Salut les fans de Tacalfred !

Oui je sais, ça fait un moment que vous êtes privés de la Champagne Académie. Oui mais voilà, Raymond s’était synchronisé avec le Stade de Reims et a arrêté toutes activités après le maintien officiel en L1. Soient 10 matchs avant la fin du championnat.

Point mercatal :

Ceux qui se sont barrés :
Ayité à Bastia
Fauvergue à Ajaccio
Krycho à Séville.

Ceux qui sont arrivés :
Bourillon from Lorient
Moukandjo from Nancy
Conte from Reims (Reims a levé l’option d’achat au PSG).

Côté coach, le début de l’été a vu notre Hubert Fournier se diriger chez Aulas. Pour le remplacer, pas loin de 50 noms circulent. Hantz tenait la barre mais souhaitait faire le ménage en dégageant près de 10 tocards et avoir les mains plutôt libres pour recruter. Sauf que l’omniprésent président rémois préfère au final l’inattendu Jean-Luc Vasseur (et non Jean-Cul Tassoeur), venu de Créteil, vague club de ligue d’eux n’ayant jamais fait quoi que ce soit qui attire l’attention. Mais pourquoi pas ? Et il doit sûrement coûter moins cher…

Les matchs amicanaux :
Ca commence par deux 0-0,  contre des Suisses jouant l’Europaleague (Les djeun’s mecs de Berne) et Auxerre.
Puis on passe aux défaites, contre Nancy (0-1) et Guingamp (0-2), puis à des matchs bien nuls avec enfin des buts, contre Metz (1-1) et Lorient (1-1). Enfin…quand je dis « des buts »…il faut compter sur un péno et un CSC. Bref, pas de quoi être super serein pour débuter le championnat, surtout contre le PSG ! Une défense centrale qui ne montre par une entente terrible entre Tacalfred et Bourillon/Fofana/Conté et une attaque complètement défaillante.
Il parraît qu’il manque encore 2 joueurs pour que l’équipe soit complète. Espérons qu’il s’agisse de 2 mecs qui savent où se trouve le but adverse…

Pendant ce temps, à Veracruz…

Parié 0-4, de quoi s’acheter un petit voilier comme dans la pub pour un site de pari en ligne.
En vacances à Evian -très bon choix tactique car tu peux te croire à la mer au bord du lac à Clément, et t’es aussi à la montagne où tu peux faire des sports « extrems » comme canyoning, via-ferrata, rafting, hydrospeed, spéléo, rando ou encore apéro- il semble cependant peu probable de pouvoir mater le match dans un bar où on ne sert que de la boisson locale, une eau censée te permettre de rester jeune. Mais si t’es un vieux con, je pense que tu restes un vieux con.
Petite surprise dans l’ascenseur du parking souterrain du centre-ville, un autocollant des Ultrems semble y tenir place depuis quelques années.

Heureusement, à côté du casino, Raymond trouve son bonheur et dégotte enfin une brasserie avec une tv qui passe le match.
Posey (bro) à côté d’un supporter rémois (seul) ayant connu les Kopa/Piantonni/Fontaine etc, il se présente comme un ami de l’ancien président de l’époque, m’explique qu’il a monté des restos à Paris et au Chili, et qu’il est parfois appelé par la presse locale pour faire des commentaires sur les R&B comme supporter « expatrié ». Bref, un mec qui doit être plutôt connu mais que je ne connais pas, et qui en connait un rayon sur le Stade de Reims. Une histoire de connaissances donc, d’autant qu’il semble avoir ses habitudes dans cette brasserie, les serveurs sont au petit soin avec lui. Des acclamations entendues pendant le match, la brasserie est remplie de « putains de touristes » supporters parisiens.

La compo des 11 rouge foncé-clair et blanc : Placide – Mandi – Tacalfred – Bourillon – Signorino – Devaux – Albaek – Oniangue – Fortes – Diego – Charbonnier.

 

Le match :

1e mi-temps :

7eme : Albaek est pressé au milieu de terrain et perd la balle. Pastore pour Ibra dans le dos de la défense, petit ballon sous le ventre de l’imposant Placide, et ça fait 0-1

Dans la foulée, perte de balle de Bourillon qui rate son contrôle, Lucas lui chipe le ballon et se présente seul face à Placide, petite pichenette par-dessus, tranquillou. 0-2.
Puis nouveau contre Parisien, cette fois ils sont deux à se présenter seuls devant Placide, Ibra est servi, plat du pied sécurité, 0-3.
Ibra hérite du ballon dans la surface, pousse trop loin la balle mais Tacalfred se jette comme un bleu et le fauche, Ibra plonge comme il faut, péno. Contre pied parfait, 0-4.
20 minutes de jeu, c’est la grosse branlée, Raymond avait vu juste en pronostiquant 0-4, à moi le voilier !

