OM – Milan AC Comment dit-on UFOLEP en Italien ?


« Clarence ? Tu l’aurais connu quand il était jeune… »
11 « jeunes » marseillais plus trois remplaçants l’ont connu vieux…comme Inzaghi, Gattuso, Zambrotta, Oddo, Nesta, Pirlo, Ambrosini, Storari…rendez-vous à la buvette.

OM

L’OM se présente en joli bordel en 442, improvisé suite à la blessure de Koné, l’obstination de Valbuena (pars…ou fais un stage « Hidalgo » mention « ailier droit »), et la fin de carrière de Ben Arfa, usé par dix ans de médiatisation au plus haut niveau. Lucho « messie » joue 10 derrière les attaquants, et devant 3 demi défensifs (Cheyrou – M’Bia- Cissé).

A priori, pourquoi pas ?
Parce que la Ligue 1 ce ne sont que des approximations techniques et une absence de culture tactique.

Dans ce système, les latéraux sont supposés apporter le surnombre. En face, Zambrotta le grabataire est parvenu à le faire. Taïwo, une fois en 1ère mi temps à la 23’. Kaboré, plusieurs fois, d’où la compensation Seedorf, qui doit représenter à lui seul l’ensemble du QI Tactique de la Ligue 1. Du reste, si Kaboré était aligné pour apporter son « impact physique » et son pied droit pour les centres…c’est triste. Bonnart le gaucher est aussi précis…

Bref, l’OM a bien joué. A partir du moment où Lucho est passé milieu offensif droit, Cheyrou milieu offensif gauche, tandis que M’bia bloquait l’axe et Cissé coupait le couloir droit derrière l’argentin. L’abattage de Cheyrou couplé à l’absence d’animation italienne côté droit dispensaient d’une couverture tandis que Seedorf à gauche imposait que Deschamps dote Gonzales des jambes de Cissé. Cela fut le système du début de seconde période, l’OM étirait le Milan sur la largeur et les QI tactiques italiens peinaient à compenser ce que leurs guiboles ne permettaient plus. Mais les Marseillais ne marquèrent qu’une fois et sur coup de pied arrêt : Un comble face à des « vieux » qui marchent en déambulateur depuis la 30ème minute de… la 1ère mi temps.

A la 57’, l’OM a tiré 12 fois, les jeunes sont foufous, les commentateurs aussi, Niang talonne génialement pour mieux centrer en Ligue 1, Cheyrou et Lucho baissent pied, Cissé joue partout sauf à droite, Inzaghi absorbe trois joueurs et obtient la faute, Heinze coupe et pratique le « vice à vices » avec Pippo…bref, il traîne comme un parfum de gare du Nord au Vélodrome, jeunes putes angolaises accusées de « concurrence déloyale » par les « anciennes », et à ce petit jeu, les italiennes sont des gagneuses hors paires.

Après avoir vanté les mérites des « guerriers » capables d’ « impressionner » les attaquants venus jouer au football, Lizarazu pleure les « intentions » marseillaises…faute d’attention sur un coup franc « joué vite » par de la vieille gagneuse capable de faire jouir « en marchant »…et Diawara aura beau s’essuyer les crampons sur la croupe de super pippeuse…Fiote 2 – Jeunes trous de balles 1.

Milan AC


4 cerveaux et 5 jambes…le Milan est un monstre tiré de l’Apocalypse…ou sorti tout droit d’un numéro de Fluide Glacial. Un modèle de machinerie qui fut « infernale » en 2007…plutôt tragi-comique aujourd’hui. Faisant contre pesanteur de l’âge bon « catenaccio », les italiens rappellent au monde qu’à défaut du nombre, Rome conquit son Empire du seul fait de son intelligence tactique. Une « tortue » composée des 4 défenseurs plus Pirlo et Ambrosini, renforcée par les jambes de Flamini en « voltigeur », campe devant sa surface…les flans sont ouverts, l’adversaire rêve de s’y engouffrer, mais au moindre latéral aspiré, la contre attaque cible le côté ouvert. Seedorf, entraîneur joueur depuis 10 ans, comprend que Niang et Kaboré combinent sur le côté….donc s’y installe, certes pour bloquer « en marchant », mais surtout pour servir de relais lors des contre attaques. Inzaghi fait point de fixation à hauteur de maître Clarence. Faute ou combinaison dans l’espace pour les jambes de l’attaque, un jeune brésilien de 20 ans ayant pour fonction de courir. Quoiqu’il en soit, la « tortue » milanaise remonte, Flamini plonge dans l’axe, Pato tient la balle, respect de l’âge, laisse un vieux centrer pour un autre vieux placé là où l’adversaire est faible (problème de placement de Cheyrou, trop haut, Heinze, trop sur l’homme, Taïwo, en « formation » depuis 4 ans) qui plus est quand Flamini a aspiré l’opposition (avant centre aspirant Taïwo.) Fautes, arbitrage dépassé, agressions « pittoresques », le reste appartient au fond cartographique d’Epinal.

Juste hommage à Seedorf, « bizarrerie tactique » depuis 15 ans, indispensable au Real, à l’Inter ou au Milan, sans oublier l’AJAX et la Sampdoria, triple vainqueur de la LdC avec trois clubs différents, le tout…en marchant. Débutant dans l’axe, le néerlandais redescend d’abord très bas pour donner une fixation courte à la relance, et permettre à Pirlo de jouer long…ça ne fonctionne pas. Du coup, il se place côté gauche, trouble Cissé (énigme tactique…mais dans un autre style…) et oblige Kaboré à monter sur lui, ouvrant le couloir droit aux attaques milanaises. Démonstration technique, tactique et humour…78’, un Diawara en mode « méchant » tente un coup de pression : pointu dans la tronche du guerrier…touche pour le Milan. « La différence entre une bonne équipe de Ligue 1…et un grand d’Europe » Diawara


L'ancien

8 commentaires

  1. Comité tu es à chaque compte rendu plus drôle…
    C’que j’ai pu me marrer pendant cette lecture, c’est tellement vrai tout ca.
    OM, champion, le reste c’est du bidon
    Quoique…

  2. Pas vraiment méchamment, je trouve ce site plutôt marseillais d’habitude… J’ai lu que des joueurs de Ligue 1 écrivaient pour horsjue, c’est une blague bien sûr ?

  3. Moi aussi j’ai lu ça, ce serait pas vous qui auriez lancé ça par hasard ?

  4. je sais pas si ce sont des joueurs de L1 mais si c’est la cas, juste chapeau. C’est énorme ce site, c’est devenu ma référence.
    C’est pas l’humour de Ribéry c’est sur…même si Francky on l’aime bien il est « frais »

  5. Seedorf, ce ne serait pas quadruple vainqueur de la LdC avec trois clubs différents ?

    Sinon, quel article bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.