Nice-Nîmes (2-1) : La Crocro Académie vendange

Salut les pitres,

C’est l’éternelle histoire du verre à moitié plein. Si, au coeur de la déprime Arpinesque de novembre dernier, on m’avait dit qu’on irait faire ce match à Nice, avec de l’envie, moult occasions et un état d’esprit irréprochable, j’aurais signé des deux mains et de la bite. Mais les temps ont changé, pour le mieux et c’est tant mieux, et nous sommes désormais devenus exigeants. Et l’exigence appelle l’exigence, comme le verre vide à moitié rempli appelle la mauresque, et ainsi de suite, vous voyez l’idée. Et là, je termine frustré. Frustré méchant, hein, frustré de type à poil dans mon salon à hurler que c’est pas possible bordel de merde. J’ai beau tenter la nuance, me dire qu’il y a des motifs d’espoir pour le maintien, j’y arrive pas. Il va falloir trouver des ressources pour repartir rapidement sur la perspective du prochain match et MAIS BORDEL LE PROCHAIN MATCH C’EST DERBYYYYYYYYYYYYYYYAAAAH

Par conséquent, gardons notre salive, voulez-vous, et passons sans transition aux notes.


LES CHÈVRES

Reynet (3/5). Bon, il s’en prend deux, il n’est pas franchement fautif, mais il s’en prend deux quand même.

Meling (3/5). Pris de vitesse sur le débordement menant au 2e but, mais il continue à faire une excellente publicité à l’école de formation Willy Sagnol des défenseurs Scandinaves sérieux et travailleurs.

Guessoum (1/5). Se fait enrhumer par Gouiri (avec un chouille de réussite, certes) sur l’ouverture du score, il a ensuite couru en vain après son modjo pendant tout le match.

Landre (3+/5). Un peu perdu sur quelques placements, mais il claque un but plein de hargne qui nous rappelle opportunément le derby retour 2019 où il posa son énorme sexe sur l’épaule de la défense héraultaise, refais pareil dans 10 jours garçon. On notera au passage qu’il n’a même pas défoncé le tibia de Youcef Attal, cette fois.

Burner (2/5). Une grosse erreur de relance qui nous coûte le 2e but… Mais, pour citer un grand esprit Nîmois :

Cubas (2-/5). Je suis persuadé que sa relative baisse de régime actuelle sera compensée par un match de daron contre Mtp. VAMOOOOOOS !

Fomba (3+/5). Je suis persuadé que sa relative hausse de régime actuelle sera compensée par un match de pleutre contre Mtp. ALLEEEEEZ !

Ripart (3/5). Mieux en seconde mi-temps, où il réussit à considérablement emmerder l’entrejeu niçois. S’il pouvait marabouter Téji S. dans 10 jours, ce serait encore mieux.

Benrahou (2/5). Franchement pas dingo ce soir… Remplacé par Eliasson, qui aura eu le mérite de me faire hurler deux fois, en trouvant la barre et en butant sur le gardien sur une énorme occase…

Ferhat (2+/5). A vendangé lui aussi.

Koné (2/5). Il a lutté, mais y avait des clients en face. Remplacé par Duljevic, toujours très haut sur l’échelle du « je fais des gestes classes non décisifs ».


Allez, on s’accroche, la route est longue mais on y croit. Et sinon, vous ai-je dit que le prochain match c’était DERBYAAAAAAAAAAAAAAHHHHH

Karoud Fider

Un commentaire

  1. Je suis un peu déçu. Pour le prochain match, faudra y mettre la même envie, la même énergie, Voire plus, derby oblige..
    Avec un peu plus de réussite, la Paillade sera votre Paillasson (insérer ici le gif « ba dum tsss »).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.