La dernière journée de Liga I Bergenbier avec la Tuicacadémie

Le dénouement final

Avant de passer à la dernière journée de championnat, nous allons nous attarder sur deux polémiques qui ont fait les gros titres de la presse roumaine ces derniers jours. La première concerne le licenciement de Mircea Rednic, malgré sa bonne saison au Standard de Liège. Pour mieux comprendre la situation, on vous invite à lire le superbe plaidoyer de Jean-Marie Pfouff de la Jup’Académie. Vous pouvez aussi regarder cette vidéo où Rednic s’exprime et demande un peu plus de respect. La seconde provient de France. L’Equipe a osé placer Mutu dans l’équipe la plus nulle de la saison en L1. Malheureusement, on ne peut pas soupçonner les journalistes de l’Equipe de faire du second degré dans cette affaire… Mutu, 11 buts et une demie-douzaine de montants touchés en 28 matchs de L1. Comme le dit Perfettu Erignacci « bon il a fait des matchs pourris mais sans lui, on est en L2. C’est une honte. » Mutu serait malgré tout pisté par Montpellier, Toulouse et Saint-Etienne, sa saison n’a donc pas dû être si dégueulasse. Mais Adi, mon « Brillant », la France ne te mérite pas, rentre au pays !

mutu

Le Brillant

On va faire de même pour se focaliser sur cette dernière journée de Liga I Bergenbier. Le principal enjeu résidait dans l’obtention des places européennes. Trois équipes se jouaient les deux strapontins en Europa League : Pandurii avec 62 points, Petrolul avec 61 points et Astra avec 59 points. Le Pandurii recevait l’Astra alors que le Petrolul recevait le Gaz Metan.

Pandurii – Astra

Entre deux des belles surprises de cette saison, le match s’annonçait passionnant et il l’a été, notamment dans l’intensité. Pour le Pandurii, c’est une historique première participation à une coupe européenne qui est en jeu alors que l’Astra doit impérativement l’emporter pour espérer voyager cet été dans des contrées inconnues.

Les deux équipes sont positionnées en 4-3-3 as usual. Pustai a sorti son duo Radut-Nistor à la mène alors que Zamfir, l’enième coach de l’Astra cette saison, a envoyé un gros contingent offensif sur le pré avec Fatai en pointe supporté par Budescu, Bukari et Tembo.

Après 15 secondes de jeu, l’Astra annonce qu’il est venu avec des intentions offensives. Tembo s’amuse d’Alex Vlad sur l’aile droite et centre pour Bukari qui loupe le cadre de peu. Le Pandurii a le ballon dans cette première demie-heure mais sans vraiment se montrer offensif, si ce n’est par le toujours excellent Ibeh. Les visiteurs jouent principalement en contre mais se créent les occases les plus dangereuses par Tembo et Bukari. La vitesse des pointes noires de l’Astra met à mal la défense locale, peu aidée par un milieu porté vers l’avant.

A la 33è, sur un contre éclair et en 3 passes, l’Astra passe de son camp à la surface adverse. Bukari se retrouve seul aux 6m et ne manque pas l’occasion de tromper Lazar (0-1). Les Gorjenilor ont bien du mal à refaire surface et la mi-temps est sifflée sur ce score de 0-1 pour les visiteurs.

Les locaux reprennent plus offensivement en seconde période. A la 52è, une mauvaise passe en retrait de Tembo vers son gardien n’est pas exploitée par l’avant-centre du Pandurii Matulevicius, qui a quasiment tout loupé dans ce match. Il cède d’ailleurs sa place à Lemnaru qq minutes plus tard. Et à peine entré, Lemnaru profite d’un superbe travail du latéral droit Ungurusan pour marquer de la tête sur son premier ballon (1-1).

A la 60è, une situation litigieuse se produit avec une main (volontaire ou non) de Viera dans sa surface non sifflée. Après le scandale subi contre le CFR qq jours plus tôt – expulsion d’un joueur dès la 12è et penalty alors qu’il n’y avait rien, cela fait beaucoup pour l’Astra.

L’Astra tente le tout pour le tout. Florescu, Budescu et toute la division offensive de l’Astra essaye de tromper le Pandurii mais les locaux font preuve de courage pour conserver ce match nul qui leur permet d’accrocher une deuxième place historique et un futur européen inédit. Cristi Pustai, l’entraîneur arrivé cet hiver, a eu la classe de remercier l’excellent travail effectué par son prédécesseur Petre Grigoras.

 pandurii

C’est la fête à Targu-Jiu

Petrolul – Gaz Metan

On s’attendait à une victoire facile comme souvent avec le Petrolul à domicile. Mais la réception du Gaz Metan a été beaucoup plus difficile que prévue pour les Loups Jaunes.

Le Petrolul a plutôt dominé la première mi-temps avec son quatuor magique Grozav – Hamza – Boudjemaa – Bokila mais n’a pas su concrétiser. Comme souvent dans cette situation, une des rares occasions des visiteurs a fait ficelle. Sur un long ballon, Manassé analyse mal la trajectoire du ballon et laisse filer Vitinho seul au but (0-1).

