Message de Nando :
« niquez vous »

LE MATCH

Alors c’est ça le monde qu’on veut laisser aux enfants de nos maîtresses ?
Le football est un sport qui se joue à 11 et à la fin t’es content quand tu pines les germains cousins ou pas
– “en plus on risque de faire des gosses malsains, qui naissent édentés avec du poil partout et de la mousse dans les oreilles. Mais rien pour pisser” Topper Harley, Hot Shots !

52e : Alors que la défense Allemande tient en respect tous les ressortissants subpyrénéens dans sa surface ils oublient Olmo qui débarque pour placer son pied comme un vendeur de tapis dans l’encadrement d’une porte.

89e : Wirtz égalise pas si vite que ça. Alonso time.

119e : Merino qui manspread sur sa tête comme un vulgaire yann bonato cherchant la faute (tu peux chercher sur les internet ce n’est pas du cyclisme).

LE COMMENTAIRE DU MATCH : 

Pourquoi vous dites que les Allemands jouent à domicile alors que c’est l’Espagne qui est du côté gauche du tableau d’affichage ? Random Guy au bar, merci d’être venu.


LES NOTES 

Simon : (2/5)
Les matchs se suivent et se ressemblent.

Cucurella : (2/5)
Moins de pression, plus dépression.

Laporte : (2/5)
Ca y’est, le kink de tout bon entraîneur français se réalise sous nos yeux. Les défenseurs centraux sont interchangeables sans qu’on y voit de différence.

Normand : (2/5)
L’autre Laporte du coup.

Carvajal : (0/5)
De Rio.

Pedri : (2/5)
Kroos était en croisade contre ses croisés.

Rodri : (2/5)
Au rupteur, mets de l’huile jeune.

Ruiz : (3/5)
Ne l’appelez plus jamais rance.

Williams : (6-2)
Toujours debout, toujours vivant.

Yamal : (3/5)
Quand je pense qu’il va enchaîner les JO.

Moratamour : (5/5)
+ 5 parce que je t’aime. Mais tu te Carvalise.


EL BANCO

Olmo : (5/5)
Une passe dé, un but, un suppo et au lit.

Torres : (2/5)
Plus perdu au milieu du terrain qu’un politique fasse à la vie quotidienne.

Oyarzabal : (3/5)
Masqué ohé ohé.

Merino : (2/5)
2 plus la faute.

Nacho : (2/5)
Interchangeable que je vous dis.

Joselu : (2/5)
Thauvino.

De la Fuentos : (2/5)
Et si en fait la clé du succès c’était de surtout pas bouger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.