Porto – Estoril (2-0) La Dragão académie fait le minimum syndical version instituteurs qui font grève le jour de la rentrée.

Bom Dia,
Après la contre-performance de la semaine dernière (précédente, ndlr) mais qui par miracle ne nous a rien couté.
On reçoit le club de Estoril Praia (Estoril Plage) qui a mal commencé le championnat avec une victoire et une défaite.
Bref on se doit de prendre la tête du championnat en les leur mettant le cul en choux fleur.

O Equipe :
Lopetegui a tranché et fait des choix forts.
Retour dans le groupe de José Angel et sortie de Cissokho.
Dans les buts Casillas.
Maxi – Maicon – Marcano – Martins Indy
Elle est là la première surprise, avec un message envoyé aux 2 latéraux gauches, les gars vous n’êtes pas près de jouer !
Danilo en 6 Brahimi et Imbula en 8.
Encore une fois un choix fort avec Herrera qui retourne sur le nac et Yacine dans un rôle de dynamiteur en partant de plus bas.
Varela et Tello sur les ailes avec Aboubakar devant.
Julen laisse une chance aux 2 ailiers qui ont déçu sur les 2 premiers matchs, alors que Vincent est confirmé comme titulaire.


Franchement sur le papier ça semble vraiment bon, maintenant il faut voir comment tout cela va se mettre en place.

O Jogo :
On commence le match avec un pressing haut et agressif pour étouffer Estoril.
7’ Très bon travail de Maxi qui donne à Brahimi entre les lignes. Yacine se joue de toute la défense côté droit et donne tranquille en retrait à Aboubakar qui marque.

9’ Jaune pour Maxi pour une petite semellounette.

12’ Brahimi est accroché alors qu’il fait la différence balle au pied. Il joue vite avec Aboubakar qui trouve Varela qui sollicite le une deux mais Aboubakar est gourmand et c’est un 6 mètres.
La différence de Brahimi au milieu qui dynamite la ligne adverse est très nette avec la semaine dernière.

18’ Sortie de balle très propre de Danilo qui remonte le terrain et s’appuie sur Varela, mais la remise est trop longue.

22’ Brahimi fait un gros travail et créée un espace, Tello n’a plus qu’à lui remettre mais c’est trop long.

23’ centre de Gerso qui a pris tout le monde de vitesse sur le côté gauche, Marcano se jette et se rate mais pas Martins Indy, vigilant, qui met en corner.
Sur le corner Imbula lâche le marquage sur Diego Carlos qui ne cadre pas sa tête.
J’ai perdu mon slip.

Imbupalamarquage

On essaye de jouer avec une transition plus rapide vers l’avant et en cherchant uniquement Brahimi comme un 10.
La limite c’est qu’on ne se sert pas des couloirs et que le manque de justesse de Tello et Varela dans leur jeu de remise nous font perdre trop de ballon.
Imbula marche plus que Yohann Diniz.

32’ centre un retrait pour Bonatini à l’entrée de la surface qui frappe au but mais Casillas vigilant se couche parfaitement.

38’ Enorme boulot de Maxi qui récupère et déborde et obtient un corner, applaudi par tout le Dragão.

40’ Sortie de Varela pour André, Brahimi remonte d’un cran à gauche, Tello à droite.
L’équipe conserve plus le ballon et fait moins tourner, Estoril ne sort plus de son camp.

Mi-Temps :
Après un début de match très intéressant on a baissé de rythme notamment avec un niveau très faible de Tello et Varela.  Martins Indy fait un bon match alors que Brahimi et Maxi font le boulot. Par contre Imbula a intérêt de se bouger car il est plus que moyen.
Les coups de pieds arrêtés d’Estoril ont été dangereux d’où la nécessité de vite marquer pour se mettre à l’abri.
On est bien entrée dans la seconde période du point de vue de la présence, mais techniquement c’est toujours dégueulasse, nous exposant à des contres.

49’ Jaune pour Aboubakar sur un petit accrochage à 25 mètres alors qu’ Estoril qui a découpé Brahimi toute la première mi-temps n’en a pas pris…

52’ sur une action construite de Estoril, Imbula laisse partir son milieu créant un décalage qui aboutit à une frappe obligeant Casillas à une belle horizontale.

54’ De nouveau un décalage et un centre d’Estoril qui traverse toute la surface mais heureusement Gerson ne peut pas cadrer.

55’ Lopetegui fou de rage sort Imbula pour Herrera.
Carton pour Bonatini pour une faute sur André.

56’ pour un pied en avant de Bonati coup franc à 25 mètres pour Brahimi. Yacine enroule mais ça frôle le poteau alors que Kiezek n’avait pas bougé.

60’ Brahimi entre et accélère pour changer le jeu, il écarte sur Tello qui envoie un centre sagniesque et prend la bronca.

61’ André tente de créer un décalage à 25 mètres sur la droite et se fait fauché par Diego Carlos. Coup Franc pour Maicon qui met une mine en changeant l’orientation du pied au dernier moment et frappe croisé. 2-0.

« Feu ! »

65’ contre lancé par Brahimi avec André qui trouve Tello lancé au milieu de terrain. L’Espagnol à un 3 contre 1 à jouer et rate son crochet…Va mourir sérieux.
On a repris en main le match, Estoril ne s’approche plus de notre surface et on commence à trouver des enchainements. Le remplacement d’Imbula par Herrera qui est plus disponible offensivement et présent défensivement a complètement rééquilibré l’équipe.

