Heart of Midlothian – Inverness (5-0) : La Cœur Battant Academy en mode cinq étoiles

« The sun begins to show itself
Revealing victory »

Hi Mates !

Dernière journée de la Betfred Cup avec la réception d’Inverness Caledonian Thistle, club de Championship. L’objectif est simple, gagner pour se qualifier. Coté ICT, on retrouve dans le rôle de coach, John Robertson, légende vivante de notre club. 214 buts en 17 saisons et une Scottish Cup en 1998. Il est de retour dans le costume d’entraîneur d’Inverness puisqu’en 2003-04, pour sa première saison, il avait emmené son équipe en Premiership, pour la première fois de son histoire. Autrement dit, John Robertson est adoré dans les deux clubs. De mon coté, ce Robboico s’est déroulé en compagnie d’une supportrice Française du club des Highlands. Elise, je te salue.

Le 11 de départ :

Image

Lafferty, un peu blessé, remplaçant. Olly Lee, titulaire au milieu, tout comme Peter Haring. Garuccio & Morrison en latéraux. Tactique en 3-4-3. Ou 3-2-2-1-2. Enfin, un truc avec 3 défenseurs centraux derrière.

Le résumé du match :

Dès les premières minutes, on met une pression aux joueurs d’Inverness et on voit des points positifs se dégager. Ben Garuccio est un excellent centreur, les 3 de devant se trouvent très bien et jouent en remise et déviation, notre défense est solide, notre milieu mange celui d’ICT. Ne manque qu’un but, comme un peu nos derniers matchs au final. Sauf qu’il n’y aura pas besoin d’attendre la deuxième période pour la délivrance, mais la 28e minute.

Image from Gyazo

Corner d’Olly Lee, Uche Ikpeazu se démarque et claque une magnifique reprise de volée. Mark Ridgers ne peut rien, 1-0. Le temps d’ouvrir un Irn-Bru pour célébrer que Ben Garuccio se prend pour CR7.

Image from Gyazo

Si maintenant on se met à marquer sur coup-franc direct, que demander de plus ? Un but dans la foulée ? D’accord. Tout juste remis du 2-0 que Ben Garuccio balance une galette sur la tête d’Ikpeazu. Magnifiquement croisé, le ballon finit dans la lucarne, 3-0, le tout en 5 minutes. Je ne vais pas vous cacher que j’étais euphorique tandis qu’Elise était au fond du trou. Et là, si j’étais Gwen Tagrenmer, vous auriez eu droit à un gif NSFW, mais je lui laisse ce privilège. Juste avant la pause, Olly Lee claque une magnifique frappe des 25 mètres. Seul le poteau empêchera monsieur Lee d’être sur la liste des buteurs.

Au retour des vestiaires, Hearts continue d’être pressant et offensif, ce qui est plaisant. Et bien qu’Inverness pousse pour marquer un but, ce sont bien les Jambos qui vont enfoncer le clou. Ballon récupéré au centre du terrain par Steven Naismith. Au terme d’un contre magnifiquement orchestré, Naisy se retrouve à la retombée d’un centre de Callumn Morrison. Tête croisée, 4-0.

Dans la foulée du but, Craig Levein fait rentrer Kyle Lafferty, qui a le droit à une ovation de Tynecastle. Il faut dire que notre flutiste favori est sous les projecteurs depuis que les Rangers ont fait part de leur envie de rapatrier le Nord-Irlandais chez eux. Il a évolué chez les Gers de 2008 à 2012. Hors, les offres des Gers sont ridicules (on parle de 250k proposés alors qu’on en demande au minimum 750K). De plus, ce grand Kyle est adoré des supporters de Hearts, et lui même se sent bien à Edimbourg. Du coup, j’espère de tout coeur (haha), qu’il restera, et qu’il prolongera vu qu’il arrive au terme de son contrat à la fin de la saison. Fin de la parenthèse transfert, retrouvons monsieur Lafferty pour votre code de la route du jour.

Image

Vous êtes Kyle Lafferty (entouré en rouge), que faîtes-vous ?

A – Frappe croisée, petit filet, but, le stade explose, et mon slip aussi.
B – Passe dans l’axe pour Uche Ikpeazu, triplé pour l’Anglais, une statue est construite dans mon jardin.
C – Frappe croisée, légèrement trop, la balle tape le poteau, c’est la faute à pas de chance.
D – Vous hésitez entre frappe & passe et vous tapez dans le sol. Entorse de la cheville et de l’égo.

