FailEnOr – Porto (2-0) La Dragão Académie livre ses notes

Fail en Or, perdre contre Krasnodar était un accident, là c’est juste une honte, un fail comme disent les jeunes.

Bom Dia,

Pour ceux né après 2000 difficile de voir que deux clubs européens historiques s’affrontent ce soir. Le Feyenoord, vainqueur de la coupe des clubs champions, de la coupe de l’UEFA, jeu offensif et technique comme savent le faire les bataves. Oui mais ça, c’est le passé d’un vieux con comme moi. Là, Feyenoord est à la rue, pas une victoire en championnat, que 3 points en 6 journées, Jaap Stam appelé en sauveur.
Nous on est sur notre rythme de victoire, avec un jeu qui évolue et n’est pas encore folichon avec des trous d’air comme dans le cerveau de la manif pour tous.

O Equipe:

Sergio doit faire sans Corona, Oliveira et Baro  blessés, pour le reste c’est Manafa à droite, Otavio devant lui. Nakajima devant Telles et Zé Luis à côté de Marega.

442 Faites vos jeux

O Jogo:

Bon super, y’a rien en face, les mecs à domicile nous attendent devant leur surface et nous ?? Ben nous, on est des gros cons qui ne vont pas leur mettre la pression, en dominant de façon maîtrisée et molle. Ouais, on est aussi enjoué qu’un expert comptable qui présente le bilan.
Alors sur les quelques coups de pied arrêté glanés, on a bien une occasion de Nakajima qui satellise un ballon seul dans la surface, Pepe qui frôle le cadre sur corner et Telles dangereux sur coup franc. Le côté droit, ça ne marche pas, comme dans la vie, le côté gauche te donne de l’espoir, mais ça finit comme le côté droit. Comme dans la vie en fait.

L’arbitre siffle la mi-temps au bout de l’ennui.

On ne revient pas sur le terrain, enfin si, mais on s’est planté car on revient faire cinq minutes de clownerie avec les frères Marx de la défense.

Sur une passe latérale dans la profondeur, « Groucho » Pepe oublie de tenir son attaquant et laisse tout le flanc droit au seul « Chico » Manafa qui se fait prendre sur un crochet, et laisse frapper. Marchesin repousse pour que Chico se précipite, dise laisse à Groucho mais rate la balle, du coup Groucho perd l’équilibre devant la connerie, un Néerlandais récupère et centre vers son partenaire que Zeppo laisse ajuster Marchesin en sautant à contre temps et ne dégageant pas de la tête. 1-0 (49e).


Feyenoord se dit alors que jouer c’est bien, surtout qu’on n’est pas vraiment revenu pour ça, et il faut une double parade de Marchesin, encore abandonné par ses coéquipiers, pour éviter le désastre.
Bon on tente de se ressaisir, c’est Nakajima, le seul qui jouait vers l’avant et courait, qui laisse sa place à Diaz. Du coup, on se crée des occasions. D’abord, combinaison sur coup franc qui voit Otavio seul massacrer la barre en frappant à 6 mètres comme un bourrin.


On met la pression enfin mais sans être dangereux. Pourtant à la 68e, on trouve un décalage après un coup franc, Soares sert Marega seul à 5 mètres qui réussit à mettre la balle au dessus et détrône Otavio au prix du bourrin.

Au moins on se met à jouer, et sur un nouveau décalage cette fois c’est Diaz seul à 9 mètres qui trouve la barre. Petit point statistique à ce moment là du match 15 frappes, aucune cadrée, deux barres, FC Pas cadré.

Après 20 minutes sans avoir vu notre surface, Feyenoord se pointe, Danilo en bon shérif intercepte, repart à l’attaque mais ne se comprend pas avec Diaz. Sa passe est interceptée, Danilo s’arrête râle et laisse le joueur adverse traverser le terrain passant de Lucky Luke à Rantanplan. Comme nos attardés attendent que Danilo défende, personne ne bouge et notre Karsdorp va mettre un but digne de la FSGT en courant droit et trompant Marchesin de près. 2-0 (80e)

On réagit pour réussir à la 90e à enfin cadrer par Soares. Sauf qu’il tire deux fois à bout portant sur le gardien, qui a eu le mérite de ne pas bouger. Ne pas choisir c’est choisir n’a jamais autant porter ses fruits.

O Resumo:

O Dragões:

Marchesin (2+/5)
Oui il a fait des parades, mais repousser les frappes plein axe et ne pas faire d’exploit merde quoi.

Manafa (0/5)
Offensivement le néant, c’est la meilleure chose de son match car derrière, il a donné le premier but en entrant dans la légende du challenge Jérémy Morel ou Jordan Amavi.

Pepe (1/5)
Les fils se sont touchés. Le vieux guerrier a dû couler une bielle en allant taquiner les spécialités locales ou en s’en rapprochant trop.

Marcano (1+/5)
Il s’est planqué, évitant de trop participer à cette tarte à la merde, mais c’est lui qui l’a servi.

Telles (1+/5)
Très bon offensivement, catastrophique sur les buts. Challenge Patrice Evra.

Danilo (0/5)
Il a tout perdu en une action, le dernier capitaine qui a abandonné au milieu d’un match comme ça était attendu par les supporter à la sortie du vestiaire. On va lui pardonner mais pas ce soir.

https://viejospellejos.com/post/188252944284/en-silla-de-ruedas-para-toda-la-vida

Uribe (1/5)
Il a joué la prudence en se projetant moins, mais il a laissé un trou plus gros que la fraude fiscale au milieu.

Un match intelligent

Nakajima (2/5)
Pourquoi c’est lui qui sort ?? Sûrement car il a essayé de jouer au foot quand les autres travaillaient dur à faire de la merde.

Otavio (1/5)
Boom la barre, ça ne sert à rien, comme lui sur le terrain.

Zé Luis (0/5)
Il a fait un tacle mais a raté le ballon. Pour un attaquant c’est un bilan digne de Dugarry à Barcelone.

Il a subi le match

Marega (1/5)
Rater le cadre à 1-0 c’est un crime comme l’équipe, Gérard Houllier est mort une deuxième fois.

O Banco:

Diaz (2/5)
Une entrée qui a boosté l’équipe mais sans réussite . Sur le second but, se met en évidence avec une course de poulet sans tête.

Soares (2/5)
Il a amené, tenté, et a fait regretter de ne pas avoir commencé. Oui tu vois Sergio ?? Tu vois tellement on est nul, n’importe quel coureur de fond parait bon

Silva (NN)
Le gamin est entré pour faire un miracle, faut peut-être arrêter avec ces conneries si on ne veut pas le cramer.

Remarque à la con:

Rien de mieux qu’une prestation cirque PINDER avant 15 jours de trêve et 16 joueurs en sélection pour bien travailler.
Merci www.imposetonanonymat.com

Amigas, amigos, personne qui c’est perdu ici, tu verras deux jolis boutons:

– Un pour nous rejoindre et narrer les exploits de ton club de cœur « Rejoins-Nous ! ».

– Un pour nous aider financièrement à poursuivre cette aventure trépidante afin que l’Alterfoot continue en attendant de triompher « Faire un Don ».

Je t’invite à y faire un tour si le coeur t’en dit.?

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.