Sauf que…
Lucas perd en fait son duel en tergiversant 3 ans entre « je la mets au fond » ou « je la passe à Ibra », Placide en profite pour lui prendre la balle dans les pieds.
Sur le second face à face, Ibra est cette fois ci servi, mais rate le but grand ouvert en mettant la balle sur le poteau.
Sur le péno, Placide la joue « intox » et sort le ballon. Derrière, les Parisiens ne peuvent reprendre, Ibra tire la langue.

Le voisin, au bout de 10min :  c’est curieux, on a l’impression que les Rémois ne sont mouillés que d’un côté. Il doit y avoir du vent !? Non, c’est juste le nouveau maillot du Stade de Reims…

20ème : coup franc rémois côté gauche. Il est tiré fort devant le but, Oniangue tend sa grande jambe et reprend du genou, et ça fait goal ! 1-1, on est bien. On est bien bien bien bien bien ! Premier but marqué « dans le jeu », ça a un petit quelque chose de rassurant.

Le voisin, 25ème :  « Il joue Diego ? ». Ok, je te l’accorde, il a dû jouer 2 ballons.

26ème : alors qu’on joli contre rémois s’amorce, les joueurs réclament une balle neuve.

37ème : Devaux récupère à la ligne médiane, avance sans être attaqué, et sollicite Charbonnier pour un une-deux sur 30m. La remise est parfaite au point de pénalty, Devaux retire la charrette pour devancer la sortie de Sirigu et le retour de WdV, et reprend du bout du pied pour la glisser au fond. 2-1, Kropack les bras levés et la bouche pleine de glace Mont-Blanc (boule caramel, boule vanille, autre boule de glace mais je ne me rappelle plus, crème de marron, crème chantilly), savoure et est à deux doigts de se jeter (comme au stade) sur le voisin d’à côté.

44ème : Charbonnier-Olééé  élimine un tacle parisien à la « Oliv et Tom » sur un petit rateau.

Mi-temps : Vasseur remonte dans mon estime et montre qu’il a un peu d’humour : il envoie Courtet et Ca s’échauffer.

 

2ème mi-temps :

But d’Ibra : Superbe ouverture de Pastore sur la gauche, Ibra tente un centre qui se transforme en tir, Placide est pris à contre-pied et ne peut qu’effleurer le ballon dans son propre but. Il se jette malgré tout à nouveau pour la sortir, Cavani a bien suivi et reprend victorieusement. Le révélateur aurait révélé que c’est effectivement Ibra qui a marqué, le but lui est d’ailleurs accordé.

Diego tente une frappe lourde qui est contrée par un défenseur parisien, Sirigu se détend bien pour boxer la balle. Ca sera la seule occasion rémoise de la seconde période…

86ème : entrée de Lorant Deutsch alias Chantôme

Fin de match entièrement parisienne. Dans les arrêts de jeu, Cavani rate l’imancable, Mandi sauve 2 fois sur la ligne.

2-2 score final, on marque enfin dans le jeu, contre les Parisiens qui plus est. Peu d’occasions rémoises mais qui finissent au fond, contrairement à la saison passée où il nous fallait un wagon d’occaz pour qu’une trouve les fillets adverses. Trop tôt pour en tirer des conclusions, mais un bel état d’esprit et une bonne concentration pour garder le score, même si l’égalisation parisienne est plus que logique. Le coach a fait les changements qu’il fallait avec ce qu’il avait sous la main, et c’est bien cela qui fait peur, la pauvreté du banc…Il reste encore quelques jours avant la fin du marcatal, espérons que le président rémois fasse de bonnes affaires !

 

Les notes :

Placide 3/5 : Enfin titulaire ! Des sorties courageuses, des prises de balles impeccables dans les airs. Un pénalty arrêté. Dommage sur l’égalisation parisienne, il était à (juste) un doigt de pouvoir la sortir si il avait mieux anticipé.

Mandi 3/5 : Billy Crawford a bien bloqué le côté droit, Cavani en est resté muet ou maladroit. En revanche Digne n’a pas arrêté de lui faire des misères dans son dos. Le seul revenant de la coupe du monde ne restera peut-être pas sous le maillot rémois avant la fin du mercato…

Bourillon 2/5 : Oulalalala ! Le nouveau venu a montré ses limites en défense centrale avec un placement pas toujours judicieux, et une perte de balle monumentale en première mi-temps qui aurait pu (dû) se conclure par un but parisien. Peut-être qu’en milieu déf pour remplacer Krycho, ça serait mieux ?