La deuxième mi-temps sera beaucoup plus chaude ! A la 62è, le festival débute avec un deuxième carton reçu par le défenseur central du Petrolul Geraldo. Puis trois minutes plus tard, une embrouille commence sur le terrain. Bawab simule une faute et Mustivar vient le relever en lui soulevant la jambe. La situation s’envenime. Tous les joueurs s’y mettent et même Contra débarque sur le terrain, sans qu’on comprenne bien s’il essaye de séparer les joueurs ou d’y mettre du sien pour envenimer la chose. Scène surréaliste : le gardien du Petrolul Bornescu1 mord l’attaquant du Gaz Metan Bawab à l’épaule. Résultat : 3 nouveaux cartons rouges pour Bornescu, Bawab et Contra…

 bornescu

Un match entre amis

La fin de match ne ressemble plus vraiment à du football mais juste à un long amoncellement de fautes, de tension et de cartons. A la 90è, Todea prend un rouge pour les visiteurs. On se retrouve à 9 contre 9. Les arrêts de jeu durent 12 minutes. Le temps de voir deux autres cartons rouges pour les visiteurs et un penalty pour le Petrolul transformé par Hamza à la 102è minute de jeu (1-1).

Le Petrolul2 conserve donc sa troisième place et est qualifié pour l’Europa League la saison prochaine. Après ce match, le coach du Gaz Metan Multescu regrettera cet amoncellement de violence qui n’a pas fait honneur au football roumain et aux deux équipes.

Le classement final

classement final

Le Steaua3 gagne son 24è titre et a fêté cela avec un 4-0 contre Brasov. Les rues de Bucarest se sont remplies de supporters du Steaua (environ 20 000) pour fêter cela le soir même, sans incident à déplorer…

La qualif en Europa League est méritée pour le Pandurii et le Petrolul, deux des plus belles équipes de la saison. S’ils parviennent à conserver leurs effectifs, ils devraient faire une belle publicité au football roumain sur les terres européennes. Le perdant de cette lutte est l’Astra. Mais le club de Giurgiu pourrait être repêché si le Petrolul (sans ses nombreux suspendus) gagne la coupe de Roumanie contre le CFR, ce que l’on espère fortement.

En bas de classement, on perd Severin, Concordia, Iasi et Bistrita mais on retrouvera notamment le Poli Timiosara en Liga I Bergenbier la saison prochaine. La situation reste cependant incertaine puisque le Rapid et l’U Cluj n’ont pas eu leurs licences pour évoluer en Liga I la saison prochaine, du fait de leurs situations financières.

Côté transferts, on voit que notre campagne de promotion du football roumain porte ses fruits. Mihai Roman a signé à Toulouse et Romario Benzar, milieu de 21 ans de Constanta, devrait signer à Sochaux.

On se retrouve la semaine prochaine pour parler de la finale de Coupe de Roumanie et vous aurez le droit à un bilan de la saison par la suite.

 

Tristan Trasca avec le regard avisé (et non aviné) de Jean-Nic Surdu-Mutu

1 ce n’est pas la première fois que Bornescu s’en prend à des adversaires, cela était déjà arrivé contre le CFR à l’époque où il jouait à l’U Cluj http://www.youtube.com/watch?v=vR_xpw6WKvg

2 La fête à Ploiesti

3 Le tifo du Steaua pour son 24è titre

4 thoughts on “La dernière journée de Liga I Bergenbier avec la Tuicacadémie

  1. Ne vous en faites pas pour Mutu car c’est sur qu’à l’Equipe ils ont surement du voir TOUS les matchs de l’ACA pour juger. Et comme vous le précisez,d’autres équipes aimeraient disposer d’un joueur nul de ce calibre.
    Je suis content pour le Petrolul que j’ai découvert grâce à cette acad. Bon apparament c’était pas leur plus beau match ( Pourquoi mordre? En France on fait des bisous car pas de sanctions) mais c’est chouette qu’ils puissent jouer l’europe la saison prochaine.
    Je sais pas si c’est bien pour le football roumain d’avoir des équipes novices pour les représenter mais je trouve ce renouvellement interessant.
    Merci pour cette Acad,pour toutes les autres,pour tout ce que vous nous avez fait découvrir, pour les histoires rocambolesques du championnat, pour les tribulations de Gigi…
    donc MERCI!
    et je croise les doigts pour que vous aussi soyez resignés pour une saison.

  2. Merci David.

    C’était notre objectif de faire découvrir le charme du football roumain, en se faisant plaisir.

    On espère en être la saison prochaine mais on attend le conseil de classe de fin d’année pour savoir si on passe.

    Perso, je sais pas si retrouver le Pandurii, Petrolul ou l’Astra est bon pour la compétitivité du foot roumain sur le continent mais comme tu dis, ça devrait être rafraichissant et on pourrait voir qq beaux matchs. On essayera de suivre leurs tours de qualifs en EL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.