Genoa-Napoli (2-4) : L’Accademia Piemontese livre ses notes

Des scénarios comme ça, c’est un coup à te faire péter les fusibles du pacemaker. Che Madonna.

Titolari :

De Sanctis (3/5) : Grégory Coupet ni même Thomas Price n’auraient pu faire quoi que ce soit sur les buts du Genoa. Pour le reste, Morgan a détourné un ballon sur la transversale, alors que les Génois menaient 1-0.

Gamberini (3/5) : Il a défendu proprement. Avec de la merde au cul c’est plus compliqué, chose que ne veut pas comprendre Mangiacaca.

Cannavaro (3/5) : Il nostro capitano. Un peu en difficulté avec la mobilité d’Immobile – tu le sens notre oxymore, gros comme celui de Rocco – il a mieux terminé le match qu’il ne l’a commencé.

Campagnaro (2/5) : Avait démarré pied au plancher avant de se péter le frein. On n’a pas bien vu parce qu’on est à moitié aveugles, mais il semble que sa responsabilité soit engagée sur le premier but du Genoa.

Dossena (3/5) : On met 3/5 pour faire semblant d’être objectifs. Mais faut dire quand même une chose : à 2-2 les Génois auraient pu prendre l’avantage, si Andrea n’avait pas mis son corps en opposition devant < placer ici le joueur Génois impliqué dans l’action, sachant que ce n’est pas « celui qui a une coupe de cheveux dégueulasse », vu qu’ils ont tous le même coiffeur >. Quelque part si Naples a gagné, c’est grâce à lui. Quelque part, loin, loin, loin d’ici.

Dzemaili (3/5) : Avec Behrami, ils étaient complémentaires comme deux couilles dans la récupération. Par contre la précision n’était pas au rendez-vous au moment de trouver les attaquants dans les vingt-cinq derniers mètres.

Behrami (4/5) : On est sûrs que seul contre onze il tiendrait le milieu de terrain. Valon Behrami, més que un être humain, comme dirait le docteur Fuentes.

Maggio (2/5) : Dans un camp comme dans l’autre, il a été nul. Devrait rejoindre l’Associazione Sportiva Avellino 1912 l’été prochain.

Hamsik (4/5) : La beauté et le talent se sont bagarrées au-dessus de son berceau à sa naissance. Le talent a gagné par KO. Une passe décisive pour Cavani pour revenir à 2-2, suivie d’un but de la tête pour prendre l’avantage.

Pandev (2/5) : Lui par contre, la beauté et le talent se sont neutralisées.

Cavani (4/5) : Un modèle de mobilité qui tranche avec Pandev le plot. Un but, une passe décisive.

Sostituzioni :

Mesto : Son entrée a été déterminante puisqu’il a remis l’équipe dans le sens de la marche en marquant un but. Il a également été l’auteur d’une passe décisive pour Marek Hamsik – un centre parfait.

Insigne : Bon ben encore une bonne entrée. À l’origine du but de Mesto, il crucifie Sébastien Frey – le kiffe d’écrire un truc pareil – en fin de match.

Inler : Pas grand chose à signaler.

Bonus piémontais :

Le Torino a gagné 1-0 contre Bologna, avec un but du défenseur D’Ambrosio. Un joueur qu’on aime bien du côté de la Piemontese. Prochain match : AS Roma-Torino. Il y aura une académie.

Baci a tutti,

Mangiacaca et Fistoculo

 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Maggio c’est triste… Dire qu’il était on fire l’année dernière, le capitano est pas bien saison.
    Sinon bcp aimé le crochet de Cavani tout en décontraction. Matador

  2. D’accord avec toi Duc, Maggio était si bon avant… il n’est plus que l’ombre de lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.