Les 23 Croates présentés par la Hrvatska Académie

 

Dobar dan Francuzis !

 Je me présente : Slaven Stilobic, académicien éphémère pour la sélection croate. Avant de vous présenter la liste, un rapide bilan de leur parcours en éliminatoires : 2e du groupe A derrière la Belgique, les Croates se sont qualifiés en barrage face à l’Islande (0-0, 2-0). Ça n’a pas forcément été facile d’arriver jusque là puisque Niko Kovac, actuel sélectionneur, n’est en poste que depuis ce fameux barrage contre l’Islande. Le précédent sélectionneur, Igor Stimac, ayant eu la mauvaise idée de finir ses éliminatoires par 1 nul et 3 défaites, assurant de justesse sa 2e place grâce à une 1e partie de parcours plus réussie. Bref, voilà pour la vue d’ensemble, maintenant décortiquons la liste.

 

Gardiens:

  • Stipe Pletikosa (Rostov/RUS),
  • Danijel Subasic (Monaco/FRA),
  • Oliver Zelenika (Lokomotiva Zagreb)

« Quoi ? Pletikosa est encore là ? Mais il joue avec un déambulateur ou quoi ? » Ben ouais mon pote mais quand tu vois la gueule des gardiens qu’on se cogne derrière, tu te demandes plus pourquoi papy fait de la résistance. Y’en a un que vous connaissez bien d’ailleurs en France : Subasic. Alors hein ? T’as compris que quand Subasic c’est ton numéro 1, c’est que t’as une faiblesse à ce poste (hein Monaco ?), donc autant avoir un vieux qui tient un peu la baraque au cas où, faute de mieux. Le 3e gardien, au contraire de vous les Francuzis, c’est un petit mignon, prêt à se faire déflorer par le 1er Fernando Nandrolonas (enfin son cousin croate, Fernandcuski Nandrolonasic) qui passe. Il aura de la chance s’il finit la compet sans avoir trop mal au derrière.

 

Défenseurs :

  • Darijo Srna (Shakhtar Donetsk/UKR),
  • Domagoj Vida (Dynamo Kiev/UKR),
  • Sime Vrsaljko (Gênes/ITA),
  • Danijel Pranjic (Panathinaikos/GRE),
  • Vedran Corluka (Lokomotiv Moscou/RUS),
  • Dejan Lovren (Southampton/ENG),
  • Gordon Schindelfeld (Panathinaikos/GRE)

« Quoi ? Srna est encore là ? Faut qu’il fasse gaffe avec son Viagra, c’est un produit dopant ça ». Déjà, tu te calmes, et tu respectes le capitaine. En plus, il n’est pas si vieux puisqu’il a 32 ans. Et puis merde, on parle d’une légende en Ukraine : le mec qu’on annonçait tous les étés à Marseille pendant 3 ans est au Shaktar Donetsk depuis 2003 ! Tu mets par-dessus 110 sélections (record du pays) et 20 buts, et t’obtiens le roc de la sélection. Indiscutable et indiscuté. Ensuite, tu mets du Pranjic (oui, le même qui a joué au Bayern) en préretraite, du Corluka (oui, celui qui a joué à Tottenham) qui ne sert plus à grand-chose et surtout du Lovren (le mec qu’El Mundo Deportivo voulait envoyer au Barça. Bon, c’était sous la pression de quelques internautes farceurs quand même…) et t’obtiens une défense ni bonne, ni mauvaise qui est capable de prendre 2 buts en Macédoine ou au Pays de Galles, mais de tenir le choc face à la Belgique chez elle en éliminatoires. Bref, tu l’auras compris : avec le gardien en mousse et une défense faite de vieux briscards sur le retour (sauf Srna), c’est pas le point fort de la sélection.

 

Milieux :

  • Luka Modric (Real Madrid/ESP),
  • Ivan Rakitic (Seville/ESP),
  • Mateo Kovacic (Inter Milan/ITA),
  • Marcelo Brozovic (Dinamo Zagreb),
  • Ognjen Vukojevic (Dynamo Kiev/UKR),
  • Ivan Mocinic (Rijeka),
  • Sammir (Getafe/ESP)

Il est là le point fort ! Comme le dirait n’importe quel journaliste de TF1 : les Croates sont connus pour bien manier le ballon. Et ils n’ont pas tort ! Enfin, sur ce point-là, non. Avec en tête de liste Modric, le mec qui ressemble à David Guetta mais qui joue comme Mozart. Et quand tu lui associes Rakitic, un autre sacré donneur de plaisir, ben t’as une animation offensive double championne d’Europe en 2014, rien que ça. Quand en plus tu as les prometteurs Kovacic (20 ans) ou Brozovic (21 ans), tu te dis que les Vatreni sont plutôt bien armés offensivement. Par contre, ça manque un peu de muscle au milieu où seul Vukojevic apporte la caution « Boucher des Balkans ». Pour l’épauler, t’as le jeune Mocinic de Rijeka (le club préféré de Lovren, surtout quand il joue contre l’OL), mais ça risque d’être un peu juste à ce niveau de compétition. Ah oui, et ne vous étonnez pas si vous voyez un black au milieu de tous ça : il s’agit de Sammir, un Brésilien naturalisé. Bon, comme personne ne le connaît trop là-bas, ça devrait bien se passer même s’il doit s’attendre à quelques sifflets.