70’ Sortie d’Aboubakar entrée d’Osvaldo.

72’ Premier ballon de Maxi pour Osvaldo mais sur le crochet il marche sur le ballon.

78’ Sur un duel aérien entre Herrera et Anderson Luis ce dernier retombe mal et est évacué sur une civière. Le match est interrompu 5 minutes.
Estoril est cuit et gagne du temps à chaque contact ou à chaque remise en jeu pour casser le rythme.

90’ André trouve Tello qui fait encore un crochet intérieur, c’est encore contré mais cette fois par une main que l’arbitre juge involontaire.

91’ Osvaldo est enfin trouvé il enchaine contrôle orienté et frappe mais ce n’est pas assez puissant.

92’ Brahimi trouve Herrera qui centre et c’est dévié dans son but par Carlos Diego.
Mais l’arbitre signale un horsjeu.net inexistant.

94’ Maxi centre pour Osvaldo qui tente un ciseau à l’entrée de la surface mais c’est trop écrasé.
Le mot de la fin est pour Tello qui à l’entrée de la surface rate encore son centre.

Bon on a gagné, on n’a pas pris de but, et Martins Indy a été bon en arrière gauche, c’est le positif.
Le niveau de nos ailiers, le rendement d’Imbula et le manque d’occasion franche, là ça fait vraiment chier on est clairement en rodage.

O Dragoes :

Casillas (4/5) Il a 3 ballons, il les sort. Concentré de la première à la dernière minute, un vrai bonheur.

Maxi (4/5) Increvable ! Toujours à arpenter son couloir que se soit pour amener le danger ou pour défendre. C’est lui qui casse la ligne sur le premier but en trouvant Brahimi…Gratos et piqué aux salopes en rouge que demande le peuple ? Maxi rayonne naturellement.

Maicon (4+/5) Il a gagné tous ses duels. Il a relancé propre. Il a claqué un coup franc. Oui on a vraiment connu pire comme soirée.

Marcano (4-/5) Il a relancé propre. Il a gagné tous ses duels. Il n’a pas claqué de coup franc. Mais on a peut être jamais connu mieux comme soirée pour lui.

Martins Indy (3+/5) Moins offensif que Sandro, mais beaucoup de propositions, beaucoup de sérieux derrière, aucune erreur… Certes, des centres qui n’ont pas trouvé preneur mais meilleur que nos 2 ailiers du soir. Cissokho et Angel ne vont pas beaucoup jouer.

Danilo (3+/5) Un match sérieux où il a coupé, est revenu, a relancé, a proposé. Manque un poil de prise de risque offensive, mais très clairement une intégration réussit.

Imbula (2-/5) Alors là mon grand, il va falloir te secouer. Inutile offensivement, t’as l’air perdu sur le terrain. Tu demandes pas la balle pour provoquer ou amener un truc, t’es pas dans ou vers la surface, tu marches et tu défend pas…Ta sortie est plus que logique car je pensais qu’à la 40’ c’est toi qui giclais tellement tu étais transparent.


Imbula tentant de s’imposer au milieu.

Brahimi (4+/5) Yacine is back ! Replacé au milieu se baladant sur la largeur du terrain comme un 10, il nous a fait profiter de toute sa panoplie : crochets, passes, conduite de balle qui casse des reins, une passe décisive. Un poil de gourmandise et le manque de réussite dans ses frappes comme seul bémol. Yacine enflamme le stade.

Varela (1/5) Rien, nada, wallhou…Il n’a pas réussi un contrôle, un centre ou une frappe. Un cauchemar à vite oublier.

Tello (1/5) Il a été constant sur le match, il a tout foiré ! Mais tout ! A tel point que je me suis demandé s’il avait réussi à lacer ses chaussures ! Il a tellement été à chier, qu’il a dû chier par la pine.

via GIPHY

Christian a essayé…

Aboubakar (4/5) Beaucoup de disponibilité, de duels et de courses. Un but sur sa seule vraie occase. Il s’en sort très bien.

O Banco :
André (3+/5) Une bonne entrée qui a permis de remettre le pied sur le ballon et de le conserver. Il est très sûr techniquement et batailleur. Il lui manque encore un peu de vitesse dans les transmission ou pour arrivée au 20 mètres mais cela semble plus de l’adaptation à jouer dans un grand club qu’une tare.

Herrera (3-/5) Il a équilibré le milieu après la perdition de Imbula. Mais il est retombé dans les travers du match précédent, trop haut et pas assez disponible entre les lignes dans les 30 derniers mètres. Cela semblait mieux en fin de match avec Brahimi.

Osvaldo (3/5) Il a tenté, il a proposé et on a commencé enfin à le trouver. Des gestes d’attaquant mais on le sait, il est là pour planter donc on attend.

Remarques à la con :
Le commentateur de Bein prépare tellement bien ses matchs que pour la 3ème fois, son intro est sur les transferts et les recettes malgré le prix de Imbula.
Lopetegui a tellement bougé et gueulé sur le banc qu’il était trempé, à croire qu’il avait 38° sur la tête au lieu des 23…
La commentateur de Bein (2ème) annonce le résultat du match d’avant entre Sétubal et Rio Ave et la victoire par 4 buts d’écart pour Setubal alors que le résultat est 2-2.

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici.
Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Roazh Takouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.