Saint-Etienne – Lorient (3-2) : la Forez Académie livre ses notes

 

Les stats de l’Institut Patrick Caïazzo :

La bête noire, la bête noire… Tatatatata, Patrick n’en a cure et même si certains chiffres ne nous étaient pas favorables, tout n’est pas aussi défavorable que ça. Extrait :

11 – Comme le nombre de joueurs qui ont quitté le club de Lorient au mercato estival (transfert, prêt ou fin de contrat confondus). Ce sont les Merlus en chantier. C’est aussi le nombre d’occasions que va croquer Max-Alain Gradel, si on part du fait qu’il démarre sur le banc et qu’il rentre à la 60e. S’il est titulaire, mon ordinateur n’est pas capable de calculer #IlEstDeRetourEtJesusMarcheAvecLui.

Quel visionnaire ce Patrick : on dirait du Paco Rabanne. D’autres stats sont à retrouver sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

 

Le match résumé en 1 phrase : « C’est bieng, mais on a encore claqué du fessier »

Les Verts en mode « énervé ». 25 premières minutes de folie, et les Verts qui trouent les filets lorientais 2 fois, touchent la barre 2 fois aussi, la Brandade qui sollicite Audard d’une belle tête, Monnet-Paquet qui fait main dans la surface sur un ciseau de Mollo (non sifflée bien sûr)… Les Merlus boivent le bouillon et auraient repartir avec 2 buts de plus dans la musette. Seulement voilà, Sainté reste Sainté et sur la 2e frappe de Lorient (la 1e avait eu loin quasiment au coup d’envoi avec un rush de Doukouré, aucun lien fils unique), Jouffre trompe Ruffier pas totalement innocent, mais surtout bien masqué par Aliadière et pas aidé par une défense assez apathique.

On démarre la 2e mi-temps comme la 1e avec une bonne occasion lorientaise, mais les Verts reprennent petit à petit le dessus. Et c’est sur un beau déboulé de Ghoulam, qui a mis à mal le côté droit des Merlus tout le match, que le revenant Max-Alain Gradel marque d’un joli tir du droit, mi-extérieur, mi-cou du pied, mais surtout poteau rentrant. Bon, à cause de ce but, j’ai dû m’envoyer une petite verveine derrière la cravate, mais je l’avais bien cherché.

tweet

Alors bien sûr, comme en 1e mi-temps, les Verts reculent, reculent (oui mais comment voulez-vous…) et ce qui devait arriver arriva : on prend un but sur corner à la 83e et donc on va flipper pendant encore 10 minutes. Finalement, rien ne sera marqué, les Verts empochent une victoire logique mais qui aurait pu leur échapper. Il va falloir que les gars arrivent à tuer le match beaucoup plus tôt ou alors qu’ils arrêtent de chier dans leur froc dès qu’ils mènent au score : on marquera pas 3 buts à chaque fois. Par contre, même avec le retour de Perrin, Ruffier est encore allé chercher la balle 2 fois au fond de ses filets, pour la 5e fois consécutive. Bon, si sur les autres matches, il n’avait pas grand chose à se reprocher, on ne peut pas dire que ce soit la même chose sur ce match. 11e défense avec déjà 13 buts encaissés, les Verts sont loin des standards qui avaient fait leur force la saison dernière. A l’heure d’affronter le PSG et son armada offensive, c’est pas forcément le plus rassurant. Maintenant, j’ai pas envie de m’alarmer outre-mesure : les Verts ont connu pas mal de blessures derrière, ainsi que les hésitations au milieu (Corgnet ou Cohade, Diomandé ou Clément). Avec le retour progressif de certains cadres comme Perrin ou Brandão, l’équipe-type va doucement se mettre en place et devrait tourner de mieux en mieux. Enfin j’espère…

 brandadeSur sa célébration, la Brandade a rendu hommage à un génie. Quel bel homme.

 

La compo :

compo

Le retour de nos 2 totems : Perrin et Brandão. Face à la « bête noire » Lorient, on va dire que c’est pas de refus. Sinon, quelques confirmations et changements : Galtier passe en 4-5-1, Diomandé est maintenu au poste de sentinelle, Corgnet prend la place de Cohade dans l’entrejeu et Mollo celle d’Hamouma suspendu. Clerc est délesté du brassard de capitaine, on verra s’il joue mieux sans ce bout de sparadrap.

