Montpellier – Nantes (0-3): la Canaris Académie tire sur l’ambulance

Petit Toumaï était étrangement serein.

Salut les P’tits Beurres,

Un week end au calme, Petit Toumaï va enfin pouvoir vous honorer et livrer le compte rendu du match dominical de 15h, ce qui signifie dans le milieu un match du ventre mou du classement pas folichon mais qui a le mérite de fournir une excuse pour glander en toute légitimité dans le canapé. Les Montpelliérains sont des hôtes sympas. 2 cartons rouges, des erreurs techniques et des relances de poussin, 3 buts encaissés. Petit Toumaï et les canaris ont vécu un après-midi en toute détente, où la seule consigne était de rester calme et de profiter des conneries bêtises adverses.

Sinon, les deux derniers matchs ont été plutôt positifs en terme de résultats, avec une qualification en Coupe de France assez pépouze et un match nul bien satisfaisant contre une équipe lyonnaise en déliquescence totale. Ça aurait pu être mieux sur ce match là soit dit en passant. Par contre, on perd nos deux titulaires gauchers en défense. Pallois, que Petit Toumaï pensait insubmersible, absent plus d’un mois et Merlin, qui a définitivement perdu son mojo, absent au moins 2 mois.

Comme Tonton n’a pas un effectif pléthorique, il a enfin accepté de recruter des renforts au mercato d’hiver. Et comme par hasard, les mouvements et les relations se débloquent grâce au fait que Mogi Bayat a été dégagé des négociations. Comme par hasard. En défense, on recrute en Ligue 2 et on prend Hajam, un latéral gauche. Bon, ça n’envoie pas du rêve, on est d’accord. Par contre, on récupère Florent Mollet, recrue solide au poste de milieu offensif. Petit Toumaï ne fera pas de blagues avec le nom de famille du nouvel arrivant, ce serait trop facile et ça lui ferait une belle jambe. Surtout, l’arrivée d’Andy Delort est en très bonne voie et ce serait quand même une belle prise pour le club nantais, ça nous donnerait enfin un vrai attaquant à mettre en pointe. Pour le reste, on parle de Da Silva en défense. Un ancien rennais avec un cheveu sur la langue et qui ne joue pas, Petit Toumaï dit non.

Sans transition, le point sur le championnat: match à gagner absolument contre un concurrent direct au maintien, qui compte 1 point de moins. Et qui reste sur une branlée 1-6 reçue ce mercredi ainsi que d’une piteuse élimination en Coupe de France. Côté canari, 3 matchs depuis janvier. 1 but marqué et zéro encaissé. Solidité défensive ou apathie offensive, Petit Toumaï vous laisse choisir.

La composition nantaise : du fait des moyens du bord et des nombreuses absences du moment, c’est donc un groupe rajeuni qu’emmène Tonton dans le sud de la France. Chose rare, il titularise un jeune pour un grand dépucelage, un petit canari sorti du nid qui s’appelle Zézé. Petit Toumaï espère que ZZ sera au top. Tonton repasse en 5-3-2 avec Girotto qui redescend, et une doublette Simon – Guessan soutenue par Blas en attaque.

Ce qui donne donc la compo suivante :

Lafont

Centonze, Castelletto, Girotto, Zézé, Traoré

Chirivella, Sissoko,

Blas

Guessan, Simon

Le match :

Les Montpelliérains n’ont pas le choix et dominent le début de match, avec en point d’orgue un poteau touché par l’inénarrable Germain. Après un début de match assez intéressant, les ultras montpelliérains décident de stopper le match en envoyant des fumigènes sur le terrain, très intelligent dis donc. Pendant cette entracte, Traoré se pète aussi et continue de décimer le côté gauche de notre défense. 17 minutes d’interruption, ce qui va perturber Petit Toumaï pour vous résumer le match en terme de minutage. Il va donc vous faire la première mi-temps en 3 temps forts : le rouge direct de Khazri qui a souhaité à-coup-de-crampon-dans-ta-gueule la bienvenue à Zézé, les multiples simulations du tête à claques Savanier et la frappe de poney de Girotto pour ouvrir le score (0-1, 41e). C’est pas mal payé de mener à la mi-temps. On prend.

