Napoli – Udinese (1-0) : la Napoli académie s’en sort à point

 

Le très bon pressing de l’Udinese et leur gardien de but nous ont posé problème. Mais tout problème à sa solution avec Higuain.

 

Les notes :

Reina (4/5) : une claquette qui vaut 2 points, aussi vrai que j’ai 2 grosses couilles.

Hysaj (4/5) : insubmersible, et plus entreprenant que d’habitude; Christian, va falloir faire mieux que marquer en marchant sur le ballon, si tu veux aller le chercher (Hysaj, pas le ballon).

Albiol (4/5) : match très solide à une connerie près, on parle quand même d’Albiol.

Koulibaly (3/5) : y a encore deux trois trucs à régler, mais minimes; je lui mets les encouragements, autrement il va gâcher son potentiel de lauréat du concours général.

Ghoulam (3/5) : le très timoré Faouzi Ghoulam.

Jorginho (3/5) : pas son meilleur match non plus, on l’a connu plus inspiré dans ses passes. Ouais moi non plus je suis pas inspiré, mais je t’emmerde, connard.

Allan (4/5) : toujours aussi excellent, il crée le surnombre et revient toujours verrouiller derrière; il semble une vague, allant et venant sur le sable de la baie de Naples. Ok c’est une image médiocre, mais c’est toujours plus poétique que mes couilles sur ton nez.

Hamsik (3/5) : moins d’éclairs de génie dans son ciel orageux, que nous avons l’habitude d’en voir. Toujours pas? Et mes couilles sur ton nez?

Callejon (3/5) : il me gonfle pour son efficacité chronique devant le but (en championnat), mais je dois reconnaître qu’il fait de très bons appels, qu’il combine bien avec ses coéquipiers, et qu’il participe de l’équilibre de l’équipe; car la force de ce Napoli, c’est d’être, je pense, une équipe très équilibrée.

Insigne (3/5) : il a pas été décisif mais il est toujours bien placé, et puis ça reste quand même Lorenzo, mon chouchou.

Higuain (5/5) : si y a encore des connards qui sont restés bloqués sur la finale de Coupe du monde, va falloir vous mettre à la page. On parle du meilleur attaquant du championnat, qui débloque tous les matchs de son équipe sur des exploits individuels. He scores when he wants, comme on dit chez nos voisins aux grandes oreilles décollées.

 

Les remplaçants :

Mertens : il a pas fait grand chose, le Manneken-Piss.

El Kaddouri : il est mort, le respect.

Gabbiadini : bon, c’est pas Superman non plus.
 

Baci les Nîmois,
2LF.

marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.