 

Attaquants :

  • Nikica Jelavic (Hull/ENG),
  • Ivica Olic (VfL Wolfsburg/GER),
  • Eduardo Da Silva (Shakhtar Donetsk/UKR),
  • Ivan Perisic (VfL Wolfsburg/GER),
  • Ante Rebic (Fiorentina/ITA),
  • Mario Mandzukic (Bayern Munich/ALL)

La star du Bayern Mandzukic est bien évidemment là et on attendra beaucoup de lui. Par contre, ce con a pris un rouge direct pour une faute de décérébré au match retour contre l’Islande. Suspendu pour 1 rencontre, il manquera le match d’ouverture contre le Brésil, et on peut estimer qu’il s’en sort bien avec 1 seul match de suspension au vu de la faute. Sinon, le meilleur pote d’Aulas (Olic) est là aussi et devrait nous montrer ses tablettes sous le soleil brésilien. On retrouvera aussi Perisic (oui, le même qui a été formé à Sochaux sans jamais vraiment y jouer, mais qui cartonne en Allemagne), Jelavic (attaquant aussi dangereux que Le Tallec) ou encore l’ex-gunner et autre Brésilien naturalisé, Eduardo. Encore un qui devrait faire la cible de quelques sifflets, surtout s’il joue le match d’ouverture, et qui voit là une chance énorme de se faire enfin remarquer dans son pays pour autre chose que son horrible blessure.

 

Les forfaits :

Simunic : ouais alors lui il peut s’en prendre qu’à sa grande gueule de facho. Ce blaireau n’a rien trouvé de mieux que de fêter la qualification au mondial en reprenant des slogans pro-nazis avec les supporters croates. Du coup, il a été suspendu 10 matches. Ben tu iras lever le bras tout seul devant ta télé, blaireau ! Et merci pour la pub sur l’hospitalité croate.

Ilicevic : le joueur de Hambourg n’était pas remis de ses problèmes musculaires qui lui ont un peu pourri sa saison (seulement 9 titularisations) donc obrigado la Coupe du Monde. En même temps, est-ce qu’il aurait été sage de retenir un mec déjà moyen qui ne joue que sur une jambe ?

Strinic : inconnu qui joue à Dnipropetrovsk donc on s’en branle.

Kranjcar : le mec dont t’as souvent entendu parler sans trop savoir ce qu’il valait vraiment. Faut dire que quand tu te trimballes de Porthsmouth à QPR (son club actuel) en passant par Tottenham et le Dynamo Kiev sans jamais vraiment t’imposer, ça veut peut-être dire que t’as été vu meilleur par les scouts de Foot Manager que par tes coaches successifs.  Bon, il s’était quand même bien fait remarquer à la Coupe du Monde 2006 et des pointures comme le Stade Rennais (wouhou) ou le Celta Vigo (wouhou) ont essayé de le signer. Bon, après on parle quand même d’un mec qui a 81 sélections et qui a marqué 16 buts : son absence est quand même préjudiciable pour les Vatreni.

 

L’équipe type :

Compo

Un 4-4-2 losange qui peut envoyer du rêve avec un trident offensif Kovacic-Modric-Rakitic en soutien d’Olic et Mandzukic. Sur le papier, les Vatreni ont tout de l’équipe frisson. Après, on a vu que derrière c’était pas forcément la sécurité sans faille, donc il va falloir compter marquer un but de plus que l’adversaire pour passer. Dans un groupe qui compte le Brésil (quasiment intouchable), le Cameroun et le Mexique, la Croatie peut tirer son épingle du jeu et je mise une petite pièce sur leur qualification au 2nd tour. Après, ça sera sans doute plus compliqué puisque ce devrait être l’Espagne en 8e de finale , mais attendez-vous à vous palucher sur quelques gestes de grande classe de la sélection de l’échiquier (et pas des damiers, on est pas sur un GP de Formule 1).

Voilà pour la présentation. 1er match contre le Brésil en ouverture de la Coupe du Monde, dans un stade entièrement acquis à leur cause : on a connu plus simple. J’essaierai de vous académiser ça rapidement, promis.

 

Bog !

 

Slaven Stilobic

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. Dobar dan l’ami. Ton humour est à l’image de ton faciès : bridé. Tu ne serais pas Alsacien ?

    Dommage qu’on ne puisse pas vous éclater la tronche en phase de poules…

  2. Subasic peut faire des merveilles… Regarde face à Paris !

    Sinon Modric/Olic/Mandzukic en attaque ça peut pas mettre au moins un but à l’Espagne ?

  3. (^-^) Cher Stilobic Slaven. Mais je regarde les pays où évoluent les joueurs… Dis-moi, GER et ALL, ce n’est pas la même chose ? C’est un peu comme RFA et RDA, c’est ça ?

  4. Si c’est la même chose, mais comme j’ai des lecteurs qui ne parlent pas le français, et qui donc ne comprennent rien à cette académie, j’ai essayé de ne pas les paumer en mettant une référence anglophone pour qu’ils n’aient pas perdu complètement leur temps.

    Quant au trident dont tu parles Octobre Rouge, oui, sur le papier il peut N’oublies surtout pas d’inclure Rakitic (plus qu’Olic à mon avis) qui va en mettre plus d’un sur le cul à mon avis (au sens propre comme au figuré).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.