La Fuorigrotta académie est partie en pèlerinage à Fuorigrotta et vous dit tout sur son été !

Lorsque je vous ai laissés la dernière fois, j’étais quelque peu soulagée que la saison s’achève je dois dire (c’était la moooooooort, le caca, je voulais que ça finisse sa mère), un peu éprouvée par le manque d’ambition flagrant de cette équipe et le niveau particulièrement médiocre de certains joueurs ( des chèvres). Donc, pour conjurer le sort je suis partie en pèlerinage cet été au pied du Vesuvio où j’ai déposé une icône de Mario Rui et je l’ai recouverte de cendres (après l’avoir piétinée, beaucoup).

Bref, j’étais dans la plus belle ville du monde et en l’absence de matchs j’ai surtout pris le temps de discuter avec les tifosi : leurs attentes, Sarri à la Juve, leurs souvenirs et leurs déceptions. J’ai rencontré Alessandro, un romain, napolitain d’adoption qui m’a raconté son amour pour Dieu le père : Maradona, son chat et ses souvenirs d’un obscure Napoli-Perrugia qui a soulevé un débat enflammé à la terrasse du café, amenant Salvatore le patron à se lever et partir furieux en nous lançant un gentil « Oh vous me rompez le frein de la bite, c’était en 1982 je vous dis, che cazz’ ! », sur ce quoi Antonio avait conclu philosophe « 80, 82, de toute manière on va plus jamais gagner le scudetto ».

Tarot pour savoir qui on va signer. les cartes sont vierges, on ne comprend pas.

La rumeur mercato qui a tenu en haleine les Napolitains cet été était évidemment celle de James Rodriguez. Tous les JT spécial mercato en parlaient « James aperçu vers Posillipo, James en maillot du Napoli en vacances, Ancelotti parle de James, James a fait un caca bleu azzurro… » c’était cool le temps que cela a duré avant que les rumeurs Balotelli commencent, nous plongeant dans un océan de dépression. Balotelli qui était à Naples justement et avait parié avec un mec 2000 balles pour qu’il jette son scooter dans la mer…

La rumeur Icardi aussi qui refait encore régulièrement surface, histoire de nous chauffer bien comme il le faut avant de nous planter là, culotte souillée mais pas un orgasme en vue. Ce qui est dommage, parce que l’Inter pouvait pour une fois faire une bonne chose depuis son existence. #niInterniDroite

Sur la route, comme Jack Kerouac, vers le San Paolo, un soir où remplie aux trois quarts de Limoncello j’avais décidé qu’il me fallait absolument voir la curva B, la curva des vrais, j’ai rendu mes tripes juste en arrivant devant le stade, une allégorie, une prémonition de la saison qui arrive ?

C’était joli quand même ce vieux stade délabré, éclairé comme un phare dans la nuit sombre de nos rêves brisés de trophées.

La maison

Je tourne autour du pot, mais l’évènement estival c’était quand même la signature de Maurice à la Juve et sur ce sujet nous n’avons qu’une seule chose à dire :

Rancune vous dites ?

Globalement ce mercato fût un poil plus intéressant que les précédents, si on ne signe aucun joueur de renom au moins nous aurons rêvé le temps d’un été. Mais venons-en aux transferts effectifs principaux :

Arrivées :

Manolas un des meilleurs recrutements que le club a fait de puis un moment. Imaginez la charnière Koulibaly-Manolas, AKA the Wall ! Même une armée de marcheurs blancs ne peut pas pénétrer une telle forteresse.

Di Lorenzo le latéral droit en provenance d’Empoli pour une petite somme de 8 M qui pourra très bien faire l’affaire dans la rotation. Gros avantage : il est polyvalent et il peut jouer à plusieurs postes en défense.

Elmas très jeune recrue, 19 ans,  pour le milieu (relayeur) on le connait peu surtout pour les incultes comme moi du championnat turque. Il a l’étiquette qu’un jeune qui monte mais n’est ce pas le cas de tant d’autres jeunes ? A voir

Ospina et Karnezis confirmés après prêt. Pas grand-chose à dire à part qu’il est très bon d’avoir ces deux là dans la rotation des gardiens, en particulier Ospina toujours rassurant bien que physiquement plus très au top.

Départs :

Diawara Parti à la Roma pour une coquette somme de 21 M. Sa bouille de débile heureux nous manquera mais à ce prix c’était une bien belle affaire de le refourguer aux romains.

Vinícius départ pour le Benfica après avoir joué zéro minute en Serie A et ne pas avoir montré grand-chose à Monaco. 17 M tout de même !

Albiol en direction de Villarreal après des bons et loyaux services. Il aura tenu son rang et ça, on ne l’oubliera pas. Bonne chance à lui !

Inglese à Parme où visiblement il se sent bien mieux et plus sollicité en ayant une belle saison dans les pieds. OA obligatoire qui monte à 25 patates c’est plutôt pas mal.

Voilà ragazzi, c’est tout pour l’instant et en attendant avec impatience la reprise. Est-ce que je suis optimiste ? Toujours… je suis bourrée faut dire, mais avec les grands renforts pris par l’Inter et la Juve, on a de quoi s’inquiéter. Pour autant l’équipe en l’état actuel a plutôt de la gueule et le mercato n’est pas encore fini. Le recrutement d’un 9 est vital et il est inenvisageable de passer une saison de plus avec une telle lacune dans l’équipe (Milik ne fait plus l’affaire peu importe ce qu’un certain Franco en pense), reste l’espoir et deux semaines pour compléter le tableau.

Nous le 30 mars 2020

En attendant, le film sur les années napolitaines de Maradona est sorti et au cinéma actuellement, allez-y !

Aurelia De Laurhindiis

4 commentaires

  1. C’est fou comme une poignée de suiveurs talentueux peut redonner de l’intérêt à un championnat. Hâte de vous lire, comme Roberto, Alessio et Franco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.