Après le retour des vestiaires, les Nantais contrôlent plus ou moins les débats, les Montpelliérains ayant le ballon mais ne se montrent pas dangereux. Petit Toumaï se dit que ce serait trop gros qu’un joueur du MHSC disjoncte, et c’est exactement ce qui se passe quand Wahi, après avoir multiplié les simulations, montre toute son intelligence en allant provoquer l’arbitre comme un vulgaire Neymar. Deuxième rouge, merci les gars, on est bien accueilli à la Mosson dis donc.

Après une dernière frayeur où Lafont sauve son équipe, les Canaris plient le match avec un but en contre de Mohamed suite à une air-intervention de Sakho (0-2, 82e), puis une dernière flèche de Blas pour plier le match (0-3, 84e). Plié, fin du match dans une ambiance délétère pour les locaux. On a connu ça donc courage les gars. Nous, on repart sur les bords de l’Erdre avec une victoire hyper importante dans l’optique du maintien avec un bonus au goal average.

Les notes :

Lafont (4/5) : Comme le nombre de clean sheet de suite pour le gardien nantais, qui revient également dans la course pour le groupe France en raison des retraites des 2 tauliers Mandanda et Lloris. Lafont la forme, un classique.

Centonze (3/5) : passe à gauche, puis à droite, sans cas de conscience et au gré des aléas et de la forme de ses concurrents. Un macroniste.

Castelletto (3/5) : Copie / colle ici l’appréciation de la dernière académie. Un match tout en sobriété et en solidité.

Girotto (4/5) : Petit Toumaï avait annoncé qu’il fallait le laisser tirer de loin. Quelle frappe pour ouvrir le score, nom d’un petit bonhomme en bois. Sinon, encore impeccable dans la lecture et la gestion des phases défensives.

Zézé (2/5) : des crampons dans le cou en guise de dépucelage, la carrière du tout jeune canari a failli être très courte. Pas de prises de risques après l’attentat de Khazri, pas étonnant. Remplacé par Moutoussamy à la 60e, qui a fait ce qu’on attendait de lui, à savoir sécuriser l’assise défensive.

Traoré (non noté) : a décidé de se blesser également pour rejoindre les défenseurs gauchers à l’infirmerie. Remplacé par Corchia à la 18e (2/5) , plutôt propre, qui a envoyé tous ses centres au troisième poteau mais qui finit quand même avec une passe décisive. Vis ma vie de Bakary Sagna.

Chirivella (3/5) : le retour du taulier, la plaque tournante était bien huilée et a fonctionné à merveille ce soir. Impliqué et impactant dans l’entrejeu. Remplacé par Doucet à la 85e, qui grappille du temps de jeu.

Sissoko (1/5) : petit Toumaï était sincèrement peiné de voir la performance catastrophique de Mamadou Sakho et Moussa Sissoko cet après-midi, les anciens tauliers de équipe de France 2012-2016. C’est moche de vieillir.

Blas (2/5) : Plutôt moyen cet après-midi, il a joué en chaussons dans son salon, comme Petit Toumaï avec sa fille. Remplacé par son pote Coco à la 85e.

Guessan (2/5) : de l’envie et des différences crées sur son côté droit, à son aise face aux plots montpelliérains. Remplacé par Mohamed à la 60e, auteur d’une entrée solide et auteur d’un vrai but d’avant centre en contre.

Simon (1/5) : non, toujours pas revenu un niveau acceptable, le problème étant qu’il n’y ait pas de concurrence acceptable sur le banc pour lui faire peur de perdre sa place de titulaire.

Le point classement: résultat hyper positif pour la suite de la saison compte tenu des autres résultats de la journée, avec un matelas assez confortable de 6 points sur le premier relégable. On respire beaucoup mieux, et on va se contenter d’un maintien assez serein cette année, l’enjeu étant mis sur la Ligue Europa. Encore quelques matchs à gagner pour assurer le coup toutefois.

Le prochain match : on remet la Coupe en jeu avec un déplacement du terrible Thaon les Vosges dimanche prochain en fin de journée. Pas de blague les gars, on peut aller facilement en huitièmes. Puis match dimanche 29 janvier à Clermont pour continuer de sécuriser le maintien en Ligue 1, avant une réception excitante de Marseillais en feu le 1er février prochain.

Bonne semaine les P’tis Beurres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.