La PL Academy vous présente la 10e journée

Arsenal leader : ce n’est pas un exercice.

Les journées se suivent et le calendrier nous donne un peu moins de nœuds dans la tête qu’aux temps du covid. On espère juste qu’un souverain ne va pas encore avoir la mauvaise idée de caboter de mort naturelle (toutes les autres raison ont notre approbation) dans les prochains jours et que la période hivernale épargnera les joueurs. Comment ça « Coupe du Monde » ?


Crystal Palace 2-1 Leeds

Les Peacocks ont pourtant ouvert le score par Struijk dès la 10e minute mais Palace avait trop besoin d’une victoire. Édouard égalise de la tête sur un coup-franc de Michael Olise et la peur change de camp. Malgré des débats équilibrés, ce sont bien les Eagles qui prennent l’avantage à un quart d’heure de la fin grâce à Eze. La confiance de Zaha à la passe et la finition ont dû plaire à Vieira.

Palace taquine le fondement de Liverpool au classement grâce à ces trois points longtemps attendus tandis que Leeds ne décolle pas, se traînant neuf malheureux points à la 15e place.


West Ham 3-1 Fulham

West Ham galère pas mal en ce début de saison et la tendance se confirme à l’entame de match avec ce but de Pereira dès la cinquième minute. Heureusement, le Brésilien n’est pas le ballon le mieux gonflé du vestiaire : il offre un pénalty complètement con aux Moyes’ boys pour les remettre dans le match, ce que Jarrod Bowen ne manque pas de réaliser.

En seconde période, les Cottagers arrêtent de défendre vu que c’est pas leur priorité et Scamacca trompe la vigilance de Leno d’un joli lob. Les Hammers enfoncent le clou (hohoho) grâce à un pathétique numéro de clownerie collective en défense de la part de leurs adversaires. Antonio en profite et voilà les Jambons qui enchaînent une seconde victoire.


Arsenal 3-2 Liverpool

L’avis de Didier : dans le train, entre le mauvais wifi et la mauvaise 4G, j’ai dû voir en tout et pour tout 57 secondes du match. Heureusement pour ma santé mentale, pas les 57 premières. Pour le reste, cette saison de transition inopinée va être longue.

L’avis de Johny : moi j’ai bien aimé, surtout les 57 premières secondes. Une action fluide, une passe merveilleuse d’Ødegaard pour Martinelli et déjà un pion pour les locaux. Liverpool revient dans le match grâce à Darwin Nunez, merveilleusement assisté par Gabriel. Mais juste avant la pause, un nouveau contre initié par Jésus voit Martinelli offrir un caviar à Bukayo Saka pour le 2-1.

En deuxième mi-temps, Roberto Firmino marque son but coutumier contre Arsenal, avant qu’un pénalty généreux ne permette à Saka de donner la victoire aux Gunners. La chance du champion ? Toujours est-il qu’Arsenal est en tête du championnat, et que la Gunners Academy a prévu de fêter ça dignement.


Everton 1-2 Man Utd

Rebondir vite après une défaite humiliante, c’est bieng. Du moins c’est ce qu’on attend du Manchester United de Ten Hag, capable du pire en défense (le goal average est toujours négatif, c’est assez agaçant) et du meilleur par séquences. Une illustration plutôt significative est encore proposée à nos yeux ébahis dès les cinq premières minutes quand Casemiro fête sa première titularisation en perdant un ballon dont profite Iwobi pour aller fusiller De Gea d’une très belle frappe à l’entrée de la surface.

United réagit vite et bien par Antony qui nous montre que sa rapidité d’exécution et sa qualité de frappe ne sont pas que des gros coups de bol (troisième but en trois matchs). Et soudain le miracle se produit : entré en jeu à la place de Martial encore blessé, le revenant Cristiano Ronaldo surgit pour marquer son premier but de la saison en PL.

Tout n’est peut-être pas perdu pour United dans cette saison, du moins cette succession de bons résultats peut le laisser espérer (la fessée de l’Etihad ne compte pas vu que tout le monde va prendre la même).


Bournemouth 2-1 Leicester

Leicester a longtemps cru tenir enfin sa première victoire de la saison, grâce à un but heureux de Patson Daka en début de match. Mais comme chaque année, l’ouverture de la chasse est fatale aux Renards et à vingt minutes de la fin, Philip Billing égalise en reprenant une frappe de Dominic Solanke mal repoussée par Danny Ward. Dans la foulée, Ryan Christie bénéficie d’une délicieuse remise de la tête en mode “Trezeguet contre le Paraguay” de Solanke pour glisser le ballon sous Ward et enfoncer un peu plus les Foxes dans les profondeurs du classement.

