Arsenal – Liverpool (4-1) : La Gunners Academy récite son quatrain

Mais Mamadou Sakho est toujours titulaire en équipe de France.

Salut tout le monde,

J’ai comme l’impression qu’on est en train de connaître un retour de karma. Mais dans le bon sens. Après avoir enchaîné les déculottées face aux « gros » l’an dernier, voilà qu’on se met, chose improbable, à les battre. Et avec la manière. On a déjà conjuré le signe indien à Old Trafford il y a peu (mais si, souviens-toi), donc tout paraît possible. A tel point qu’Abou Diaby, Jack Wilshere et Mathieu Debuchy sont de retour à l’entraînement (Arteta aussi, mais ça me réjouit beaucoup moins). D’ailleurs, je salive d’avance à l’idée de jouer ce quart de finale de Ligue des Champions contre la Juve. Quoi ? Comment ça Monaco ?

A noter que l’Emirates risque de sonner encore plus creux qu’à l’accoutumée en début de rencontre, plusieurs asso de supporters des deux équipes ayant décidé de faire grève durant les dix premières minutes. Vu le prix des abonnements et des places, on les comprend. Si tu veux en savoir plus sur cette histoire, va donc faire un tour chez les collègues de Hat-Trick. Et plus vite que ça.

ZE GARS

Pour une fois, je ne suis pas trop stressé avant le coup d’envoi (oui c’est facile à dire après coup, tout ça). Deux raisons à cela : le retour en (grande) forme de Rambo et une composition un peu étrange du côté des Reds, avec cette drôle de défense à trois Emre Can – Kolo (traître) Touré – Sakho. Et ce alors que l’on aligne ce qui s’approche le plus de « l’équipe-type ». La preuve.

Sorte de 4-1-4-1 avec Coquelin en nettoyeur, encadré de Santi et Rambo.

NB : Comme d’habitude, cette compo est donnée à titre indicatif. Compte tenu des permutations constantes de nos offensifs, indiquer précisément qui est censé se trouver à tel ou tel endroit à l’instant t s’apparenterait à une gageure. Ou de la physique quantique. Si vous souhaitez toutefois aller plus loin et tenter de prédire qui de Sanchez, Ozil, Cazorla ou Ramsey sera le plus proche de Giroud pour recevoir le ballon, je vous conseille d’appliquer l’équation de Schrödinger : \frac{\hat{\vec{\mathbf{p}}}^2}{2m}\left| \Psi (t)\right\rangle + V(\hat{\vec{\mathbf{r}}},t)\left| \Psi (t) \right\rangle=i \hbar {\partial\over \partial t} \left| \Psi (t) \right\rangle

Sinon, on peut revenir au match aussi.

ZE GAME

(En images et tout ici)

0′ : D’emblée, on se dit que quelque chose ne va pas. Nos Gunners sortent au pressing. Et harcèlent les Reds dans leur camp, voire dans leurs 30m. Je me pince pour y croire.

3′ : Visiblement, en soutien à leurs supporters, les Scousers ont décidé eux aussi de boycotter les dix premières minutes. Leur apathie permet à Coquelin de voler un ballon aux 30m et de servir Sanchez, lequel remet sur Cazorla, mais la frappe trop écrasée de Santi n’inquiète pas Mignolet.

4′ : En souvenir du bon vieux temps, Kolo Touré offre un ballon en or à Ramsey, qui tergiverse quelque peu et choisit (à tort) d’y aller seul. Bon réflexe de Mignolet, puis de Kolo Touré, qui évite à Santi, à l’affut, d’ouvrir la marque.

15′ : Liverpool n’a toujours pas franchi le rond central balle au pied . Ce qui me fait quelque peu stresser, vu qu’on aurait déjà dû leur en mettre deux.

21′ : Première frappe pour les Reds mais Henderson ne trouve pas le cadre. De toute façon, Ospina était sur la trajectoire.

25′ : Inversion complète des rôles par rapport au début de match : cette fois, ce sont nos Gunners qui se montrent incapables de ressortir le ballon. Coup de chance, Markovic rate complètement la passe qui aurait dû permettre à Sterling d’ouvrir le score. J’en profite pour expliquer à mon voisin qu’on sent qu’il y a du mieux, et que l’an dernier on l’aurait pris celui-là (Szczesny aurait probablement fauché Sterling et écopé d’un carton rouge).

