La Tcherno Académie embrasse Yarmolenko ( 5ème journée )

La Tcherno limit

Pour ceux qui se demandaient, non en Ukraine ça va toujours pas. Le camp d’entraînement du Shakhtar Donetsk a à son tour été bombardé. Ambiance.

Un mot sur le tirage de l’Europa League :

J’étais plutôt tranquille pour ce tirage. L’Ukraine comptait 2 équipes dans le pot 1 ( Kiev et Kharkiv ) et une équipe dans le pot 2 ( Dnipro ).

Groupe F : Inter Milan/Dnipro Dnipropetrovsk/ AS Saint-Etienne / Qarabag Agdam

Ah ah. Comme on se retrouve. Le Dnipro aura l’honneur et surtout l’obligation de venger tout un pays contre l’AS Saint-Etienne. Non parce que la défaite en barrages contre la France, l’élimination d’Odessa contre un club de puceaux en Europa League l’année dernière ( Lyon si vous aviez pas compris ) et la perte du record de Bubka pour Lavillenie, ça va cinq minutes. Alors cette fois, on va bouffer français.
En guise de pot 1, l’Inter Milan avait beau présenté le meilleur coefficient UEFA des 48 équipes engagées en poules, on ne peut pas dire qu’elle était la plus dangereuse. Je préfère tomber contre eux que sur Naples ou la Fiorentina par exemple.
Ah, et y’a Agdam aussi.

Groupe J : Dynamo Kiev/Steaua Bucarest/Rio Ave/Aalborg BK

Un groupe abordable mais qui pourrait se révéler très ouvert au final. Pas grande chose à dire à part que le Dynamo a intérêt à assumer son statut de favori dans cette poule.

Groupe L : Metalist Kharkiv/Trabzonspor/Legia Varsovie/KSC Lokeren

Kharkiv n’aura pas trop à se méfier logiquement. Trabzonspor c’est bon mais pas imbattable. Quant aux équipes polonaises et belges, elles sont rarement des cadors au niveau européen.
Cela dit, il faudra quand même se montrer plus convaincant que contre Chorzow. Les gardiens adverses vont pas frapper Gomenyuk à chaque pour obtenir des pénos.

LE MATCH :

Après avoir visionné Kharkiv, je pris la décision de regarder ce que ça donne la Dynamo Kiev. Le club de Yarmolenko affronte lors de cette 5ème journée le Tchernomorets Odessa, 5ème du dernier championnat et actuel 4ème. 2 victoires, 2 nuls. Je suis curieux de voir ce que donne le Dynamo contre une équipe coriace.
Ce sera également l’occasion pour le club de la capitale d’afficher sa toute nouvelle recrue : Lukasz Teodorczyk.

Hebergeur d'image

Rebrov nous pond sa défense type et laisse le vétéran Shovkovsky dans les bois. Au milieu, Rybalka, nouvelle recrue en provenance du Slovan Liberec, et Sydorchuk, remplaçant l’année passée, sont associés. Ayant respectivement 24 et 23 ans, c’est un milieu jeune dont j’attends beaucoup. Yarmolenko et Lens sur les côtés. Belhanda en milieu offensif. Et enfin Kravets attaquant, attendu au tournant après un triplé lors de la journée précédente.
Concernant Odessa, quelques têtes connues comme Nazarenko et Gai, deux ex-internationaux.

0e : Teodorczyk est présenté au public. Applaudi par tout le stade, il déclare être motivé et tout faire pour honorer ce grand club qu’est le Dynamo. Je ne parle pas ukrainien mais ils disent tout ça. Une fois les joueurs sur la pelouse, l’hymne ukrainien est balancé et résonne dans les tribunes. Drapeaux de l’Ukraine et mains sur le coeur sont de sortie. Ca m’arrache une larme. Heureusement j’ai prévu le paquet de mouchoirs.

3e : 1ère ocaz’ pour Odessa. Après une succession de têtes, Didenko lance Balashov qui déboule dans la surface de réparation, à gauche. Sa frappe en plein dans Shovkovsky n’inquiète pas trop ce dernier.

