Manchester United-Bruges (5-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Salut à tous !

La coupe d’Europe reprend ses droits le jeudi soir en attendant mieux et nous offre un match retour au sommet entre nos gagneuses d’amour et des bouffeurs de frites dont on ne connaît la ville que grâce à un film avec Colin Farrell. Et spoil : la jolie belge qu’il fréquente assidûment est en fait française. Terrible pour nos amis d’outre Meuse.


Le match

Sans aucun tour de chauffe, nos diablesses écrabouillent les Brugeois d’entrée de jeu. Étouffées à l’allée dans l’enfer de Jan Breydel, nos petites michetonneuses d’amour semblent bien décidées à rendre la pareille à leurs adversaires du jour au théâtre des rêves. On assiste alors à des choses bien inhabituelles comme des appels incessants, des combinaisons, du jeu en mouvement, de la maîtrise technique et surtout DES BUTS, PLEIN DE BUTS !

Alors certes, on se trouve bien aidés par Simon Deli qui perd confiance en Simon Mignolet et décide donc de l’assister d’une belle allongée. L’arbitre n’est pas d’accord et accorde un penalty non sans foutre vertement l’importun dehors. En dépit d’une interminable vérification d’on-ne-sait-trop-quoi par le truchement de la vidéo, Bruno ne se déconcentre pas au moment de frapper le pénalty : 1-0, 27e.

Loin de se relâcher, MU décide d’enfoncer le clou et c’est forcément plus facile face à une équipe diminuée. Bruno trouve Mata au second poteau, l’Espagnol remet en une touche dans les six mètres et Ighalo, bien placé, peut enfin dédier son but à sa défunte sœur : 2-0, 35e.

Et pour fêter son retour de manière joyeuse, Scott McTominay y va lui aussi de son (joli) but sur un service de Fred à l’entrée de la surface, signe d’un milieu amené à bien fonctionner de nouveau. 3-0, 41e.

La seconde période ronronne forcément dans la mesure où l’on pense surtout à ne pas se blesser et à préserver les organismes pour aller affronter les troupes d’Ancelotti à Liverpool le week-end prochain. Ceci dit certaines cocottes continuent à se donner et pressent les Brugeois haut. Si bien que Lingard, entrée depuis peu, bénéficie de la récupération haute de Shaw pour entrer dans la surface et offrir le 4e à Fred : 4-0, 82e.

Et pourquoi pas en ajouter un 5e histoire de mettre une vraie manita, ça faisait longtemps non ? D’accord, dit Fred. 5-0, 92e


Les notes

Romero 3/5
Quleques dingueries qui ont bien failli nous forcer à changer de sous-vêtements, surtout en début de match alors que la qualification n’était pas encore assurée. Et puis pour finir, un nouveau clean-sheet. Il est infernal.

Wan-Bissaka 3/5
Tranquille sur ses appuis, on ne l’a pas vu avoir besoin de tacler pour assurer nos arrières tranquillement.

Maguire 4/5
Dominant comme on aime, il a de plus donné l’exemple en s’offrant de belles chevauchées balle au pied, allant jusqu’à transpercer le milieu adverse pour porter le danger lui-même. Il nous rappellerait presque le jeune Phil Jones.

Bailly 3/5
Pas besoin de s’employer plus que de raison, surtout grâce au désert en face. Alors il a dansé un peu, fait des sourires et des dégagements acrobatiques. L’amour.

Shaw 4/5
Il confirme ses excellents dispositions du moment. Sans être décisif devant, il offre un énorme volume de jeu, particulièrement pour récupérer le ballon haut ou le remonter sur son aile. Son placement s’est aussi grandement amélioré. Bref, depuis quelques semaines c’est le Luke Shaw de Van Gaal qu’on revoit, sauf qu’il n’a que deux genoux et pas trois.

Fred 5/5
Enfin il score, et plutôt deux fois qu’une ! Parti des profondeurs de la hiérarchie en début de saison au point qu’on le pensait déjà perdu pour le foot, le petit brésilien a remonté la pente de manière vertigineuse jusqu’à devenir un cadre de cette équipe. Alors on est bien aise qu’il fête cette renaissance avec un doublé.

McTominay 4/5
Scott a tout malgré son jeune âge. Il sait même soigner son retour avec une performance de papa et un but. Quel sacré pépère.

Mata 4/5
Le Juan des grands jours, toujours face au jeu et brillant avec le ballon. Une passe décisive mais aussi des appels dans tous les sens, de petites remises intelligentes et des dribbles…, mais tout ça on sait que c’est grâce à

Fernandes 5/5
Premier buteur de l’équipe sur penalty mais cela devrait presque rester anecdotique tant il incarne une véritable machine à faire jouer ses partenaires. Impliqué sur les deux autres buts de la première période (il n’a joué que jusqu’à la 65e), il a été absolument partout et semble bien décidé à beaucoup s’amuser avec ses petits camarades.

James 3/5
Bonne performance sur le côté gauche, le temps d’une période il a épuisé la défense adverse et s’est appliqué à bien combiner avec ses partenaires. Remplacé par Chong à la mi-temps, on devrait le voir contre Everton.

Ighalo 4/5
Première titularisation et premier but, la belle histoire a eu raison de notre émotion. Bienvenue à la maison, Odion.


Subs

Chong 3/5
Une mi-temps correcte sans plus pour le jeune aux cheveux fous. Il va lui manquer encore pas mal d’arguments pour s’installer en équipe première, même si sa passe décisive sur le dernier but sauve sa prestation d’ensemble.

Bobby Carlton

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.