Rennes-Lens (1-1) : La Breizhou Académie a la reprise poussive

Salut camardes,

A peine les J.O. terminés (on est champions olympiques de volley bordel), la Ligue 1 reprend du service pour notre plus grand plaisir. Et notre Stade rennais chéri entame sa saison à domicile face à Lens un dimanche à 13 h pour faire plaisir aux Chinois, bien plus riches que nous autres cons de français qui tuons le foot professionnel en regardant les matchs en streaming plutôt qu’en payant 100 balles par mois pour s’abonner à dix chaînes différentes et entendre l’avis de Daniel Riolo ou Robert Pirès sur des équipes qu’ils ne connaissent pas.

Toujours est-il qu’il y a eu du changement à l’intersaison côté rouge et noir, faisons un rapide tout d’horizon, voulez-vous ?

Départs :

Da Silva, Grenier, Hunou : la Breizhou ne reviendra pas sur les départs actés de ces messieurs, dont nous avons dit ce que nous devions en fin de saison dernière.

Nzonzi : fin de prêt pour le grand Steven, reparti à l’AS Roma. Parfois critiqué pour sa lenteur, il aura malgré tout réussi son passage en Bretagne et aura été précieux dans l’entrejeu. Il n’aura pas été étranger à la prise d’ampleur du SRFC et aux qualifications européennes.

Gboho : la Breihzou le sentait venir, Yann est allé voir ailleurs si on y était. Cela dit, c’est un prêt sans option d’achat au Vitesse Arnhem. Espérons qu’il s’y endurcisse, la Breizhou aimerait le voir réussir sous les couleurs rennaises.

Boey : déjà prêté à Dijon, Sacha a été définitivement transféré à Galatasaray (Turquie), barré qu’il était par ses jeunes coéquipiers.

Et aussi : Dalbert est reparti traîner sa médiocrité à l’Inter après un prêt bien foireux, tandis que plusieurs « jeunes » ont quitté plus ou moins définitivement le club : Brassier a signé à Brest après un prêt avec option d’achat, même chose pour El Mokeddem au FC Sète, Rivollier est prêté à Saint-Brieuc tandis que Diallo quitte le SRFC, en fin de contrat.

Arrivées :

Côté recrutement, le club n’a pas trainé à enregistrer quelques arrivées, certains besoins étant bien identifiés.

Loïc Badé : on a cassé la tirelire pour remplacer le capitaine Da Silva et recruter ce jeune défenseur central, très bon pour sa première saison avec Lens. Espérons qu’il digère rapidement le poids de son transfert à 17 millions.

Birger Meling : outre un nom propice aux jeux de mots, l’international norvégien sort d’une bonne saison avec Nîmes et vient pour suppléer Maouassa, qui n’entre manifestement plus dans les plans du club.

Kamaldeen Sulemana : là aussi il a fallu sortir le chéquier (15 briques) pour ravir l’attaquant ghanéen à l’Ajax d’Amsterdam, excusez du peu. Il arrive avec la réputation d’être un attaquant prometteur et sacré dribbleur, pendant de Doku sur l’autre aile. On verra qu’il a su rapidement s’intégrer.

On devrait voir arriver d’autres joueurs avant la fin du mercato : après son transfert avorté à Troyes, Nyamsi est toujours partant et un DC arriverait pour pallier ce départ. La Breizhou serait d’avis d’en recruter un quoi qu’il arrive, la saison risquant d’être longue avec les seuls Badé, Aguerd et Omari à ce poste. Le feuilleton Camavinga continue. Maurice a été clair : s’il ne prolonge pas, il doit partir, sauf qu’aucune offre officielle n’a été reçue pour le moment. En cas de départ, le recrutement d’un voire deux milieux (un défensif et un relayeur) sera nécessaire. Le jeune Ugochukwu, aussi prometteur soit-il, ne pourra prendre la relève d’un Nzonzi sur une saison entière. On semble suffisamment armés devant, à voir s’il y a des départs.