 

Les buts :

Saint-Etienne   7: but de Clerc, 1-0. But de Clerc certes, mais la tête qui l’amène c’est la Brandade. Sur un corner venu de la droite, Brandão place une belle tête smashée en reculant que Clerc dévie légèrement juste devant Audard. Suffisant pour tromper le portier lorientais. Les Verts concrétisent une entame de match à leur avantage.

Saint-Etienne   14: but de Corgnet, 2-0. Les Merlus sont submergés par les vagues offensives stéphanoises et craquent sur un exploit de Corgnet. Longue balle de Clerc sur coup-franc, défense apathique de Lorient et Corgnet contrôle parfaitement la balle à l’entrée de la surface et enchaîne directement avec un frappe enroulée qui vient se loger dans la lucarne gauche d’Audard. La célébration en mode « souviens toi génial génie » m’a fait plaisir.

Lorient   37: but de Jouffre, 2-1. Voilà, comme d’hab, on prend un but alors qu’on aurait dû en marquer au moins deux. Jouffre reçoit la balle dos au but, a le temps de se retourner sans être attaqué, et décoche une frappe en pivot. Ruffier, masqué par Aliadière et pas sur ses appuis se fait prendre limite à contre-pied. Fais chier.

=======================MI-TEMPS=======================

Saint-Etienne   71: but de Gradel, 3-1. Jésus marche avec lui ! Déboulé de Ghoulam côté gauche qui prend appui sur Gradel. L’Ivoirien lui remet et Faouzi déborde. Alors qu’on s’attend à ce que le latéral centre dans la surface, il remet intelligemment en retrait à Gradel à l’entrée de la surface. Mad Max se décale légèrement sur sa droite et décoche une frappe tendue qui heurte le poteau gauche d’Audard avant de rentrer.

Lorient   83: but d’Aboubakar, 3-2. Sur un corner anodin côté droit, Ruffier tente une sortie mais se troue. Aboubakar rôde au 2e poteau et catapulte la balle dans le but vide. On aura les miquettes jusqu’au bout, mais finalement la logique est respectée.

=====================FIN DU MATCH=====================

 

Les notes :

Ruffier (l’ange s’est écrasé, 3/5) : un peu fautif sur le 1er but, beaucoup plus sur le 2e, il ne faut pas oublier non plus qu’il sort bien dans les pieds de Monnet-Paquet et qu’il arrête un bon coup-franc de Jouffre en 2e mi-temps. Un match moyen malgré tout.

Clerc (libéré, 4/5) : il n’a plus le brassard, et, tiens, il se met à bien jouer. Pas mal défensivement, assez présent aux avant-postes (il a souvent proposé une solution à droite), il délivre une belle passe décisive à Corgnet et se voit attribuer le 1er but pour sa mini-déviation de la hanche. Bon match.

Zouma (golgoth, 3/5) : grosse présence physique pour Kurt. Physiquement il a été très présent (avec un tacle énorme dans la surface en tant que dernier défenseur), même s’il se fait avoir par Monnet-Paquet sur une protection de balle qui a failli nous coûter cher. Il a l’air quand même plus à l’aise avec Perrin à ses côtés que Bayal. Le colosse sénégalais qui s’est d’ailleurs blessé et sera sans doute absent face à Paris.

Perrin (la classe, 4/5) : des interventions décisives et très propres, le capitaine a signé son retour de la plus belle des manières. S’il avait été replacé en défense centrale 2-3 ans plus tôt, il serait déjà en équipe de France. Son retour nous fait du bien, même si ça n’a pas empêché les Verts d’encaisser 2 nouveaux buts.

Ghoulam (enfin la preuve, 4/5) : un des meilleurs matches que j’ai pu voir de Ghoulam sous le maillot vert. De l’envie, quelques récupérations et tacles bien sentis, et une grosse présence aux avant-postes. Il nous a presque fait rêver sur son coup-franc de 35m qui fracasse la barre d’Audard, pour sans doute ce qui aurait été un des buts de l’année. Il réussira aussi ce slalom où il enrhume 3 joueurs mais verra malheureusement sa frappe contrée. Il attendra la dernière demi-heure pour délivrer un caviar à Gradel et valider un match plus que convaincant. J’avais dit que je ne lui laisserai rien passer cette année, suite à son caca nerveux estival : faut aussi reconnaître quand il fait un gros match.