Tacalfred 3/5 : il est là le cap’tain ! Toujours aussi bon de la tête, toujours ses petites relances par-dessus la tête des adversaires. C’est un peu battu tout seul en défense donc parfois à la peine. Sa faute sur Ibra ammenant le péno est juste grotesque.

Signorino 4/5 : il a couru, défendu, couru, défendu, taclé, centré, couru, défendu.

Devaux 4/5 : le chef d’orchestre assurément. Malgré des passes complètement ratés et sa nouvelle tête de hypster (mention « j’ai la barbe rousse et les cheveux gris), il a le mérite d’avoir essayé de créer du danger dans le camp parisien. A montré une pointe de vitesse qu’on ne lui connaissait pas sur son but !

Oniangue 3/5 : premier match de la saison et premier but ! Le meilleur scoreur de la saison rémoise l’année dernière est déjà bien parti pour remettre ça (dédicace à Anelka et Wiltord). Petit bémol toutefois sur son impact dans le jeu tout au long de la rencontre.

Albaek 1/5 : sur le terrain par défaut.

Fortes 1/5 : mais sinon, à part courir vite, il sert à quoi ? Un nombre de ballons perdus qu’il ne faut pas révéler en période de mercato, on ne sait jamais, QPR pourraît être à l’affut.

Diego 2/5 : mais sinon, à part essayer de dribler 3 joueurs à chaque fois qu’il a la balle, il sert à quoi ? A défendre, parfois. Des crampes dès la 70ème, il n’est pas encore tout à fait prêt…

Charbonnier  3/5 : celui qui n’a jamais été seul au moins une fois dans sa vie, peut-il seulement marquer, peut-il marquer jamais ? Une belle passe dé pour Devaux. Seul au mileu de 6 parisiens, c’est dur.

 

Les rentrants :

Ca (Albaek) : pour la blague.

Courtet (Charbonnier) : Vasseur voulait maintenir un Gaetan à la pointe de l’attaque.

Glombard (Diego) : peut apporter autant défensivement qu’offensivement. Ou pas.

 

Raymond Kropack

Cette saison, la Champagne académie devrait retrouver son rythme habituel (avec un peu plus de la moitié des matchs « anal-ysés », des retards de 3 semaines) même si Raymond n’est plus abonné à Delaune.

N’hésite pas à laisser des commentaires dans la Champagne Académie , à suivre Raymond sur Fbk et partager, à lire l’académie de l’adversaire du jour, ou même faire un don à Horsjeu.net pour que l’Editeur ce bel homme puisse partir en vacances avec ta thune (ou payer l’hébergement du site, c’est selon).

7 thoughts on “Reims-PSG (2-2), la Champagne Académie livre ses notes

  1. Hahaha le Bureau! Si j’avais su… t’aurais eu la compagnie d’un supp de Paris qui n’est pas un « putain de touriste »

  2. Donc tu es à Evian, et tu rencontres un vieux supporter Rémois ayant fait des affaires à Paris, puis au Chili. Pas de doute tu étais au côté d’un collabo, et un haut gradé de surcroit.

  3. C’est ça qui est beau avec Reims.
    M’étonnerait qu’on trouve un supporter d’Evian Plazza d’Erlon…

  4. Mouais…
    La dernière fois que je suis allé à Delaune, Reims était en National et ETG n’existait pas…

  5. @patam : ça sera pour une prochaine fois !
    @Franck Ripoux : t’étais pas à Reims dernièrement ? Fais moi signe quand tu reviens !

  6. Un supporter rémois dans cette brasserie pour de « putains » de supporters Parisiens, la proportionnalité était respectée … J’espère au moins pour ta vie, que la garde montée était présente LOL.

    J’ajoute qu’à Evian ou ailleurs, « jeune con, vieux con » … Et généralement, ça ne s’arrange pas avec l’âge …

    Bon, sinon, j’aime ton style totalement décalé derrière ce que je pense être un bon connaisseur de la chose footbalistique … Je crains cependant que le ton employé ne soit que très modérément apprécié sur le site off. des supporters du SDR … Kim Jong-il et sa déscendance n’aiment pas la pertinence, l’impertinence et le hors sujet … C’est pour cela d’ailleurs que « le cher dirigeant » a son intervieweur officiel, tu sais, le type qui opine du chef à chaque fin de phrase …

    Continue, moi j’aime !

    Helmut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.