————————————————————-

Le match :

A l’image de la pré-saison, ça a été fichtrement poussif. On avait pourtant pris le match par le bon bout, en dominant les Lensois à la possession et en se créant quelques belles situations. D’ailleurs, on n’a pas tardé à concrétiser après une récupération et une relance rapide, Tait lance Sulemana en profondeur, qui fixe son défenseur et enroule une belle frappe sur l’intérieur du poteau de Leca. Un quart d’heure de jeu pour ses nouvelles couleurs et but. Bienvenue chez toi, Kamaldeen. Rennes 1-0 Lens.

C’était sans compter sur notre légendaire fébrilité défensive. Aguerd, « taille patron » selon Obraniak sur Prime Video, tergiverse avec le ballon dans sa surface. Voyant que sa seule option de passe est Gomis et ses chaussures de ski, Nayef se lance dans un dribble aussi chaloupé qu’un Madison au Macumba Night à 3 h du mat’. Banza, au pressing, récupère la balle et centre pour Fofana qui aligne Gomis. Rennes 1-1 Lens.

Le reste du match a été assez terne, quelques occasions lensoises sans grand danger, un peu plus d’allant côté Rouge et Noir après les entrées de Doku, qui aurait pu obtenir un pénalty et Guirassy, stoppé par Fortes sur une belle action avec Terrier.

————————————————————-

Les joueurs :

Gomis : 2-/5. Quand ton défenseur préfère tenter un dribble impossible plutôt que de te la passer, c’est alarmant. Des relances approximatives, peu d’assurance. La saison va être longue.

Meling : 3/5. Bon match du latéral norvégien, volontaire devant et appliqué derrière. Son entente avec Gomis fait déjà rêver.

Aguerd : 1/5. Ok, Gomis est nul au pied, mais tu ne peux pas nous coûter un but par match.

Badé : 3/5. Match sérieux, il a besoin de prendre ses marques, et c’est compliqué avec le « leader » qu’il a à côté. Il cherche à relancer proprement, s’offre quelques montées, c’est bien.

Traoré : 2/5. On l’a connu plus tranchant, mais plus fébrile aussi.

Tait : 3/5. Lent au démarrage, puis quelques belles inspirations, comme d’hab, à l’image de sa passe pour Sulemana.

Ugochukwu : 2/5. La Breizhou ne veut pas être trop sévère, il a 17 ans et n’est pas censé être titulaire dans cette équipe. Mais son poste est trop important pour qu’il se planque de la sorte. Remplacé par Diouf (86e, non noté), qui avait envie.

Camavinga : 2/5. Il est en train de perdre tout le capital sympathie qu’il avait généré en accumulant les matchs médiocres et en faisant trainer son histoire de départ/prolongation. Remplacé par Guirassy (69e, non noté), auteur d’une entrée intéressante.

Sulemana : 3+/5. Un quart d’heure sous le maillot rennais et il marque déjà un but somptueux. On sent qu’il a du feu dans les jambes et que certains défenseurs vont mal dormir. On imagine déjà son association avec Doku et on a des fourmis dans le slip. Remplacé par Doku justement (58e, non noté), qui aurait dû obtenir un péno. Si tout va bien, cette saison sera celle de Jérémy.

Terrier : 2+/5. Match en dents de scie, mais des inspirations bandantes. Remplacé par Abline (85e, non noté).

Bourigeaud : 2/5. Match assez quelconque de Baja. Remplacé par Del Castillo (85e, non noté), pour un de ses derniers matchs chez nous ?

————————————————————-

Un nul logique mais frustrant, tant l’erreur de Aguerd a mis les Lensois dans le match. Le coaching de Genesio n’a pas aidé, dont le passage en 442 – qui n’avait pas été une réussite en pré-saison – a désorganisé notre équipe à un moment où on aurait dû mettre la pression sur les Sang et Or pour marquer. Sans un renforcement de l’effectif avant la fin du mercato, la saison rennaise semble résumée sur ce match : un potentiel offensif excitant, un secteur défensif à la ramasse. Au moins, il y aura des buts.

Premier derby dès le week-end prochain à Brest.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour exister. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

2 commentaires

  1. Ils parlent d’équipe qu’ils ne connaissent pas gratuitement à la radio aussi…c’est fout que ça ne choque personne c’est pareil pour les euros et les coupes du monde « je les ai jamais vu joué mais je vais donner mon avis quand meme »

    J’y serai, au derby, pour le concours d’erreur défensive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.