Arsenal – Crystal Palace (1-1) : La Gunners Academy livre ses notes

3

Et Petratra.

Au moment de prendre la clavier pour vous écrire ce que j’ai pensé de ce match, j’avoue que l’inspiration se fait la malle. On en discutait encore il y a peu avec l’ami Johny Kreuz : on commence à méchamment se lasser de répéter les mêmes choses, d’autant que cette saison est une espèce pot-pourri de ce qu’Arsenal sait faire de plus moche.

Alors oui, nouvelle contre-performance face à une équipe de Palace qui était venue pour en prendre deux et dire merci. Le pire, c’est que le contenu est loin d’être mauvais. Visiblement, y avait une envie de revenir aux fondamentaux, de s’appliquer sur les transmissions, de conserver le ballon, de mettre du mouvement. Iwobi et Welbeck étaient là dans cette optique. On l’a vu, c’était bien, limite trop scolaire, mais avec un effectif qui a la tête au fond du sac, il faut bien se relancer d’une façon ou d’une autre. Donc sur la note d’intention, pourquoi pas.

Sauf que voilà, une fois le premier but planté, on se heurte à nouveau à des travers qui nous ont pourris la saison. On crée pas assez. On hésite trop. On ne frappe pas. Les centres des latéraux sont terriblement mauvais, ce qui fait somme toute bien chier quand ils font partie des solutions les plus évidentes à une équipe recroquevillée. Et à un moment, malgré les mecs très peu concernés par la pratique du football qu’on nous alignait en face, quelque chose craque. De préférence de manière improbable. Genre Petr Cech qui prend une frappe moisie au premier poteau à cause d’un placement vaseux et d’une main pas assez ferme. Voilà. On n’a rien d’un champion. Ni la régularité, ni l’assurance, ni la confiance. L’effectif ? Si probablement. Encore fallait-il assurer le coup en cas de blessure de Coquelin/Cazorla et faire le changement Mertesacker/Gabriel bien plus tôt. Mais je vous le disait, je me répète.

Les-notes

CECH : 0/5
Sanction, putain. Un arrêt à faire dans le match, il passe au travers comme un vulgaire Wojcech Szczesny. Barème polonais donc. Merde.

BELLERIN : 2/5
Dans un match comme celui-là où l’équipe adverse campe dans sa surface, avec sa vitesse et sa technique, il doit être une des principales menaces. Au lieu de ça, il a débordé sans trop transpirer et s’est contenté d’envoyer DES PUTAINS DE SAUCISSES INEXPLOITABLES DANS LA SURFACE TEL LE MEILLEUR DES KIERAN GIBBS. A part ça, je commence à être très légèrement saoulé de le voir courir comme un mongol pour rattraper son placement fallacieux. Quoi ? Vous préférez « merdique » ?

MONREAL : 3/5
Impeccable derrière au moins, il a renvoyé Puncheon à la niche une tripotée de fois. Devant, y a plus d’application que Bellerin, mais bordel, quand je vois ce qu’on a fait subir à Sagna pour ses soit-disant centres de merde…

GABRIEL : 4/5
Très bon match, concentré jusqu’au bout, il sauve même Koscielny d’une cagade en toute fin de match. Je crois toujours en lui à fond : les capacités sont là, laissons-lui le temps de s’installer et d’apprendre la langue.

KOSCIELNY : 3/5
Putain mais comment veux-tu te dépétrer de cette réputation de merde si tu l’alimentes régulièrement ?! Fais bisou au Chupacabra à côté, il te sauve d’un zéro.

COQUELIN : 3/5
Oui et non, toujours pas revenu au niveau d’avant sa blessure. Toujours pas retrouvé sa complémentarité avec Santi en fait. Il est un poil en retard sur Bolasie (même s’il a le mérite de lui réduire l’angle de frappe tout de même) et je l’ai trouvé un peu brouillon dans certaines transmissions.

ELNENY : 3/5
Une version Pierrafeu d’Arteta. Chouette.

ALEXIS : 5/5
Aaaaah. Le chien de la casse vrai est de retour. C’est con, maintenant, tout est terminé.

ÖZIL : 3/5
A fait à peu près ce qu’on attendait de lui.

IWOBI : 4/5
Ce gamin pue la classe. Et tant qu’il nous garde Ramsey sur le banc, je lui voue tout mon amour. Espérons qu’il prenne pas le boulard.

WELBECK : 1/5
Sauve son seul point du match grâce à une jolie passe décisive. Parce que sinon, c’est morte plaine.

 

Substitutes

GIROUD (pour Welbeck à la 75e minute)  : Avec un bloc-équipe aussi compact et des solutions de centres sur les côtés, il aurait ptet été plus utile titulaire. M’enfin.

RAMSEY (pour Iwobi à la 75e minute) : A tenté de jouer avant-centre. Pas utile.

WALCOTT (pour Elneny à la 84e minute) : Vous l’avez probablement tous vu, mais je ne m’en lass(ana Diarra) pas.

 

Sinon

Ce public est toujours aussi pitoyable. Les mecs ne fonctionnent qu’à réaction. Arsenal met le premier, tout le monde dort, pas un bruit pendant 80 minutes, et puis tout d’un coup, ça râle parce qu’on en prend un. Putain.

Des mecs présents au stade ont passé le cran au-dessus au niveau des attaques envers Arsène et ont été sortis par les stadiers, qui sont déjà particulièrement intolérants à la base. Nous sommes toujours sans nouvelles du Belhomme.

Cet été va être un enfer.

3 thoughts on “Arsenal – Crystal Palace (1-1) : La Gunners Academy livre ses notes

  1. C’est là où tu te dis que la patience des boss d’Arsène doit être infinie. Comment, sur une saison où tous les gros (City, ManU, Chelsea, Liverpool) chient bien tous dans la colle pendant une moitié de saison, comment ne pas être devant ? Comment, sur cette saison, être seulement 3ème, à 10-13 points de Leicester ?!?!?!?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.