinaire que l’on retiendra mais sa prestation d’ensemble (surtout en première période). Toto a un don. Lui demander de défendre et de créer des différences sur un côté porte préjudice à ce don. C’est lui notre numéro 9. Au diable les blessures, maintenant, et on enchaîne.


SUBS

Garner NN
Juvénile et plein d’entrain.

Pereira NN
N’importe quoi.

Lingard NN
N’importe quoi mais en courant plus vite.

Bobby Carlton.

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.