La bonne réponse est la C, comme « Comment en vouloir à Kyle Lafferty de frapper alors qu’il était tout juste entré en jeu ? ». Pour le cinquième but, il faut attendre la 79e. Coup-franc d’Olly Lee, Steven Naismith place son crane chauve, ballon dans la lucarne, 5-0. Merci zizi au r’voir m’sieurs dames.

Les notes des joueurs :

Zdenek Zlamal (4/5) :
Je n’en ai pas parlé, mais après le 3-0, il a sorti deux très belles parades coup sur coup pour éviter la réduction du score. Pareil en début de deuxième période. Très content du rendement de Bobby.

John Souttar (3/5) :
Rien à signaler.

Christophe B(a)erra (4/5) :
Je vais le rappeler, il est inutile de balancer des grands ballons aériens dans la zone de Berra. Il est invincible.

Aaron Hughes (3/5) :
174 ans mais toujours aussi solide. Très bonne idée de l’avoir prolongé cet été.

Callumn Morrison (4/5) :
#FormidableAcadémie Très très impressionnant le jeune Callumn. Et une passe décisive au compteur. Donc très content de le voir débarquer dans l’équipe. Histoire de perpétuer l’histoire de Hearts et de ses jeunes.

Ben Garuccio (5/5) :
Ce pied gauche ! Mamma mia ! Pourvu que ça dure mes aïeux ! Il a été intenable sur son coté. Toujours disponible, des centres parfaits et puis, ce coup-franc. Pouloulou.

Peter Haring (3/5) :
Deuxième match dans le rôle de milieu axial et ce fut une réussite. Reste à savoir si ça va continuer ou si Levein va le replacer en défense centrale.

Olly Lee (5/5) :
Il est impliqué sur tous les buts. Que ça soit dans la construction, ou bien pour délivrer une passe décisive. Et, je vous le rappelle, c’est le meilleur nom de tout ce championnat. Olly Lee, Oh lala !

Steven MacLean (3/5) :
Il est en train de me faire fermer ma gueule le père MacLean. Superbe prestation dans le mouvement et la création d’espaces. Il arrive à trouver ses partenaires avec facilité. Pourvu que ça dure.

Uche Ikpeazu (5/5) :
Uche Gang, Uche Gang, Uche Gang. Putain de merde, il a vraiment tout pour devenir notre nouveau Cult Hero. Il pèse sur les défenses, il est technique, il est bon de la tête. Pourvu que ça dure pour lui aussi. J’ai envie de l’aimer très fort cette saison.

Steven Naismith (5/5) :
Et bah mes aïeux, deux buts pour lui et c’est putain de mérité. Quelle implication dans le jeu ! Il se bat pour récupérer des balles et organiser le jeu. C’est un délice pour le moment. On verra en Premiershp s’il parvient à continuer dans cette forme.

Les remplaçants :

Kyle Laffery :
Rentré à la place de Steven MacLean à la 66e. Il aurait dû marquer. Je veux qu’il lance sa saison. Puis merde, ça me manque de placer son chant dans les académies.

Anthony McDonald :
#FormidableAcadémie. A remplacé Ben Garuccio à la 82e. Rien à redire.

Bobby Burns :
A pris la place d’Uche Ikpeazu à la 78e. Prend du temps de jeu doucement.

Des enseignements à tirer ?

Et bien ce fut laborieux au début, mais ce premier tour de Betfred Cup s’est terminé de fort belle manière. Deux cartons à Tynie, un jeu séduisant, des attaquants en forme. Le mercato semble réussi et Craig Levein nous montre qu’il est capable d’être offensif. On espère bien évidemment voir ça en Premiership.

Le tirage des huitièmes de la Betfred Cup :

Image

On affrontera donc Dunfermline, club de Championship, au prochain tour. Jouable.

N’hésite pas à claquer un follow sur twitter auprès de @HMFC_France @ScottishFR ou @Tololkian si tu aimes la triple pé…  rsonnalité de l’académicien. Mais bon, il paraît qu’il aime le snooker…

Patrick Kiss-Mambo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.