Hellas – Juve (2-1) Sarrigole moyen à la Bianconero Académie.


Putain Roberto. T’es sérieux avec ta vanne ? Dès le titre en plus ? Tu crois que ça va la faire marrer la ménagère de l’anal qui vient lire les articles sur le site ? MAIS VA TE FAIRE F…

Voilà en substance ce que le cher relecteur qui aura écopé de la pénible tâche de lire un autre article plus ou moins sur la Juventus pourra se dire à la vue de ma subtile vanne d’ouverture. Mais merde, je veux dire vraiment. MERDE. La qualité du laule est indexée sur la qualité de la Juve. Qu’on se le dise, c’était pas glorieux. Dans un Bentegodi tout acquis à la cause fasciste, on n’a pas mis un pied devant l’autre, malgré un onze type ou presque (Paulo Dybala putain de merde). Le but de Cricri n’aura fait illusion que dix petites minutes. Pareil pour la nouvelle RAIE de classe mondiale de Tek.

Une défense finie à la pisse d’âne offre deux buts à Vérone. Qu’ils aillent tous crever. Et Bonucci deux fois.

LES NOTES

SZCZESNY (3/5) : Un homme de classe dans un secteur défensif de merde.

CUADRADO (2/5) : Moins nul des quatre polypes de l’arrière-garde. C’est déjà ça.

DE LIGT (2/5) : Meh.

BONUCCI (0/5) : Coupable d’une main qui offre le péno victorieux à Vérone, il l’est aussi sur un but refusé pour un hors-jeu pas (point) net aux méchants. Qu’on lui coupe la main. Et les pieds. Et tout le reste. Et qu’on le purifie par le feu.

ALEX SANDRINE (2/5) : Au bûcher avec le tas d’autres cons.

PJANIC (1/5) : Perdu pour le foot depuis un moment. À un poste où l’escroc napolitain devait le sublimer. Ses couilles sur mon nez. Et le vôtre aussi.

RABIOT (2/5) : Au diapason de ses coéquipiers du milieu. Une crotte de plus sur un tas de fumier.

BENTANCUR (2/5) : Le moins pire des trois du milieu. Mais fautif sur l’égalisation. Alors merde Rodrigo. M.E.R.D.E.

HIGUAIN (?/5) : Il a joué ? C’est une vraie question hein. Et son remplaçant, le beau DYBALA ? On peut pas attendre de lui qu’il fasse des miracles embourbé dans la fiente jusqu’au cou.

DOUGLAS COSTA (3/5) : Ses pieds sont faits pour l’or et il patauge dans la merde. Ou à l’hôpital tant il est fragile. Remplacé par RAMSEY qui, comme Dybala, ne peut être tenu responsable de la débâcle de son équipe.

CRICRI (3+/5) : On s’en branle qu’il batte le record de buts consécutifs du Roi David (même que ça nous fait un peu chier en vérité), qu’il soit en meilleure forme physique que tout le reste de l’équipe ou je ne sais quoi d’autre. On a perdu et il a pas réussi à inverser la tendance. GOAT mon cul ouais.

Je ne parlerai pas de DE SCIGLIO parce que franchement bon, voilà.

Par contre j’ai épuisé toute ma patience envers SARRI. Je l’aimais pas avant, j’étais pas convaincu mais prêt à lui laisser le bénéfice du doute. Mais ça a assez duré. CASSE-TOI.


FINO ANAL FINE DANS NOS FONDEMENTS.

Roberto.

Cliquez sur les boutons du dessous nom de dieu, c’est pas sorcier !


Roberto Bettégras

Humain, donc ordure.

4 commentaires

    • Georges est revenu contre Brescia ! Il sera là pour mettre un but de la main en demi-finale de Champion’s contre Liverpool (je déconne, on perdra en 1/4 comme d’habitude).

  1. Avec toutes ces défaites, les derniers mots d’Allegri lors de sa conférence de presse me reviennent en mémoire : « C’est si facile que ça que de remporter la Série A ? Allez, basta les conneries ! Je retourne torcher des poules ! »

    A peu près hein ? Mon italien n’est pas nickel, nickel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.