Deux points en neuf journées, des trous d’air, une inspiration en berne, Brendan Rodgers hésite de plus en plus à rejoindre la grève générale, afin d’éviter un licenciement qui semble inéluctable.


Chelsea 3-0 Wolves

Oui bon voilà, Chelsea en a mis trois. Une tête de Kai Havertz juste avant la mi-temps pour punir un Jouzé Sa parti à la pêche, un but de Christian Pulisic au retour des vestiaires grâce à une nouvelle sortie improbable de Sa et une jolie frappe d’Armando Broja en toute fin de match pour sceller le score. Qu’est-ce que vous voulez de plus ? Vous croyez que ça nous amuse de dire du bien de Chelsea ?


Man City 4-0 Southampton

Si les Gunners font un début de saison tonitrudantesque, les Citizens ne sont pas en reste. Mais pour eux, on est habitués. Face à des Saints pas venus là pour faire tapisserie mais plutôt tapis pour s’essuyer les pieds, les hommes d’El Pepito ont sorti la panoplie habituelle. Joao Cancelo a rapidement ouvert le score, imité par Phil Foden avant la pause. Au retour des vestiaires, Riyad Mahrez et Haaland ont ajouté leur pion à l’édifice. Le Norvégien en est donc à son quinzième but en dix matchs. Ecoutaize… pourquoi pas.


Newcastle 5-1 Brentford

Doublé de Guimaraes, un but de Jacob Murphy et même un de Miguel Almiron : Eddie Howe a peut-être pu bénéficier de l’apport de vrais bons joueurs mais on ne peut pas lui nier une certaine capacité à bien faire jouer son équipe (la preuve, Jonjo Shelvey ne joue pas – comment ça il est blessé ?).

En face, le penalty de Toney est anecdotique (peut-être pas pour lui vu comme il enchaîne les pions). Les Bees sont bien trop occupés à défendre n’importe comment pour tenter de remporter des matchs. Maintenant la seule question est de savoir jusqu’où ce Newcastle new look, favori à la descente en début de saison dernière, pourrait désormais aller taquiner le top 6…


Brighton 0-1 Spurs

Bien en jambes après leur gros match nul face à Liverpool la semaine passée, les rayés de Brighton ont bien embêté les Spurs de Conte… mais ont malgré tout failli dans leur quête des trois points. Pourquoi ? Parce que Harry Kanenculé évidemment. Une tête au bout de vingt minutes à la réception d’un bon centre d’Heung-Min Son aura suffi. Bien que globalement dominés, les hommes de Conte ont su résister grâce notamment à un bon Lloris et à des centimètres peu nombreux mais toujours là entre les filets et le cuir.


Nottingham Forest 1 – 1 Aston Villa

Forest est un promu décevant mais possède tout de même quelques joueurs sympathiques comme cet Emmanuel Dennis qui a fait les quelques beaux jours de Watford (dans un océan de caca, certes) l’an dernier. C’est lui qui ouvre le score en prenant de vitesse la défense des Villans sur un coup-franc. À peine cinq minutes plus tard, un autre personnage sympathique de la PL (quoique ça dépend pour qui) s’en va égaliser d’une frappe tendue : Ashley Young, 37 ans et une fidélité à toute épreuve au club de Birmingham qui le force même à jouer sous les ordres de l’infâme Steven Gerrard.

Pas infâme comme personne, parce qu’on s’en fout, mais pas franchement rigolo comme coach, le Steevie. Face à une des équipes les plus faibles du championnat, ses Villans ne parviennent pas à produire beaucoup de jeu et doivent se contenter d’un nul plus que poussif. Ça se voit au classement avec ce triste 16e rang tandis que Forest profite de la nullité encore plus abyssale des Foxes, qui ont encore perdu, pour quitter la 20e place.


The table : une bataille entre Londoniens et nordistes fait rage, mais pas forcément les nordistes qu’on attendait. Par ailleurs, quelqu’un saurait nous expliquer ce que Chelsea fout là ? Et dans tout ça, Rodgers s’accroche à son poste tandis que ses Foxes décrochent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.