Nantes-Montpellier (2-0) : la Paillade Académie finit l’année en retard

Il parie bourré

Personne pour me croire lorsque je criai d’un coup d’un seul que ces deux reports successifs en fin d’année allaient peser lourd. « Oui mais Nantes on peut en disposer comme il se doit, ne t’inquiète pas gnagnagna parti sans pain et sans fruit gnagna. » Et voilà, résultat des courses, une défaite dans la courge.

Personne pour me motiver non plus d’aller chercher une retransmission basse qualité sur les internets et regarder un bas de tableau de National nous faire la nique dans les derniers instants en coupe. Et ce personne avait bien raison, j’en aurais fait des ulcères. Faute de, seul un ricanement aigre mais pas doux m’a éreinté la gorge.

Mais là, franchement. Sacrebleu, j’en aurais bouffé mes chaussures. Sans pain.

Il y a d’abord ce scandale. Les mots sont lourds mais la balance commence à se péter la gueule à force de connerie. Deux joueurs se présentent, pied en avant, sur un cuir voletant dans les bas airs. Et oui, vous avez deviné, un seul prendra la borde de sortie. Oui, ça parle du nez car l’arbitre nous a enrhumés. Ni moins.
Et je vais finalement mettre un peu de sel pour les bouffer, ces godasses.

Notes

Lecomte (2/5) : Un match solide jusqu’à la sortie cotorep au cirque du soleil.
Aguilar (3/5) : Ses petites trottines, même impuissantes, font toujours battre mon cœur
Mendes (2/5) : Pratique mais qui se déchire vite, comme un cahier de brouillon au collège.
Hilton (3/5) : Patron qui taille parfois un peu court aux encolures, mais le travail est fait.
Congré (3/5) : Sage tardif.
Oyongo (1/5) : Merci de nous rassurer sur les choix des dirigeants à propos du mercato.
Le Tallec (1/5) : Mauvais choix sur mauvais choix, on dirait mon parcours de vie.
Skhiri (2/5) : Utile comme une sonnette de vélo, il a fait de timides marques de présence.
Sambia (2/5) : Comme ce pote qui organise une superbe soirée d’anniversaire et qui laisse tout en bordel.
Delort (3/5) : Qui tente beaucoup n’a rien mais au moins il aura essayé (proverbe de Camargue).
Laborde (NN/5) : Pécaïre.

Entrés en jeu

Mollet est rentré en faux œuf, Skuletic a fait rire les inconnus et Lasne dernier c’était mieux.

Le bisou vigneron,
Marcelin Albert.


marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.