PARIONS BOURRES – AFFOLANT, IL PROVOQUE UNE FORTE FIEVRE ET FAIT TOUSSER LES SITES DE PARIS SPORTIFS GRACE A UNE METHODE VIRALE…

Il parie bourré

Vous êtes probablement déjà tombé sur un paysan ou un copain alcoolique, qui, au moment d’avaler un verre de gnôle a balancé « ça désinfecte » ou « ça tue les microbes« . Et de vous citer en exemple la légende de son village, un papy qui buvait une bouteille par jour et vécut pas loin de 90 ans. « Jamais malade le vieux ! Il lui restait plus qu’un chicot devant. »

Et bien c’est vrai.

Pour se soigner, quoi de mieux que de se la coller ? Poire, prune, framboise, mirabelle, il y a la choix ! Ca désinfecte, et en plus ça tue les microbes !

Envie de gripper le système ? Pariez bourré !


Deportivo La Coronavirus – Lumbago : 1
N 2
La remontada du Depor, une équipe bien malade en début de saison. Le club est sorti de la zone rouge et veut prendre ses distances avec Lugo, déjà dedans.

Las Plasmodiidae – Malaria : 1 N 2
La remontada de rien du tout, deux équipes du ventre mou, c’est nul, mais la cote est belle.

Ujpeste Budapeste – Puskas : 1 N 2
Ferenc a connu les communistes, ce n’est pas Ujpeste qui va l’impressionner !

Grippe Espanyol –  Atletico : 1 N 2
Paraît qu’elle venait déjà de Chine celle-là. Merci les mangeurs de chauves-souris.

Virus Ebola – Crotone : 1 N 2
Paraît que lui aussi vient de la chauve-souris. 

Dunav Rose – Botev vratsa : 1 N 2
Un match bulgare, quel con, autant jouer au bonneteau. J’ai un message à faire passer : Laissez tranquille les chauves-souris. Si vous en croisez une, ne la mangez pas.

Sinon – La gale : 1 N 2
On ne va peut-être pas tout mettre sur le dos des chauves-souris. C’est simplement que là, ça me démangeait de rejouer Saint Gall.

Oh ça va – Olomouc : 1 N 2
Typique du match où les non-bourrés se font avoir. Nous avons d’un côté Opava pas trop bien, pâle avant-dernier, sans victoire depuis novembre. Et de l’autre, Olomouc qui ne perd plus depuis novembre.

Laszlo Boloni : match nul


65 000 € !

Putain, je rote encore la framboise d’hier. Ca sent bon le fruit, un signe que la gnôle était de qualité.

Comme cette grille, qui sent bon le pognon.

Faites tomber le masque, pariez bourré !


Note du service relecture : Après avoir gagné et décuvé, vous pouvez vous faire plaisir pour 16,90 € fdp (sans offense) en commandant Superacad contre Ménèsis en format papier !

Max Vinasse

3 commentaires

  1. J’ai parié que je serai bourré. Et ça a marché ! Merci Max Vinasse. Comment est ce que je récupère le pognon ?

  2. J’allais dire que le coronavirus c’est la faute à Laszlo Boloni. Mais je constate qu’il n’a jamais coaché de chauve-souris ou d’Asiatiques. Chou blanc, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.