Nîmes-Lens (1-1) : La Crocro Académie s’est fait chier

Le mâche

Recevoir Lens en plein aprem, dans un stade à peine rempli, sans parcage visiteur, une certaine idée de la lose. Globalement très tendance dans la grande fête du slip qu’est devenue la France de ces derniers mois. Et voilà-t-il pas que les collègues décident de nous sortir un match de merde. Match VRAIMENT de merde, hein : on se fait bouffer dans le pressing, on patauge au milieu, piétinés que nous sommes par Gaël Kakuta et consorts, ouvrant tranquilou les vannes face à des Lensois dont on oublierait presque qu’ils sont promus et devraient se bouffer les couilles à l’idée de pénétrer le terrain miné des Costières et son « contexte » bien connu. Quelle misère ces jauges, mes amis. Merde alors, plus capables de se faire respecter par des faibles ? C’est alors que c’est bien sûr, la lumière frappa votre académicien préféré : les collègues ont fait exprès ! Tout fait exprès ! Personne a compris mais moi si ! Le calcul ! On se réserve pour le derby ! On garde les paires de couilles pour les poser sur la tête de Téji et Andy ! Oh tu vas voir que Zinou qui a trottiné tout le match, il va leur sortir le match de sa vie ! Que Captain Toto va leur faire suer leur grand-mère rien qu’à la force du doigt dans le cul qu’il va mettre à Laborde sur le premier corner ! haha, les cons, personne a rien compris ! 

(Ceci, mes amis, s’appelle la méthode Coué. Mais rien n’empêche d’y croire vraiment, hein).

Les chèvres

Reynet (4/5). Bah écoute, c’est plutôt pas mal. Force tranquille.

Meling (3/5). Les jeunesses hitlériennes en vacances dans le Sud, on est pas bien là ?

Briançon (3/5). Pas le plus fautif, mais on aimerait bien du leadership, mon grand.

Landre (3/5). Tu vois, Loïck au moins il met des taquets.

Paquiez (2/5). Gaëtan, lui, il se prend les pieds dans ses propres taquets.

Cubas (3/5). Le plus à l’aise visuellement, mais pas une masterclass non plus. Bel hidalgo du Paraguay, va.

Fomba (1/5). Le moins à l’aise visuellement, même si je n’aime pas tirer sur des ambulances.

Benrahou (1/5). Il paraît que les jeunes font la gueule qu’on leur impose le masque, que ça gâcherait leurs 20 ans, tout ça. Yassine, lui, a décidé de rester tout seul en confinement. Citoyen.

Ripart (3/5). Le genre du match où je t’ai maudit, Renaud, où j’ai maudit ta lenteur et ton catogan, avant que tu ne nous sortes ce débordement tout en rage et sueur et cette passe dé qui nous sauve la baraque.

Ferhat (2/5). Alors oui tu marques, oui tu es plus décisif que la saison passée, mais il va falloir apprendre la CONSTANCE, Zinou. Branleur. Surdoué, mais branleur quand même.

Roux (1/5). En fait, depuis combien de temps il n’a pas touché une balle ? 

A noter l’entrée de Patrick Burner, dont on espère qu’il porte bien son nom, en particulier avant le derby. Ah, et j’allais oublier Arpinon (1/5). Rien qu’à t’entendre sortir le sempiternel « Hey mais c’est Nîmes, c’est pas le Real », j’ai eu envie de te tarter ta gueule de Jacky du 30. Y a intérêt que tu fasses comprendre aux gars que le derby c’est du sang, des larmes et des COUILLES. Pas vrai, Patrick Burner ?

Allez, la bise. Et ALLEZ ROUGES BORDEL

Karoud Fider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.