Diomandé (petit à petit, 3/5) : Ismaël ne lâche plus son poste de sentinelle. Il semble prendre ses marques au fil des matches, même si tout n’est pas encore parfait. Il joue encore trop peu de ballons pour le poste qu’il occupe, laissant le soin à Lemoine d’organiser le jeu et la relance. Quand il sera réglé à ce niveau, il devrait faire mal.

Lemoine (confirmation, 3/5) : encore omniprésent dans l’entrejeu. C’est lui qui joué le plus de ballons (63), et il en a récupéré 2 fois plus qu’il n’en a perdu (21 contre 10) avec un taux de réussite de 93% sur ses passes. Alou Diarra likes this. Fabien ne fait pas beaucoup de bruit, mais il est indispensable à la bonne marche du milieu stéphanois.

Corgnet (rappelle toi génial génie, 4/5) : une frappe superbe, une tête sur la barre, des déboulés balle au pied tranchants : Ben Stiller s’est régalé en 1e mi-temps. Moins en vue par la suite, il semble avoir du mal à jouer au même niveau sur toute une rencontre. Remplacé à la 67e par Cohade (non noté) qui a fait une bonne entrée avec notamment une superbe ouverture vers Brandão que le Brésilien ne convertira pas.

Mollo (trop compliqué, 3/5) : il avait bien démarré avec un jeu simple et percutant. Il aurait dû obtenir un penalty pour son ciseau contré par le volleyeur Monnet-Paquet. Puis il est retombé dans ses travers avec un jeu tarabiscoté entre passements de jambes mal placés et centres ratés. Remplacé à la 86e par Mignot (non noté) qu’on avait pas vu depuis très longtemps sur le terrain. C’est bien de ne pas oublier les vieux au grenier.

Tabanou (déception, 2/5) : il a encore déçu. Faible sur CPA, faible dans le jeu, Franck n’arrive pas à faire la différence sur son côté gauche et pourrait bien se voir souffler sa place par un Gradel en manque de temps de jeu après sa blessure. Je le dis quasiment à chaque match, mais il doit faire mieux. Remplacé à la 63e par Gradel (non noté) qui marque un joli but après son raté énorme du dernier match. Tant mieux.

Brandão (indispensable, 4/5) : le but ne lui a pas été attribué, mais c’est tout comme. Encore une fois très présent dans les airs, la Brandade a pesé de tout son poids sur la défense lorientaise et a su créer des brèches dans lesquelles les Verts auraient dû s’engouffrer plus que ça. Son retour est en tout cas une bonne nouvelle : l’équipe est définitivement meilleure quand le Brésilien est sur le pré.

 

Le coach (à l’image de son équipe, 3/5) : il a voulu faire rentrer Sissoko on a pris un but, il a choisi de faire rentrer Mignot. Finalement, c’était peut-être pas plus mal de prendre ce pion. Sinon, rien à dire, il a géré l’équipe de façon prévisible mais logique. Son 4-5-1 est une arme qu’il devrait utiliser plus souvent.

 

Les adversaires : c’est faible, surtout derrière. Devant, Aliadière a été inexistant, et s’est vu trop beau trop vite à l’intersaison. La saison risque d’être longue du côté du Moustoir.

 

La question minitel : la question fait la fête à Saint-Etienne.

Mais oui !! Aux p’tits oignons !! Bon voilà, une victoire contre « la bête noire » (qui jouait en blanc) et ça fait du bien. Tout n’a pas été parfait mais on en retient quoi ?

Question

La Brandade est indispensable, tout le monde en est convaincu. On ne lui a pas accordé son but ? Pas grave, il en marquera 2 au prochain match pour la peine. Fais nous rêver ma Brandade ! Sinon, le retour de Ghoulam vous fait plaisir mais l’inquiétude de ne pas arriver à tuer le match quand les Verts en ont l’occasion reste présente. On ne pourra pas toujours compter sur Corgnet qui nous enverra une praline dans la lucarne à chaque match.