8e : Bonne combinaison pour Kiev côté gauche. Lens passe pour Kravets qui contrôle et passe en profondeur pour Rybalka. Celui-ci se jette mais est trop court.

10e : Yarmolenko est déjà chaud patate, grigritte et décale Vida. Son centre est repoussé vers Belhanda qui tente un ciseau, se ravise et perd la balle. Un classique quoi. C’est cool de voir que malgré le conflit russo-ukrainien des choses ne changent pas.

12e : Sur une passe de Sydorchuk, Yarmolenko lance Vida directement d’une talonnade. Je jouis d’une telle classe. Heureusement que j’ai prévu le paquet de mouchoirs.

13e : Odessa est asphyxié. A la retombée d’un coup-franc, Rybalka frappe à l’entrée de la surface. Ca passe à côté.

16e : Makarenko, décidément très bon, décroche encore de son poste d’arrière gauche, s’aventure dans le camp du Tchernomorets et effectue un amour de balle piquée pour Kravets qui ne profite pas de l’offrande…

18e : Il s’est passé plus de choses lors de ce match en un quart d’heure qu’en 90 minutes lors de Kharkiv/Chorzow.

20e : Yarmolenko passe à Vida sur le côté droit qui lui repasse immédiatement. D’instinct, le milieu droit ukrainien nous sort une frappe enroulée parfaite qui frappe le poteau gauche avant de rentrer. 1-0 !

Montage créé avec bloggif

22e : Makarenko repart à l’attaque et centre pour Kravets, sans succès.

26e : Le Dynamo Kiev exerce un pressing de malade, ce qui étouffe complètement cette pauvre équipe d’Odessa qui n’est plus que l’ombre d’elle-même…

32e : Sur une transversale de Rybalka, Yarmolenko enchaîne contrôle poitrine passe pour Vida, sans que la balle ne touche le sol. J’en suis à mon troisième paquet de mouchoirs.

38e : Belhanda nous fait une Gerrard. Contrôle raté + glissade + perte de balle. Heureusement, Odessa ne réussit pas à convertir l’offrande.

Mi-temps. Début de match en trombe pour le Dynamo puis le jeu a été plus calme après le but de Yarmolenko.

Hebergeur d'image
Teodorczyk quand il a vu le niveau de Belhanda

48e : Danilo Silva se prend pour son homonyme du PSG et tente de dribbler un attaquant alors qu’il est le dernier défenseur. Il perd la balle mais se rattrape au dernier moment. Plus jamais ça !

50e : Sur un centre de Slinkin qui semblait trop long, Zubeyko frappe côté droit. Le tir puissant file vers la cage mais fut arrêté par… le ventre de Gai, son coéquipier.

51e : Yarmolenko sur son traditionnel côté droit passe vers le milieu devant la surface de réparation. Kravets laisse filer la balle entre ses jambes, enfin une bonne initiative, ne pas tirer. Lens récupère sans contrôle, détourné en corner par Bezotosny

53e : Belhanda, qui avait le choix entre faire la passe à Yarmolenko ou à Lens, continue tout droit et perd la balle. Je tire une salve de balles pour ne pas péter un plomb.

59e : Ce diable de Yarmolenko joujoute sur son côté et sert Kravets qui tire laaaaargement au-dessus.

61e : Servi par Lens dans la surface, Yarmolenko décale pour Kravets à l’entrée de la surface qui… tire largement au-dessus.

66e : Yarmolenko passe pour Vida qui centre vers Belhanda. Le milieu marocain tente une retournée acrobatique mais manque la balle, espèce de sale petit… Oh, autant pour moi c’était Lens en fait. Pas grave, tu feras mieux la prochaine fois.

70e : Grosse alerte dans la surface de Kiev, Fomin se retrouve je ne sais comment à quelques mètres de Shovkovsky. Heureusement, il sort le crochet de trop et sa frappe est contrée

71e : Roman Bezus, espoir national au milieu de terrain, rentre en lieu et place de Sydorchuk.

72e : Teodorczyk s’entraîne, bonne nouvelle.