26′ : Je me rends compte que je suis dans ma chambre et que par conséquent, je n’ai pas de voisin. L’angoisse me gagne.

36′ : Ramsey lance Bellerin à l’entrée de la surface. Le monde entier s’attend à ce que l’international espoirs espagnol cherche la tête de Giroud. Au lieu de ça, Hector a le temps d’avancer tranquillement, de feinter et d’enrouler une superbe frappe du gauche, que Mignolet salue en passant. (1-0).

37′ : Visiblement, le Père Fidalbion a apprécié cette action.

39′ : Le duo de commentateurs de la chaîne cryptée, qui se paye la tête de Mesut Ozil depuis la 1ère minute de jeu, est bien emmerdé quand Dr Globule enroule une merveille de coup-franc au ras du poteau de Mignolet et double la mise. (2-0).

Notez que Giroud en profite pour glisser un message personnel à Mamadou Sakho.

Quelque peu gêné aux entournures, notre consultant favori affiche dans la foulée une mauvaise foi qui restera dans les annales de la langue de bois journalistique.

La langue de bois des commentateurs, allégorie.

44′ : Coquelin réalise sa 42e interception de la première période et alerte Bellerin. L’Ibère sert Ramsey, qui lance instantanément Sanchez. Notre Chilien se dit qu’il est temps pour lui de participer à la fête et enchaîne en une fraction de seconde un contrôle orienté, un crochet pour éliminer Touré et un Exocet qui vient se loger sous la barre de Mignolet (3-0). Comme quoi, le football est un sport simple.

45′ : Mi-temps. Scénario inimaginable pour nos Gunners, qui ont fait le trou en quelques minutes. Canal profite de la pause pour annoncer la tenue d’un Arsenal-Liverpool ce jour à 13h45. Kamoulox.

54′ : En marchant ou presque, Sanchez décale Bellerin dans son couloir, lequel a tout son temps pour trouver la tête de Giroud. Manque de pot, Mignolet vient de se rappeler à quoi lui servaient ses gants.

74′ : Comme tout se passe comme dans un rêve, notre chère défense décide de remettre un peu de piquant dans cette fin de rencontre. Sterling se promène et qui vient le faucher selon vous ? Je vous vois vous ruer sur vos claviers pour vous moquer de Koscielny. Non, c’est Bellerin qui commet l’irréparable. Et Henderson qui transforme la sentence (3-1).

80′ : Pendant ce temps, à Canal, on prépare tranquillement le prochain numéro du CFC.

84′ : Emre Can montre l’étendue de son QI footballistique en prenant un 2e jaune pour un tacle aussi dangereux que stupide sur Danny Welbeck.

89′ : Monreal, Welbeck et Cazorla régalent à l’entrée de la surface. A un poteau près, Santi y allait de son petit but.

91′ :  Giroud, servi à l’entrée de la surface, profite de l’apathie de Kolo Touré pour lui aussi expédier sa lourde hors de portée du pauvre Mignolet. Comme quoi, quand il veut…

Fin du match. On a peut-être réalisé notre meilleure prestation de la saison, tout le monde ou presque (coucou Théo, le banc te sied ?) a participé à la fête, le jeu est là… Avec la défaite de City contre Crystal Palace, on est bien partis pour se disputer la 2e place avec les Raides et Viles. Sachant que ces derniers reçoivent leur richissime voisin ce week-end, pendant qu’on se déplacera à Burnley, le coup est plus que jouable. Qui aurait pu prédire ça en janvier ? Pour rappel :

Bon par contre, faut pas déconner hein, pour le titre c’est mort. Mais on peut y croire pour les années à venir, ainsi qu’au fait de passer enfin ce p… de cap des huitièmes de finale en C1. En tout cas, si on se met à martyriser d’autres membres du Big Four, ensemble, tout deviendra possible.

ZE BÂCHES :

Ospina (3/5) : Pas grand-chose à se mettre sous la dent. Aurait eu deux points de plus si son bras droit, plus long de 3 cm, lui avait permis de sortir le pénalty d’Henderson.