Roland Gromerdier


Roland t’offre les buts du match, les matches se suivent et ne se ressemblent pas pour Max-Alain.

L’avis d’en face, c’est Tristant Bourrepif qui te le file : une bonne recette de cuisine qu’on aimerait déguster à chaque fois.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Uperkut.fr de 20h à 21h.

Roland tient aussi à saluer le Diable Vert et te conseille d’aller faire un tour sur son excellent site.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Tiens, j’avais même pas vu que le but avait été accordé à Clerc…

    Merci à Ruffier qui nous permet de croire qu’on est capable de marquer deux buts à l’extérieur.

  2. J’avais pas vu non plus, je l’ai appris que le lendemain. Et c’est pour ça que la question est un peu niquée d’ailleurs.

  3. Je te trouve plutôt gentil avec Ruffier. Il ne démérite pas sur les interventions qu’il a réussi, mais les deux buts… En particulier le deuxième comme tu dis, sur lequel il se chie quand même sérieusement dessus. Erreur grossière, qui se paye dans l’instant. Il a mis l’équipe en danger là-dessus.

    Sinon, la Brandade et Perrin sont absolument indispensables, et j’espère que Goulham rendra une copie propre face à Paris et Lyon, lorsqu’il faudra mieux défendre.

  4. Comme je l’ai dit, Ruffier a fait 1 erreur et demi sur les 2 buts, mais il sauve 2 belles balles aussi. On va donc dire que c’est moit-moit et qu’il a tout juste la moyenne.

    Pour Ghoulam, on va attendre avant de s’enflammer : il a déjà déçu par le passé, et il a à se faire pardonner des coups tordus qu’il nous a fait ces derniers temps.

  5. D’accord avec toi sur la plupart des notes, mais par contre j’ai trouvé Mollo franchement moyen et je le verrais plus avec un 2 meme s’il merite d’obtenir un penalty. Je mettrais aussi un 0 à l’arbitrage qui nous refuse une foultitude de penaltys, ok c’est censé s’equilibrer sur une saison mais la ca commence a faire beaucoup d’erreurs contre nous à chaque match.

  6. C’est vrai qu’en ce moment, on est pas franchement aidé par l’arbitrage. Le coup du « ça s’équilibre en fin de saison », on sait que ça ne marche jamais avec les Verts.

  7. C’est vrai que sur ce match, Tabanou, c’est le maillon faible. Il semble perdu depuis quelques matchs et semblait plutot énervé de sortir car il n’a pas serré la main de Galtier.

    Sinon, j’aurais mis 5/5 pour Ghoulam qui a aété vraiment très bon et omnipresent et qui aurait pu marquer un superbe but. Et nul doute que s’il continue comme cela, il va faire un malheur et ce n’est pas le Torino qui risque de le recruter mais un club beaucoup plus huppé.

    Pour Gradel qui marque, il m’a émotionné. J’y croyais pas. Quel tir ! On peut le remercier sur ce coup là car sinon on refaisait match nul.

    Je continue à ne pas comprendre Galtier et à ne pas savoir s’il a identifié le problème. Car si on prend beaucoup de buts, c’est aussi parce que dans la conservation du ballon, les Verts ne sont pas bons et en perdent beaucoup trop, et beaucoup trop vite, sur une ligne où ils sont vite sous pression et désorganisés défensivement.

  8. Complètement d’accord avec toi glasgow. L’avantage du 4-3-3, c’est qu’on avait un socle de 3 joueurs au milieu qui travaillaient tous défensivement. En 4-5-1, on en a seulement 2. Corgnet redesecend peu aider ses partenaires (en même temps, il ne peut pas proposer des solutions devant et défendre derrière en même temps), et Tabanou et Mollo (ou Hamouma) ne sont pas faits pour ça.

    A mon avis, Galtier va revenir en 4-3-3 contre Paris tant il craint de se faire manger dans l’axe. Maintenant, est-ce qu’il ne va pas aligner un trident Clément-Diomandé-Lemoine pour densifier encore plus son milieu… A voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.