73e : Second changement pour le Dynamo, entrée d’Husyev, un ancien de la maison, et sortie de Lens. Et sinon Rebrov, Belhanda tu le sors quand ? Si t’attends une bonne action de sa part tu peux attendre hein.

75e : L’Ukraine et la Russie arrêtent de combattre le temps d’admirer le sombrero de Yarmolenko, gâché par une faute d’anti-jeu du défenseur de Tchernomorets.

78e : Kravets aux abords de la surface souhaite frapper mais semble avoir compris la leçon. Il passe à Yarmolenko qui enroule. Ca passe de très peu à côté.

79e : Bien lancé par Danilo Silva, Yarmolenko entre dans la surface et passe à Kravets, tout seul à 8 mètres. ET C’EST AU-DESSUS !!!?? Le stade a compris le supercherie de son triplé et le siffle.

81e : Belhanda perd la balle à 40 mètres. Ca suffit, j’appelle Nicollin.

« – Eh Loulou, tu peux pas le reprendre Belhanda ?
– Belhan-qui ? Désolé, je connais pas.
– Vas-y fais pas l’innocent gros sac, il a joué dans ton club y’a à peine de 2 ans
– Désolé, c’est impossible. Je n’engage jamais de petite tarlouze.
– Bah Stambouli c’est quoi ?
– Euh… Je dois te laisser. »

83e : Yarmolenko exécute un double-contact parfait et provoque la faute aux abords de la surface. Va falloir que je rachète des mouchoirs, et vite. Sur le coup-franc qui suit, Belhanda a compris à son tour et passe à Yarmolenko.

85e : Teodorczyk rentre enfin à la place de… Belhanda ! Rien que pour ça je suis content qu’il soit là. Belhanda remercie le public jusqu’à ce qu’il se rende compte que les applaudissement concernaient plutôt son confrère polonais.

86e : BUUUUUT !!! Dès son premier ballon, Teodorzyk déborde côté gauche et centre. Celui-ci est tendu et Bezotosny ne peut que repousser dans les pieds de Yarmolenko qui s’offre un doublé ! 2-0 !

88e : Teodor’, très disponible depuis son entrée en jeu, montre sa bonne détente et place une tête. Au-dessus.

90e+1 : Crochet somptueux de Yarmolenko. Comme j’ai plus de tissus à ma disposition, je me sers de Byll. Quelque chose me dit qu’il me voit d’un autre oeil désormais.

C’est fini ! Victoire maîtrisée du Dynamo Kiev. 2-0 et un match de patron pour Yarmolenko.

Les notes :

Hebergeur d'image
– Comment ça je suis le joueur le plus mal noté sur le site du Dynamo Kiev?!

Shovkovsky (3/5) : N’a pas eu grand chose à faire mais a fait les arrêts quand il le fallait.

Dragovic (4/5) : A joué la sécurité durant tout le match, ce qui n’est pas plus mal au final. Très athlétique, il s’est beaucoup joué de l’attaque d’Odessa.

Danilo Silva (3/5) : Moins en vue que Dragovic, il a fait son match.

Makarenko (4/5) : Très bon match du néo-international ( 2 sélections ). Il a vraiment le potentiel pour devenir un bon arrière gauche. Intéressant offensivement sans pour autant délaisser son couloir. A revoir.

Vida (3/5) : « Bon, Vida. Dès que t’as la balle tu la passes à Yarmolenko, compris ? ».

Sydorchuk (2/5) : Peu présent, pas vraiment dangereux. A surtout cherché Yarmolenko… Ouais, c’est pas plus mal en fait.

Rybalka (2/5) : Une bonne frappe en début de match. C’est tout.

Lens (3/5) : Beaucoup de travail de la part du néerlandais. Débordements, fautes provoquées, de belles tentatives…

Belhanda (0/5) : Au début, je t’ai accordé le bénéfice du doute. M’étais-je trop laissé guider par ma mauvaise foi et ma haine en ton égard ? Désolé, mais quand le site officiel du Dynamo Kiev te classe pire joueur parmi le 11 type, faut se poser des questions ! Que de nonchalance, que de pertes de balles, que de passes inutiles dans le jeu… Hop, paquet cadeau, emballage et direction Montpellier. Nicollin va faire une de ces tronches.