Bellerin (3-/5) : Très belle entame du petit, ponctuée d’un superbe but. Il perd juste deux points en concédant bêtement un pénalty, alors qu’on mène de trois buts.

Mertesacker (2/5) : N’a rien eu à faire, hormis lors du deuxième quart d’heure. Mais a quand même trouvé le moyen d’être inquiétant.

Koscielny (2+/5) : Voir au-dessus. Avec un poil plus de talent tout de même. Sorti juste après la mi-temps, je croise tout ce que je peux pour que ce ne soit rien de grave.

Monreal (3/5) : Je ne suis toujours pas fan de la façon dont il tient son couloir. Offensivement en revanche, c’est toujours aussi bon.

Coquelin (5/5) : Sans vouloir relancer le débat houleux qui a eu lieu à son sujet sur un réseau social qui gazouille samedi, le mec a juste fait un match parfait. Alors certes, il n’était pas bon à Lorient, à peine mieux à Fribourg et n’a pas marqué les esprits à Charlton. Sauf que depuis janvier, il s’est installé comme le patron du milieu du deuxième de l’un des meilleurs championnats d’Europe. Et comme par hasard, ça coïncide avec le second souffle d’Arsenal. Il ne perd jamais un duel, défend debout et réussit toutes ses passes. Je vois vraiment mal ce qu’il pourrait faire de plus. Élu homme du match par 63% des spectateurs français (avec qui je suis pour une fois d’accord).

Francis Van Patron

Ramsey (3+/5) : Jouer sur un côté n’est pas son point fort, mais cela ne l’a pas empêché de faire le boulot, avec deux passes décisives à la clé.

Cazorla (3/5) : Moins en vue que d’habitude, toujours aussi précieux toutefois.

Ozil (4+/5) : On l’a suffisamment taillé ici même pour reconnaître quand il éclabousse un match de toute sa classe. Au plus grand dam de Pierre Ménès (et ça n’a pas de prix).

Sanchez (3+/5) : Quand la réussite est avec lui, j’en prends plein les yeux. Et le monde entier avec.

Giroud (4/5) : A retrouvé son post-it : « Penser à marquer dans les gros matches ». A la bonne heure. Toujours aussi important dans le jeu d’équipe.

ZE SUBSTITUTES FOR LOL

Gabriel (3/5) : RAS.

Flamini (2+/5) : N’a pas eu le temps de faire de connerie. Ni de prendre un jaune. Où va le monde ?

Welbeck (non noté) : Avait faim en rentrant et a abattu un gros boulot pour achever la bête blessée. Et permettre à Emre Can de prendre sa douche le premier.

La suite, c’est donc un déplacement à Burnley ce week-end. Dans un monde parfait, on prendra les trois points pendant que les Mancuniens se neutraliseront. J’ai presque envie d’y croire.

L’avis d’en face, ce sera par , à une date encore indéterminée.

A bientôt et COYG !

Johny Kreuz (@Ros_Jo21)

Tu aimes Horsjeu ? Tu veux que cette belle histoire se poursuive ? Abonne-toi par ici on est gentils et le stagiaire fait le café.

Tu aimes Arsenal ? Tu as raté l’Acad’ d’un match ? C’est par ici.

Ou alors il y a la version plus militaire de la chose (Même si en ce moment le Géranal est loin. Très loin).

Tu aimes les films de gladiateurs ?

Sinon, le squatteur des lieux fait plein d’autres trucs. Tu peux le retrouver ici ou encore pour ses tweetstories.

Et si jamais t’as envie de taper dans un ballon en vrai, le site 1 ptit foot est fait pour toi

10 thoughts on “Arsenal – Liverpool (4-1) : La Gunners Academy récite son quatrain

  1. Pourquoi qu’on voit plus Newcastle dans le troisième tableau? Voilà, un petit coucou pour prouver que je suis encore vivant!

  2. @chantivlad : Le Géranal est parti loin dans le ciel. Parfois, il vient refaire un coucou au commun des mortels que nous sommes.

    @Bart : Note que j’ai moi-même validé ce papier. JSUIS UN GROS DEGLINGO.

    @Franck : Céwalide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.