Yarmolenko (5/5) : Peut-on seulement noter ce qui ne peut pas être noté ? Le blond nous a sortis un match de cochon. Frappe enroulée, passes instinctives, sombrero, crochet, débordements, talonnades… Tout y est passé. L’équipe joue pour lui, ce qui l’aide aussi d’un côté. Bref, doublé et bravo.

Kravets (1/5) : On peut pas marqué à tous les matchs, c’est un fait. Cela dit, ne pas cadrer à ce point, c’est problématique. Une pensée aux paysans ukrainiens qui penseront à des météorites quand ils verront tes ballons dans le ciel.

Bezus (3/5) : Entré à la place de Sydorchuk à la 71ème, il mérite plus de temps de jeu. Bourré de talent, il a sorti quelques extérieurs pour régaler, conscient qu’il ne pouvait faire plus que ça.

Husyev (2/5) : N’a pas trop eu le temps de faire quoique ce soit.

Teodorczyk (4/5) : Note certes excessive. Mais le mec, il entre, déborde pour son premier ballon et provoque un but. Il part sur de bonnes bases au club et dans mon estime.

 

Les Trois Mousquetaires :

SHAKHTAR DONETSK 3-0 ILLYCHIVETS MARIUPOL

Rien à signaler dans ce match maîtrisé de bout en bout parle Shakhtar qui nous a sortis son combo « défense ukrainienne/attaque brésilienne » avec Teixeira, Douglas Costa, Fernando, Taison et Adriano alignés au coup d’envoi. Gladkiy ouvrit le score dès la demi-heure de jeu et en est déjà à son 4e but en championnat. Teixeira puis Taison aggraveront le score contre un Illychivets lanterne rouge et pire défense avec 13 buts encaissés

DNIEPR DNIEPROPETROVSK 1-1 VORSKLA POLTAVA

Que la vie est dur sans Konoplyanka, blessé au ménisque, et sans Zozulya, qui n’a toujours pas marqué cette saison. Avec une équipe plus mixte que celle du Shakhtar puisqu’on y retrouve du géorgien, du tchèque, du brésilien ou encore du portugais, le Dnipro n’a pu faire mieux qu’un nul contre le Vorskla. Kalinic répondant sur pénalty à un but de Barannik.
Le Dnipro stoppe sa série de 4 victoires d’affilée et laisse le Shakhtar seul en tête.

METALURG DONETSK 1-1 METALIST KHARKIV

Après ses deux défaites d’affilée face à des concurrents directs, de quoi plomber le moral, le Metalist avait à coeur de repartir du bon pied dans la lancée de sa qualification pour l’Europa League. Raté. Le club d’Edmar concède le nul face au Metalurg Donetsk.
Rakhayev avait pourtant aligné son équipe-type. Le Metalist ouvrit le score sur corner dès la 13ème minute, but de Xavier. Malheureusement, le chypriote Makridis devança la sortie de Shust à la 83e et passa à Postupalenko qui marqua dans le but vide.

 

Les autres :

Zakarpattya Oujhorod 0-1 Olimpik Donetsk
But sur corner de Grishko dans un match pauvre en occasions.

Karpaty Lviv 1-2 Metalurg Zaporizhya
Incroyable retournement de situation à Lviv. Le Karpaty menait tranquillement 1-0 grâce à un but inscrit par Gitcgenko à la demi-heure de jeu. C’était sans compter sur l’abnégation du Metalurg Zaporizhya qui arracha la victoire après deux buts à la 90e et à la 92e.

Zorya Lougansk 1-2 Volyn Lutsk
Victoire acquise à la 91e minute pour le Volyn Lutsk.

Classement :

J5-compo

Si toi aussi tu veux rejoindre la ligue anti-Poutine sur Twitter.

Andriy Absolenko.

1 thought on “La Tcherno Académie embrasse Yarmolenko ( 5ème journée )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.